6 bienfaits du jus d’aloe vera

aloe vera

En bref -

  • L'aloe vera, plante à double usage, est principalement employée pour son action laxative ; le jus d'aloe vera permet en effet de nettoyer le système digestif et de soulager la constipation
  • Le jus, la poudre, et les autres formes existantes d'aloe vera, présentent d'autres bienfaits qui expliquent son utilisation traditionnelle, notamment pour renforcer le système immunitaire, soigner les infections, cicatriser les plaies, et contrôler la glycémie, mais les études lui attribuent également de nombreux autres avantages
  • Les nombreux nutriments que renferme le jus d'aloe vera sont reconnus comme étant bénéfiques pour la santé ; il apporte notamment 19 des 20 acides aminés nécessaires et sept des huit qui sont considérés comme essentiels
  • Si certaines études montrent que le jus d'aloe vera peut être bénéfique, il peut également provoquer des problèmes de santé, il vaut donc mieux consulter votre médecin avant d’en prendre, et commencer par de petites quantités
Taille du texte:

L'aloe, plus souvent appelée aloe vera, est une belle plante grasse aux feuilles piquantes qui peut être cultivée en intérieur, ce qui vous permet d'avoir à portée de main un gel apaisant à appliquer sur les brûlures et coupures.

Pour l’utiliser comme baume, il suffit d’entailler l’une de ses longues feuilles coniques pour accéder au gel qu’elle contient.

Le nom de l'aloe vera, qui fait partie de la famille des Liliacées, est dérivé du mot arabe « alloeh », qui signifie « substance amère et brillante », et du latin « vera », qui signifie « vrai ».

L'aloe se plait dans les climats tropicaux ou arides comme ceux d’Amérique du sud, du sud des États-Unis, d’Afrique, d’Asie et d’Europe.

Il en existe au moins 420 espèces différentes, mais l’« aloe vera » correspond spécifiquement à la plante Aloe barbadensis Miller, utilisée en médecine traditionnelle depuis des milliers d'années.

Les études modernes ont montré qu’elle était la forme la plus biologiquement active.

L'aloe vera est utilisée aussi bien en usage externe qu’en usage interne, elle se présente sous plusieurs formes aux multiples applications, telles que poudres, gélules, concentrés, jus, arômes et autres produits commerciaux.

Voici ce qu’a révélé une étude de 2015 publiée dans le Journal of Pharmacy and Bioallied Sciences :

« La partie externe est une écorce dure composée de 15 couches de cellules. Cette écorce est très importante car c’est à l’intérieur que se produisent les synthèses des 75 nutriments présents dans la plante. Sous cette couche externe se trouve la sève.

Il s'agit d'un système circulatoire qui, essentiellement, transporte les matériaux jusqu’à la pointe des feuilles et jusqu’au bout des racines. »

La même étude a montré que l'aloe vera renferme de nombreuses vitamines et minéraux connus pour leurs bienfaits pour la santé. Elle contient également d'autres nutriments, notamment de la choline, de l’acide folique, de l’alpha-tocophérol et du bêta-carotène.

De plus, le gel contient 19 des 20 acides aminés nécessaires, et sept des huit qui sont considérés comme essentiels.

Les enzymes présentes dans l’aloe vera apportent d'autres bienfaits, digestifs ou anti-inflammatoires ; l’amylase décompose les amidons et les sucres, et la lipase décompose les matières grasses.

Les stérols, tels que le lupéol, sont à la fois antiseptiques et analgésiques, et l’acide salicylique agit comme l'aspirine pour soulager la douleur.

Les bienfaits du jus d'aloe vera

De nombreuses autres études ont révélé que l'aloe vera renferme de nombreux phytonutriments et composés connus pour être immunomodulatoires, antiviraux et anti-inflammatoires.

Le site Medical News Today rapporte six de ses bienfaits spécifiques :

1. Traitement de la constipation — La plante à double usage est séchée pour produire un laxatif oral, mais on utilise également des boissons à l'aloe vera pour nettoyer le système digestif et soulager la constipation.

L'institut américain de la santé explique que l'aloe vera agit comme laxatif grâce aux composés anthraquinones présents dans le latex, notamment l’aloïne.

Les recherches confirment l’effet laxatif, mais la FDA (Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux) ne reconnait l'aloe vera que comme arôme alimentaire.

Ceci étant dit, pour les personnes qui essayent le jus d'aloe vera pour la première fois, il est recommandé de commencer par des doses de 25 cl.

2. Inflammation des gencives — Une petite étude4 a porté sur 30 personnes qui ont subi un détartrage réalisé par un dentiste, dont 15 ont utilisé un bain de bouche à base de jus d'aloe vera, tandis que les 15 autres n’en ont pas utilisé.

À la fin de l’étude, celles qui avaient utilisé l'aloe vera étaient mieux soulagées que les autres de l’inflammation gingivale.

Les chercheurs ont attribué le soulagement de l’inflammation aux propriétés antimicrobiennes et antibactériennes de l’aloe vera.

Au cours d'une étude conduite en 2009, un gel dentaire à l'aloe vera a permis de contrôler les bactéries et a été identifié comme jouant un rôle significatif dans le traitement de plusieurs maladies bucco-dentaires :

Le lichen plan buccal est une maladie inflammatoire chronique, que l’aloe vera a permis de traiter plus efficacement que les placébos au cours d’études.

La fibreuse buccale sous-muqueuse est un état précancéreux dont il a été démontré qu’il était sensiblement soulagé par un traitement associant l'aloe vera à des gélules d’antioxydants.

Il a été démontré que la mucite buccale provoquée par la radiothérapie, qui provoque une ‘candidose buccale’ douloureuse et perturbante chez les personnes atteintes d'un cancer au niveau de la tête ou du cou, pouvait être prévenue par des bains de bouche à l'aloe vera.

Au cours d'une étude comparative portant sur 45 patients, il a été noté que la gingivite provoquée par la plaque dentaire est moins grave lorsque les patients utilisent un bain de bouche à l'aloe vera parallèlement au détartrage.

La périodontite, une infection courante des gencives qui peut endommager les gencives et détruire l’os de la mâchoire, est également atténuée par l'administration sub-gingivale de gel d'aloe vera.

L'incidence de l’ostéite alvéolaire (ou alvéolite) est considérablement réduite par le gel d'aloe vera, en comparaison à d'autres traitements dentaires classiques.

Il a été remarqué que l'aloe vera réduit la douleur ainsi que la taille des lésions et le temps de cicatrisation chez les patients atteints de stomatite aphteuse récurrente (aphtes).

L'aloe vera peut par ailleurs être utilisée comme « système d'administration de médicaments » en dentisterie, et le gel dentaire à l’aloe vera pourrait avoir des effets antibactériens plus efficaces contre de nombreux pathogènes, tels que le streptococcus mutans et le Candida albicans, que les dentifrices du commerce. Il revient également moins cher.

3. Contrôle de la glycémie — Une méta-analyse publiée dans le Journal of Clinical Pharmacy and Therapeutics rapporte que l'aloe vera pourrait aider les personnes atteintes de prédiabète et de diabète de type 2 à contrôler leur glycémie.

L’étude a réparti les 470 participants en groupes, chaque groupe ayant consommé une préparation différente à base d'aloe vera, notamment des poudres et des jus, à des fins d’évaluation.

À l’issue de l’étude, les chercheurs ont rapporté une amélioration de la glycémie à jeun chez les personnes qui avaient bu du jus d’aloe vera.

Comme c’est souvent le cas, les scientifiques recommandent de réaliser d'autres études, notamment à plus grande échelle, afin de vérifier les effets du jus d'aloe vera sur les sujets diabétiques.

4. Apport de vitamine C — Vitale pour la santé, la vitamine C est un ingrédient important de l'aloe vera, car c’est un antioxydant naturel et elle aide également à lutter contre l'inflammation. 25 cl de jus d'aloe vera contiennent 9,1 milligrammes de vitamine C.

Parmi les bienfaits largement reconnus de la vitamine C, on peut citer, entre autres, le renforcement du système immunitaire et la diminution du risque de maladie cardiovasculaire.

Par ailleurs, les vitamines A et E apportent également des antioxydants essentiels pour lutter contre les dommages des radicaux libres, et la vitamine C est particulièrement utile pour la cicatrisation des plaies.

De plus, une quantité adéquate de vitamine C, que l’on trouve également dans les brocolis, les oranges et les tomates, permet à votre corps d'absorber plus efficacement le fer présent dans les aliments d'origine végétale, et de fabriquer du collagène, qui contribue à maintenir des os et des articulations solides.

L'aloe vera renferme également des vitamines B, et c’est l’une des rares plantes à renfermer de la vitamine B12.

5. Prévention des ulcères gastriques — D'après une étude de 2014, en plus d'aider à digérer les aliments, l'aloe vera peut réduire le développement d'ulcères gastriques.

Les scientifiques pensent que cette qualité pourrait être due à sa teneur en vitamine C et en autres composés qui préviennent l'inflammation.

6. Traitement des troubles cutanés — De nombreuses études cliniques ont conclu que l’aloe vera est efficace dans le traitement, la guérison et la gestion de troubles tels que l'acné et le psoriasis, et possiblement la dermatite atopique.

Par ailleurs, une étude souligne que l'aloe vera « donne de très bons résultats dans le traitement de maladies de la peau, et est souvent consommé comme boisson diététique. Elle est également efficace dans le traitement des rides, des vergetures et des pigmentations. »

L'un des autres avantages du jus de l’aloe vera, est son pouvoir hydratant. Un verre de 25 cl n'apporte que 36 calories, et c’est une excellente boisson comparée aux jus de fruits sucrés, boissons gazeuses et autres.

Cependant, tout dépend du fabriquant, il vaut donc toujours mieux vérifier la teneur en sucre, en particulier en sucre ajouté, ainsi que la teneur en glucides.

L’American Heart Association (AHA) recommande de limiter le sucre ajouté dans ces boissons à 24 grammes au maximum, soit l’équivalent de 6 cuillères à café par jour pour les femmes, et 9 cuillères (36 grammes) pour les hommes, mais en réalité, tout le monde aurait intérêt à réduire à zéro sa consommation de sucres ajoutés.

Aspects nutritionnels de l’aloe vera

Le livre « Herbal Medicine : Biomolecular and Clinical Aspects » (‘Les plantes médicinales : aspects biomoléculaires et cliniques’), présente les effets nutritionnels et métaboliques de l’aloe vera.

Il précise qu’en médecine traditionnelle, l’aloe vera s’est fait une réputation dans le traitement des parasites, de la constipation, de la colique et de nombreuses infections.

Dans certaines régions du monde, en plus des utilisations déjà mentionnées, c’est également un remède, entre autres, contre l’hypertension et les maladies fongiques.

Les auteurs indiquent que :

« L'aloe vera était largement utilisée par les Égyptiens, les Assyriens, et les civilisations méditerranéennes à l'époque de la bible.

On doit la première véritable référence à l’aloe vera comme plante aux propriétés thérapeutiques à une tablette mésopotamienne en argile, datant d’environ 2.100 ans avant J.C.

Toutefois, la première description détaillée des qualités médicinales de la plante a été découverte dans le Papyrus Ebers, un document égyptien datant d’environ 1.550 ans avant J.C., qui décrit plusieurs préparations contenant de l’aloe vera, destinées au traitement d'affections externes et internes.

L'aloe vera est décrit en détails dans le livre de Dioscorides, ‘De Materia Medica’ (datant d’environ 70 avant J.C.), et son utilisation y est recommandée pour le traitement des plaies, de la perte de cheveux, des ulcères génitaux et des hémorroïdes.

L'aloe vera a été officiellement enregistrée comme purgatif et dermoprotecteur par la pharmacopée américaine en 1820. »

Aujourd'hui, en particulier dans le monde occidental, l'aloe vera est principalement utilisée dans l’industrie des cosmétiques et des produits de toilette, ce qui couvre une vaste gamme de produits allant des lotions, parfums, crèmes à raser, hydratants, shampoings et bien d'autres.

En raison de ses qualités antibactériennes et antifongiques, l'aloe est également très populaire dans les produits pharmaceutiques, aussi bien pour des utilisations topiques que par voie orale.

Mesures de précaution et dosages recommandés pour le jus d'aloe vera

Une étude conduite par le centre Memorial Sloan Kettering souligne que la consommation de jus d'aloe vera provoque des maux d’estomac chez certaines personnes ainsi que des déséquilibres électrolytiques.

C’est pourquoi les experts médicaux insistent sur le fait que commencer par de petites quantités, et le consommer avec modération, pourrait vous épargner des moments désagréables.

S'agissant de la quantité d'aloïne présente dans les produits du commerce, voici ce qu’indique le NIH (Institut américain de la santé) :

« L'industrie traite généralement la feuille d'aloe vera pour élaborer un extrait décoloré de feuille complète, afin d’éliminer l'aloïne.

L’industrie a une limite maximale autorégulée de 10 ppm d'aloïne dans les produits destinés à être pris par voie orale, mais il n’existe aucune obligation en matière d’étiquetage s'agissant de la teneur en aloïne. »

C’est pour cette raison que, selon certaines informations, certains fabricants indiquent la teneur en aloïne de leurs jus, et que les scientifiques suggèrent de limiter votre consommation, par précaution.

Le NIH a également découvert dans une étude de laboratoire conduite en 2010, que les souris qui consomment de l’extrait de feuille d'aloe vera non-décolorisé ont un risque accru de cancer. Voici ce qui est indiqué dans son étude sur l’aloe vera :

« L’étude du NTP sur la consommation d’extrait de feuilles entières d'aloe vera non décolorisé, qui a été conduite sur deux ans, a établi des preuves irréfutables d'activité cancérogène chez les rats, mâles et femelles, au niveau de tumeurs du gros intestin.

D'après ce que nous savons aujourd'hui, rien ne nous permet de penser que ces conclusions ne sont pas applicables à l’homme. Toutefois, nous avons besoin de plus d'informations pour déterminer le risque potentiel pour l’homme, notamment la façon dont les individus utilisent les différents types d'aloe vera. »

Il est également important de savoir que plusieurs procès ont été intentés contre certaines chaines de magasins comme Target et Walmart, après que certains produits de leur marque distributeur, présentés comme étant à base d'aloe vera, aient été testés, et qu’il ait été déterminé qu’ils ne contenaient pas d'aloe vera.

Ils contenaient en réalité de la maltodextrine, une substance d'aspect similaire moins coûteuse.

Si certains prétendent que l'aloe vera n’est en réalité pas aussi saine qu’on le dit, les composants et nombreux phytonutriments qu'elle renferme ont démontré depuis longtemps leurs bienfaits et leur efficacité dans le traitement de différentes maladies.

Bien au-delà du soulagement que procure le gel extrait de la plante d'aloe vera, appliqué sur les plaies et les brûlures, différentes études ont vérifié son évidente efficacité.

Il est intéressant de noter que des scientifiques, des études de cas et des preuves anecdotiques démontrent l'utilité clinique de l’aloe vera, et que de plus en plus d’études sont menées suite aux résultats positifs obtenus.