Conseils pour la culture et la récolte de l’aloe vera

(Vidéo en anglais)
aloe vera

En bref -

  • L'aloe vera est une plante facile à cultiver et à entretenir, pourvu qu’elle soit suffisamment exposée au soleil. Pour une utilisation médicinale, choisissez une variété aux feuilles épaisses et charnues, telle que l’Aloe Barbadensis Miller. De nombreuses variétés présentent des feuilles longues et très fines, qui sont plus difficiles à utiliser
  • Nous vous présentons les principes de base de la culture et de la récolte de l’aloe vera, ainsi que des conseils d'usage interne et externe, ses contre-indications et ses possibles effets secondaires
  • L'aloe vera est une plante grasse bien connue pour ses propriétés apaisantes, en particulier pour les affections cutanées telles que brûlures, rougeurs, coupures et égratignures, mais également pour des affections plus graves, comme le psoriasis
  • L'aloe vera renferme environ 75 composés potentiellement actifs, notamment des polysaccharides tels que le mannose, qui est excellent pour la santé intestinale et booste le système immunitaire
  • Il doit ses pouvoirs cicatrisants aux propriétés désinfectantes, antimicrobiennes, antivirales, antifongiques, antibiotiques et antibactériennes de son gel. Plante adaptogène, l'aloe vera peut également aider votre organisme à s'adapter au stress
Taille du texte:

L'aloe vera — dont il existe environ 450 espèces1 — est une plante grasse qui pousse dans les zones tropicales, et est bien connue pour ses propriétés apaisantes, en particulier pour les affections cutanées telles que brûlures, rougeurs, coupures et égratignures, mais également pour des affections plus graves, comme le psoriasis.

Une étude a révélé que le gel d’aloe vera avait une activité antipsoriatique globale de près de 82 %. La plante possède des feuilles piquantes aux couleurs variées, composées :

D’une écorce — la couche protectrice et épaisse

D'aloïne — une sève jaunâtre au goût amer située entre l’écorce et le gel qui se trouve à l’intérieur, et qui protège la plante des animaux.

L'aloïne possède des propriétés laxatives et ne doit être utilisée que ponctuellement, car elle peut provoquer de graves problèmes de santé.

Cette partie de la feuille peut également exacerber certains problèmes intestinaux tels que maladie de Crohn et rectocolite hémorragique.

De la pulpe, ou parenchyme — La partie charnue interne de la feuille, qui renferme des parois cellulaires et du mucilage, un liquide clair et visqueux contenu dans les cellules

Les propriétés cicatrisantes et nutritionnelles de l'aloe vera

L'aloe vera contient environ 75 composés potentiellement actifs, notamment des lignines, des saponines, de l'acide salicylique et 12 anthraquinones (des composés phénoliques traditionnellement connus pour leurs propriétés laxatives).

Il apporte également du campestérol, du β-sisostérol et du lupéol, ainsi que des auxines et des gibbérellines, des hormones qui favorisent la cicatrisation des plaies et ont une action anti-inflammatoire.

C’est la pulpe qui renferme la plupart des composants cicatrisants, notamment :

  • Des polysaccharides tels que le mannose, qui est excellent pour la santé intestinale et booste le système immunitaire
  • Des acides aminés essentiels dont votre organisme a besoin mais qu’il ne peut pas fabriquer
  • Des polyphénols antioxydants
  • Des stérols, qui sont de précieux acides gras, notamment du campestérol et du B-sitostérol, de même que des acides linoléique, linolénique, myristique, caprylique, oléique, palmitique et stéarique
  • Des vitamines et des minéraux, notamment des vitamines A, C et E, de la choline, de l'acide folique et des vitamines B1, B2, B12 et B3 (niacine), du sélénium, du zinc, du calcium, du fer, du cuivre, du manganèse, du potassium, du magnésium et du chrome

Le plus important peut-être, l'aloe vera doit ses pouvoirs cicatrisants aux propriétés désinfectantes, antimicrobiennes, antivirales, antifongiques, antibiotiques et antibactériennes de son gel.

L’aloe vera étant une plante adaptogène, son gel peut également aider votre organisme à s'adapter au stress

La culture de l’aloe vera est très facile

Si l’on trouve du gel d'aloe vera dans la plupart des magasins diététiques et des pharmacies, en cultivant votre propre plante, vous aurez toujours sous la main de l’aloe vera frais en cas de coupure, d'égratignure ou même de poussée de psoriasis.

La plante est simple à cultiver et à entretenir, et prospère à l’extérieur dans les zones de rusticité 9 à 11. Elle peut être cultivée en intérieur tout au long de l’année dans toutes les régions, pourvu qu’elle soit suffisamment exposée au soleil.

Pour une utilisation médicinale, veillez à choisir une variété d'aloe vera à feuilles épaisses et charnues. L’aloe Barbadensis Miller est un bon choix, et c’est l’une des variétés les plus populaires.

De nombreuses autres variétés présentent des feuilles très fines et longues, plus difficiles à utiliser. Voici quelques conseils de base pour la culture de l’aloe vera :

Qualité de terre idéale — L’aloe vera préfère les sols secs et sableux. Si vous le cultivez en pot, vous pouvez par exemple utiliser un terreau pour cactées. Si vous le plantez en pleine terre, une épaisse couche de copeaux de bois améliorera la qualité de la terre au fil du temps en développant la microbiologie du sol, ce qui apportera à la plante les nutriments nécessaires. L'aloe vera n'a généralement pas besoin d’engrais.

Ensoleillement — La plante a besoin de beaucoup de soleil. Si vous la cultivez en pot, tournez-le de temps en temps pour favoriser une pousse droite et équilibrée, car la plante pousse en direction du soleil.

Des feuilles molles, qui retombent ou s’étalent au sol sont le signe que la plante manque de soleil.

Le pot — Si vous cultivez votre plante en pot, choisissez-le de taille moyenne ou grande, et bien drainé.

L’espacement — Les plantes se multiplient, vous devez donc laisser plusieurs centimètres entre les plants d'aloe vera si vous en plantez plusieurs. Lorsque des rejets apparaissent, vous pouvez les déterrer délicatement et les replanter plus loin, ou dans un autre pot.

Besoins en eau — Arrosez raisonnablement. La terre doit être maintenue sèche à humide, mais ne doit pas être détrempée, car un excès d’humidité favorise le développement de moisissures. Si les feuilles sont fraiches, charnues et humides, la plante est suffisamment arrosée.

Si les feuilles commencent à sécher et à être cassantes, ou si elles deviennent fines et se recourbent, la plante a besoin de plus d’eau. Laissez simplement la terre sécher complètement entre deux arrosages.

Conseils pratiques pour la récolte de l’aloe vera

Lorsque votre plante est arrivée à maturité, commencez par récolter les feuilles extérieures, qui sont les plus mûres.

Au moyen d'un couteau bien aiguisé, coupez-les aussi près que possible de la base, en prenant soin de ne pas couper les racines. Ôtez les épines en passant le couteau de chaque côté de la feuille.

Pour une utilisation par voie topique — Coupez simplement un morceau de feuille de 5 cm, fendez-le en deux pour accéder au gel, que vous appliquez directement sur votre peau.

En plus d'apaiser les brûlures, y compris les coups de soleil, les coupures et les égratignures, le gel est également un excellent après-rasage pour les hommes.

Contre les coups de soleil, le gel frais d'aloe vera est le remède le plus efficace que je connaisse, hormis la prévention.

Pour une utilisation par voie interne — Si vous voulez l’ingérer, vous pouvez utiliser un épluche-légumes pour ôter l’écorce, puis raclez le gel et faites-le couler dans un petit bocal en verre.

Personnellement, j’aime y ajouter du jus de citron vert. Mixez-le ensuite simplement avec un mixeur plongeur, et vous obtiendrez une délicieuse boisson à l'aloe vera qui boostera votre système immunitaire.

L'utilisation de l’aloe vera dans le traitement du psoriasis et d'autres problèmes cutanés

L'inconfort que provoque le psoriasis est dû en partie au fait que la peau se craquèle parfois, ce qui, en termes de douleur, peut être comparé à la douleur que provoqueraient une douzaine de coupures faites avec une feuille de papier, au même endroit.

La revue de plusieurs études, réalisée en 2015, a révélé que l’aloe vera peut aider à soulager cette douloureuse affection cutanée, et qu’il peut également contribuer à en apaiser d'autres.

En voici des exemples :

La cicatrisation des plaies — Une propriété liée au glucomannane, un composé qui contribue à accélérer la cicatrisation des plaies et le développement des cellules cutanées.

L'hydratation de la peau — Maintenir une peau irritée humide et hydratée apporte toujours un soulagement, et c’est exactement ce que permet le gel d'aloe vera.

Une étude a montré qu’il était efficace dès la première application. Toutefois, son utilisation prolongée tend à diminuer son action hydratante.

Réduction de l’inflammation Une étude de 2008, a montré que le gel d’aloe vera était plus efficace qu'un placébo pour traiter certains problèmes cutanés, notamment les érythèmes provoqués par les UV ou les rougeurs dues à la dilatation de vaisseaux sanguins.

Production de collagène — Des études ont montré que l’aloe vera contribue à ce la peau reste ferme et élastique, en favorisant la production de collagène.

Précautions d'utilisation et contre-indications

Si l'aloe vera frais ne présente pas de danger, vous ne devez l'utiliser ni par voie interne, ni par voie externe, si vous y êtes allergique.

Si vous n’êtes pas sûr de vous, effectuez un test cutané et attendez pour vérifier qu’aucun signe de réaction allergique n'apparait.

Voici ce qui est indiqué sur le site Healthline :

« Si vous développez une réaction allergique au gel d'aloe vera, arrêtez immédiatement le traitement et surveillez la partie affectée jusqu’à ce que l'irritation ou l'inflammation s'atténue.

Certaines personnes sont plus susceptibles que d'autres de développer une réaction allergique à l'aloe vera.

Il s'agit notamment des personnes allergiques aux plantes de la famille des Liliacées (dont font partie l’ail, l’oignon et les tulipes). »

Voici les effets secondaires possibles que peut provoquer l'aloe vera :

Bien que rares, l’application topique d'aloe vera peut provoquer des brûlures ou des démangeaisons

Pris par voie interne, il peut faire baisser votre glycémie, il faut donc éviter de l’associer à des médicaments hypoglycémiants. Les personnes diabétiques doivent contrôler attentivement leur glycémie si elles prennent de l'aloe vera par voie interne.

À haute dose, il peut provoquer des maux et des crampes d’estomac.

Une prise de doses élevées, sur le long-terme, peut également provoquer des diarrhées, des troubles rénaux, une baisse du taux de potassium, une faiblesse musculaire et des troubles cardiaques

Les personnes qui prennent certains médicaments, tels que la Digoxine, pour traiter les troubles du rythme cardiaque, ne doivent pas utiliser l’aloe vera par voie interne en raison de la possibilité qu’il fasse baisser le taux de potassium

Bien que ce soit rare, il provoque parfois des problèmes hépatiques, les personnes souffrant de troubles hépatiques ne doivent donc pas utiliser l'aloe vera par voie interne

En raison de sa capacité à provoquer des contractions utérines, vous ne devez pas consommer d'aloe vera si vous êtes enceinte et/ou que vous allaitez

Évitez également l'aloe vera si vous vous préparez à subir une intervention chirurgicale, car il risque de réduire votre capacité de coagulation sanguine, comme certains types d’anesthésiants

Utilisé par voie topique, le gel d'aloe vera peut accélérer l'absorption de crèmes stéroïdes telles que l’hydrocortisone