Le resvératrol présent dans la peau du raisin pourrait être utile, entre autres, dans le traitement du cancer

Resveratrol

En bref -

  • Le resvératrol, un puissant antioxydant présent dans différents végétaux, notamment dans la peau du raisin noir, dans la grenade, le cacao cru, les cacahuètes et les fruits rouges comme les framboises et les mûres, est connu pour ses nombreux effets bénéfiques sur la santé
  • Il se révèle également prometteur comme chimiosensibilisateur - une substance qui peut vous aider à surmonter la résistance aux médicaments chimiothérapeutiques - et comme radiosensibilisateur, renforçant l’efficacité des radiothérapies
  • En modulant les voies inflammatoires, le resvératrol peut également contribuer à atténuer de nombreux effets secondaires invalidants des traitements conventionnels du cancer, tels que la cachexie, la fatigue, la dépression, les douleurs neuropathiques et les troubles cognitifs
  • Le resvératrol est capable de provoquer et de réguler des modifications épigénétiques, un mécanisme important par le biais duquel certains composants alimentaires peuvent activer ou désactiver l’expression de gènes de façon sélective
Taille du texte:

Dr. Mercola

Le resvératrol, un puissant antioxydant présent dans différents végétaux, notamment dans la peau du raisin noir, dans la grenade, le cacao cru, les cacahuètes et les fruits rouges comme les framboises et les mûres, est connu pour ses nombreux effets bénéfiques sur la santé.

Ce composant est produit par les végétaux pour augmenter leurs chances de survie et renforcer leur résistance aux maladies en périodes de stress, par exemple en cas d’exposition excessive aux ultraviolets, d'infections ou de changements climatiques. En consommant ces végétaux, vous pouvez bénéficier d'une protection similaire.

Les propriétés antioxydantes, anti-inflammatoires et anti-carcinogènes du resvératrol sont clairement établies par la science, et on pense que ses bienfaits s’étendent à la prévention et au traitement de maladies chroniques telles que le cancer et la maladie d’Alzheimer, entre autres.

Il appartient à la famille des polyphénols, des composants connus pour lutter contre les radicaux libres nocifs, et c’est sans doute pourquoi la liste de ses bienfaits comprend également la prolongation de la durée de vie en général.

Le vin rouge est très riche en resvératrol, qui est très soluble dans l'alcool, ce qui signifie que votre organisme peut en absorber davantage à partir du vin, que s'il provient d'autres sources. Je ne vous suggère cependant pas de boire du vin rouge en quantité, car l’alcool est en lui-même une neurotoxine.

Il vaut mieux opter pour des aliments entiers, tels que du raisin muscadine, par exemple. Le raisin muscadine est l'aliment le plus riche qui soit en resvératrol, qui est concentré dans sa peau particulièrement épaisse et dans ses nombreux pépins.

On en trouve également dans le cacao, le chocolat noir et les cacahuètes, mais il peut être difficile d’en obtenir des doses thérapeutiques par le biais de ces aliments, puisque ce sont des produits que je vous recommande de consommer avec modération. Vous avez cependant la possibilité de prendre un supplément de resvératrol. Si vous optez pour cette solution, veillez à prendre un produit fabriqué à base d'aliments entiers, qui comprend notamment de la peau et des pépins de raisin muscadine.

Le resvératrol se révèle prometteur dans le traitement du cancer

La recherche a montré que le resvératrol est capable de pénétrer profondément au cœur du noyau des cellules, permettant ainsi à l’ADN de réparer les dommages des radicaux libres qui pourraient contribuer au développement de cancers.

De plus, les propriétés anti-inflammatoires du resvératrol contribuent à empêcher la formation de certaines enzymes qui provoquent le développement de tumeurs. Il aide également à ralentir la reproduction cellulaire, ce qui diminue le nombre de divisions cellulaires qui pourraient contribuer au développement de cellules cancéreuses.

En plus de jouer un rôle préventif contre le cancer, des études ont montré que le resvératrol, associé aux traitements conventionnels contre le cancer, peut également remplir d'importantes fonctions, car il agit comme :

  • Chimiosensibilisateur, une substance qui peut aider à surmonter la résistance aux médicaments chimiothérapeutiques
  • Radiosensibilisateur, rendant les cellules cancéreuses plus sensibles aux radiothérapies

Cette dernière qualité a été récemment mise en évidence lors d'une étude réalisée à l’Université du Missouri, au cours de laquelle des cellules de mélanome, préalablement traitées au resvératrol, sont devenues plus sensibles aux rayonnements. Un traitement au resvératrol seul avait provoqué l’apoptose, ou mort cellulaire, de 44 % des cellules cancéreuses.

Ce résultat, en lui-même, mérite d’être souligné. Lorsque les chercheurs ont appliqué un traitement combiné, et ont utilisé des rayonnements sur des cellules de mélanome pré-traitées au resvératrol, l'apoptose des cellules tumorales est montée à 65 %. Si ces résultats sont prometteurs, les chercheurs ont indiqué qu’il leur faudrait encore du temps avant de pouvoir produire un traitement efficace. Selon le Dr. Michael Nicholl, docteur en médecine et co-auteur de l’étude :

« En raison des difficultés rencontrées pour administrer les quantités adéquates de resvératrol aux tumeurs mélaniques, le composant n’est sans doute pas, à ce stade, un traitement efficace contre les mélanomes avancés. »

Plusieurs cancers semblent réceptifs aux effets bénéfiques du resvératrol

La première preuve des effets anti-cancer du resvératrol a été publiée en 1997. Les découvertes ont suscité beaucoup d'intérêt de la part des chercheurs spécialisés dans le domaine du cancer, et de nombreuses études ont été consacrées depuis à ce puissant antioxydant. Sa capacité particulière à rendre les tumeurs plus sensibles à la chimiothérapie et à la radiothérapie fait du resvératrol un complément unique et potentiellement utile aux traitements conventionnels contre le cancer.

De nombreuses tumeurs développent une résistance aux médicaments chimiothérapeutiques, ce que l’on appelle la chimiorésistance. Les chercheurs sont constamment à la recherche de « chimiosensibilisateurs » efficaces qui puissent aider à surmonter cette résistance, et il a été démontré que c’est précisément le cas du resvératrol.

Au cours d'une étude de 2011 sur les produits alimentaires qui sensibilisent les tumeurs, et les rendent plus sensibles aux médicaments chimiothérapeutiques, le resvératrol est apparu comme un candidat évident, grâce à ses effets multicibles. Voici les cancers dont il a été démontré à ce jour qu'ils y réagissent favorablement :

Le carcinome pulmonaire

La leucémie myéloïde aiguë et la leucémie aiguë promyélocytaire

Le myélome multiple

Le cancer de la prostate

Le carcinome épidermoïde oral

Le cancer du pancréas

Au cours d'une autre étude publiée la même année, il a été démontré que le resvératrol aide également à atténuer de nombreux effets secondaires invalidants associés aux traitements conventionnels contre le cancer, dont ceux indiqués dans la liste ci-dessous. Selon les auteurs, des preuves de plus en plus nombreuses indiquent que ces symptômes sont principalement provoqués par un dérèglement des voies inflammatoires de l’organisme, ce qui pourrait expliquer l’efficacité du resvératrol.

La cachexie (syndrome de dépérissement)

L'anorexie

La fatigue

La dépression

Les douleurs neuropathiques

L’anxiété

Les troubles cognitifs

Les troubles du sommeil

Le délirium (confusion aiguë)

Le resvératrol : une mine de bienfaits pour la santé

Le resvératrol est souvent qualifié de « fontaine de Jouvence » en raison de ses nombreux bienfaits pour la santé. Le site GreenMedInfo a établi une liste de non moins de 590 études scientifiques qui démontrent les effets bénéfiques du resvératrol sur 342 types de maladies.

En plus de ses propriétés anti-cancer, il a été démontré que le resvératrol enraye le stress oxydatif, qu'il réduit l’inflammation, normalise les lipides, protège le cœur, stabilise l’insuline, et bien plus encore. Dans les grandes lignes, voici les effets et fonctions du resvératrol :

  • Antimicrobien à large spectre
  • Anti-infectieux
  • Antioxydant
  • Cardio-protecteur
  • Neuroprotecteur

La capacité du resvératrol à apaiser l’inflammation le rend efficace non seulement contre le cancer, mais également contre des maladies inflammatoires telles que l’appendicite, la péritonite et la septicémie. Il empêche en effet votre organisme de fabriquer deux molécules connues pour déclencher l’inflammation : la sphingosine kinase et la phospholipase D.

Une autre propriété qui distingue le resvératrol d'autres antioxydants, est sa capacité à traverser la barrière hémato-encéphalique, ce qui lui permet de modérer l’inflammation dans le système nerveux central. C’est un point important, car l'inflammation du SNC joue un rôle crucial dans le développement de maladies neurodégénératives.

Au cours d'une étude de 2010, il a été démontré que le resvératrol réduit les effets inflammatoires dans certaines cellules du cerveau (les microglies et les astrocytes) en inhibant différentes cytokines pro-inflammatoires et molécules de signalisation essentielles. Certaines données scientifiques solides démontrent que le resvératrol peut également contribuer à éliminer les plaques amyloïdes dans le cerveau, caractéristiques de la maladie d’Alzheimer.

Selon une étude de 2005 publiée dans le Journal of Biological Chemistry, le resvératrol exerce une « puissante activité anti-amyloïdogénique ». Plus récemment, il a également été démontré que le resvératrol améliore le flux sanguin vers le cerveau, ce qui a des implications évidentes s’agissant de la démence vasculaire, qui est provoquée par une altération du flux sanguin, et des AVC.

Quelle est la meilleure source de resvératrol ?

Selon le site Bloomberg, au moins deux douzaines d’essais cliniques sont actuellement en cours, dans le but d’évaluer les effets du resvératrol sur la santé et la longévité de l’homme, dont au moins une qui étudie une version synthétique qui équivaut à boire 1.000 bouteilles de vin rouge par jour ! Ce resvératrol synthétique est testé sur des patients atteints d'un cancer. Les chercheurs d’Harvard sont optimistes et pensent que leur « médicament miracle » anti-vieillissement pourrait être disponible dans moins de cinq ans.

Cependant, chers consommateurs, soyez prudents... Prendre une version synthétique d'un agent naturel, ou un agent isolé, donne rarement de bons résultats, et on doit souvent s'attendre à l’inattendu en termes d’effets secondaires. Il vaut toujours mieux consommer un aliment entier, comme il a été conçu par mère nature, avec un ensemble de phytonutriments naturels aux activités synergiques.

Comme je l’ai indiqué plus haut, le vin rouge est l’une des plus riches sources alimentaires de resvératrol. À titre de comparaison, la peau de raisin frais contient environ 50 à 100 microgrammes de resvératrol par gramme, tandis que ses concentrations dans le vin rouge s’échelonnent de 1,5 à 3 milligrammes par litre. Ceci étant dit, je ne vous conseille pas pour autant de boire du vin rouge pour obtenir une dose quotidienne de resvératrol, principalement parce que l'alcool en lui-même est une neurotoxine, ce qui signifie qu’il peut empoisonner votre cerveau. De plus, il est fortement susceptible de profondément perturber votre fragile équilibre hormonal.

Je vous conseille plutôt de manger du raisin (le raisin muscadine est l'aliment le plus riche qui soit en resvératrol, qui est concentré dans sa peau particulièrement épaisse et dans ses nombreux pépins), du cacao, du chocolat noir et des cacahuètes. Cependant, pour obtenir une dose un tant soit peu thérapeutique, vous aurez sans doute besoin de prendre un supplément de resvératrol (qui fait partie des rares suppléments que je prends moi-même). L'idéal est qu’il soit préparé à base d'un complexe d'aliments entiers, et comprenne de la peau et des pépins de raisin, qui sont les parties les plus riches en resvératrol.

Le raisin étant cependant particulièrement riche en fructose, si vous faites partie des 80 % de la population qui souffrent de résistance à l’insuline (surpoids, hypertension artérielle, diabète, taux élevé de cholestérol), ce n’est sans doute pas votre meilleure option. Envisagez plutôt de pratiquer le jeûne intermittent afin de neutraliser votre résistance à l'insuline. Lorsque vous y serez parvenu, vous pourrez alors consommer du raisin comme source de resvératrol naturel, car il agira en corrélation avec votre résistance à l’insuline désormais normalisée.

Recherchez l’équilibre, y compris en matière de nutriments bénéfiques

Gardez à l’esprit que l’excès peut être nuisible, même pour ce qui est des choses saines comme un supplément naturel. Ceci est particulièrement vrai s'agissant des antioxydants, car votre organisme a besoin d'un certain degré de stress oxydatif pour fonctionner et s'adapter de façon optimale. Pensez à l’exercice, par exemple.

Les exercices intensifs créent une grande quantité de stress oxydatif, mais sans lui, votre corps ne gagnerait pas en force. En d'autres termes, si l’on supprimait le stress qu’inflige l’exercice à votre organisme, on en supprimerait également les bienfaits. C’est précisément ce qu'a découvert l’Université de Copenhague au cours d'une récente étude réalisée sur des hommes âgés qui prenaient du resvératrol. Voici ce qu’a publié le site Science Daily :

« Nous avons constaté que l’exercice était très efficace pour améliorer les paramètres de santé cardiovasculaire, mais que la supplémentation en resvératrol atténue les effets positifs de l’exercice sur plusieurs paramètres, notamment la tension artérielle, les concentrations plasmatiques de lipides et la consommation maximale d'oxygène. »

Ces constatations ont vraiment étonné les chercheurs ! Ils ont souligné que les quantités de resvératrol prises par les hommes au cours de cette étude (250 mg) étaient beaucoup plus élevées que ce qu’ils auraient reçu par le biais d'aliments naturels, ce qui pourrait être à l’origine du problème. Le point à retenir, c’est que les antioxydants ne permettent pas de tout régler ; il s'agit plutôt de trouver un bon équilibre. En vous efforçant d'avoir une alimentation saine qui optimise votre taux d'insuline et minimise l’inflammation, vous réduirez vos risques de développez pratiquement tous types de maladies chroniques, notamment le cancer.

En règle générale, la meilleure approche s'agissant des antioxydants, c’est d’en consommer une grande variété, plutôt qu'une grande quantité d'un seul type. Ils agissent ensemble de façon synergique, jouant tous un rôle différent dans l’organisme, à la manière d’un orchestre jouant une symphonie. Le concert n’aurait rien d'une symphonie si l’orchestre ne comptait qu’un ou deux instruments.

Souvenez vous, si l'apport de resvératrol dans votre alimentation peut être très utile, vous devez d'abord avoir des bases nutritionnelles solides.