L'influence des bactéries intestinales sur votre métabolisme

Bacteries intestinales

En bref -

  • Chaque individu possède environ 160 espèces de bactéries différentes, qui colonisent ses intestins. Cette combinaison appelée microbiome intestinal a une énorme influence sur votre santé et votre bien-être
  • L’obésité est associée à une diminution de 40% de la diversité des bactéries. L’augmentation de la diversité des bactéries à l’aide de suppléments alimentaires peut résoudre vos problèmes métaboliques et vous faire perdre de la graisse
  • La recherche a démontré que les probiotiques - les bonnes bactéries dans les aliments fermentés, comme par exemple le yaourt - on un effet mesurable sur de nombreuses voies métaboliques
  • Il existe un lien entre le transit intestinal et l’obésité ; 8,5% des personnes plutôt obèses et 11,5% des personnes sévèrement obèses se plaignent de diarrhée chronique, comparé à 4,5% des personnes avec un poids normal
  • On pense que c’est une inflammation légère, mais chronique, qui en serait la cause. Une inflammation chronique ne joue pas seulement un rôle dans l’obésité, mais elle contribue à la diarrhée
Taille du texte:

Dr. Mercola

Hippocrate disait que « toutes les maladies commencent dans les intestins » et plus nous en apprenons, plus cette constatation se révèle vrai. Dans un article de 2018 on peut lire :

« Les chiffres qui reviennent souvent, suggèrent que les microbes qui vivent dans et sur le corps humain dépassent en nombre les cellules humaines à une proportion de 10:1. Une estimation plus récente suggère que nous consistons essentiellement en un part d’humain et un part de microbes en termes de nombre de cellules.

Ces microorganismes commensaux jouent un rôle vital dans la santé de l’être humain. Ils transforment les fibres indigestes et d’autres composants de la nourriture, ils produisent des vitamines, ils favorisent le développement et la maturation du système immunitaires et empêchent d’autres espèces de bactéries pathogènes à coloniser les intestins. »

Cet article mentionne des preuves, selon lesquels nous connaissons actuellement 1.000 espèces de bactéries intestinales et que chaque individu possède environ 160 espèces de bactéries différentes, qui colonisent ses intestins. Cette combinaison appelée microbiome intestinal a une énorme influence sur votre santé et votre bien-être.

La diversité du microbiome intestinal commence à se constituer quand vous êtes enfant, elle est influencée génétiquement, selon si vous étiez allaité ou non, et dépend aussi de votre environnement. Plus tard votre microbiome est essentiellement influencé par votre alimentation.

Une alimentation riche en sucre et en produits transformés réduit la diversité des bactéries et détériore votre état de santé général, contrairement aux aliments riches en fibres, qui sont bénéfiques.

De nombreuses études ont par exemple constaté que la flore intestinale des personnes obèses est beaucoup moins diversifiée, en plus ces personnes ont plus de bactéries nocives et moins de bactéries bénéfiques.

D’autres études ont constaté un lien entre l'obésité et une diminution de 40% de la diversité des bactéries. Des suppléments alimentaires de probiotiques augmentent cette diversité et résolvent les problèmes métaboliques, ce qui favorise la perte de poids.

Le lien entre l’obésité et la diarrhée chronique

Selon une recherche publiée en septembre 2019 il existe aussi un lien entre les transits intestinaux anormaux et l’obésité. Dans le Medical Xpress on peut lire :

« Dans l’analyse la plus compréhensible de la relation entre l'indice de masse corporelle (IMC) et le transit intestinal, publiée dans Alimentary Pharmacology & Therapeutics, une équipe de chercheurs-médecins du Beth Israel Deaconess Medical Center (BIDMC) ont découvert un lien étroit entre l’obésité et une diarrhée chronique, indépendamment des habitudes alimentaires, du style de vie et d’autres facteurs psychologiques d’un individu.

L’auteur Sarah Ballou, Ph.D., psychologue de la santé à la division de gastroentérologie, hépatologie et nutrition au BIDMC, disait que ‘tandis que des précédentes études ont découvert un lien entre l’obésité et le transit intestinal, aucune d’entre elles n’a révélé, si ce lien est dû à des facteurs nutritionnels ou à d’autres facteurs’.

‘Nos recherches confirment qu’il existe une association positive entre l’obésité et une diarrhée chronique et révèlent pour la première fois, que cette relation n’est pas due à des facteurs de confusion, comme l’alimentation ou le niveau d’activité physique.’ »

Les chercheurs ont analysé les données d’une étude nationale sur les habitudes alimentaires de 2009-2010 et ont conclu que 8,5% des personnes obèses et 11,5% des personnes sévèrement obèses souffraient de diarrhée chronique, comparé à 4,5% des personnes, qui avaient un poids normal. « La régression séquentielle a révélé que l’obésité sévère était associée indépendamment à un risque élevé de diarrhée », déclare l’auteur.

Malheureusement cette étude ne donne aucune indication sur la raison de ce phénomène. On pense que c’est une inflammation légère, mais chronique, qui en serait la cause. Une inflammation chronique ne joue pas seulement un rôle dans l’obésité, mais elle contribue à la diarrhée.

Une inflammation systémique pourrait aussi déclencher d’autres maladies graves, comme la dégénérescence neurologique, le diabète type 2 et des maladies cardiovasculaires - toutes ces maladies, qui sont aussi associées à l’obésité.

Si vous décidez d'améliorer votre flore intestinale, vous rétablissez votre transit, mais pas seulement. La santé intestinale est importante pour la plupart des aspects de votre santé, comme par exemple pour la réduction du risque de cancer, le syndrome métabolique et la dépression.

Les probiotiques modifient le métabolisme

L'amélioration de votre microbiome peut être aussi facile que de manger des aliments fermentés ou des suppléments de probiotiques de bonne qualité. Des recherches précédentes ont démontré que les probiotiques - les bonnes bactéries dans les aliments fermentés, comme par exemple le yaourt - ont un effet mesurable sur votre métabolisme.

Une des ces études, publiée en 2008, a découvert que les souches bactériennes Lactobacillus paracasei et Lactobacillus rhamnosus affectent un grand nombre de voies métaboliques, comme par exemple les métabolismes suivants :

  • Lipides hépatiques
  • Acides aminés
  • Méthylamines
  • Acides gras à chaîne courte (AGCC)

Dans le Science Daily on peut lire :

« L’ajout de ‘bonnes’ bactéries répare les dysfonctionnements des intestins, non seulement parce que ceci augmente le nombre ce ces bactéries, mais aussi parce que les ‘bonnes’ bactéries s’associent aux autres bactéries pour travailler ensemble encore plus efficacement.

Un des nombreux changements biochimiques observés par les chercheurs chez des souris était leur manière de métaboliser les acides biliaires lorsqu’elles prenaient des probiotiques. Ces acides sont produits par le foie et leur principale fonction est d’émulsifier les graisses dans la partie supérieure des intestins. Si les probiotiques avaient une influence sur la manière de métaboliser les acides biliaires, cela signifie qu’ils auraient une influence sur la quantité de graisse que le corps est capable d’absorber. »

Certains prétendent que les suppléments de probiotiques ou les aliments fermentés n’ont aucun effet sur notre flore intestinale, mais cette étude à précisément prouvé le contraire. L’auteur Jeremy Nicholson du département de médecine biomoléculaire à l’Imperial College déclare :

« Certains prétendent que les probiotiques n’ont aucun effet sur la flore intestinale - mais tandis qu’il y a au moins un milliard de bactéries dans un petit pot de yaourt, ils sont des centaines de trillions dans les intestins, alors c’est juste un coup d’épée dans l’eau.

Notre étude montre que les probiotiques sont effectifs et qu’ils interagissent avec l’écologie locale et communiquent avec les autres bactéries. Nous essayons toujours de comprendre quels sont les changements qu’ils provoquent en termes d’état de santé général, mais nous avons établi que l'introduction de ‘bonnes’ bactéries change le dynamisme de l’ensemble de la population de microbes dans les intestins. »

Est-ce que les probiotiques sont vraiment efficaces contre l’obésité ?

Alors, est-ce que les probiotiques sont vraiment efficaces contre l’obésité ? Selon des nombreuses études la réponse serait oui. Une étude de 2013 sur des animaux a découvert, que le probiotique Lactobacillus gasseri BNR17, qui se trouve dans le lait maternel, agit comme un inhibiteur de l'obésité et du diabète.

Selon les auteurs, « l’administration de L. gasseri BNR17 réduit considérablement le poids corporel et le poids des tissus blancs adipeux, indépendamment de la dose administrée. » Ces découvertes s’accordent très bien avec le fait que des bébés nourris au sein ont moins de risque de développer de l’obésité infantile.

Dans une autre étude publiée la même année, les participants obèses avec un taux de sucre dans le sang à jeun de plus de 100 mg/dl ont reçu soit de BNR17 soit un placebo pendant 12 semaines. À la fin de l’étude le groupe traité avait éliminé plus de graisse corporelle que le groupe de contrôle. Les auteurs déclarent que « même s’il n’y a aucun changement dans le style de vie ou les habitudes alimentaires, la simple administration de BNR17 avait réduit le poids et le tour de taille. »

Grâce à ses propriétés anti-inflammatoires, le Lactobacillus gasseri soulage aussi les symptômes du syndrome du côlon irritable et de la colite ulcéreuse L. gasseri est aussi une des quatre souches de bactéries qui éradiquent le Heliobacter pylori, la principale cause de l’ulcère d’estomac.

L'influence des bactéries intestinales sur les réserves de graisse

Trois phyla principales ou groupes de microbes approvisionnent le microbiome humain et exercent différentes fonctions structurelles, protectrices et métaboliques :

  • Bacteroidetes — Porphyromonas, Prevotella et Bacteroides
  • Firmicutes — Ruminococcus, Clostridium, Lactobacillus et Eubacteria
  • Actinobacteria — Bifidobacteria (le genre le plus fréquent)

Dans le magazine Nutrients de 2019 est expliqué que ces bactéries protègent votre santé, car elles « éliminent les bactéries nocives en leur soutirant des nutriments et en produisant des facteurs antimicrobiens. »

Elles remplissent de fonctions structurelles, par exemple elles « développent le système immunitaire, introduisent de l’immunoglobuline A (IgA) et renforcent la barrière muqueuse ». Parallèlement, les fonctions métaboliques « sont bénéfiques pour l’hôte parce qu’elles synthétisent de la vitamine K, du folate et de la biotine » et jouent un rôle dans l’absorption de minéraux tels que le magnésium, le calcium et le fer.

Il est important de noter, que les bactéries décomposent les aliments que vous mangez et fermentent les féculents indigestes en les transformant en ces AGCC bénéfiques, ce qui régule la réaction immunitaire et l’inflammation.

Puisque les AGCC jouent un rôle si important dans l’accumulation de la graisse, les deux phyla qui produisent des AGCC, les Firmicutes et les Bacteroidetes, peuvent être utilisées comme marqueurs pour l’obésité. Dans un article de 2019 on peut lire que des individus obèses tendent à avoir plus de Firmicutes et de Lactobacillus et moins de Bacteroidetes et de Bifidobacteria comparé à des personnes d’un poids normal.

D’autres études ont aussi trouvé un lien entre des souches spécifiques et des problèmes de santé particuliers. Par exemple, une grande proportion de Bacteroides vulgatus (qui abondent dans les intestins de l’humain) est fortement associée à l’inflammation, à la résistance à l’insuline et à la modification du métabolisme.

Des niveaux réduits de certaines bactéries du type Firmicutes phylum, comme par exemple la Blautia et le Faecalibacterium, sont liées à l’accumulation de la graisse abdominale.

Les bienfaits des probiotiques pour votre santé et votre poids

Le magazine Nutrients de 2019 explique aussi le mécanisme grâce auquel les suppléments de probiotiques améliorent votre santé et votre poids. Les principaux domaines d’influence sont les suivants :

  • Renforcement de l'intégrité de la barrière intestinale épithéliale
  • Amélioration de l’adhésion des bactéries aux muqueuses intestinales, ce qui facilite la colonisation
  • Production de substances antimicrobiennes et d’autres substances profitables pour la santé
  • Inhibition des microbes pathogènes par exclusion compétitive
  • Formation du système immunitaire

Tandis que des souches de bactéries individuelles ont été associés à des effets spécifiques sur la santé, comme par exemple la réduction de la graisse abdominale, d’autres études ont révélé que des probiotiques multi-souches sont plus efficaces que des probiotiques à souches uniques, car ils tendent à créer des effets synergiques.

Boostez votre flore intestinale tout simplement

Les suppléments de probiotiques sont largement disponibles, on peut les compléter avec des aliments fermentés pour plus de probiotiques en terme de diversité et de nombre tout simplement.

Les aliments fermentés sont l’alternative la moins coûteuse, car vous pouvez les faire vous-même à la maison. Utilisez du levain pour accélérer le processus et pour garantir un produit consistent et de bonne qualité.