Pourquoi le jus de céleri est-il de plus en plus tendance ?

Jus de céleri

En bref -

  • Le jus de céleri est très tendance depuis début 2019, mais ce légume sain est utilisé depuis longtemps dans les plats cuisinés et jus de légumes. Veillez à acheter du céleri bio, car ce légume occupe la 11ème place sur la liste des 47 légumes les plus contaminés aux pesticides
  • La mode du jus de céleri a entrainé une hausse de la demande pour ce légume, alors que les conditions climatiques et les maladies transmises par le sol en ont réduit les récoltes, entrainant une hausse des prix et des difficultés à répondre aux attentes des consommateurs. Le PDG de ‘Juice Press’, une chaine new-yorkaise de bars à jus, pense que la situation va s’équilibrer avec le temps
  • Le céleri peut enrichir vos apports quotidiens de légumes et de jus de légumes, car il apporte 40 % des besoins journaliers en vitamine K et 11 % de molybdène, un oligo-élément employé par votre organisme pour se détoxifier des métaux lourds. Le céleri est également riche en antioxydants et en flavanols
  • Il renferme aussi de l'apigénine, un composant qui fait l’objet d'une attention croissante pour ses effets anti-cancer potentiels. Ce flavonoïde possède de puissantes propriétés anti-inflammatoires, antibactériennes et antivirales, dont il a été rapporté qu’elles permettent d’éliminer différentes formes de cancer in vitro et in vivo, en déclenchant l'apoptose et l'autophagie
  • Une consommation excessive de céleri augmente vos apports d'oxalates. S'ils ne sont pas nocifs en eux-mêmes, une accumulation excessive d'oxalates peut favoriser le développement de calculs rénaux
Taille du texte:

Dr. Mercola

La mode du jus de céleri est souvent attribuée à Anthony William, qui se considère lui-même comme l'initiateur du ‘Global Celery Juice Movement’ (Mouvement mondial du jus de céleri). Ce mouvement a reçu l'attention des médias sociaux et des grands médias tels que le New-York Times et le LA Times, entre autres.

Il est très facile de cultiver votre propre céleri bio, il suffit de le maintenir au frais, de l’arroser très régulièrement et de lui offrir une bonne terre. Il est important de consommer du céleri bio, car ce légume fait partie des plus contaminés du marché.

Optez pour le céleri bio

Chaque année, le Groupe de travail environnemental américain (Environmental Working Group, EWG), une organisation à but non lucratif destinée à protégée la santé et l’environnement, publie un guide des pesticides présents dans les fruits et légumes. Ce document, sur lequel figure généralement le céleri, est intitulé « The Dirty Dozen ».

En 2012, il était même deuxième sur cette liste, et apparaissait comme le légume contenant probablement le plus grand nombre de pesticides, les tests de 96 % des échantillons s’étant révélés positifs, et près de 90 % d’entre eux présentant plus d'un pesticide. En 2019, le céleri est passé à la onzième place, devancé par les fraises, les épinards et le chou kale.

Avant d’être analysés, les fruits et légumes sont été lavés et épluchés, comme on peut supposer que le font les consommateurs. Le Guide de l’acheteur, publié par l’EWG depuis 2004, propose un classement de la contamination de 47 fruits et légumes, établi sur la base de plus de 40.900 échantillons. Voici le commentaire de Carla Burns, analyste de recherche à l’EWG :

« La principale source d’exposition aux pesticides, pour la plupart des américains qui ne vivent pas ou ne travaillent pas à proximité de fermes, c’est leur alimentation. Les études ont montré qu'il est meilleur pour la santé de consommer des fruits et légumes exempts de pesticides, et c’est particulièrement important pour les femmes enceintes et les enfants. »

L'Académie américaine de pédiatrie insiste sur le fait que l’exposition des enfants doit être limitée. L’exposition aux pesticides est associée au retard mental, à des troubles envahissants du développement et au trouble du déficit de l’attention avec hyperactivité. Les données suggèrent également une association avec des malformations congénitales, la mort fœtale, et des effets neurodéveloppementaux.

L’EWG a évalué les tests du département américain de l'agriculture, qui ont révélé la présence de 225 pesticides différents sur les fruits et légumes. Le Dr. Philip Landrigan est directeur de l’Initiative pour la santé publique mondiale au Boston College, et l’un des auteurs de l’étude de l’Académie nationale américaine des sciences, réalisée en 1993 et intitulée « Les pesticides dans l’alimentation des bébés et des enfants. »

Il insiste sur le rôle de l’exposition aux pesticides et souligne que lorsque c’est possible, des mesures doivent être prises pour réduire l’exposition des enfants, tout en continuant à leur offrir une alimentation riche en fruits et légumes frais.

Les effets nocifs de l’exposition aux pesticides se poursuivent à l’âge adulte. Le Pesticide Action Network (réseau d'action contre les pesticides) rapporte qu’à long terme, l’intoxication à faibles doses est associée à la maladie de Parkinson, à la dépression, à l’anxiété, à l’asthme et à certains cancers.

La mode du jus de céleri : la hausse des prix est une ‘tempête parfaite’

Michael Karsch est le PDG d'une chaine new-yorkaise de bar à jus, ‘Juice Press’, il est donc à l’affût des tendances en matière de jus. En 2018, il a remarqué une hausse de l’intérêt pour le jus de céleri, et a décidé de proposer une boisson de 35 cl, préparée à base de ce seul ingrédient, pour 7 dollars. Il a été interrogé par le New York Times à propos de la pénurie de céleri et de sa vision de l’avenir, et a déclaré :

« En quelques jours, cette boisson est devenue notre troisième meilleure vente, ce qui est étonnant pour un produit qui ne contient qu’un seul ingrédient. Je n’ai jamais été très emballé par le céleri. Ce n’est pas un légume attirant. Il contient une tonne d’eau et une tonne de fibres... Il y a trois mois, nous avons été en rupture de stock de jus de céleri pendant quatre jours... Il y a cinq ans, c’étaient les amandes bio, et il y a environ sept ans, c’était le chou kale. En général, la situation finit par s’équilibrer. »

Selon Vandana Sheth, porte-parole de l’Académie américaine de nutrition et de diététique, ces tendances sont souvent nourries par les médias sociaux et peuvent être attrayantes pour les nombreuses personnes qui cherchent une solution miracle pour préserver leur santé.

Elle souligne qu'il peut être nuisible d'adopter sans cesse de nouvelles tendances en matière d'alimentation : « Je reçois dans mon cabinet de plus en plus de patients dont l’alimentation est désordonnée. Ce n’est pas viable, à long terme. »

Sammy Duda, directeur général de la société Duda Farm Fresh Foods, l'un des plus gros producteurs de céleri du monde, a expliqué au New-York Times que sa famille a l’habitude des problèmes d'offre et de demande, qui surviennent lorsque des célébrités adoptent un type spécifique de jus de légumes. Sur 10 articles listés sur leur page de produits, trois sont du céleri emballé, et un est du céleri frais.

Le coût est non seulement affecté par la demande provoquée par la mode du jus de céleri, mais également par le climat. Le New-York Times fait état d'un automne chaud et sec à Palm Beach, en Floride, d’où provient une partie de la production, et d'un hiver froid et humide sur la côte ouest, où sont situés d'autres cultures, qui ont affecté la croissance et la récolte du céleri.

La récolte de la ferme Duda a également été impactée par une maladie transmise par le sol, qui s’est ajoutée à une offre plus faible qu’à l'habitude, dans un contexte où la demande était plus forte que la normale.

Les phytonutriments renforcent ses bienfaits

Bien que le céleri soit présenté et largement promu comme étant un remède à divers problèmes de santé, les données scientifiques n’en soutiennent qu’un nombre limité. Une tasse de céleri cru renferme 40 % de l’apport journalier recommandé de vitamine K. Elle contient de plus 11 % de l’apport journalier recommandé en molybdène, un oligo-élément utilisé par l’organisme pour se détoxifier des métaux lourds.

Le cadmium, le mercure, l'arsenic et le plomb font partie des métaux lourds les plus dangereux. À long terme, l’exposition à ces métaux peut entrainer des dommages neurologiques, des cancers de la peau, des dommages rénaux et des fractures osseuses.

Le céleri renferme également des quantités mesurables de folates, de potassium et de vitamine B2. Les branches de céleri sont une excellente source d'antioxydants, de phytostérols, de flavonols et de flavones, dont un bon nombre ont une action anti-inflammatoire. Cependant, l’un des composés les plus intéressants du céleri est sans doute l’apigénine, qui suscite de plus en plus d'intérêt pour son action anti-cancer potentielle.

L'apigénine est un flavonoïde que l’on trouve dans plusieurs fruits et légumes, ainsi que dans certaines plantes médicinales chinoises. Elle possède de puissantes propriétés anti-inflammatoires, antibactériennes et antivirales, et l'on sait aujourd'hui qu’elle est également capable de lutter contre différentes formes de cancer. Cet effet, produit par le biais du déclenchement de l’apoptose et de l’autophagie, et de la stimulation de la réponse immunitaire, a été constaté in vitro et in vivo.

L'apigénine stimule également le développement des cellules nerveuses. Il a été constaté lors d'une étude animale que l'administration d'apigénine, par injection ou par voie orale, améliore l’apprentissage et la mémoire. Des études ont également associé l’apigénine à l'activation de la protéine kinase activée par l’AMP (AMPK) dans les cellules cutanées humaines.

Les résultats suggèrent que « l'un des mécanismes par lesquels l'apigénine exerce son action chimioprotectrice pourrait être l’activation de l’AMPK et l’induction de l’autophagie dans les kératinocytes humains. » Lors d’une autre étude publiée, les scientifiques se sont intéressés à ses propriétés anticarcinogènes sur la régulation du stress oxydatif et des dommages à l’ADN. Voici ce qu'ils ont rapporté :

« L’un des mécanismes les mieux reconnus de l’apigénine est sa capacité à favoriser l'arrêt du cycle des cellules et l’induction de l’apoptose dépendante de p53. L'apigénine a également un autre rôle chimiopréventif, par l'induction de l’autophagie dans plusieurs lignées cellulaires de cancer chez l’homme. »

En quantités excessives, il peut perturber la fonction rénale

Bien qu'il ne soit pas riche en oxalates, le céleri en contient entre 11 et 20 mg pour 100 grammes. Les oxalates sont présents dans certains aliments d'origine végétale et animale, les épinards, les amandes et les fanes de betteraves étant parmi les sources les plus concentrées. Les oxalates sont liés à la formation des calculs rénaux et à l'absorption du calcium.

Les bactéries intestinales jouent un rôle dans l'absorbabilité des oxalates. La combinaison d’aliments contenant des oxalates, et d'aliments n’en contenant pas, affecte également la quantité d’oxalates solubles absorbés par le système digestif.

Les calculs rénaux composés d'oxalate de calcium sont parmi les calculs les plus courants. Ce n’est cependant pas la quantité importante de calcium qui provoque la formation des calculs, mais l’oxalate. Les oxalates sont des composés qui protègent les plantes des prédateurs. L’acide oxalique se lie au calcium, ce qui le rend moins biodisponible et insoluble, et augmente le risque de formation de calculs rénaux.

Les oxalates sont décomposés par les bactéries intestinales, mais lorsque le microbiote est altéré, les composés pénètrent dans le sang et sont stockés dans les reins. Si les 11 à 20 mg d'oxalates pour 100 grammes de céleri ne représentent pas une quantité importante, boire 50 cl de jus de céleri par jour peut poser problème.

Il faut en effet une grosse quantité de céleri, environ une dizaine de branches pour un poids total d’environ 450 grammes, voire plus, pour obtenir un verre de 50 cl de jus. Une telle quantité de jus de céleri apporte grossièrement l’équivalent de 90 mg d'oxalate par jour. En plus d'autres aliments, notamment du chocolat, des fruits rouges, des noix, des légumineuses et des céréales, cela risque d'augmenter votre risque de développer des calculs rénaux.

Thé apaisant à la camomille - une alternative aux bienfaits similaires

Les infusions et thés aux plantes sont de riches sources de polyphénols et de flavanoïdes, aux propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires. L'une des plus apaisantes est le thé à la camomille, une plante de la famille des Asteraceae, qui regroupe de nombreux types de plantes, d'arbustes et d'arbres.

En plus de son utilisation sous forme de thé, la camomille est appréciée pour ses nombreux bienfaits pour la santé, notamment ceux des huiles volatiles présentes dans les fleurs. L'apigénine, principalement sous forme de glycoside, est l’un des principaux constituants de ces fleurs.

Les huiles volatiles des fleurs peuvent être utilisées par les adultes dans un bain, sous forme de crème pour traiter les squames cutanées, en inhalation ou sous forme de teinture mère pour soulager les crampes menstruelles et améliorer la qualité du sommeil.