Impact du lavage des mains sur la prévention des infections

Fait vérifié
techniques correctes lavage des mains

En bref -

  • Pour vous laver efficacement les mains, utilisez du savon et de l'eau du robinet, faites mousser le savon, frottez pendant au moins 20 secondes en veillant à bien nettoyer vos doigts et entre vos doigts
  • N'utilisez pas d'air chaud, de sèche-mains ni de serviettes de toilette, mais préférez des serviettes en papier pour une plus grande absorption
  • Le lavage des mains permet de prévenir la propagation des virus et des bactéries, ce qui peut ralentir le développement de la résistance aux antibiotiques
  • Le lavage trop fréquent des mains peut affaiblir la barrière cutanée et provoquer des crevasses de la peau permettant à des germes de pénétrer dans le corps
  • Renforcez votre système immunitaire en évitant les aliments transformés et le sucre, en soutenant votre microbiome, en consommant des aliments riches en vitamines et minéraux et en profitant d'un sommeil réparateur

Dr. Mercola

Les infections multi-résistantes augmentent, le nouveau coronavirus COVID-19 se propage rapidement et la recherche a démontré que vous pouvez contribuer, par certaines de vos activités, à exacerber ce problème. Empêcher la propagation des maladies contagieuses est la meilleure option en l'absence de remède aux infections virales et le COVID-19 n'est pas un simple virus.

Néanmoins, la clé de la prévention, consiste à faire preuve d'intelligence. L'une des principales stratégies réside dans l'adoption de techniques appropriées et de produits sûrs. Malheureusement, nombreux sont ceux qui présument encore que le savon antibactérien ou le désinfectant pour les mains accomplira correctement cette tâche et en toute sécurité. Pourtant, même la FDA aux États-Unis, reconnaît que l'efficacité des savons antibactériens n'a pas été démontrée et qu'ils peuvent présenter des effets potentiellement nocifs pour la santé.

Les auteurs d'une étude ont suggéré que les prestataires de soins hospitaliers enregistraient un taux de conformité à l'hygiène des mains de 70 à 72 %. Cela signifie qu'au moins 28 % des prestataires de soins de santé n'utilisaient pas de techniques de lavage des mains sures.

Pourtant, une technique correcte de lavage des mains est particulièrement importante à l'hôpital où les contacts étroits entre les patients sont courants. Les patients très gravement malades sont particulièrement sensibles aux risques introduits dans l'environnement hospitalier. Les résultats d'une étude ont suggéré que l'application d'un protocole d'hygiène des mains des patients réduisait les taux d'infection.

Le lavage des mains contribue à éliminer les bactéries qui peuvent contaminer votre environnement immédiat. Il permet également de stopper la propagation des infections et de réduire le risque de transfert des germes vers vos systèmes internes lorsque vous touchez votre nez, votre bouche ou vos yeux.

En vous initiant aux techniques appropriées du lavage des mains, vous et les autres personnes pouvez réduire le nombre de cas de patients souffrant de maladies diarrhéiques d'au moins 23 % et contribuer à la diminution des infections respiratoires jusqu'à 21 %.

Une stratégie de prévention des maladies immédiate : le lavage correct des mains

Au cours des dix dernières années, nous avons assisté à l'émergence rapide de bactéries résistantes. Ce phénomène s'est même plutôt très rapidement élevé au rang de crise. L'utilisation abusive ou excessive des antibiotiques a accéléré ce qui était supposé être un processus naturel.

La résistance aux antibiotiques a rendu plus difficile le traitement des maladies, telles que la gonorrhée, la tuberculose et la pneumonie, l'une des infections secondaires qui se manifeste chez les patients infectés par le COVID-19. Selon l'Organisation mondiale de la santé, la résistance aux antibiotiques est aujourd'hui l'une des plus grandes menaces pour la santé, la sécurité alimentaire et le développement à l'échelle mondiale. Elle peut toucher tous les individus et provoquer l'augmentation des frais médicaux et des taux de mortalité.

Pourtant, le simple fait de se laver les mains peut contribuer à réduire le risque d'infection. Dans une étude unique menée par l'armée américaine, la Navy s'est intéressée aux nouvelles recrues afin d'évaluer le taux de maladies respiratoires. Au début des années 2000, les maladies respiratoires sont devenues la principale cause courante de perte de temps de service.

Par le passé, les militaires utilisaient les lampes à ultraviolet, les vaccins et les vapeurs désinfectantes pour limiter le nombre d'heures de perte de service. Dans le cadre de cette étude, il était demandé aux recrues de se laver les mains cinq fois par jour et aux instructeurs intervenant dans les exercices d'entraînement de tous suivre une formation sur l'importance du lavage des mains.

Après seulement deux ans, les recrues présentaient une diminution de 45 % du taux des maladies respiratoires par rapport aux recrues de l'année qui avait précédé le début du programme. Le simple fait de se laver les mains de façon régulière et appropriée a permis d'enregistrer moitié moins de recrues développant des maladies respiratoires.

Bien que de nombreux bulletins d'information aient indiqué qu'un examen de plusieurs études avait démontré que le lavage des mains pouvait réduire les risques de maladie respiratoire de près de 54 %, aucune des agences de presse n'a établi de lien direct avec la source. Selon une étude de 2019, la réalité de la mise en œuvre des moyens de mesure est confrontée à certaines difficultés :

« La plupart des études antérieures d'efficacité relayant l'impact d'une implémentation forte des comportements relatifs à l'hygiène sur la variation des cas de maladies respiratoires, ont été assez réduites, impliquant jusqu'à 6 000 personnes... Toutefois, l'impact de l'application de programmes de promotion de l'hygiène à grande échelle sur les maladies respiratoires est toujours assez flou. »

Selon les auteurs, la raison en est que :

« L'évaluation précise des comportements en matière de lavage des mains est problématique. L'observation directe du lavage des mains par un personnel dûment formé est à la fois un processus nécessitant beaucoup de ressources et faussé, car la présence d'un observateur altère le comportement vis-à-vis du lavage des mains.

L'évaluation des comportements en matière de lavage des mains via une mesure de substitution à faible coût, comme la présence de savon et d'eau dans un poste de lavage des mains donné est une alternative pratique qui s'est révélée associée à un taux inférieur de maladies respiratoires dans certains établissements, mais pas dans d'autres. »

En un mot, la recherche indique que le fait de se laver les mains consciencieusement aide à prévenir les infections, y compris les maladies respiratoires. Par conséquent, la meilleure chose à faire, c'est de veiller à suivre les recommandations du CDC et d'adopter une pratique régulière et correcte du lavage des mains.

Procédure étape par étape pour bien se laver les mains

(Video disponible en Anglais)

Pour en tirer le meilleur parti, le lavage des mains doit être effectué efficacement et correctement comme illustré dans cette courte vidéo. Cela vous semble probablement evident, pourtant selon une étude menée par le Département américain de l'agriculture, dans 97 % des cas, les consommateurs ne se laveraient pas correctement les mains.

Autrement dit, seulement 3 % d'entre eux utiliseraient une technique correcte de lavage des mains pour prévenir la propagation des bactéries et des virus. Les moments suivants sont ceux qui sont particulièrement importants pour se laver les mains :

Lorsque les mains sont visiblement sales

En rentrant chez soi après être sorti à l'extérieur

Souvent, pendant la saison des rhumes et de la grippe

Avant de se mettre à table

Après avoir toussé ou éternué

Avant et après avoir rendu visite ou soigné des personnes malades

Après avoir joué avec des enfants ou manipulé des jouets d'enfants

Après avoir manipulé des poubelles, utilisé un téléphone ou serré des mains

Après avoir touché un animal de compagnie, ses déchets, aliments ou gâteries

En sortant de la salle de bain ou après avoir changé des couches

Avant et après avoir manipulé des aliments, en étant particulièrement vigilant avec les œufs, la viande, les fruits de mer et les volailles crues

En rentrant avoir fait des courses dans un magasin, un supermarché, en rentrant de l'école ou de l'église

Pour un lavage réellement efficace, vous devez vous laver les mains pendant au moins 20 secondes, en traitant toutes les zones et surfaces des mains et utiliser du savon et de l'eau du robinet, puis en les séchant correctement. Prenez en considération ces stratégies dans votre approche du lavage des mains :

Utilisez de l'eau tiède et un savon doux. N'utilisez PAS du savon antibactérien. Aux États-Unis, la FDA (Food and Drug Administration) a déclaré,« ... les données scientifiques sont insuffisantes pour démontrer que les savons antibactériens en vente dans le commerce sont plus efficaces pour prévenir les maladies que l'utilisation de savon standard et d'eau.

À ce jour, les avantages liés à l'utilisation d'un savon antibactérien pour les mains n'ont pas été prouvés. De plus, l'utilisation répandue de ces produits sur une longue période a soulevé la question des effets nocifs potentiels sur la santé. »

Commencez par vous mouiller les mains, ajoutez du savon et faites-le bien mousser, jusqu'aux poignets, tout en frottant vos mains pendant au moins 20 secondes (la plupart des personnes ne se lavant les mains que pendant six secondes). Un moyen pratique à cet effet consiste à chanter deux fois la chanson « Joyeux anniversaire ».

Assurez-vous de couvrir toutes les surfaces, y compris l'intérieur et le dos de vos mains, de vos poignets, de vos doigts et autour, entre et sous vos ongles. Lavez vos doigts en croisant les mains, doigts contre doigts et en appliquant un mouvement de rotation d'avant vers l'arrière à vos mains. Cela crée une friction entre vos doigts. Ensuite, frottez les doigts contre la paume de vos mains afin d'atteindre leur extrémité.

Rincez abondamment à l'eau courante.

Séchez bien vos mains, idéalement à l'aide d'une serviette en papier. Utilisez des serviettes en papier pour fermer le robinet et ouvrir la porte chez vous, lorsque qu'une personne est malade afin de prévenir la contagion des germes. Effectuez cette opération dans les lieux publics.

Le séchage des mains est également important

L'étape suivante est le séchage de vos mains. Si vous déposez davantage de germes en utilisant le mauvais accessoire ou équipement, vous risquez de ne pas être aussi bien protégé que vous le pensez. Dans une étude, des chercheurs ont démontré comment les sèche-mains à air chaud dans les toilettes publics propageaient les bactéries. Cette observation avait été soutenue par une recherche précédente ayant abouti aux mêmes conclusions.

Il s'avère que l'air chaud et humide à l'intérieur des sèche-mains à air chaud est l'endroit idéal pour le développement des bactéries et des germes. Des chercheurs du Connecticut ont avancé la théorie selon laquelle l'entrée d'air de l'appareil favorise l'introduction de bactéries qui s'y développent, puis se dispersent lorsque l'appareil est utilisé. L'équipe de chercheurs en a conclu que :

« ... des bactéries potentiellement pathogènes, y compris des spores de bactéries, peuvent circuler entre les pièces et un dépôt de bactéries / spores consécutif par les sèche-mains est un mécanisme possible de propagation des bactéries infectieuses, y compris des spores de pathogènes potentiels, le cas échéant. »

L'utilisation de serviettes de toilette n'est pas une bonne option étant donné que vous y transférez des bactéries chaque fois que les utilisez. Les salles de bain chaudes et humides constituent l'environnement parfait pour le développement des bactéries et d'autres micro-organismes. Si vous utilisez des torchons ou serviettes dans votre cuisine ou salle de bain, les experts vous recommandent de les laver tous les deux jours.

L'utilisation de serviettes en papier pourrait être la meilleure option de nettoyage, mais cela a également un impact sur l'environnement. Chaque année, le marché mondial des serviettes en papier représente 12 milliards de dollars, sur lesquels les dépenses des Américains comptent pour 5,7 milliards de dollars.

Joe Smith de l'Oregon a une solution, comme souligné dans une Conférence TED (utilisez le lien ci-dessous). L'utilisation de son système semble permettre de réduire le volume de serviettes en papier que nous utilisons pour sécher nos mains.

À ce sujet, deux points sont à noter. Le premier invite à se secouer les mains afin d'éliminer le plus d'eau possible. Le deuxième point concerne la méthode utilisée pour plier une serviette afin d'optimiser son absorbance en augmentant les espaces interstitiels tout en réduisant la quantité de serviettes en papier utilisées.

Un lavage excessif des mains peut présenter un danger

Il est important de trouver un bon équilibre entre la nécessité de garder les mains propres et le nettoyage excessif altérant la barrière cutanée. À l'évidence, vous ne devez pas vous exposer inutilement à des germes porteurs de maladies, mais l'exposition est inévitable.

Sans une hygiène adéquate, votre état de santé ne pourra être optimal. Pourtant, le lavage des mains excessif peut irriter votre peau et en éliminer les huiles protectrices. Cela peut provoquer des crevasses au niveau de la peau, éventuellement des saignements et, parfois, être une source de problèmes.

Envisagez d'ajouter de l'huile de noix de coco comme produit hydratant pour vos mains. La graisse contenue dans l'huile de noix de coco, mieux connue pour ses propriétés antibactériennes, antimicrobiennes et antivirales, est constituée à 40 % d'acide dodécanoïque. L'huile de noix de coco offre de nombreux autres bienfaits pour votre santé et votre intérieur.

Votre première ligne de défense se trouve dans vos intestins

Bien que le lavage des mains soit important pour aider à prévenir la propagation des maladies, votre première ligne de défense contre le COVID-19 et d'autres pathogènes viraux et bactériens est un système immunitaire fort.

Vous pouvez prendre plusieurs mesures pour le soutenir et créer de fortes fondations afin d'aider votre corps à combattre les pathogènes et à réduire votre risque de contracter des maladies chroniques. La première mesure consiste à réduire le sucre et à éviter les aliments transformés.

Nutrition — votre corps a besoin de quantités saines de protéines présentes dans les viandes maigres, le bouillon d'os, les poissons, les œufs, les noix et les graines pour réparer les tissus et combattre l'infection. Les antioxydants contenus dans le thé chaga peuvent améliorer l'immunité car ils s'accompagnent également de bêta D-glucane, un composé qui accroît l'efficacité des cellules tueuses de macrophages.

Vitamines et minéraux — la consommation d'aliments riches en vitamines, y compris les vitamines K1 et K2, le zinc, le sélénium, la quercétine et les vitamines B renforcent votre système immunitaire. La vitamine D joue un rôle important et peut être trouvée en quantités limitées dans le lait cru provenant de vaches nourries en pâturage, le saumon sauvage d'Alaska et les œufs pasteurisés bio. La solution idéale est d'optimiser votre taux de vitamine D grâce à une exposition raisonnable au Soleil.

Les aliments riches en vitamine C incluent les légumes verts à feuilles, les poivrons, le brocoli et les agrumes. La vitamine A peut aider à réduire le risque d'infection et favorise la cicatrisation des plaies. Les aliments à haute teneur en vitamine A comprennent les patates douces, les légumes vert foncé à feuilles, les carottes, la courge, le saumon sauvage d'Alaska, les œufs pasteurisés bio et le bœuf nourri en pâturage.

Renforcez votre microbiome — l'une des façons les plus simples et rapides d'alimenter vos intestins avec une source variée de bactéries probiotiques consiste à consommer des légumes fermentés. D'autres aliments fermentés bénéfiques comprennent le natto, le kimchi, les cornichons, la choucroute et le yaourt à base de lait cru issu de vaches nourries en pâturage.

Veillez à éviter les yaourts avec du sucre ajouté, que l'on retrouve dans la plupart des variétés commerciales. Les aliments riches en fibres peuvent également être utiles car ils favorisent les selles, ce qui assure la circulation fluide des déchets dans vos intestins.

Sommeil — le manque de sommeil impacte rapidement votre fonction immunitaire et vous rend vulnérable aux menaces environnementales, y compris les virus et les bactéries. Dormir régulièrement moins de six heures par nuit augmente votre risque d'effets psychologiques et physiques. Pour obtenir des suggestions afin d'améliorer votre hygiène de sommeil, consultez l'article « Les 33 meilleurs conseils pour optimiser votre sommeil. »