Quand devez-vous prendre du zinc pour réduire la durée de votre rhume ?

Fait vérifié
zinc pour le rhume

En bref -

  • La consommation de zinc, lorsqu'elle débute dans les 24 heures suivant l'apparition des premiers symptômes de votre rhume, peut réduire la durée de votre rhume de 33 % et atténuer sa gravité
  • Des éléments montrent que le gluconate de zinc et l'acétate de zinc sont efficace. Mais aucun des deux ne doit être combiné à de l'acide citrique, du mannitol, du sorbitol ou du bicarbonate de sodium
  • Le zinc est crucial pour les enzymes, la fonction immunitaire, la synthèse protéique, la guérison des plaies et la division cellulaire. Pourtant ce n'est que dans les années 1970 que son rôle a été reconnu comme étant essentiel
  • Il n'y a pas de remède contre le simple rhume. Mais certaines mesures peuvent vous permettre d'accélérer votre guérison, telles que l'optimisation de votre taux de vitamine D, la prise de doses élevées de vitamine C liposomale, ainsi qu'un repos et un sommeil de qualité

Dr. Mercola

Bien que l'on considère généralement le simple rhume comme une affection mineure, il est responsable de la plupart des consultations chez les médecins chaque année. Chez certaines personnes, un rhume durera environ une semaine. Mais chez les enfants et les personnes âgées, il peut durer plus longtemps. 200 virus différents peuvent être à l'origine d'un simple rhume.

L'American Lung Association avertit que les rhumes sont hautement contagieux et se propagent facilement via les gouttelettes de fluide contenant le virus. Plusieurs facteurs peuvent augmenter votre risque d'attraper un rhume, y compris la saison de l'année, votre âge, la force de votre système immunitaire et votre exposition à un virus du rhume. Les symptômes peuvent inclure des maux de gorge, un écoulement nasal, une toux, des maux de tête et des éternuements.

Vous avez probablement observé que les symptômes du rhume sont proches de ceux qui peuvent se manifester lors des allergies saisonnières ou même de la grippe. Avec les allergies saisonnières, vous pouvez éprouver une sensation d'oppression au niveau de votre tête et présenter un écoulement nasal. Mais les symptômes sont généralement localisés. Toutefois, en cas de rhume et de grippe, vous avez souvent des douleurs musculaires et ressentez de la fatigue, en plus de vous sentir misérable.

La grippe s'attrape souvent au cours de la même saison que les rhumes. Mais ses symptômes sont souvent plus graves et peuvent s'accompagner de fièvre et de frissons. Depuis longtemps, des personnes cherchent des remèdes pour réduire la durée ou la gravité d'un rhume et le prévenir par la même occasion.

Bien que les sociétés pharmaceutiques promettent d'autres choix de médicaments pour atténuer vos symptômes, les options naturelles offrent un traitement efficace sans les effets indésirables associés aux médicaments.

Le zinc à court terme peut réduire la durée de votre rhume

Malheureusement, il n'existe aucun remède contre une infection virale. Les antibiotiques ne sont pas efficaces car ils s'attaquent aux bactéries et non aux virus. Étant donné qu'un virus n'est pas capable de se répliquer par lui-même, il prend le contrôle de vos cellules normales, ce qui a pour effet de vous rendre malade. Dans la plupart des cas, une thérapie de soutien est le traitement recommandé car votre système immunitaire combat le virus.

Le processus que votre corps utilise pour trouver, combattre et détruire un virus est complexe car il fait appel à différents types de cellules. Le zinc est un remède naturel efficace qui a démontré sa capacité à réduire la durée du rhume d'environ 33 %.

Une analyse d'études antérieures a montré que le zinc peut réduire la durée d'un simple rhume de 28 à 40 % en utilisant du gluconate de zinc ou de l'acétate de zinc. Alors que chacun de ces produits s'est avéré efficace dans une certaine mesure, les auteurs de l'analyse n'ont pas trouvé de différence statistique significative de durée entre les personnes qui ont pris une dose élevée et celles qui en ont pris une faible dose.

Dans une autre étude, les scientifiques ont analysé les données publiées de 1980 à 2003 et ont trouvé des essais cliniques qui soutenaient l'utilisation du zinc afin de réduire la durée et la gravité d'un simple rhume. Il a été noté que la consommation de zinc est efficace lorsqu'elle débute dans les 24 premières heures suivant l'apparition des symptômes.

L'action du zinc contre le simple rhume a été étudiée une première fois par le Dr Ananda Prasad en collaboration avec James Fitzgerald, dont les compétences résidaient dans la conception d'études de recherche.

Bien que James Fitzgerald acceptât d'apporter son aide, il était sceptique quant au fait que le zinc pouvait influencer la durée ou la gravité d'un simple rhume. L'étude initiale était un essai contrôlé par placebo et en double aveugle, dans le cadre duquel des personnes vivant à Detroit souffrant d'un simple rhume ont reçu des pastilles de zinc ou un placebo.

James Fitzgerald a déclaré à NPR : « pourtant, quand j'ai fait l'analyse, il a effectivement réduit les symptômes de simple rhume d'environ deux à trois jours. J'ai été étonné par ce résultat ». Bien que la plupart des études actuelles démontrent aussi un résultat positif de l'utilisation de pastilles de zinc, la formulation des pastilles utilisées lors de la première étude à Detroit n'est pas disponible, comme l'a expliqué James Fitzgerald à NPR.

Vos résultats peuvent être différents

Avant de courir acheter les premières pastilles de zinc que vous trouverez, il est important d'admettre qu'il peut exister des différences dans le produit, ce qui risque d'affecter vos résultats. L'auteur de la méta-analyse publiée en 2017, le Dr Harri Hemilä de l'Université d'Helsinki, prévient qu'il peut être difficile de dire ce que vous devez acheter.

Les produits vendus dans les pharmacies de quartier contiennent davantage de zinc, ce qui peut interférer avec l'efficacité du produit. Plusieurs ingrédients peuvent interagir les uns avec les autres, même lorsqu'ils sont sûrs et efficaces quand ils sont utilisés seuls. Ainsi, le Dr Harri Hemilä indique que les produits à base de zinc que vous achetez ne doivent pas contenir d'acide citrique car celui-ci se fixe au zinc, ce qui empêche sa libération dans votre corps.

Comme décrit dans la méta-analyse de 2017, le Dr Harri Hemilä a constaté que le gluconate de zinc et l'acétate de zinc contribuent à réduire la durée d'un rhume. Dans des études antérieures, il a été suggéré que l'acétate de zinc était la méthode privilégiée pour l'administration étant donné que le zinc ne se fixe pas aussi fortement à l'acétate qu'au gluconate.

L'objectif de cette analyse était de comparer l'efficacité du zinc pour réduire la durée d'un rhume après qu'il a été découvert des problèmes de méthodologie dans plusieurs études antérieures et qu'une revue Cochrane des études a été retirée suite à l'identification d'erreurs multiples.

Le Dr Harri Hemilä a été vigilant pour la sélection des essais cliniques à inclure dans l'analyse. Il n'a pas inclus ceux concernant des produits dont les ingrédients pouvaient interférer avec les résultats, tels qu'un essai pour lequel le produit contenait les édulcorants mannitol et sorbitol. Il existe des éléments prouvant que le zinc se lie à ces édulcorants en présence de salive.

D'autres essais ont été exclus car les produits contenaient de l'acide citrique, de l'acide tartrique ou du bicarbonate de sodium, tous étant connus pour se lier avec le zinc. Dans chacune des études, les participants se sont vu administrer plus de 75 mg/jour de zinc élémentaire, ce que vous devez rechercher si vous souhaitez prendre des pastilles de zinc.

Première reconnaissance de la nature essentielle du zinc dans les années 1970

La science a commencé à s'intéresser au zinc grâce, encore une fois, aux travaux du Dr Ananda Prasad. NPR rapporte que dans les années 1960, le Dr Ananda Prasad a étudié l'insuffisance de la croissance et du développement chez des jeunes hommes en Égypte. Il a émis l'hypothèse que le problème pouvait provenir d'une carence en zinc. Après avoir reçu une supplémentation en zinc, ces jeunes hommes ont grandi plus que ne l'avait anticipé le Dr Ananda Prasad.

Ce fut le début d'une étude visant à comprendre les effets du zinc que le Dr Harri Prasad poursuit encore à ce jour, alors qu'il est devenu un vieux scientifique de 91 ans. Il a écrit sur cette carence et a observé qu'au cours des 50 dernières années, l'insuffisance nutritionnelle pouvait avoir infecté jusqu'à 2 milliards de personnes dans les pays en voie de développement. Il a souligné le rôle d'un composant des protéines de céréales, le phytate, qui réduit la quantité de zinc que le corps peut absorber.

Les protéines de céréales à forte teneur en phytate comprennent le son de blé, le son de riz et le gluten de blé. Le Dr Harri Prasad a écrit que les carences en zinc peuvent entraîner une rugosité de la peau, un affaiblissement de l'immunité, un retard de croissance et des troubles cognitifs.

Comme le rapporte NPR, ce n'est que dans les années 1970 que le zinc a été identifié comme un nutriment essentiel pour la santé de l'homme. Le National Institutes of Health reconnaît l'importance du zinc en rapport avec :

« ...environ 100 enzymes et son rôle dans la fonction immunitaire, la synthèse protéique, la guérison des plaies, la réplication de l'ADN et la division cellulaire. Le zinc favorise également une croissance et un développement normal pendant la grossesse, l'enfance et l'adolescence tout en étant nécessaire pour avoir un sens approprié du goût et de l'odorat. »

Les remèdes efficaces contre le rhume

Outre le zinc, vous pouvez essayer d'autres remèdes dont l'utilisation en cas de simple rhume présente un bilan positif. L'exemple parfait est le pouvoir de guérison de la vitamine C. Dans une étude, la combinaison de la vitamine C et du zinc s'est avérée plus efficace qu'un placebo et a permis d'accélérer le soulagement des symptômes.

Comme je l'ai écrit récemment, des doses élevées de vitamine C agissent non seulement comme un antioxydant lorsque vous êtes malade, mais également davantage comme un médicament naturel dépourvu d'effets indésirables. Le Dr Suzanne Humphries évoque aussi son travail sur la vitamine C et l'importance de l'utilisation la vitamine C liposomale pour réduire les effets indésirables et améliorer l'absorption.

Il est important de noter que les doses importantes de vitamine C ou de zinc (quand elles sont prises de façon régulière) ont un impact sur votre taux de cuivre. Ainsi, bien que la prise temporaire de doses pour combattre le rhume ou la grippe peut être utile, vous pourriez compromettre votre système immunitaire en prolongeant cette prise toute l'année.

Un autre remède simple pour vous aider à prévenir un rhume et pour accélérer la guérison consiste en un sommeil suffisant. Le manque de sommeil est associé à une longue liste de troubles et de dysfonctionnements, y compris des impacts négatifs sur votre système immunitaire et la démence. La clé de la guérison réside dans le soutien de votre système immunitaire et, à cet effet, une quantité de sommeil adéquate sera utile.

Si vous avez des problèmes de sommeil, si vous n'arrivez pas à dormir de façon prolongée ou à vous sentir reposé au réveil, il est possible que vous ayez développé certaines habitudes à l'origine de ces troubles. Pour retrouver de bonnes habitudes de sommeil et vous sentir reposé chaque jour, consultez mes conseils dans l'article « 33 principaux conseils pour optimiser votre sommeil ».

Vous pouvez tenter de prendre du vinaigre de cidre pour bénéficier des bienfaits que procurent ses propriétés antimicrobiennes et anti-inflammatoires. Il peut également stimuler votre fonction immunitaire en augmentant l'alcalinité dans votre corps. Veillez à trouver une marque fermentée naturelle dont la « mère » est demeurée intacte.

Soignez votre rhume et réduisez le risque d'une affection plus grave

Il existe d'autres mesures que vous pouvez prendre pour vous protéger pendant la saison des rhumes et de la grippe. Par exemple, bénéficier d'un apport suffisant en vitamine D est très important. La vitamine D exerce une puissante activité antimicrobienne et elle est capable de combattre les bactéries, les virus et les champignons. Un faible taux de cette vitamine peut augmenter votre risque de contracter un rhume ou la grippe.

Un autre facteur qui influence votre système immunitaire est le stress. Vous avez probablement constaté que, lorsque vous êtes stressé, vous êtes plus susceptible d'être malade.

Que le stress soit associé à un deuil, à des problèmes relationnels ou des projets professionnels, le résultat est le même : vous aurez des difficultés à combattre une infection.

Des chercheurs de l'Université Carnegie-Mellon ont tenté de découvrir les raisons de cette situation et ils ont trouvé que les personnes qui avaient indiqué être stressées étaient plus susceptibles d'être malade en cas d'exposition à un virus, suivie d'une mise en quarantaine de cinq jours. En cas de stress, votre corps libère des hormones comme le cortisol, qui inhibe temporairement le système immunitaire.

Lors d'un stress psychologique chronique, vous devenez moins sensible au cortisol, ce qui augmente votre réponse inflammatoire et affecte aussi votre système immunitaire. Sheldon Cohen, chercheur principal, a commenté les résultats :

« La capacité du système immunitaire à réguler l'inflammation permet de prédire qui développera un rhume, mais fournit surtout une explication concernant la façon dont le stress peut faciliter la maladie. En situation de stress, les cellules du système immunitaire ne sont pas en mesure de répondre au contrôle hormonal et, par conséquent, provoquent des niveaux d'inflammation qui favorisent la maladie.

Comme l'inflammation joue un rôle dans de nombreuses maladies, telles que les troubles cardiovasculaires, l'asthme et les troubles auto-immunes, ce modèle suggère pourquoi le stress les impacte également. »