Quels sont les vertus du thé vert matcha ?

Thé vert matcha

En bref -

  • Le thé vert de Chine possède de nombreuses propriétés thérapeutiques reconnues, mais grâce à ses puissants antioxydants, le thé matcha, apparu au Japon vers l’an 805, le surpasse en termes de bienfaits.
  • Nombre des propriétés curatives du thé matcha lui sont conférées par des composés tels que la L-théanine et les catéchines, telles que l’épigallocatéchine gallate (EGCG)
  • Il a été démontré que le thé matcha lutte contre l’inflammation, réduit le risque de maladie cardiaque et réduit le taux de triglycérides et la glycémie chez les diabétiques
Taille du texte:

Dr. Mercola

Le thé vert, l’une des boissons les plus prisées au monde, est prodigieusement bon pour la santé. Vous avez peut-être entendu parler de ses bienfaits, comme son action qui favorise la perte de poids et lutte contre les maladies cardiaques.

Il suscite un tel intérêt qu’il est devenu depuis ces dernières années « la » boisson de choix durant la Fashion Week de New York, les fans de thé matcha ayant quitté en masse le ‘clan’ des buveurs de café.

La tendance gagne du terrain pour plusieurs raisons. Tout d'abord, le thé matcha serait encore meilleur pour la santé que le thé vert classique. De plus, il est délicieux.

Comparé au thé vert, le matcha est décrit comme possédant une saveur aux notes « d'herbe grasse », légèrement amère. La poudre de matcha est souvent utilisée pour préparer une boisson au lait qui ressemble au café-latte, dans laquelle on ajoute du miel ou de la stévia, mais si vous souhaitez profiter de ses bienfaits pour la santé, je vous conseille d’oublier le lait et le miel.

Le matcha, dont le nom signifie « thé en poudre », en dehors de sa couleur verte authentique, présente plusieurs caractéristiques fondamentales qui le différencient des autres thés.

Tout d'abord, lorsqu’on prépare un thé vert classique, on fait infuser des feuilles directement dans l’eau, ou au moyen d'un sachet, puis on les jette. Lorsque vous buvez un thé matcha, vous consommez également les feuilles, qui ont été réduites en une poudre très fine.

Histoire du thé, du thé vert et du thé matcha

Toutes les variétés de thé, notamment le thé blanc, le thé vert, le thé oolong et le thé noir, proviennent d'une plante originaire du sud-ouest de la Chine, dont le nom botanique est Camellia sinensis.

Le processus d'infusion du thé a été découvert par hasard il y a près de 5000 ans, lorsque des feuilles de thé ont été déposées par le vent dans les tasses d’eau fumantes de l’empereur de Chine et du botaniste Shen Nong. Le même procédé est utilisé depuis des centaines, voire des milliers d'années.

Des moines japonais qui visitaient la Chine en rapportèrent des feuilles de thé, qui leur inspirèrent le concept de la cérémonie du thé, qui s’est inscrit dans la culture japonaise aux alentours de l’an 805. Les méthodes de culture du thé se sont améliorées au cours des siècles qui ont suivi, jusqu’au milieu du 16ème siècle, époque à laquelle fut inventé le processus de production du matcha. Voici ce qu’a publié le site Fit Foodie :

« La préparation du Matcha nécessite de recouvrir les théiers avec des filets d'ombrage avant la récolte des feuilles, ce qui bonifie leur saveur et leur texture.

Les feuilles sont ensuite cueillies à la main, cuites à la vapeur pour stopper la fermentation, séchées puis stockées au frais afin que leurs saveurs se développent. Ces feuilles séchées sont ensuite moulues sur pierre afin d’être réduites en poudre très fine. »

Comment préparer une tasse de l’exceptionnel thé vert matcha

Le thé vert classique et le thé matcha se différencient également par leurs méthodes de préparation traditionnelles. Le processus de préparation du matcha est bien plus simple, ainsi que le décrit l’Epoch Times dans l’un de ses articles :

« Le thé classique est préparé avec des feuilles que l’on fait infuser, tandis que le matcha est préparé avec des feuilles entières moulues. Il est généralement préparé selon la méthode traditionnelle japonaise. Le thé est mesuré au moyen d'une cuillère en bambou, que l’on appelle une shashaku, puis versé dans un bol à thé préchauffé, que l’on appelle un chawan.

On ajoute ensuite dans le bol de l’eau chaude (à environ 70°C, soit 150°F). Le thé est ensuite fouetté au moyen d’un fouet spécial en bambou, le chasen, jusqu’à ce qu’il présente une légère mousse en surface. »

Selon les goûts, on peut lui donner différentes consistances :

  • Le thé matcha standard se prépare avec une cuillère à café de poudre de matcha et 56 ml (2 onces) d’eau chaude (mais non bouillante).
  • Le Usucha, qui est un mélange plus fluide, se prépare avec une demi-cuillère à café de thé et 85 à 110 ml d’eau chaude (3 à 4 onces).
  • Le Koicha est une préparation plus épaisse, parfois utilisé lors des cérémonies du thé japonaises. Il est préparé avec deux cuillères à café de matcha pour environ 28 ml (1 once) d’eau chaude.

Il n’est pas indispensable de disposer d'un fouet en bambou pour préparer une bonne tasse de matcha. Un petit fouet traditionnel peut faire l'affaire. Il suffit de le mélanger vivement jusqu’à ce qu’une mousse se forme en surface, et c’est tout, il est prêt à être dégusté.

C’est très certainement parce que l’on consomme les feuilles du matcha, au lieu de les faire infuser quelques minutes avant de les jeter, qu’il offre davantage de bienfaits pour la santé.

Les qualités nutritionnelles du thé matcha

Une tasse de thé matcha préparée avec une demi-cuillère à café de poudre, contient environ 35 milligrammes de caféine, légèrement plus que ce que l’on trouve dans une tasse de thé vert classique.

Par ailleurs, bien que le thé vert soit riche en antioxydants, le matcha en contient encore davantage. Il contient en fait 15 fois plus d'antioxydants qu'une portion équivalente de grenade ou de myrtilles.

Les études indiquent qu'une tasse de matcha peut apporter l’équivalent en antioxydants de trois tasses de thé vert classique, et jusqu’à 137 fois plus qu’un thé vert de qualité inférieure.

Le matcha contient des protéines et est une excellente source de vitamines C et A, de fibres, et de fer. Les études montrent qu’il peut contribuer à lutter contre les bactéries, les virus et les champignons, tels que les infections à staphylocoque, l’hépatite B et le Candida Albicans.

Les études cliniques, ou ce que le thé vert peut vous apporter

Bien que le matcha n’ait pas encore fait l’objet d'autant d’études que d'autres aliments, il suscite de plus en plus d'intérêt et donc des recherches de plus en plus nombreuses sur ses bienfaits thérapeutiques.

Des études menées sur les animaux, par exemple, suggèrent que la consommation de thé matcha pourrait diminuer le risque de dommages rénaux et hépatiques, ainsi que la glycémie et le taux de triglycérides.

Les antioxydants protègent vos cellules et tissus des dommages provoqués par les radicaux libres. Le matcha est également riche en catéchines, telles que l’épigallocatéchine gallate (EGCG), qui a fait l’objet d'études poussées ayant démontré qu’elle lutte contre l'inflammation, contribue à maintenir l'intégrité des artères et répare les cellules.

L'une des caractéristiques du thé, en particulier du thé vert, est sa capacité à apaiser, calmer et détendre, tout en favorisant la vivacité d’esprit.

Le lent processus de photosynthèse produit de grandes quantités de L-théanine, l'acide aminé qui donne au thé vert matcha sa saveur incomparable, et augmente la production d’ondes alpha dans votre cerveau. Certaines données indiquent également que le matcha peut influer sur le diabète. Le site Organic Facts a publié ce qui suit :

« Le thé matcha pourrait être utile pour maintenir un métabolisme sain chez les personnes diabétiques. Le matcha, riche en antioxydants, contribue à réduire le taux de triglycérides... ainsi que le taux de glycogène hépatique chez les diabétiques.

Une recherche menée sur des sujets diabétiques, auxquels on a donné du thé matcha, a montré que ce thé exerce une action inhibitrice sur les dommages rénaux et hépatiques en limitant l’accumulation des produits terminaux de glycation dans les reins. »

Cette action pourrait non seulement aider votre cerveau à lutter contre les signaux de stress, mais elle pourrait également modifier les effets des substances caféiques du thé lorsque vous le buvez. Les buveurs de thé matcha font part d’un léger effet « stimulant » qui dure plus longtemps que celui que provoque le café, et qui est parfois même suivi d'une somnolence.

La L-théanine renforcerait également l'action des substances chimiques du bien-être dans votre cerveau, améliorant ainsi la mémoire, l’humeur ainsi que les capacités de concentration. D’après une étude :

« Le thé contient également un acide aminé unique, la L-théanine, qui pourrait moduler certains aspects de la fonction cérébrale chez l’homme.

Des données provenant de l’étude d’électroencéphalogrammes humains montrent qu’elle a un effet direct sur le cerveau... La L-théanine augmente de façon significative l'activité dans la bande de fréquence alpha, ce qui indique qu’elle détend l’esprit sans provoquer de somnolence...

Ces données indiquent que la L-théanine, à un niveau alimentaire réaliste, a un effet significatif sur l'état général de la vigilance mentale et de l’excitation. Par ailleurs, l'activité alpha est connue pour jouer un rôle important dans certains aspects essentiels de l’attention. »

Thé matcha et maladies cardiaques

Les personnes qui boivent du thé vert régulièrement ont 31 % de risques en moins de développer une maladie cardiaque, par rapport à celles qui n’en boivent jamais, celles qui consomment du thé matcha bénéficient donc encore de davantage de composants protecteurs.

Une étude clinique approfondie menée dans le monde entier sur les maladies cardiaques, en a révélé de nombreuses causes, telles que le tabagisme, ainsi qu’une relation avec d'autres maladies graves telles qu’hypertension et obésité.

Le thé vert pourrait cependant avoir une influence positive sur le taux de cholestérol, en inhibant l’oxydation des particules de LDL. (Les particules de LDL, petites et denses, et facilement oxydées, sont les seules qui risquent de provoquer des maladies cardiaques.)

Les chercheurs ont conclu que « les fractions riches en catéchine préviennent de façon efficace l’oxydation des LDL provoquée par les cellules endothéliales », leur consommation pourrait donc être un moyen de réduire votre risque de maladie cardiaque.

Le thé matcha peut-il vous aider à perdre du poids ?

Les études montrent que le thé vert peut augmenter le nombre de calories que vous brûlez, car il accélère votre métabolisme, et il a été démontré qu’il augmente jusqu’à 17 % le potentiel de combustion sélective des graisses.

Au cours d'une étude, les chercheurs ont noté que l’effet du thé vert sur la perte de poids allait au-delà de l’action de la caféine qu’il renferme, et qu’il pourrait avoir quelque chose à voir avec sa teneur en polyphénols, sous formes de catéchines.

« Le thé vert a des propriétés thermogéniques et favorise l’oxydation des graisses au-delà de ce qu’explique sa seule teneur en caféine. L’extrait de thé vert pourrait jouer un rôle dans le contrôle de la composition du corps, via l'activation sympathique de la thermogénèse, l’oxydation des graisses, ou la combinaison des deux. »

Au cours d'une autre revue, il a été rapporté que la consommation de thé vert favorise l’oxydation des graisses au repos chez l’homme, et prévient l’obésité et améliore la sensibilité à l’insuline chez la souris. Voici la conclusion des chercheurs :

« L'ingestion massive d’extrait de thé vert peut augmenter l’oxydation des graisses au cours d'une activité physique d'intensité modérée, et peut améliorer la sensibilité à l’insuline ainsi que la tolérance au glucose chez les hommes jeunes en bonne santé. »

Voici d’autres façons de profiter des bienfaits du thé vert matcha

En plus de la boire sous forme de boisson chaude dans une tasse, vous pouvez saupoudrer la poudre de matcha sur des aliments tels que les smoothies et le kéfir, pour en tirer les mêmes bienfaits et profiter de sa saveur.

Vous pouvez également préparer un « latte » en diluant de la poudre de matcha vert dans de l’eau chaude, et en y ajoutant une cuillère à café de stévia en poudre et du lait de coco. Vous obtiendrez une boisson fraiche et désaltérante en y ajoutant quelques glaçons et éventuellement quelques feuilles de menthe.

Comme tant de cultures à l’heure actuelle, le thé vert peut être cultivé sur des sols parfois contaminés par des pesticides, des fongicides, du fluor ou des métaux lourds.

Vous trouverez du thé matcha dans la plupart des magasins diététiques et des épiceries, mais veillez à choisir un thé bio. Bien qu’il risque d’être plus cher, cela vaut vraiment la peine de choisir la meilleure qualité possible.