5 Stratégies pour Survivre à la Saison des Allergies de Printemps

Les allergies

En bref -

  • Une alimentation saine, le soulagement du stress et et de l’exercice constitueront les fondements sur lesquels votre système immunitaire peut fonctionner de manière optimale pour soulager au mieux les symptômes allergiques et atténuer les réactions
  • Les remèdes naturels comme notamment la Vitamine C, la quercétine et les piments forts peuvent permettre de soulager les symptômes allergiques
  • Limiter votre exposition au pollen à en intérieur comme en extérieur est important pour réduire les allergies de printemps
Taille du texte:

Dr. Mercola

Le pollen des arbres est un allergène de printemps courant, bien que souvent les gens aient des allergies à trois ou quatre espèces d’arbres et de plantes. Les spores de moisissure portées par l'air sont d’autres responsables fréquents.

Suivre la densité pollinique à l’extérieur peut être utile, mais il vous sera uniquement bénéfique de rester à l’intérieur les jours de densité pollinique élevée si ces niveaux élevés comportent des pollens auxquels vous êtes allergiques (les tests d’allergie peuvent vous aider à déterminer vos propres allergies).

Une meilleure approche est d’être préparé à faire face à vos allergies saisonnières quelle que soit la possible densité pollinique de la journée.

Comment se Développent les Allergies Saisonnières?

Les allergies saisonnières, sont parfois appelées le rhume des foins, et causent un certain nombre de symptômes incommodants comme des éternuements, la congestion et l'écoulement nasal, le picotement des yeux et le larmoiement et des démangeaisons dans votre nez, votre bouche ou votre gorge.

Les allergies sont la réaction de votre corps aux particules qu’il considère comme étrangères (les allergènes). La première fois que votre corps rencontre un allergène, vos cellules plasmatiques libèrent de l’immunoglobuline E (IgE), un anticorps particulier à l’allergène en question.

L’IgE se fixe à la surface de vos mastocytes, que l’on trouve en grand nombre dans vos tissus à la surface, tels que votre peau et vos muqueuses nasales, où elles aident à modérer les réponses inflammatoires. Les mastocytes libèrent de nombreux médiateurs chimiques importants, dont l’histamine.

Lorsque votre corps rencontre un allergène particulier pour la seconde fois, vos mastocytes sont activées en quelques minutes et libèrent un puissant cocktail d’histamines, de leucotriènes et de prostaglandines, qui déclenchent toute la cascade de symptômes que vous associez aux allergies.

L’American College of Allergy, Asthma and Immunology (ACAAI) a expliqué que:

«L’une des merveilles du corps humain est qu’il peut se défendre contre les envahisseurs nocifs tels que les virus ou les bactéries. Chez certaines personnes, le corps réagit à des substances sans danger comme la poussière, la moisissure ou le pollen en produisant un anticorps appelé l'immunoglobuline E (IgE).

Lorsque des patients ayant l’un des troubles allergiques (tels que la rhinite ou l’asthme) sont exposés à ces substances, le système immunitaire mobilise alors ses défenses en lançant un ensemble d’armes chimiques complexes pour attaquer et détruire l’ennemi présumé.

Ce faisant, certains symptômes déplaisants et, dans des cas extrêmes, mortels peuvent être ressentis.

... Une réaction allergique peut avoir lieu n’importe où sur le corps,mais apparaît habituellement sur la peau, les yeux, la paroi de l’estomac, le nez, les sinus, la gorge et les poumons — des parties où des cellules spécifiques du système immunitaire sont postées pour repousser les intrus qui sont inhalés, avalés ou entrent en contact avec la peau».

Conseils pour Survivre à la Saison des Allergies de Printemps

Si vous en avez assez de souffrir durant ce qui devraitêtre l’un des moments les plus agréables de l’année, voici certaines des meilleures stratégies à ajouter à votre arsenal de lutte contre les allergies:

1. Réduisez l’Exposition aux Pollens

Pour réduire au minimum vos symptômes allergiques, l’ACAAI vous suggère de réduire votre exposition aux pollens en:

Évitant les vêtements en tissu synthétique, en raison du fait qu’ils peuvent produire une charge électrique lorsqu’ils sont frottés qui attire et fait que les pollens se collent à vous. Les fibres naturelles comme le coton sont un meilleur choix.

Faire de l’exercice en plein air avant l’aube, en fin d’après-midi, et/ou en début de soirée, car la densité pollinique est au plus faible à ces moments-là. Il vaut mieux effectuer une activité physique intensive en intérieur car l’augmentation de votre fréquence respiratoire pourrait vous faire inhaler plus de pollens.

Porter des gants et un masque lorsque vous jardinez. Pour filtrer les pollens, veuillez porter un masque filtrant classé au niveau 95 par le National Institute for Occupational Safety and Health (NIOSH). Évitez également de toucher vos yeux et lorsque vous avez terminé, assurez-vous de prenez une douche et de lavez vos vêtements.

Réduire votre exposition aux allergènes d’intérieur peut également aider à atténuer les symptômes d’allergie printanières.

Pour améliorer votre qualité de l’air intérieure, passez régulièrement l’aspirateur chez vous, y compris sur les meubles, en utilisant un aspirateur à filtre HEPA, laissez vos chaussures à la portes pour éviter de traîner de la saleté à travers la maison, et utilisez un déshumidificateur et/ou un purificateur d’air à filtre HEPA.

2. Essayez des Remèdes Naturels

La nature fournit des remèdes aux allergies au sein d’un certain nombre d’herbes naturelles et de vitamines. Vous devriez envisager:

Les piments forts : Les piments rouges, le raifort et les moutardes fortes fonctionnent comme des décongestionnants naturels. D'ailleurs au cours d’une étude menée en 2009, un spray nasal contenant de la capsaïcine (dérivée de piments forts) a réduit de façon importante les symptômes d'allergies nasales.

La Quercétine : La quercétine est un antioxydant qui appartient à une catégorie de substances végétales solubles dans l'eau connues sous le nom de flavonoïdes.

Les aliments riches en quercétine (tels que les pommes, les baies, le raisin rouge, les oignons rouges, les câpres et le thé noir) empêchent la libération d’histamine - ils sont donc des « anti-histaminiques naturels ».

La quercétine est également disponible sous forme de supplément - la dose généralement recommandée pour soulager un rhume des foins se situe entre 200 et 400 milligrammes (mg) par jour.

La Pétasite (Petasites hybridus) : un autre antihistaminique naturel, la pétasite, était déjà utilisé pour traiter la toux et l’asthme au 17ème siècle.

Les chercheurs ont depuis identifié les composants de la pétasite qui permettent de réduire les symptômes de l'asthme en inhibant les leucotriènes et les histamines, qui sont responsables de l'aggravation des symptômes de l'asthme.

Au cours d’une étude allemande, 40% des patients prenant de l’extrait de racine de pétasite furent capables de réduire leurs prises de médicaments habituels contre l'asthme. Il faut toutefois faire preuve de prudence.

La pétasite fait partie de la famille de l'ambroisie, par conséquent, si vous êtes allergique à l’ambroisie, aux soucis, aux marguerites ou aux chrysanthèmes, ne prenez pas de pétasite.

De plus, n’utilisez pas la plante crue car elle contient des substances, les alcaloïdes pyrrolizidiniques, qui peuvent être toxiques pour le foie et les reins et sont potentiellement cancérigènes. Les produits à base de pétasite que l’on trouve dans le commerce sont généralement débarrassés d'une grande partie de ces alcaloïdes.

Hydraste du Canada (Hydrastis canadensis) : l’hydraste du Canada peut aider à soulager les allergies saisonnières. Des études de laboratoire suggèrent que berbérine la berbérine, l’ingrédient actif de l’hydraste du Canada, possède des propriétés antibactériennes et immunostimulantes.

L’huile d’eucalyptus : cette huile essentielle pure a le pouvoir de soulager les muqueuses. Vous pouvez appliquer une goutte sur un coton et le sentir plusieurs fois par jour, ou bien ajouter quelques gouttes dans de l’eau pour une diffusion par la vapeur (ou dans un nébuliseur si vous en possédez un), ou en ajouter quelques gouttes dans l’eau de votre bain.

Vitamine C : La vitamine C est un autre antihistaminique naturel. Le Docteur Doni Wilson, naturothérapeute a indiqué au Huffington Post, " … [V]ous devez prendre 500 à 1,000 mg., trois fois par jour pour réduire les symptômes. »

Thé vert: Si vous avez des allergies au pollen de cèdre, vous devriez connaître un type de thé vert bio japonais légèrement fermenté appelé « Benifuuki».

Il a été démontré que le thé inhibe fortement l’activation des mastocytes et la libération d'histamine, et atténue les symptômes d’écoulement nasal et d’iritation de l’oeil chez les personnes souffrant d’allergies au pollen de cèdre.

3. Irrigation Nasale

Utiliser un pot néti (un petit pot semblable à une théière) est une technique simple de nettoyer en toute sécurité vos sinus des substances irritantes, notamment des allergènes. Cela consiste à verser de l’eau dans une narine et de la laisser s’écouler hors de l’autre.

Assurez-vous d’éviter d’utiliser de l’eau du robinet car elle pourrait potentiellement être contaminée par des amibes mangeuses de cerveau ou d’autres agents contaminants. Utilisez uniquement de l’eau distillée, stérilisée, auparavant portée à ébullition ou filtrée en utilisant un filtre avec une dimension totale des pores d’1 micron ou moins.

4. L’homéopathie

Les solutions homéopathiques contiennent des doses minuscules de substances végétales, minérales, animales ou d’autres composés causant des symptômes similaires à ce que vous connaissez déjà.

Les antidotes ont été diluées à de nombreuses reprises, et l’idée est que la substance stimulera le propre processus de guérison de votre corps. Bien que la recherche sur l’homéopathie soit limitée, de façon anecdotique beaucoup de gens ont trouvé moyen de soulage leurs symptômes allergiques en utilisant des remèdes homéopathiques.

5. Alimentation, Sport et Réduction du Stress

Beauoup de gens ne savent pas que les habitudes de vies peuvent influer sur les symptômes allergiques. Il a été démontré que« Soigner et étanchéifier » vos intestins permet d'apaiser les symptômes allergiques, et la clé pour y parvenir est d'éliminer les aliments inflammatoires tels que les céréales et les aliments transformés et d’introduire des aliments plus sains, comme notamment des aliments fermentés, qui favorisent un bon équilibre des bactéries dans vos intestins.

Avoir un une alimentation saine et complète reposant sur des aliments aliments non transformés idéalement biologiques et/ou produits localement, comme notamment les aliments fermentés, en plus de maximiser votre taux de vitamine D et de corriger votre ratio entre oméga-3 et oméga-6, formera la base sur laquelle votre système immunitaire peut fonctionner de manière optimale.

Fait intéressant, puisque nous parlons d’alimentation, si vous avez des allergies au pollen des arbres, vous devriez éviter les avocats lorsque les arbres pollinisent afin d’éviter d’aggraver vos symptômes. Dans le Huffington Post, Mike Tringale, vice-président senior d’External Affairs for the Asthma and Allergy Foundation of America (AAFA), a expliqué plus en détail l’importance d’une bonne hygiène de vie pour lutter contre les allergies:

«Un trouble allergique signifie que vous avez un maladie chronique de votre système immunitaire...L’exercice peut renforcer votre système immunitaire, ce qui signifie qu’il peut constituer une stratégie utile lorsque vous combattez vos allergies. L’immunothérapie [comme les injections contre les allergies] peuvent augmenter votre tolérance à un déclencheur, mais votre corps produira encore des anticorps en réaction à ces allergènes.»

Lorsque vous êtes en bonne santé, votre corps sera capable de tolérer encore plus le déclencheur avant qu’une réaction ne se produise. Même le soulagement du stress est important car le stress chronique affaiblit votre système immunitaire.

Les recherches montrent que les personnes subissant un stress émotionnel constant connaissent des poussées allergiques plus fréquentes, assurez vous donc de soigner votre santé émotionnelle.

La Provocation Neutralisation Peut Permettre le Soulagement Permanent des Allergies

La méthode de Provocation Neutralisation (PN), enseignée par l’American Academy of Environmental Medicine (AAEM), peut être très efficace pour soulager les allergies.

J’étais membre de l’AAEM et ai administré ce traitement dans mon cabinet lorsque j’exerçais. La PN offre à un grand nombre de personnes allergiques un soulagement permanent sans effets secondaires indésirables. Le taux de succès de cette approche est d’environ 80% à 90% et il est possible de suivre le traitement chez vous.

‘Provocation’ fait référence au fait de « provoquer un changement » et ‘neutralisation’ à la « neutralisation de la réaction causée par la provocation. » Au cours du processus de provocation-neutralisation, une petite quantité d'allergène est injectée sous la peau pour produire une petite bosse que l’on appelle une « papule » sous les couches supérieures de l’épiderme, et est ensuite surveillée pour observer les réactions.

Si vous avez une réaction positive, telle que fatigue, maux de tête, ou une augmentation de la taille de la papule, alors l'allergène est neutralisé avec des injections diluées ou des gouttes du même allergène que vous prenez par voie orale.

Si vous êtes intéressé par la PN, l’American Academy of Environmental Medicine (AAEM - Académie américaine de médecine environnementale) dispose d'une liste de médecins et de cabinets qui sont formés à cette technique hautement efficace et recommandée. Il est important de se rappeler que le programme de PN vient s’ajouter à, et non remplacer, un programme global de guérison des allergies et un mode de vie sain.