Déclencheurs de la Migraine et Traitements Bénéfiques

Migraines

En bref -

  • Éviter certains des déclencheurs alimentaires et environnementaux les plus fréquents peut stopper les migraines dans leur élan
  • La migraine est considérée comme étant un trouble de votre système nerveux, provenant vraisemblablement de votre tronc cérébral. Tout indique également que les migraines sont étroitement liées à un dysfonctionnement mitochondrial
Taille du texte:

Dr. Mercola

La migraine touche environ 38 millions de personnes. Elle peuvent frapper aussi bien les jeunes que les moins jeunes, mais la majorité des personnes atteintes sont des femmes, âgées entre 35 et 55 ans.

A travers le monde, jusqu’à 1 milliard de personnes sont touchées, faisant de la migraine la troisième maladie la plus répandue au monde.

Cependant, malgré son ampleur, les chercheurs ont toujours du mal à comprendre la manière exacte et la raison pour laquelle les migraines se produisent. Pour ajouter à la complexité, il existe plusieurs types différents de migraines, notamment:

La Céphalée en grappe

La migraine chronique

La migraine occasionnelle

La migraine basilaire

La migraine hémiplégique

La migraine rétinienne

La migraine abdominale

La migraine ophtalmique

La migraine avec aura

La migraine sans aura

L'État migraineux

La migraine transformée

La migraine menstruelle

La migraine vestibulaire

Qu’est ce Qui Distingue la Migraine des Autres Maux de Tête

Les crises de migraine sont généralement récurrentes, d’intensité modérée à sévère, se produisant souvent sur un seul côté de votre tête uniquement

En plus de sensations de palpitation, de perforation ou d’une douleur « brûlante», les autres symptômes comprennent la nausée, des troubles visuels, les sensations vertigineuses, l’engourdissement des extrémités ou du visage et une sensibilité extrême à la lumière, au son, aux odeurs et au toucher.

Une crise peut durer entre deux heures et trois jours, nécessitant souvent de rester au lit dans l’obscurité complète et le silence.

De manière générale, la migraine  est considérée comme étant un trouble de votre système nerveux, provenant vraisemblablement de votre tronc cérébral; Alors que la plupart des régions du cerveau n’enregistrent ou ne transmettent pas de signaux de la douleur, le réseau de nerfs trijumeaux.

La douleur est relayée à travers le réseau trijumeau vers une zone de votre cerveau appelée le noyau trigéminal. A partir de là, elle est acheminée vers le cortex sensoriel dans votre cerveau qui est impliqué dans la perception de la douleurs et d’autres sensations. Toutefois, ce qui actionne initialement votre nerf trijumeau pour déclencher votre migraine fait toujours l’objet de débats.

L’une des hypothèses est qu’une vague de neurotransmetteurs parcourant votre cortex peut directement stimuler votre nerf trijumeau, déclenchant une chaîne de réaction s’achevant par la transmission de signaux de douleurs.

Vraisemblablement, plusieurs mécanismes entrent en jeu. Nous savons par exemple que la migraine est plus fréquente chez les femmes que chez les hommes et cela a été associé à des influences hormonales.

Les Carences nutritionnelles Associées à la Migraine

Les carences nutritionnelles peuvent contribuer à ou provoquer un certain nombre de problèmes de santé différents. Suzy Cohen, surnommée la «pharmacienne de l’Amérique» évoque des solutions sans médication pour soulager la migraine et le mal de tête, notamment des compléments nutritionnels.

Les Nutriments revêtant ici une importance particulière sont la vitamine D, le magnésium, la Coenzyme Q10(CoQ10) et la riboflavine (vitamine B2), et des carences concernant l’un ou plusieurs de ces nutriments sont assez fréquents.

Au cours d’une étude sur la migraine impliquant plus de 7,400 enfants, adolescents et jeunes adultes, 16 à 51 pour cent des participants présentaient des niveaux de vitamine inférieurs à la moyenne en fonction de la vitamine testée.

Ceux qui souffraient de migraines chroniques étaient plus susceptibles d’avoir des carences en CoQ10 et en riboflavine comparé avec ceux souffrant de migraines occasionnelles.

Malheureusement, un grand nombre de patients dans cette étude s’est vu prescrire un traitement préventif et trop peu d’entre eux ont bénéficié exclusivement de compléments  pour que les chercheurs puissent établir si la l’apport de compléments était suffisant pour réellement lutter contre les migraines. Néanmoins, d’autres recherches suggèrent que celui-ci peut fonctionner.

Par exemple, une recherche portant sur l’utilisation d’apports complémentaires en vitamine D a mis en évidence une réduction du taux de protéines C-réactive (CRP) et une réduction statistiquement significative de la fréquence des maux de têtes.

Une autre étude plus récente par des chercheurs finnois a révélé que les hommes ayant les taux de vitamine D les plus faibles étaient deux fois plus susceptibles de souffrir de maux de têtes fréquentes que ceux disposant des niveaux les plus élevés.

De manière générale, plus le taux de vitamine D dans le sang des hommes est bas, plus leurs maux de têtes sont fréquents. Ceux qui disposent d’un taux sanguin de vitamine D inférieur ou égal à 15.3 nanogrammes par millilitre (ng/mL) avaient environ un mal de tête par semaine, tandis que ceux qui présentaient un taux inférieur ou égal à 11.6 ng/mL rapportaient avoir jusqu’à sept maux de têtes par semaine.

Idéalement, votre taux de vitamine D devrait se situer dans la plage allant de 40 à 60 ng/mL, par conséquent, ces deux groupes étaient gravement déficients.

Le Magnésium Est Empiriquement Recommandé pour Toutes les Personnes Souffrant de la Migraine

Le Magnésium — qui peut affecter aussi bien les fonctions de récepteur de la sérotonine que la production et l’utilisation de neurotransmetteurs — a également démontré qu’il joue un rôle important dans la prévention et le traitement des migraines, et les personnes souffrant de la migraine sont plus susceptibles de souffrir d’une carence en magnésium que les personnes qui ne souffrent pas de la migraine.

Les chercheurs émettent l’hypothèse que les personnes souffrant de migraines pourraient développer une carence en magnésium pour différentes raisons, notamment une mauvaise absorption, une perte rénale, une augmentation de leur élimination du fait du stress ou de faibles apports nutritionnels.

Puisque l’administration de magnésium est facile et sans danger, les chercheurs ont observé qu’un traitement empirique avec des apports complémentaires en magnésium se justifie pour toutes les personnes qui souffrent de migraine.

En tant qu’agent prophylactique, tenez vous prêts à augmenter vos apports en magnésium pendant au moins trois mois pour obtenir des résultats, idéalement en association avec de la CoQ10.

Dans de nombreux cas, recevoir une dose élevée de magnésium peut également faire échouer une attaque en préparation. La meilleure façon de s’administrer du magnésium pour lutter contre la migraine serait par perfusion intraveineuse (IV).

J’avais l’habitude d’administrer du magnésium par perfusion intraveineuse à ceux qui souffraient de migraines aiguës et cela semblait fonctionner pour stopper les maux de têtes de la plupart des patients.

En dehors de cette possibilité, le thréonate de magnésium semble être votre meilleure option pour obtenir un supplément par voie orale. Il présente une absorbabilité supérieure comparé aux autres formes de magnésium, et  sa capacité à traverser la barrière hématoencéphalique le rend plus susceptible d’avoir un effet bénéfique sur votre cerveau.

Les Vitamines B Sont Egalement Importantes

En dehors de la CoQ10, du magnésium et de la vitamine D, d’autres déficiences en vitamines sont associées aux migraines comme pour la riboflavine (B2), la vitamine B6 et B12 et l’acide folique.

Une étude de 2009 a évalué l’effet de 2mg d'acide folique, de 25mg de vitamine B6 et de 400 microgrammes de vitamine B12 chez 52 patients diagnostiqués comme ayant des migraines à aura.

En comparaison au groupe placébo, les personnes qui ont pris ces compléments ont rapporté une diminution des troubles migraineux de 50% sur une période de six mois. Des études antérieures ont également déterminé que des doses élevées de riboflavine peut aider à prévenir les crises de migraine. Par exemple, dans une étude, les patients ayant reçu 400 mg de riboflavine par jour ont constaté une réduction de 50 pour cent dans la fréquence des migraines après trois mois.

Consommez-Vous Ces Aliments en Quantité Suffisante?

En plus d’ajouter des aliments riches en magnésium, en riboflavine et en Coq10 à votre alimentation quotidienne, essayez de vous procurer des produits biologiques, et de la viande provenant des pâturages pour réduire votre exposition aux toxines et aux agents stressants supplémentaires.

En ce qui concerne la vitamine D, une exposition raisonnable au soleil est votre meilleure option. Si vous faites le choix d’apports complémentaires en vitamine D3, assurez-vous également d’augmenter vos apports en vitamine K2 et en magnésium.

Légumes verts feuillus

Les noix et les graines

Saumon sauvage d'Alaska

L'avocat

Les bananes

Les yaourts bios/ou composés de lait de vache élevées en plein air sans sucre ajouté.

  • Aliments Riches en Riboflavine

Épinards

Les fanes de betteraves

Le tempeh

Champignons de Paris

Œufs de libre parcours

Les Asperges

Amendes

  • Aliments Riches en CoQ10

Bœuf nourri à l'herbe

Les harengs

Poulet biologique élevé en plein air

Graines de sésame

Brocolis

Le chou-fleur

Le Béaba de la Prévention de la Migraine Éviter les Déclencheurs

Les médicaments contre la migraine ne fonctionnent que la moitié du temps chez 50 pour cent des personnes qui en prennent. Ils peuvent également causer des effets secondaires graves, notamment le mal de tête consécutif à l’abus de médicaments qui se produit souvent lorsque vous en prenez trop ou que vous les utilisez trop souvent.

Pire encore, si vous prenez des médicaments à base de tryptamine (qui se lie aux récepteurs de sérotonine pour comprimer vos vaisseaux sanguins crâniens) mais que votre douleur n’est pas due à des vaisseaux sanguins congestionnés, alors les comprimer peut être préjudiciable.

Des accidents cardiovasculaires graves, comme notamment la crise cardiaque et l’AVC sont en fait des effets secondaires de ce type de médicaments.

Votre meilleure option, est en vérité d’essayer de cerner les causes profondes de votre migraine plutôt que de compter sur les médicament à chaque fois qu’une migraine vous frappe.

Votre première étape doit être d’éviter tout déclencheur potentiel. Bien qu’il y’en ait beaucoup (et ce qui déclenche la migraine chez une personne peut ne pas la déclencher chez une autre), voici les plus courants. Tenir un journal où vous enregistrez et surveillez les déclencheurs suspectés peut vous aider à établir des corrélations:

La nourriture et les boissons, en particulier le blé et le gluten, les produits laitiers, le sucre de canne, les levures, le maïs, les agrumes, les œufs, les conservateurs artificiels ou les additifs chimiques, la charcuterie ou les viandes transformées, l'alcool (en particulier le vin rouge et la bière), l'aspartame, la caféine et le glutamate monosodique.

Les Allergies, notamment les allergies alimentaires et les sensibilités alimentaires et la sensibilité aux produits chimiques. Une recherche publiée dans le journal Lancet en 1979 a montré que les personnes souffrant de migraine ayant une immunoréactivité antigénique alimentaire éprouvaient un soulagement important lorsque soumis à une cure de détox.

Une autre étude croisée randomisée en double aveugle, publiée en 2010, a révélé qu'un régime de restriction de six semaines entraînait une diminution statistiquement importante des migraines chez les personnes souffrant de migraines sans aura.

Si vous soupçonnez avoir une allergie alimentaire, je vous suggère de tenter une cure de détox pour voir si vos symptômes s'améliorent. Gardez à l'esprit que, selon la fréquence habituelle de vos migraines, il peut être nécessaire d'éviter l'aliment suspecté pendant plusieurs semaines afin d'évaluer si cela produit un effet ou non.

Pour confirmer les résultats, réintroduisez l'aliment ou la boisson  à jeun. Si l'aliment suspecté est le coupable, vous sentirez généralement les symptômes de l'allergie revenir dans l'heure qui suit, bien que les migraines puissent parfois avoir un temps de latence plus long que les ballonnements ou la somnolence, par exemple.

Les hormones: Certaines femmes subissent des migraines avant ou après leurs règlent, durant la grossesse ou la ménopause. D'autres peuvent peuvent attraper des migraines en raison de médicaments hormonaux comme les pilules contraceptives ou le traitement hormonal substitutif.

Stimuli externes: Des les lumières vives, des lampes fluorescentes, des bruits intenses et des odeurs puissantes (même agréables) peuvent déclencher et/ou exacerber une migraine. La lumière bleue en particulier peut être problématique. De nombreux appareils numériques et sources de lumières LED émettent principalement de la lumière bleue.

La recherche a montré que cette lumière augmente la douleur de la migraine et active le nerf trijumeau, qui est associé à la douleur des migraines. Parallèlement, la lumière verte peut permettre de soulager la douleur occasionnée par la migraine et la photosensibilité.

Changements dans les cycles de sommeil manquer de sommeil ou trop dormir

Stress/Période postérieure à un stress. Tout type de traumatisme émotionnel peut déclencher une migraine, même après que le stress se soit dissipé.

Déshydratation et/ou faim. Sauter des repas ou jeuner constituent également des déclencheurs fréquents.

L'effort physique: L'exercice ultra intensif ou même le sexe sont réputés apporter des migraines.

Changements météorologiques, et/ou changements d'altitude

L’Acucponcture et la Chiropraxie Peuvent être des Additifs Bénéfiques au Traitement de la Migraine

Tandis que j’estime qu’assainir votre régime alimentaire (éviter les déclencheurs alimentaires et les ingrédients allergènes, et se mettre au régime cétogène, que j’explique en détails dans mon nouveau livre,  "Fat for Fuel") et éviter les autres déclencheurs susmentionnés, l’acuponcture peut être une thérapie accessoire bénéfique.

Une récente recherche a révélé que suivre un traitement régulier d’acuponcture aidait à réduire la fréquence et la gravité des crises de migraine chez ceux qui souffraient de migraine sans aura.

En tout, 249 adultes souffrant de la migraine qui déclaraient subir deux à huit crises de migraine par mois ont été inclus dans l’étude. Il leur avait été affectés de manière aléatoire à suivre soit 20 traitements basés sur l’acuponcture ou soit 20 traitements fictifs pendant quatre mois.

Chez ceux ayant reçu le vrai traitement, la fréquence des migraines a baissé à environ trois épisodes par mois tandis que le groupe placebo rapportait subir deux crises de moins par mois. Selon les auteurs, «l’acuponcture devrait être considérée comme option de prophylaxie de la migraine à la vue de nos résultats.»

Il est intéressant de noter que même le traitement fictif avait occasionné une réponse significative. En effet, une recherche antérieure a démontré que l’effet placebo pouvait constituer un outil efficace dans la prévention et le traitement de migraines et d’autres types de douleurs.

Comme observé par le Docteur Amy Gelfand, une neurologue, bien que la réaction au placébo soit troublante pour les chercheurs, celle-ci peut avoir un effet très bénéfique pour les patients, en particulier lorsque le traitement est autrement sans danger, qu’il s’agisse de l’acuponcture ou des pilules de sucre.

Des ajustements chiropratiques ont également aidé de nombreux patients, mais tous les chiropracticiens ne connaissent pas les techniques pour traiter la migraine, par conséquent, avant de prendre un rendez-vous, il est important de vérifier que votre chiropracticien dispose d’une solide expérience pour aider les gens à traiter leurs migraines.