Coca-Cola Pris en Train de Nuire aux Initiatives de Santé Publique

Coca Cola

En bref -

  • Au moins 10 pays ont mis en place ou prévoient d’instaurer des taxes sur les sodas afin de réduire la consommation et d’améliorer la santé publique.
  • Un documentaire britannique de Channel 4 révèle comment Coca Cola Co. Lutte contre la mise en œuvre de politiques sanitaires et environnementales qui pourraient affecter les résultats financiers de la société
  • Le secteur des boissons gazeuses œuvre contre la santé publique d’une manière coordonnée et exhaustive, utilisant des tactiques de l’industrie du tabac telles que la coordination des messages, le développement de liens étroits avec des experts influents, le discrédit et la manipulation des sciences, l’astroturfing et le lobbying
Taille du texte:

Dr. Mercola

Le Soda et d’autres boissons édulcorées ont été identifiés comme des contributeurs majeurs des épidémies d’obésité et de diabète à travers le monde, et à la lumière des preuves scientifiques, un grand nombre d’organismes de santé publique ont commencé à recommander des limites journalières en sucre.

Au moins 10 pays ont mis en place ou travaillent à mettre en place des taxes sur les sodas afin de réduire la consommation et d’améliorer la santé publique.

Une cannette de 12 onces soda normal contient en moyenne entre 8 et 10 cuillères à café de sucre, bien au-delà des 100 pour cent de vos apports journaliers recommandés de 6 cuillères à café (25 grammes).

Étant donné que le sucre est aussi addictif que la cocaïne et a des effets toxiques directs sur votre corps lorsque consommé en excès, il n’est pas surprenant que l’obésité soit devenu un tel problème de santé.

Une étude antérieure suggère avec prudence que les seules boissons sucrées sont responsables d’environ 183,000 décès à travers le monde chaque année, dont 133,000 décès dus aux diabètes et 44,000 décès dus à des maladies cardiaques. Pire encore, les taux de décès lié aux boissons édulcorées étaient les plus élevés chez les personnes âgées de moins de 45.

Réduire le nombre de boissons sucrées que vous consommer tous les jours peut grandement contribuer à réduire vos risques de dysfonctionnements métaboliques, de maladies cardiovasculaires, de diabète, d'attaques et d’obésité.

Malheureusement, le maintien de la rentabilité du secteur des boissons gazeuses dépend de l’ignorance du public sur les dangers liés à leurs produits, et il est prouvé que des sociétés comme Coca-Coca sont prêtes à aller loin pour manipuler les organismes de santé publique et dénaturer la science afin de promouvoir leurs stratégies d’entreprise.

Comment Votre Corps Réagit-il au Coca-Cola

Il y’a deux ans, l’ancien pharmacien Niraj Naik a produit une infographie montrant ce qui se passe dans votre corps la première heure après avoir bu une cannette de Coca-Cola. A l’époque, il expliquait au Daily Mail:

«Lorsque je travaillais comme pharmacien local je remportais un franc succès lorsque j’aidais les gens à arrêter les médicaments à long terme ... Beaucoup d’entre eux [les patients] buvais des besoins gazeuses au quotidien. Quelques uns qui prenaient plusieurs médicaments buvaient deux à trois cannettes par jour

Mon premier conseil pour eux était de faire un simple échange, remplacer les boissons gazeuses par de l’eau avec de jus de citron ou de limette fraîche. Dans de nombreux cas, juste faire cela avait un effet drastique sur leur santé.

Donc cela m’a indiqué que les boissons gazeuses et le sucre étaient de gros problèmes associés à la pression artérielle et aux maladies métaboliques telles que le diabète et les maladies cardiaques.»

>>>>> Cliquez ici <<<<<

D’après Coca-Cola, le soda et un choix de réhydratation tout à fait acceptable, même avant, pendant et après l’exercice, mais d’après ses effets physiologiques, il s’agit en réalité d’une affirmation dénuée de fondement. Il n’y a pas de comparaison possible entre de l’eau pure et propre et le soda quand vous avez soif.

Des Documents Internes Révèlent que Coca-Cola Oeuvre à Nuire aux Initiatives de Santé Publique

Le documentaire britannique de Channel 4, «Secrets de Coca-Cola» révèle comment Coca-Cola Co. lutte contre la mise en œuvre de politiques sanitaires et environnementales qui pourraient affecter les résultats financiers de la société.

Des documents et emails internes ayant fait l’objet d’une fuite — une affaire connue sous le nom de «The Coke Files» — montre que le secteur des boissons gazeuses œuvre en fait contre la santé publique d’une manière très coordonnée et globale, en utilisant les tactiques bien connues de l’industrie du tabac telles que:

Une Communication coordonnée et pression sur les médias. Comme exemple de la manière dont Coca-Cola traite les journalistes qui ne suivent pas les éléments de langage des médias, dans un email de mai 2016, Amanda Rosseter, directrice mondiale groupe pour les communications stratégiques chez Coca-Cola Co., a écrit:

«Un journaliste de Wired a contacté notre ligne ouverte aux médias, tard hier soir avec une série de questions et une date butoir rapide... L’histoire, néanmoins, a été publiée tôt ce matin sans attendre notre version des choses.

L’article...porte sur le sucre, le stévia et les tentatives de l’entreprise pour proposer des options aux consommateurs avec un ton pessimiste ... Nous allons contacter cette journaliste afin de mieux comprendre sa décision de ne pas inclure notre point de vue, et de broder sur notre stratégie.»

Le développement de liens étroits avec des scientifiques et des experts influents qui parlent ensuite au nom de la société tout en se présentant comme des experts "indépendants".

Discréditer et manipuler la science. Une étude a révélé que le simple fait de financer une étude influencera de manière importante les résultats.

L’Astroturfing — Un effort de la part d’intérêts particuliers visant à subrepticement persuader l’opinion publique et faire croire qu’il s’agit d’une initiative populaire pour ou contre une cause particulière, alors qu’en réalité un tel mouvement d’opinion publique peut ne pas exister.

Le Lobbying à tous les niveaux de pouvoir.

Le Secteur des Boissons Gazeuses A des Liens Troubles avec le Milieu de la Santé Publique

Des chercheurs en santé publique ont également mis en garde sur le fait que le secteur des boissons gazeuses avait établi des liens financiers profonds avec le milieu de la santé publique ces dernières années, et que cela a été fait stratégiquement afin de faire taire les critiques et de gagner des alliés dans la lutte contre les règlementations.

Une étude récente s’intéressant aux activités de parrainage des entreprises de boissons gazeuses soda indique que la raison derrière les intérêts philanthropiques des sociétés de boissons gazeuses au sein des organismes de santé avait peu à voir avec un soutien réel à des mesures qui amélioreraient la santé publique et tout à voir avec le fait d’exercer une influence sur ces organismes afin de promouvoir les propres objectifs du secteur:

«De 2011 à 2015, il a été découvert que Coca Cola Co et PepsiCo parrainaient un total de 96 organismes nationaux de santé, notamment un grand nombre d’établissements médicaux et de santé publique dont les missions spécifiques comprennent la lutte contre l’épidémie d’obésité. Au cours de la période de l’étude, ces deux fabricants de soda ont mené des efforts de lobbying contre 29 projets de loi de santé publique destinés à réduire la consommation de boissons gazeuses ou à améliorer la nutrition ...

Ces entreprises ont effectués des actions de lobbying contre des interventions en matière de santé publique dans 97 pour cent des cas, remettant en cause leur volonté sincère d’améliorer la santé publique. En acceptant des financement de ces sociétés, les organismes de santé participent involontairement à leurs plans marketing.»

D’après me coauteur de l’étude, Daniel Aaron, un étudiant de la faculté de médecine de l’Université de Boston, il fait peu de doutes que Coca Cola Company et PepsiCo essaient délibérément de nuire aux mesures de santé publique afin de protéger leurs bénéfices.

Un Grand Nombre d’Organismes de Santé Compromettent la Santé Publique afin de Satisfaire les Sponsors

En effet, les chercheurs ont découvert un certain nombre de cas où des organismes de santé publiques influents soit s’opposaient à une initiative de taxation des boissons gazeuses, soit restaient silencieux sur la question après avoir reçu un don provenant du secteur. Voici quelques exemples:

  • Save the Children, un organisme à but non lucratif qui dispense des programmes d’éducation à la santé pour les enfants avait auparavant soutenu des campagnes de taxation des boissons gazeuses dans plusieurs états mais s’est soudain arrêté en 2010 après avoir reçu un don de 5 millions de dollars de la part de Pepsi.
  • En 2012, lorsque New York proposa l’interdiction des sodas extra-larges, l’Academy of Nutrition and Dietetics cita des «études divergentes» comme raison pour ne pas soutenir la mesure. Cette même année, l’Academy avait reçu 525,000 dollars de la part de Coca-Cola. L’année suivante, Coca-Cola leur a fait un autre don de 350,000 dollars.
  • Des diététiciens mentionnés comme ayant reçu des honoraires de consultants de la part de Coca-Cola ont également participé à une campagne sur Twitter visant à faire échouer la taxation proposée sur les sodas à Oakland en Californie.
  • La National Association for the Advancement of Colored People (NAACP) dont la mission est de lutter pour l’égalité des minorités s’est opposée aux initiatives sur la taxation des sodas même si les communautés noires et hispaniques présentent des taux d’obésité et de problèmes de santé connexes disproportionnellement élevés.
  • La Fédération Hispanique a également choisi de ne pas soutenir les initiatives de taxation des sodas. La raison pour leur clémence devient plus claire en tenant compte du fait que chacune de ces organisations a reçu de larges donations de la part de Coca-Cola. La NAACP a reçu plus d’1 million de dollars entre 2010 et 2015, et la Fédération Hispanique a reçu 600,000 dollars entre 2012 et 2015.

Un Tribunal Nigérian juge des Boissons de Coca-Cola ‘Toxiques

Pendant ce temps là, au Nigéria, un Juge de la Cour Supérieure de Lagos a jugé deux produits de Coca-Cola, le Sprite et le Fanta comme étant potentiellement toxiques, puisque l’acide benzoïque et le colorant jaune orangé utilisé dans les produits peut poser un risque pour la santé lorsque combiné avec de l’acide ascorbique (vitamine C). (Ce dernier est connu pour se transformer en benzène, un cancérigène lorsque mélangé avec de la vitamine C.) D’après CNN:

«Le Juge Adedayo Oyebanji a ordonné à la Nigerian Bottling Co. ... D’apposer des mises en gardes écrites sur les bouteilles de Fanta et de Sprite contre le fait de les boire avec de la vitamine C, et accordé des dépens de [2] millions de naira (6,350 dollars) contre la National Agency For Food and Drug Administration and Control (NAFDAC) pour ne pas avoir respecté les normes sanitaires.

Il est manifeste que la NAFDAC a été notoirement irresponsable en ce qui concerne ses devoirs règlementaires envers les consommateurs de Fanta et de Sprite produits par la Nigeria Bottling Company,’ a déclaré le juge. ‘La NAFDAC a manqué à ses engagements envers les citoyens de cette grande nation, en délivrant sa certification positive pour des produits de consommation humaine ... qui deviennent toxiques en présence d’acide ascorbique.»

En réponse à la décision, le Conseil de Protection des Consommateurs du Nigéria a lancé sa propre enquête. Le Directeur général Dupe Atoki a déclaré que:

[Le conseil] est extrêmement inquiet des questions qui ont découlé de, et compte tenu de ce jugement. Le Fanta, le Sprite et le Coca-Cola ont sans conteste, et de manière constante été les boissons les plus consommées au Nigéria. Le spectre de consommation est également le plus large, la consommation pouvant débuter très jeune [4 ans ] et se poursuivre jusque tard à l’âge adulte.»

Plus près de nous, Coca-Cola doit à nouveau faire face à un scandale puisque les machines d’une usine Coca-Cola d’Irlande du Nord ont été bloquées par des selles humaines. Heureusement, il semble qu’aucune cannette contaminée n’a été distribuée ou vendue. La société a appelé la police pour enquêter sur la manière dont la contamination bizarre s’est produite.

Le Soda Light n’est Pas la Solution

Je crois fermement qu’abandonner les sodas et autres boissons édulcorées est l’une des mesures les plus importantes que vous pouvez prendre pour améliorer votre poids et votre santé, et cela inclut éviter également d’éviter les soi-disantes boissons «light». Les boissons édulcorées artificiellement peuvent en réalité être pire pour votre santé que les sodas classiques.

Une étude a montré que les édulcorants peuvent stimuler votre appétit, augmenter les envies de glucides, stimuler le stockage des graisses et favoriser la prise de poids. En réalité les sodas lights peuvent doubler vos risques d’obésité, tandis que le soda classique (à un rythme d’une cannette par jour) est associé à une augmentation de 60 pour cent d’augmentation du risque d’obesité.

En plus de cela, l’aspartame est associé à une longue liste d’effets néfastes, allant des dommages cérébraux à l’accouchement prématuré, tandis que la sucralose a été identifiée comme particulièrement nocive pour vos intestins. Une étude publiée en 2008 a déterminé que la sucralose:

  • Réduit le nombre de bonnes bactéries dans vos intestins de 50 pour cent
  • Augment le taux de pH dans vos intestins
  • Affecte une glycoprotéine dans votre corps qui peut avoir des effets majeurs pour la santé, en particulier si vous prenez certains médicaments, comme pour une chimiothérapie ou des traitements contre le SIDA et certains troubles cardiaques

En réponse à cette étude, James Turner, président du groupe national d’éducation des consommateurs Citizen for Health a effectué la déclaration suivante:

«Le rapport indique clairement que l’édulcorant artificiel Splenda et son composant principal, la sucralose constitue une menace pour les personnes qui consomme ce produit. Des centaines de consommateurs se sont plaint auprès de nous d’effets secondaires à l’utilisation de Splenda et cette étude ... confirme que les substances chimiques au sein de la petite boîte jaune devrait comporter une grande étiquette rouge de mise en garde.»

Pour une Santé Optimale, Buvez Plus d’Eau

Malheureusement, beaucoup de gens ne sont toujours pas conscients de ces risques pour la santé. Avoir une flore intestinale saine est essentiel pour votre santé optimale donc, il est clair que, tout produit pouvant détruire jusqu’à la moitié de vos bactéries intestinales saines peut poser un risque critique pour votre santé.

Le sucre favorise également une croissance bactérienne malsaine, et beaucoup de gens présentent déjà une carence en bactéries saines du fait qu’ils consomment trop d’aliments hautement transformés. C’est pourquoi je recommande de manger des légumes fermentés tous les jours, ou au minimum de prendre un probiotique de haute qualité.

Rappelez-vous, l’eau pure est une boisson sans calories. Il est impossible de trouver une boisson qui contient moins de calories. Si vous y réfléchissez, pourquoi diable voudriez-vous choisir de l’eau artificiellement édulcorée plutôt que de l’eau minérale classique.

Si vous voulez un peu de saveur, pressez juste un peu de jus de citron ou de limette fraîche dans l’eau minérale puisque ces agrumes présentent les plus taux de fructose les plus bas entre tous les fruits.