L’ortie : bien plus qu’une mauvaise herbe

Huile d’ortie

En bref -

  • L'huile d'ortie ou l’extrait d'ortie est obtenu à partir de l'ortie dioïque, une plante rampante robuste, vivace, à racine fibreuse, de la famille des urticaceae
  • Également connue sous le nom d'ortie piquante ou de grande ortie, l’ortie est originaire d’Eurasie, mais pousse aujourd'hui à l’état sauvage dans le monde entier
Taille du texte:

On trouve couramment des orties dans les jardins, mais saviez-vous que cette mauvaise herbe peut également être extrêmement bénéfique ? L’ortie est d'ailleurs une plante médicinale populaire dans de nombreuses régions du monde.

Voici l’une des façons de profiter de ses bienfaits : Utiliser de l’huile d'ortie. Découvrez les utilisations de cette huile végétale aussi peu connue que polyvalente.

Qu’est-ce que l’huile d'ortie ?

L'huile d'ortie ou l’extrait d'ortie est obtenu à partir de l'ortie dioïque, une plante rampante vivace, à racine fibreuse, de la famille des urticaceae.

Également connue sous le nom d'ortie piquante ou de grande ortie, l’ortie est originaire d’Eurasie, mais pousse aujourd'hui à l’état sauvage dans le monde entier. On la trouve dans les régions tempérées, du Japon à la Cordillère des Andes.

On reconnait l’ortie à ses racines jaunes rampantes, à ses petites fleurs vertes, et à ses feuilles pointues, ovales et dentelées, recouvertes de poils urticants capables de percer la peau - ce qui lui a valu le surnom ‘d’ortie piquante’.

Le mot ‘ortie’ vient du latin ŭrtīca, dérivé du verbe urere, qui signifie « brûler ». Ses tiges simples, droites et velues, poussent en groupes, ce qui donne à la plante une apparence buissonnante. Elle peut atteindre 1,20 mètre de haut (4 pieds).

L’ortie est depuis très longtemps consommée comme légume feuille, et utilisée comme remède. Ses fibres auraient même été utilisées pour fabriquer du tissu. Toutefois, méfiez-vous si vous la touchez - les fins poils qui la recouvrent libèrent de l’acide formique, de l’histamine et de l’acétylcholine, des substances chimiques qui peuvent provoquer douleurs et irritations lorsqu’elles entrent en contact avec la peau.

Voici cependant ce que cette plante a de particulier : si ses poils urticants entrent en contact avec une partie douloureuse de votre corps, cette douleur est susceptible de s'atténuer. Cet effet est réputé être si puissant qu’il est utilisé pour pratiquer l’urtication : un procédé qui consiste à ‘brûler’ délibérément la peau avec des orties.

D'après un article publié par le centre médical PennState Hershey, les scientifiques pensent que cette réaction s’explique par le fait que l'ortie a la capacité de réduire le taux de substances chimiques inflammatoires dans l’organisme.

Elle peut également modifier la façon dont le message de la douleur circule dans le corps. Une étude de 2013 publiée dans Phytomedicine, a montré que l’extrait d'ortie peut être plus efficace que les teintures traditionnelles pour soulager les troubles inflammatoires.

L’huile d’ortie est généralement extraite des feuilles et des tiges de la plante. On la trouve couramment dans des produits d'hygiène corporelle, comme le savon et l'après-shampoing. Elle peut également être prise sous forme de gélules.

Utilisations de l’huile d'ortie

D'après le magazine Mother Earth News, l’ortie est utilisée depuis plus de 2000 ans pour stopper tous types d’hémorragies internes et externes. De nombreux guérisseurs la considèrent également comme un bon purifiant pour le sang.

L'ortie peut être consommée sous forme de thé, pour aider à éliminer les mucosités, soulager les congestions, les irritations cutanées, la diarrhée et la rétention d’eau. L'huile d'ortie peut également être utilisée d'autres façons :

  • Ajoutée dans votre shampoing ou d'autres produits de soin des cheveux : l’ortie favorise la pousse des cheveux, mais elle peut également contribuer à soulager des affections du cuir chevelu comme le psoriasis et les pellicules. Appliquez le mélange sur vos cheveux, et couvrez-les d'une serviette de toilette. Laissez l’huile agir toute la nuit et rincez le lendemain matin.
  • Mélangée à une huile porteuse, en massage : d'après le site Stylecraze, l'huile d'ortie en application topique peut contribuer à soulager les piqures d’insectes, l’eczéma et la varicelle.
  • Sous forme de gélules : l'huile d'ortie, prise par voie orale, peut agir comme diurétique. Elle peut également contribuer à soulager les problèmes de prostate, la goutte et la rhinite allergique.

Composition de l’huile d'ortie

Le thymol, le carvacrol, le cymène, l’anisole, les terpènes, les dérivés de phénylpropène et l’eucalyptol, font partie des principaux composants que renferme l’ortie. Les feuilles, qui sont généralement utilisées pour préparer la macération huileuse d'ortie, contiennent de la provitamine A, des vitamines B1 et K, de la sistostérine et des xanthophylles.

Les bienfaits de l’huile d'ortie

L'ortie piquante est une plante médicinale efficace, considérée comme l’un des meilleurs nutraceutiques naturels qui soient, car elle renferme des protéines, des fibres, des vitamines et des minéraux, qui font d’elle un tonifiant idéal.

Elle possède également des propriétés anti-inflammatoires, antiasthmatiques, anti rhumatismales, anticonvulsantes, hypotensives et anti-anaphylactiques. L’huile essentielle d'ortie apporte également ces effets bénéfiques.

Les personnes qui souffrent de troubles inflammatoires, comme les rhumatismes, l’arthrite et l’ostéoporose, peuvent tirer des bienfaits de l’huile d'ortie. Elle favorise également la cicatrisation des éraflures et des brûlures.

Comment préparer une macération huileuse d'ortie fraiche

Pour profiter des bienfaits de l’ortie, vous pouvez préparer vous-même très simplement une macération huileuse d'huile d'ortie. Voici le procédé, étape par étape :

Comment préparer une macération huileuse d'ortie fraiche

Instructions :

  1. Cueillez des orties fraiches, tiges et feuilles (pensez à porter des gants pour éviter de vous faire piquer) et placez-les dans un grand bocal en verre.
  2. Recouvrez les feuilles et les tiges d'huile d'olive.
  3. Fermez bien le bocal et placez-le au soleil, sur le rebord d'une fenêtre, pendant deux à trois semaines. Pensez à mélanger tous les jours.
  4. Filtrez le mélange au moyen d'une étamine. Conservez l'huile dans une bouteille en verre fumé, à l'abri de la chaleur et de la lumière.

Comment l’huile d'ortie agit-elle ?

L’ortie et l’huile d'ortie contiennent des composés biologiquement actifs qui suppriment l’inflammation, ce qui pourrait expliquer leurs nombreuses propriétés thérapeutiques.

Pris par voie orale, les produits ou extraits préparés à base des parties aériennes de l'ortie peuvent également contribuer à freiner la production de prostaglandine par l’organisme, ainsi que d'autres substances chimiques inflammatoires.

Pensez à consulter un médecin avant d’utiliser de l’ortie ou de l’huile d'ortie, en particulier si vous lez prenez par voie orale.

L’huile d’ortie est-elle sans danger ?

Oui, l’huile d'ortie est sans danger. Toutefois, si vous souffrez d’allergie ou de sensibilité à l’ortie ou à toute plante de la même famille, il vaut mieux éviter d'utiliser de l’huile d’ortie, que ce soit en application topique ou par voie orale. Il vaut mieux également éviter d’utiliser l’huile d'ortie pure, et la diluer avec une huile porteuse comme de l’huile d'olive ou de noix de coco.

Pour vérifier que vous n’êtes pas allergique à l’huile d'ortie, faites un test cutané avant de l’utiliser. C’est un test assez simple : appliquez simplement une goutte d'huile d'ortie sur votre bras. Si vous ressentez la moindre démangeaison ou constatez la moindre réaction, n’utilisez pas l’huile d'ortie.

Je la déconseille aux femmes enceintes et allaitantes, car aucune étude n'a été menée qui garantisse son innocuité pour ces cas précis.

Effets secondaires de l’huile d'ortie

L’ortie piquante et son huile essentielle (lorsqu’elle est ingérée) peuvent provoquer des effets secondaires légers, tels qu’irruptions cutanées, maux d’estomac et rétention d’eau.

L’ortie est également susceptible d'interagir avec les sédatifs et les traitements anticoagulants, les médicaments contre le diabète et l'hypertension artérielle ; vous devez donc consulter votre médecin avant d’en utiliser, en particulier si vous souffrez d'une maladie quelle qu’elle soit.