10 Superaliments qui améliorent la santé digestive

légumes fermentés

En bref -

  • Les aliments transformés peuvent entrainer une inflammation de vos intestins, les rendre perméables et vulnérables aux maladies, tandis que les aliments entiers les apaisent et favorisent la santé digestive
  • Pour une santé digestive optimale, essayez entre autres l’aloe vera, les légumes fermentés, le bouillon d'os, le kéfir, les graines de chia et le psyllium
Taille du texte:

Dr. Mercola

À première vue, le processus digestif semble simple. Vous mettez un aliment dans votre bouche, vous le mâchez, et vous l’avalez. Votre organisme décompose ensuite les aliments en composants qu’il peut utiliser et absorber. Tout ce qui n’est pas utilisé est excrété sous forme de déchets.

En réalité, cependant, la digestion est un processus complexe qui peut facilement être perturbé par de nombreux facteurs, par exemple une mastication insuffisante des aliments, un manque d’enzymes ou d'acide gastrique, ou encore un déséquilibre des microbes qui vous permettent de digérer correctement les aliments et d’en absorber les nutriments.

Les aliments que vous consommez peuvent également influer, en bien ou en mal, sur votre santé digestive, les aliments transformés, génétiquement modifiés (OGM) et riches en sucres, étant parmi les plus nocifs.

Si votre alimentation est basée sur ces types d'aliments, vos intestins sont probablement enflammés, possiblement perméables et vous exposent aussi bien à des problèmes de santé chroniques qu’à des problèmes de santé aigües.

Assainir votre alimentation grâce aux superaliments énumérés ci-dessous, peut largement contribuer à réparer les dommages et à apaiser vos intestins.

10 Superaliments qui améliorent la santé digestive

1. L’Aloe vera — Le gel d'aloe vera frais est riche en enzymes et possède des propriétés antibactériennes, antifongiques et antivirales. C’est également un anti-inflammatoire puissant, utile pour soulager de nombreux troubles digestifs.

Le jus d'aloe vera peut être efficace pour soulager les reflux acides, par exemple, mais doit idéalement être préparé à partir d’une plante cultivée chez vous, dont les feuilles ont atteint au moins 45 cm de long avant d’être récoltées. Les meilleures espèces sont celles qui produisent des feuilles épaisses.

L'aloe vera est également très riche en polysaccharides qui stimulent le système immunitaire, en particulier en mannose, dont il a été démontré qu’il favorise la sécrétion par les globules blancs d'interféron, un facteur de nécrose tumorale, et de cytokines bénéfiques.

Les bienfaits proviennent du gel qui se trouve à l’intérieur de la plante, et non de la partie externe des feuilles. Pour en améliorer le goût, on peut ajouter au gel du jus de citron ou de citron vert, et le mixer avec un mixeur manuel. Il a également été démontré que l'aloé vera est efficace contre :

  • La candidose
  • Les infestations parasitaires
  • La constipation
  • Les ulcères, y compris ceux provoqués par la bactérie H. pylori
  • La maladie de Crohn, la colite et le syndrome de l’intestin irritable (SII)

2. Le bouillon d'os — Le bouillon d'os est l’élément de base du régime GAP, qui est fondé sur les principes du Gut and Psychology Syndrome (GAPS - Syndrome intestinal et psychologique) développé par le Dr. Natasha Campbell-McBride.

Ce bouillon en est la base non seulement parce qu’il est très digeste, mais également parce qu’il contient des composants qui optimisent considérablement le système immunitaire, et qui sont les éléments fondamentaux du traitement des maladies auto-immunes. Il est incroyablement apaisant pour les intestins.

Le régime GAPS est souvent utilisé pour soigner les enfants atteints d'autisme ou d'autres troubles dont l’origine est un dysfonctionnement des intestins, mais toute personne souffrant d'allergies ou d'une santé intestinale défaillante peut en tirer profit, car il est conçu pour soigner la perméabilité intestinale.

Si vos intestins sont perméables, ils laissent les aliments partiellement digérés, les toxines, virus, levures et bactéries, les traverser et passer dans le sang ; c’est ce que l’on appelle la perméabilité intestinale.

Lorsque la paroi intestinale est endommagée de façon répétée par une perméabilité intestinale récurrente, les microvillosités, qui sont endommagées, ne parviennent plus à fonctionner correctement. Elles deviennent incapables de traiter et d'utiliser les nutriments et enzymes, essentiels à une bonne digestion.

À terme, la digestion est perturbée et l’absorption des nutriments en est affectée. À force d'y être exposé, votre organisme déclenche une attaque contre ces envahisseurs étrangers. Il répond par une inflammation, des réactions allergiques et d'autres symptômes que nous associons à de nombreuses maladies.

La perméabilité intestinale est par exemple à la base de nombreuses allergies et maladies auto-immunes. Associée à une surcharge toxique, elle compose le terrain parfait pour le développement de troubles neurologiques tels que l’autisme, le TDAH et les troubles de l’apprentissage.

Le bouillon d'os contient de nombreux nutriments précieux, dont manquent de nombreux américains, sous une forme que votre corps absorbe et utilise facilement.

Il contient notamment de la gélatine. La gélatine présente dans le bouillon d'os est un colloïde hydrophile. Il attire et retient les liquides, notamment les sucs digestifs, et favorise ainsi une bonne digestion. De plus, le bouillon d'os contient :

Du calcium, du phosphore et d'autres minéraux

Des composants du collagène et du cartilage

Du silicium et d'autres oligo-éléments

Des composants des os et de la moelle osseuse

De la glucosamine et du sulfate de chondroïtine

De la proline, de la glycine et de la glutamine, des acides aminés anti-inflammatoires « conditionnellement essentiels »

3. Les légumes fermentés — L’un des autres composants essentiels du programme GAPS est la consommation quotidienne d'aliments fermentés, en particulier de légumes fermentés tels que de la choucroute et du kimchi.

Les aliments fermentés sont de puissants chélateurs (détoxifiants) et contiennent bien plus de bonnes bactéries que les suppléments de probiotiques, ils sont donc idéaux pour maintenir une flore intestinale optimale. Les légumes fermentés sont également riches en antioxydants et en fibres, indispensables à une santé digestive optimale.

Un quart à une demie tasse seulement d'aliments fermentés par jour, répartis sur les trois repas ou consommés en une seule fois, peut avoir un effet bénéfique considérable sur votre santé digestive et votre santé globale.

Si vous préparez vous-même vos légumes fermentés, utilisez des ferments lactiques enrichis de souches de bactéries qui produisent de grandes quantités de vitamine K2. C’est une façon économique d'optimiser votre taux de vitamine K2, qui est également essentielle pour la santé.

Si vous aimez les aliments épicés, vous pouvez également goûter le kimchi. Le kimchi est un plat traditionnel coréen préparé à base de légumes fermentés et d'un mélange épicé de piments, d'ail, de cébettes et d'autres épices.

En Corée, le kimchi est présent à presque tous les repas, il peut être servi seul comme accompagnement, mélangé à du riz ou des pattes, ou utilisé comme ingrédient dans les soupes ou les ragouts. Il est riche en vitamines A et C, et grâce à son procédé de fermentation, il est également riche en bactéries lactobacilles qui boostent les intestins.

4. Le kéfir et le kéfir d’eau de coco — Le kéfir (lait fermenté) et le kéfir d’eau de coco (de l'eau de coco fermentée) sont deux autres options qui peuvent vous permettre d’enrichir votre alimentation en aliments fermentés. Les deux sont riches en probiotiques et en enzymes, qui favorisent un bon équilibre des bactéries nécessaires à une bonne santé intestinale.

Le kéfir est facile à préparer chez soi, avec du lait cru bio de vaches nourries à l’herbe, ou de l’eau de coco, et contient bien plus de probiotiques que vous n’en obtiendrez d'un supplément.

En plus des probiotiques, le kéfir fermenté de façon traditionnelle contient :

Des levures bénéfiques

Des minéraux, tels que du magnésium

Des acides aminés essentiels (tels que le tryptophane, connu pour ses effets relaxants sur le système nerveux)

Des protéines complètes

Du calcium

Des vitamines B1, B2 et de la biotine (B7)

De la vitamine K

Du phosphore

Si vous ne consommez pas de produits laitiers, ou que vous cherchez quelque chose qui change, le kéfir d’eau de coco est une bonne alternative pour soutenir votre santé intestinale. Voici ce que souligne l’Epoch Times :

« Le kéfir d’eau de coco favorise l’hydratation et recolonise vos intestins et vos muqueuses d'une large variété de bactéries bénéfiques.

Il contient également des levures bienfaisantes qui recherchent et détruisent les levures pathogènes dans l’organisme (telles que le candida), et qui aident également à nettoyer, renforcer et purifier les parois intestinales, de sorte qu’elles deviennent plus résistantes aux pathogènes dangereux tels que l’E. coli, la salmonelle et les parasites.

Le kéfir d’eau de coco contribue également à l’assimilation des nutriments via les intestins et améliore l’utilisation de certains oligo-éléments et vitamines B. »

5. Le thé de graines de lin — Le thé de graines de lin est simple à préparer, il suffit de verser 35 cl d’eau bouillante sur une cuillère à café de graines de lin, puis de laisser infuser toute une nuit (passez le thé avant de le boire, pour éliminer les graines).

Cette boisson simple favorise la cicatrisation du côlon grâce à sa teneur en acides gras oméga-3, en fibres solubles et en lignanes, qui sont anti-inflammatoires et ont un effet lubrifiant.

Si vous souffrez du syndrome de l’intestin perméable ou de l’intestin irritable, essayez ce thé.

6. Le chou rouge — Le chou rouge est riche en L-glutamine, un acide aminé connu pour contribuer à la cicatrisation des tissus mous qui tapissent vos intestins. Il est particulièrement bénéfique pour les personnes qui souffrent de perméabilité intestinale, de colite ulcéreuse, de la maladie cœliaque, de la maladie de Crohn, et du syndrome de l’intestin irritable. Vous pouvez consommer le chou rouge cuit à la vapeur, sous forme de jus ou, sans doute la meilleure solution, fermenté, ce qui vous apportera en plus une abondance d’enzymes et de bonnes bactéries, bénéfiques pour les intestins.

7. La chlorelle — La chlorelle, une algue d’eau douce unicellulaire, est souvent qualifiée ‘d'aliment presque parfait’, aux nombreux bienfaits pour la santé. Tout d'abord, elle améliore le taux de pH dans vos intestins, ce qui favorise le développement des bonnes bactéries. C’est également un puissant agent détoxifiant contre le mercure et d'autres métaux lourds, ce qui est utile car les troubles digestifs et la difficulté à assimiler et à utiliser correctement les graisses, font partie des symptômes d’une accumulation de mercure. La chlorelle est également riche en fibres, ce qui contribue à tonifier la paroi intestinale et à régulariser le transit.

8. Le moringaLe moringa, parfois qualifié « d'arbre miraculeux », possède de petites feuilles arrondies qui sont bourrées d'une incroyable quantité de nutriments : protéines, calcium, bêta-carotène, vitamine C, potassium... Il suffit de les nommer, le moringa en contient. Il n’est pas étonnant qu’il soit utilisé à des fins médicinales (et comme aliment) depuis au moins 4.000 ans.

Du point de vue de la digestion, le moringa est riche en fibres qui, comme dit l’Epoch Times, « fonctionnent comme une serpillère dans vos intestins... elles nettoient tous les restes dégoutants d'une alimentation riche en graisses. »

Les isothiocyanates valent également la peine d’être mentionnés, car ils possèdent des propriétés antibactériennes qui peuvent vous aider à débarrasser votre organisme du H. pylori, une bactérie impliquée dans les gastrites, les ulcères et le cancer de l’estomac.

9. Le psyllium — L'apport journalier recommandé de fibres se situe entre 20 et 30 grammes, mais je pense que l’idéal est d’environ 32 grammes par jour. Malheureusement, la plupart des gens ne consomment que la moitié de cela, voire moins.

Les meilleures sources de fibres sont les légumes, et la plupart des personnes n’en consomment simplement pas suffisamment. L’une des façons d'augmenter vos apports de fibres est d'ajouter du psyllium dans votre alimentation.

En en prenant trois fois par jour, vous pouvez augmenter votre apport de fibres (solubles et insolubles) de 18 grammes. En plus de favoriser la digestion, les fibres solubles telles que celles présentes dans le psyllium sont des prébiotiques qui aident à nourrir les bactéries bénéfiques.

Ces bactéries aident elles-mêmes à la digestion et à l'absorption des aliments, et jouent un rôle significatif dans votre système immunitaire.

Gardez à l’esprit que le psyllium est une culture lourdement traitée, ce qui signifie que de nombreuses sources sont contaminées par des pesticides, des désherbants et des engrais. Veillez donc à consommer UNIQUEMENT des enveloppes de psyllium bio, et assurez-vous qu’elles soient 100% pures.

De nombreuses marques de suppléments utilisent des ingrédients actifs synthétiques ou semi-synthétiques, tels que de la méthylcellulose et du calcium polycarbophil, qui ne contiennent pas de psyllium. Certaines marques ajoutent même des édulcorants et d'autres additifs, qu’il vaut mieux éviter.

10. Les graines de chiaLes graines de Chia contiennent environ 10 grammes de fibres pour deux cuillères à soupe, et sont riches en substances phytochimiques anti-inflammatoires qui apaisent les troubles gastro-intestinaux. L’une des grandes qualités des graines de chia est leur simplicité d'utilisation.

Elles ont une saveur douce qui permet de les incorporer dans de nombreuses recettes, et elles ne contiennent pas de gluten, ce qui est parfait pour les personnes atteintes de la maladie cœliaque, d’intolérance au gluten, ou qui essayent simplement d'éviter le gluten. Les graines de chia peuvent être ajoutées pratiquement à tous les mets, du yaourt au lait cru à la compote de pommes, en passant par les smoothies.

Rappelez-vous que les graines de chia prennent une texture gélatineuse lorsqu’elles sont mélangées à un liquide, donc si vous les préférez croquantes, saupoudrez-les au dernier moment.

Évitez ces six fléaux de la santé intestinale...

En plus de savoir ce que vous devez ajouter à votre alimentation, et les modifications à apporter à votre hygiène de vie, pour améliorer votre santé digestive, il est également important de savoir ce qu’il faut éviter, c’est-à-dire notamment ce qui est indiqué ci-après. En évitant ces fléaux pour votre santé intestinale, et en enrichissant votre alimentation avec les superaliments mentionnés plus haut, vous serez sur la voie d’une santé digestive optimale et du bien-être :

Les antibiotiques, à moins qu’ils ne soient absolument nécessaires (et si vous en prenez, assurez-vous de réensemencer vos intestins avec des aliments fermentés et/ou un supplément de probiotiques)

Les viandes et autres produits d'origine animale provenant des circuits conventionnels, car les animaux provenant des CAFO sont régulièrement nourris d'antibiotiques à faibles doses et de céréales génétiquement modifiées, qui sont également responsables de la destruction de la flore intestinale

Les aliments transformés (car les excès de sucres et autres calories « vides » nourrissent les bactéries pathogènes)

L’eau chlorée et/ou fluorée

Le savon antibactérien

Les produits chimiques agricoles, en particulier le glyphosate