Quelles sont les vertus des pêches ?

Taille du texte:
Pêche

Peu de fruits égalent les pêches en matière de succulence. Historiquement originaire de Chine, la culture des pêches s’est étendue au reste du monde assez tôt dans l’histoire du monde.

Les pêches renfermant un noyau unique, non comestible, elles sont donc considérées comme des ‘drupes’, et partagent les caractéristiques d'autres fruits de sa catégorie, tels que les prunes, les nectarines et - croyez-le ou non - les amandes.

La différence entre les pêches et les nectarines, c’est que les premières ont une peau duveteuse, contrairement aux secondes. Dans les deux cas, ceci dit, la peau est comestible et délicieuse. Les nectarines, qui sont légèrement plus vulnérables aux maladies, sont en réalité une variété de pêche, et non un croisement entre les pêches et les prunes.

Les pêchers sont des arbres relativement petits, d’environ 7 à 8 mètres de haut. Les pêches sont réparties en deux variétés - les « freestone » et les « cling » - selon que leur noyau est fermement attaché à la chair, ou qu’il s’en détache facilement.

Il est possible, selon la région dans laquelle vous vivez, de planter une pêche ou une nectarine et d'obtenir un arbre au bout d’environ trois ans, mais qui donnera des fruits légèrement différents de celui que vous aurez planté. Avec plus de 175 variétés différentes, la Californie produit plus de 50 % des pêches consommées aux États-Unis - environ un quart de la production mondiale.

Les bienfaits des pêches pour la santé

Faibles en graisses saturées et en cholestérol, les pêches renferment un assortiment impressionnant de vitamines et de minéraux, qui en font un fruit très nutritif. En dehors des 17 % de l'apport journalier recommandé en vitamine C, qu’elle apporte pour une portion, ses autres teneurs en nutriments sont faibles, mais attendez de voir combien de nutriments elle renferme, et ce qu’ils peuvent vous apporter.

Comme les autres vitamines, la vitamine C fait bien plus que combattre les infections, bien que cela soit déjà un exploit en soi. C’est également un antioxydant qui piège les radicaux libres cherchant à endommager vos cellules et votre organisme, et elle est nécessaire à la synthèse des tissus conjonctifs.

Son indice de capacité d'absorbation des radicaux oxygénés (ORAC) est de 1814. Mais il est important de savoir que l’indice ORAC d'une boite de pêches au sirop du commerce est de 436 - ce qui indique que malgré la teneur élevée en antioxydants des pêches fraiches, ils sont pratiquement détruits au cours du processus de sucrage et de mise en conserve.

La vitamine A est un autre nutriment présent dans les pêches, apportant des bêta carotènes qui se convertissent en rétinol, essentiel à la vue.

Elle a également un effet protecteur contre les cancers du poumon et de la bouche et contribue à maintenir des muqueuses saines et l’élasticité de la peau, grâce à sa teneur en acides gras polyinsaturés. Plus la chair d’une pêche est foncée, plus elle est riche en vitamine A.

Les pêches renferment également des sels minéraux en abondance, notamment du potassium, un composant d’enzymes nécessaires à la digestion des aliments, et qui contribue à réguler le rythme cardiaque et à réduire la tension artérielle. Le potassium agit avec le sodium pour maintenir l’équilibre hydrique du corps.

Le fer contenu dans les pêches est nécessaire à la formation des globules rouges, et pour transporter l’oxygène des poumons vers le reste du corps.

Les pêches offrent également d’autres bienfaits pour la santé, que leur confèrent les flavonoïdes qu’elles contiennent, tels que le lycopène et la lutéine, qui agissent ensemble et contribuent à prévenir la dégénérescence maculaire, le cancer, et les maladies cardiovasculaires.

La zéaxanthine et la cryptoxanthine sont deux autres flavonoïdes, qui protègent également contre les radicaux libres qui vieillissent prématurément l’organisme et provoquent des maladies.

Il convient également de mentionner d'autres attributs des pêches que sont la vitamine E, la vitamine K, la niacine et le cuivre, et à moindre degré, mais néanmoins significatif, le magnésium, le manganèse, le calcium et le phosphore.

Consommez toutefois les pêches avec modération car elles contiennent du fructose qui, en quantités excessives, peut être nocif pour la santé.

Valeurs nutritionnelles des pêches

Quantités pour 100 grammes (3,5 onces), crue
  Quantité Par
portion
% de la Valeur
Quotidienne*
Calories 39  
Calories provenant des matières grasses 2  
Matières grasses totales 0 g 0%
Graisse saturée 0 g 0%
Acides gras trans    
Cholestérol 0 mg 0%
sodium 0 mg 0%
Glucides totaux 10 g 3%
Fibres alimentaires 1 g 6%
Sucre 8 g  
Protéines 1 g  
Vitamine A7% Vitamine C 11%
Calcium1% Fer 1%

* Les pourcentages des apports quotidiens recommandés sont basés sur une consommation quotidienne de 2.000 calories. Vos apports quotidiens de référence peuvent être supérieurs ou inférieurs en fonction du nombre de calories que vous consommez

Les études menées sur les pêches

Une étude a été menée pour évaluer l’effet inhibiteur de cancer de l’extrait de pêche (de la variété Rich Lady, ainsi que de l’extrait de prune) ainsi que pour identifier les composés chimiopréventifs et/ou chimiothérapeutiques naturels qu’elles renferment.

Les scientifiques ont découvert que les acides phénoliques, les procyanidines, les anthocyanines et la quercétine (un flavonoïde) présents dans l’extrait de pêche inhibent efficacement (à des degrés variables) la prolifération de certaines lignées cellulaires du cancer du sein.

Une autre recherche a démontré que les composés bioactifs présents dans les pêches, les prunes et les nectarines ont la capacité de freiner le diabète et les maladies cardiovasculaires, liés à l’obésité.

Des études ont montré que les anthocyanines, les acides chlorogéniques, les dérivés de quercétine, et les catéchines présents dans ces fruits - qui agissent en combinaison les uns avec les autres, mais également par eux-mêmes - ont également la capacité de réduire le LDL ou « mauvais cholestérol », l’obésité, et l'inflammation qui accompagnent le syndrome métabolique.

Recette santé aux pêches :

Salade de tomates et pêches au basilic

Recette santé aux pêches

Ingrédients

  • 2 tasses de feuilles de basilic frais, plus quelques petites feuilles pour la décoration
  • 2 cuillères à soupe d’huile d'olive vierge extra
  • 4 pêches jaunes mûres mais fermes, coupées en quartiers
  • 4 tomates, de préférence un mélange de grosses tomates anciennes, épépinées et coupées en quartiers
  • 1 cuillère à soupe de jus de citron frais
  • Sel casher et poivre noir fraichement moulu

Instructions

1. Amenez une petite casserole d’eau à ébullition. Ajoutez le basilic dans l’eau bouillante et faites-le cuire le temps que les feuilles flétrissent et prennent une couleur vert vif (environ 15 secondes).

Transférez-les dans un mixeur au moyen d'une écumoire et réduisez-les en purée homogène. Laissez le mixeur tourner et ajoutez l’huile d'olive et 1/4 de cuillère à café de sel et de poivre.

2. Étalez la purée de basilic sur un plat de service. Disposez les pêches et les tomates sur la purée et arrosez de jus de citron, d'un quart de cuillère à café de sel et d'un huitième de cuillère à café de poivre. Décorez avec les feuilles de basilic entières et servez.

Recette pour six à huit personnes.
(Recette tirée du site FoodNetwork.com)

Anecdotes à propos des pêches

Les pêches ont fait un long voyage à travers les âges. Originaires de Chine, elles y sont cultivées depuis 1.000 ans avant J.C. Des pêchers ont été transportés vers l’Europe via la route de la soie, pour y être cultivés. Les romains les appelaient les « pommes perses », en référence au pays dont elles venaient.

Les espagnols ont introduit les pêches en Amérique du Sud, et les français les ont introduites en Louisiane. Christophe Colomb a rapporté des pêchers en Amérique lors de ses second et troisième voyages, suivi par les colons qui en ont rapporté d’Angleterre pour les cultiver dans leurs nouveaux foyers américains.

Résumé

Riches en saveur et en éléments nutritionnels, les pêches font partie des fruits préférés de tous. Elles sont polyvalentes, délicieuses et font partie des quelques fruits qui voyagent relativement bien, ce qui en fait une gourmandise idéale à emporter en pique-nique.

En plus de leur délicieuse saveur juteuse, les pêche offrent des vitamines et des minéraux qui vous permettent de conserver une santé optimale : vitamine C, vitamine A, potassium, bêta-carotène et flavonoïdes tels que lycopène, lutéine, zéaxanthine et cryptoxanthine.

En plus de plusieurs autres nutriments, les pêches apportent de nombreux bienfaits pour la santé : elles éliminent les radicaux libres, améliorent la vue, protègent contre les infections, diminuent la tension artérielle, maintiennent un rythme cardiaque sain, et diminuent même l’incidence du cancer et des maladies cardiovasculaires. Mangez donc des pêches, elles sont excellentes pour la santé !