Consultez un dentiste qui refuse le mercure

plombage dentaire

En bref -

  • Environ la moitié des dentistes aux États-Unis utilisent encore des amalgames dentaires « d'argent », composés à 50% de mercure
  • Le mercure est le plus volatile et toxique des métaux lourds, et les vapeurs dégagées lorsque vous mastiquez ou que vous vous brossez les dents, représentent un réel danger pour la santé, en particulier pour votre cerveau et vos reins
  • L'Europe interdit l'utilisation des amalgames dentaires chez les femmes enceintes ou qui allaitent et les enfants âgés de moins de 15 ans. La règlementation est entrée en vigueur le 1er juillet 2018
  • Ne laissez pas passer une nouvelle année sans trouver un dentiste qualifié qui n'utilise pas de mercure. Vérifiez également votre police d'assurance dentaire ; si elle ne prend pas en charge des amalgames sans mercures pour toutes les dents, apprenez comment vous pouvez riposter
Taille du texte:

Dr. Mercola

Un grand nombre de dentistes utilisent toujours de l'amalgame dentaire, qui est constitué à 50 pour cent d'argent, d'étain, de cuivre et d'autres oligo-minéraux.

Le mercure est le plus volatile et toxique des métaux lourds, et les vapeurs dégagées lorsque vous mastiquez ou que vous vous brossez les dents, représentent un réel danger pour la santé, en particulier pour votre cerveau et vos reins, car le mercure est une neuro et néphrotoxine.

Il est également toxique pour votre système reproducteur.

L'Europe a désormais ouvert la voie au reste du monde en interdisant l'utilisation des amalgames au mercure chez les femmes enceintes ou qui allaitent, et chez les enfants de moins de 15 ans.

Le règlement entre en vigueur le 1er Juillet de cette année (2018), et s'appliquera à travers toute l'Union Européenne (UE) — 28 pays au total, avec une population totale qui représente plus d'un milliard de personnes.

Faire adopter cette interdiction a pris des années, mais cela en valait vraiment la peine. Grâce à cette victoire, des millions d'enfants européens ne seront jamais exposés au mercure dentaire.

Faites du sans mercure une condition non-négociable

Les dentistes tous azimuts qui sont assez fous pour utiliser de l'amalgame le font principalement pour des raisons financières. Il est rapide, facile et fait aisément gagner de l'argent, et les dommages à long terme que l'amalgame fait à vos dents assure une clientèle régulière.

Consumers for Dental Choice, qui a passé les deux dernières décennies à plaider en faveur de l'élimination totale du mercure de la médecine dentaire, a profondément aidé à déplacer le terrain de jeu en faveur des consommateurs qui souhaitent une médecine dentaire sans mercure.

Si vous n'avez pas encore effectué ce changement, veuillez envisager de le faire maintenant. Ne laissez pas passer une nouvelle année sans trouver un dentiste qualifié qui n'utilise pas de mercure.

Faire cela protégera non seulement votre propre santé ; mais cela mettra également tout le secteur de la médecine dentaire plus près de l'objectif où absolument personne ne devra se faire implanter du mercure toxique au sein de sa dentition.

Vérifiez votre police d'assurance

Saviez-vous qu'aux États-Unis, vous avez plus de chances de recevoir des amalgames au mercure si vous avez une assurance dentaire que si vous n'êtes pas assuré ? La raison pour cela est qu'un grand nombre de sociétés privées d'assurance ne couvrent pas les amalgames sans mercure pour toutes les dents.

Même si elles affirment rembourser les obturations en composite ou en résine, en petits caractères vous découvrirez souvent que le contrat ne couvre pas les amalgames sans mercures des dents postérieures (arrières).

Si vous souhaitez une obturation en composite, vous devrez payer de votre propre poche, même si vous avez une assurance.

Par ailleurs, certaines polices qui remboursent les obturations en composite des molaires ne les couvrent que jusqu'au coût d'un amalgame, ce qui signifie que vous devrez payer la différence.

Un grand nombre de polices contiennent une clause de « traitement alternatif moins cher » qui stipule que la police remboursera seulement le traitement alternatif le moins cher — quelle que soit l'inadaptation de cette alternative.

Les amalgames contenant du mercure, ne sont plus indiqués pour une liste interminable de raisons.

Pour couronner le tout, un grand nombre de polices d'assurance ne rembourseront pas le retrait d'anciens amalgames et leur remplacement par des obturations en composite — même si votre dentiste estime qu'il s'agit du meilleur traitement.

À la fin : Les contrats d'assurance orientent souvent les consommateurs vers la chaîne de montage du dentiste pro-mercure qui opère selon la fameuse devise « percer, obturer, et facturer » — et qui les conduit à revenir ici.

Les programmes publics imposent l'amalgame aux plus défavorisés

Beaucoup de programmes publics au niveau local et fédéral font également massivement la promotion de l'utilisation de l'amalgame.

Problèmes causés par les assurances et les autorités protégeant les amalgames contenant du mercure

En faisant la promotion de l'utilisation de l'amalgame et en refusant de payer pour des amalgames sans mercure, ces tiers payeurs :

Augmentent l'exposition au mercure — L'amalgame dentaire libère une vapeur neurotoxique de mercure dans votre organisme. Les enfants, les enfants à naître et les hypersensibles sont particulièrement vulnérables à ces effets toxiques.

En faisant la promotion de l'amalgame, on soumet même les individus les plus vulnérables à un risque accru d'exposition au mercure.

Les amalgames dentaires contaminent également les cabinets dentaires avec du mercure, exposant non seulement le patient spécifique au mercure mais aussi les dentistes, les hygiénistes dentaires, les assistants dentaires et le personnel d'accueil.

Du fait de cette exposition permanente au mercure, il a été révélé que les professionnels dentaires — un grand nombre desquels étant des femmes en âge de procréer — présentent des niveaux systémiques de mercure plus importants que ceux de la population générale.

Font baisser la qualité des soins dentaires — Comme si l'exposition au mercure n'était pas suffisante, en tant que mélange datant d'avant la Guerre Civile, l'amalgame nécessite le retrait de tissu dentaire sain, affaiblit la structure de la dent et fissure les dents, ce qui conduit ultérieurement à des factures de soins dentaires plus importantes.

Lorsque des payeurs tiers promeuvent l'utilisation de l'amalgame, ils font baisser la qualité des soins bucco-dentaires.

Aggravent la pollution au mercure — Les amalgames dentaires sont la source la plus importante de mercure aux Etats-Unis. La plupart de ce mercure, environ 28,5 tonnes métriques par an, fini par polluer notre air, nos sols et nos eaux.

Une fois que le mercure élémentaire rentre dans l'environnement, il peut se convertir en méthylmercure, qui contamine les réserves de poisson.

La pollution au mercure peut provoquer des troubles neurologiques graves et permanents, en particulier pour les enfants et les enfants à naître, dont le cerveau et les systèmes nerveux sont toujours en développement.

Lorsque des payeurs tiers font la promotion de l'usage de l'amalgame, ils aident et encouragent l'aggravation de la pollution au mercure.

Restreignent l'accès aux soins dentaires — Des enquêtes montrent que le nombre de dentistes qui utilisent toujours l'amalgame a progressivement baissé. Néanmoins, les assurances ne sont pas en phase avec les dentistes.

En ne remboursant pas entièrement les obturations sans mercure, les payeurs tiers limitent le nombre de dentistes auprès desquels leurs clients pourraient se tourner afin de profiter pleinement de leur police.

Interfèrent avec l'autonomie du patient — Le droit de chaque patient à prendre des décisions concernant son propre corps — notamment quels matériaux d'obturation sont implantés dans leurs dents — est reconnu au sein des lois, de politiques et de résolutions à travers le monde.

Lorsque des payeurs tiers font la promotion de l'utilisation de l'amalgame, ils interfèrent avec la liberté de choix du patient.

Rentrez en action — trouvez un dentiste qui n'utilise pas le mercure et proscrivez les polices d'assurance qui refusent de rembourser

Dans un monde raisonnable, une assurance rembourserait uniquement les obturations sans mercure, et pas un sou pour l'amalgame, tenant compte de ses effets négatifs pour vos dents et votre état de santé général.

En effet, des experts du monde entier admettent que l'assurance dentaire doit rattraper le retard et promouvoir l'utilisation des obturations sans mercure à la place de l'amalgame.

Parmi ceux-ci, le Programme des Nations Unies pour l'environnement, qui a déclaré que : « Un grand nombre de sociétés d'assurance ont traditionnellement remboursé les obturations à l'amalgame uniquement, pour des raisons de prix marginaux.

Néanmoins, le coût environnemental complet à supporter à long-terme n'est pas pris en compte dans ces différences de prix. »

L'Organisation Mondiale de la Santé a également déclaré que «les systèmes de paiement par tiers existants ou prévus doivent réfléchir à des programmes de remboursement incorporant les soins dentaires qui utilisent des matériaux alternatifs à l'amalgame dentaire.»

Maintenant qu'environ la moitié des dentistes américains n'utilisent pas de mercure, Consumers for Dental Choice a davantage glissé ses priorités de l'offre vers la demande.

Et la demande de la clientèle pour des dentistes n'utilisant pas de mercure est freinée principalement par les compagnies d'assurance et tout autre payeur tiers qui impose le recours continu à l'amalgame.

Il est temps de faire comprendre le message que les consommateurs ne tolèrent plus l'utilisation d'amalgame contenant du mercure, et ne vont plus se satisfaire des polices et programmes d'assurance qui imposeront l'usage d'amalgame. Pour participer, il vous faut :

1. Vérifier les détails de votre police d'assurance dentaire. Si elle rembourse totalement l'amalgame tout en limitant ou en refusant la couverture des obturations sans mercure et élevez-vous contre la politique pro-mercure de votre compagnie d'assurance.

2. Ensuite, trouvez une compagnie d'assurance ou un programme qui rembourse les obturations sans mercure pour toutes les dents, sans exceptions.

3. Si votre dentiste actuel utilise toujours du mercure dans son cabinet — même s'il propose également des options sans mercure — cherchez un dentiste qui propose uniquement des obturations sans mercure pour tous les patients. Et assurez-vous d'informer votre dentiste de la raison pour laquelle vous changez.

Encore une fois, la raison pour cela est que les dentistes qui utilisent toujours de l'amalgame finissent par l'utiliser sur des gens qui ont rarement d'autres choix, soit parce qu'ils ne peuvent pas rembourser la différence, soit parce que le programme public impose qu'ils ne puissent obtenir que des amalgames contenant du mercure.

Nous devons mettre fin à cette pratique déloyale, et plus nous pouvons rapidement arriver à ce que 100 pour cent des dentistes n'utilisent plus d'amalgames avec du mercure, le plus tôt ces programmes seront forcés à évoluer.

Par conséquent, choisir un dentiste rejetant le mercure à 100 pour cent est un choix altruiste de votre part, qui aidera ceux dont les opinions sont souvent ignorées.

4. Si vous avez des plombages au mercure, assurez-vous de consulter un dentiste biologique formé au retrait en toute sécurité des amalgames.

5. Enfin et surtout, faites passer le message et incitez votre famille et vos amis à défier les polices toxiques des compagnies d'assurance et à effectuer la transition vers un dentiste rejetant le mercure également.