Manger des grillons peut être bon pour nos intestins

grillons frits

En bref -

  • En quête d'une source de protéines respectueuse de l’environnement, capable de rivaliser avec les protéines carnées, les scientifiques ont étudié les effets de la consommation de grillons sur l’écosystème bactérien humain, également appelé microbiome
  • Au cours d'une étude clinique, il a été constaté, chez des sujets ayant consommé de la poudre de grillons, une augmentation des bactéries intestinales bénéfiques, ainsi qu'une diminution des protéines sériques inflammatoires associées au cancer et à la dépression
  • Les grillons apportent un éventail complexe de matières grasses, de protéines, de vitamines, ainsi qu’un type de fibre unique qui peut contribuer à l’équilibre de votre microbiote intestinal ; la dysbiose, ou déséquilibre du microbiote intestinal, est associée à des troubles métaboliques, à des problèmes intestinaux, et même à la dépression
  • L’exosquelette des grillons et d'autres insectes, composé de polysaccharide, est une source de fibre, la chitine, qui diffère des fibres alimentaires présentes dans les fruits et légumes, bien que ces dernières soient également nécessaires à une bonne santé intestinale
  • Si l’idée de manger des insectes ne vous tente pas, il existe d'autres moyens d'améliorer votre santé intestinale : intégrer des aliments fermentés dans votre alimentation, boire du thé noir, faire de l’exercice et éviter le sucre, font partie des meilleures options
Taille du texte:

Dr. Mercola

Tout le monde ne fait pas ses courses au supermarché pour répondre à ses besoins de nutriments essentiels tels que les vitamines, les protéines et les fibres.

De nombreuses cultures dans le monde se nourrissent d'aliments que la plupart des occidentaux ne penseraient pas à ingérer, mais une récente recherche a montré que des insectes comme les grillons, les sauterelles et les fourmis peuvent non seulement permettre de subsister, mais qu'ils apportent aussi des composés bénéfiques qui favorisent la santé intestinale et luttent contre l’inflammation.

Il a été démontré que les grillons, en particulier, apportent un très vaste éventail de protéines, ainsi qu'un type de fibre unique qui contribue à équilibrer le microbiote intestinal. Lorsque les mauvaises bactéries présentes dans vos intestins surpassent les bonnes, votre capacité à lutter contre les maladies est compromise.

Ce déséquilibre, que l’on appelle la dysbiose, est associé à des troubles métaboliques, à des problèmes intestinaux, à des maladies non contagieuses, à des allergies, à l'asthme, et même à des troubles de l’humeur.

Vos intestins abritent des millions de cellules bactériennes. D'après une étude, ils en contiennent trois fois plus que le total des cellules qui composent le corps humain, et renferment au moins 100 fois plus de gènes que le reste de l’organisme. 

Vos bactéries intestinales ont un impact sur presque tous les aspects de votre physiologie, notamment sur le métabolisme, l’expression des gènes, le système immunitaire, l’énergie et l’humeur.

Notre alimentation a une influence sur la santé beaucoup plus importante que ce qu’imaginent la plupart des gens, notamment sur l’état et le fonctionnement des intestins.

Elle détermine presque tout ce qui a trait à votre microbiote intestinal, notamment et surtout la diversité de ces bactéries. On peut dire que votre santé globale dépend de ce que renferment vos intestins, et de ce qu’il y manque. D'après l’étude publiée dans Scientific Reports :

« L'alimentation est un facteur particulièrement important pour la définition de la composition du microbiote intestinal, et il a été démontré que même de légères modifications dans l’alimentation peuvent avoir des effets significatifs.

Une alimentation variée permet d'avoir un microbiote plus sain et plus diversifié, plus apte à s'adapter à des perturbations. Les glucides non digestibles (les fibres alimentaires) sont les principales sources d’énergie du microbiote intestinal, et ils déterminent donc le développement microbien.

Rien de surprenant à ce qu’il ait été démontré que l'apport de fibres alimentaires contribue à la santé du microbiome intestinal en favorisant la diversité du microbiote fécal, et un apport élevé de fibres est associé à une réduction du risque de cancer du sein, de maladie diverticulaire, de maladie coronarienne et de syndrome métabolique. »

Les insectes comme les grillons sont une source de fibre, la chitine, un polysaccharide dont est composé l’exosquelette de la plupart des arthropodes, qui est différente des fibres présentes dans les fruits et légumes.

Valerie Stull, de l’Université du Wisconsin, auteur principale de l’étude, explique également que les fibres alimentaires sont des « glucides non digestibles » que le corps humain n'absorbe pas, mais ce sont les aliments et sources énergétique les plus importants pour la santé intestinale.

« En termes simples », dit-elle, « les fibres que nous apporte notre alimentation déterminent le développement des microbes présents dans nos intestins ».

Qui veut une bonne cuillérée de poudre de grillons ?

Comme nous l'avons déjà évoqué, la plupart des occidentaux ne sont certainement pas emballés à l’idée de grignoter des grillons, quels que soient leurs prétendus bienfaits pour la santé.

C’est pourquoi Valerie Stull a élaboré un produit beaucoup plus appétissant pour que les américains et les européens puissent profiter des bienfaits de ces insectes : les insectes comestibles sont aujourd’hui disponibles sous forme de poudre, ou de « farine », que l’on trouve sur de nombreux sites internet.

C’est donc cette forme de poudre que les 20 volontaires de l’étude clinique ont consommé, afin que les chercheurs puissent étudier ses effets bénéfiques potentiels sur la santé.

Pendant 14 jours, des hommes et femmes en bonne santé, âgés de 18 à 48 ans, ont consommé soit un milk shake ou un muffin de « contrôle » au petit déjeuner, soit le même produit dans lequel 25 grammes de poudre de grillons avaient été incorporés.

Les volontaires ont ensuite repris une alimentation normale pendant une semaine, en guise de « période de rinçage ». À la suite de cette période, leurs repas ont été inversés pendant 14 jours, de sorte que chaque participant a eu une chance de profiter des bienfaits des grillons.

Les chercheurs ne savaient pas lesquels des sujets suivaient l’alimentation de contrôle ou celle comprenant la poudre de grillon, ni pendant quelle période, mais ils avaient recueilli des échantillons de sang et de selles avant le début de l’étude.

Ils ont également fait remplir aux participants deux questionnaires, l’un avant et l'autre après l’étude, à propos de leur ressenti au niveau gastro-intestinal, qui leur ont servi de moyen de suivi individuel. Tech Times a souligné qu’aucun d’entre eux n'avait rapporté d’effets secondaires.

En plus de l’augmentation des enzymes métaboliques associés à la santé intestinale, observée dans les échantillons recueillis après que les participants aient reçu leurs « doses » de grillons, une augmentation du ratio de bactéries intestinales bénéfiques a également été notée.

Ces bactéries intestinales incluent les bifidobactermium animalis, une souche associée à l'amélioration de la fonction gastro-intestinale grâce à sa capacité à réduire l’inflammation.

Les arthropodes ne sont désormais plus réservés aux « autres cultures »

Environ 2 milliards de personnes dans le monde consomment des insectes régulièrement. 

Les grillons et autres arthropodes sont des incontournable de l’alimentation dans de nombreuses régions du monde, les bienfaits nutritionnels qu’ils apportent pourraient donc expliquer comment certaines populations parviennent à prospérer sans pour autant faire les « trois repas par jour » que de nombreux occidentaux estiment indispensables pour être en bonne santé.

Valerie Stull a mangé des chenilles, des sauterelles, des cigales et des larves de coléoptères dans de nombreuses régions du monde, et explique que « la plupart des insectes qui sont consommés dans le monde sont récoltés dans la nature, dans leur habitat naturel et lorsqu'ils sont disponibles.

Les habitants de la Zambie adorent les termites volantes, qui n'apparaissent qu’une ou deux fois par an et sont vraiment délicieuses ; elles ont un goût de popcorn, ce sont des en-cas gras et croustillants.

Si l’idée vous fait froid dans le dos, souvenez-vous qu’il y a quelques dizaines d’années, de nombreux américains faisaient la grimace à l’idée de manger des sushis, et on en vend et consomme aujourd’hui jusque dans les coins les plus reculés des États-Unis, souligne Valerie Stull.

Un collègue a indiqué que manger des grillons pourrait apporter des bienfaits qui vont au-delà de leur valeur nutritionnelle.

Valerie Stull révèle également quelques points intéressants à propos de la consommation de grillons, avec cette devinette : quelle est la différence entre un homard et un grillon ? Réponse : l'un de ces deux arthropodes vit dans l'océan, l’autre sur la terre.

Lequel des deux est un met raffiné n’est qu'une question de point de vue, et elle souligne que si manger des grillons peut sembler « répugnant » à certaines personnes, les insectes comestibles sont néanmoins très nourrissants et souvent délicieux.

Il y a toutefois une mise en garde à prendre en compte : si vous êtes allergique aux fruits de mer, vous risquez d’être également allergiques aux grillons.

Vos intestins n’ont pas seulement besoin de protéines croustillantes

Manger des insectes comme alternative, ou pour augmenter ses apports de viande, est un concept qui interpelle de plus en plus de personnes, qui consomment habituellement de la viande provenant d'animaux d’élevage. Certains consomment même de la poudre de grillon pour atteindre ce qu’ils considèrent comme leurs besoins en protéines, ou en remplacement de la viande dans leur alimentation.

Non seulement la poudre de grillon représente une alternative respectueuse de l’environnement à la viande provenant d’élevages industriels, mais elle est également bonne pour le cœur.

L'un des autres avantages qu’il y a à consommer des insectes, c’est que vous pouvez consommer autant de grillons que vous voulez, sans provoquer les problèmes que suscite l'importante consommation de viande provenant d’élevages industriels.

Si vous n’êtes pas emballé à l’idée de manger des insectes, cependant, il existe d'autres moyens pour améliorer votre santé intestinale. L’exercice physique est un facteur important, qui offre de nombreux avantages, en particulier pour votre cerveau et votre système métabolique.

L’exercice physique peut même contribuer à développer la diversité des bonnes bactéries intestinales, et cette diversité est essentielle pour augmenter et équilibrer le ratio des bonnes bactéries par rapport aux mauvaises.

Une autre excellente façon d'équilibrer votre microbiome est de consommer des aliments fermentés. C’est d'ailleurs l’un des facteurs de bonne santé des habitants d’Europe de l’Est depuis des siècles. Le thé noir est également excellent pour la santé intestinale, car il contribue également à équilibrer vos bactéries, et il améliore le fonctionnement des intestins dans leur ensemble.

Les molécules présentent dans le thé noir restent dans vos intestins plus longtemps que celles des autres thés, et favorisent le développement des bonnes bactéries ainsi que la formation de métabolites microbiens. Mais la meilleure façon d'optimiser votre santé intestinale est sans doute d'éviter le sucre.

Les antibiotiques peuvent endommager votre microbiote, il est donc recommandé de compenser en prenant des probiotiques. La façon de le faire est cependant toute aussi importante. Il faut éviter de prendre les antibiotiques et les probiotiques en même temps, car les premiers risquent d'annuler totalement les bienfaits des seconds.

Vous devez au contraire prendre les probiotiques quelques heures avant, ou après la prise de vos antibiotiques, et veiller à ce que vos probiotiques proviennent d'une source de bonne qualité, explique Greg Leyer, directeur scientifique des laboratoires UAS.

Les insectes comestibles : qu’ont-ils de si bénéfique ?

Les habitants des pays sous-développés ne consomment pas ces protéines fibreuses qu'apportent les grillons, les larves et autres créatures de ce genre parce qu’ils n’ont pas d'autre choix. Elles sont véritablement considérées comme des friandises dans le monde entier, et deviennent de plus en plus courantes aux États-Unis.

D'après la société Terminix International, dans certains pays, consommer des insectes fait également partie de la culture, et on ne les mange pas nécessairement pour leur teneur en nutriments :

  • En Chine — Les larves d'abeilles grillées et les vers à soie frits sont réputés être riches en vitamines, sels minéraux et oligo-éléments tels que vitamine B1 (thiamine), B2 (riboflavine), fer, cuivre et zinc.
  • Au brésil — Dans la ville de Silveiras, les habitants profitent de l'arrivée des reines des fourmis ailées, ou ‘içás’, aux mois d'octobre et novembre. Ils leur ôtent les ailes et les font frire ou les trempent dans du chocolat, ce qui leur donne une saveur de menthe.
  • Aux Pays-Bas — Ce pays favorisant la diversité culturelle, les hollandais ont créé des chocolats fourrés aux vers de farine.
  • Au Ghana — 60 % des protéines consommées dans ce pays d’Afrique rurale proviennent des termites, qui apportent des nutriments nécessaires tels qu’huiles, matières grasses et protéines.
  • Au Mexique — Dans certaines régions, les habitants préparent des œufs de fourmis trempés dans du beurre, des bonbons aux vers et des sauterelles enrobées de chocolat, sans parler du célèbre mezcal, un alcool dans lequel trempent des vers de terre.

Depuis des milliers d'années, de nombreuses cultures pratiquent l’entomophagie, c’est-à-dire la consommation d'insectes. Remplaçant le simple ramassage, de véritables industries se sont développées autour de « l’élevage » d’insectes comestibles, des abeilles aux scarabées, en passant par les sauterelles et les cicadelles.

Le concept offre de nombreux avantages, car pénuries alimentaires et désastres frappent dans le monde entier, y compris dans des régions dans lesquelles on ne s'y attendait pas. D'ailleurs, si l’agriculture industrielle n’est pas bientôt remplacée par une agriculture régénératrice, l’entomophagie pourrait tôt ou tard devenir une nécessité.

Si vous vous sentez le courage de suivre le mouvement et de déguster des grillons, inutile de vous rendre au Ghana ou en Asie du Sud-Est. Ces friandises croustillantes, et bien d'autres, sont aujourd'hui vendues dans des commerces de plus en plus nombreux, partout dans le monde.