Le sport permet de lutter contre la stéatose hépatique

Taille du texte:
des personnes courant sur un tapis roulant

Conseiller les patients souffrant de stéatose hépatique non alcoolique sur la manière d'augmenter l'activité physique donne lieu à des bienfaits pour la santé indépendants des changements de poids.

La stéatose hépatique non alcoolique est la forme la plus courante de maladie hépatique chronique dans les pays développés.

Elle est associée à l'obésité, à la résistance à l'insuline et au diabète de type 2, et se caractérise par l'élévation du taux d'enzymes hépatiques.

Actuellement, les patients souffrant de stéatose hépatique non alcoolique sont encouragés à changer leur mode de vie, mais l'accent a été mis sur la perte de poids par l'intermédiaire de modifications de l'alimentation.

Mais lorsque des patients furent encouragés à être actifs au moins 150 minutes par semaine, ils ont présenté des améliorations au niveau de leur taux d'enzyme et d'autres indices métaboliques qui n'étaient pas liées à la perte de poids.

Commentaires du Dr. Mercola :

A mesure que les taux d'obésité continuent d'augmenter à travers le monde, la stéatose hépatique est devenue une épidémie majeure.

Néanmoins une épidémie qu'on a souvent tendance à oublier comparé à d'autres épidémies de maladies plus connues comme les maladies cardiaques et le diabète.

La stéatose hépatique non alcoolique est en réalité la forme la plus courante de stéatose hépatique dans les pays développés, et est également associée au syndrome métabolique.

C'est un ensemble de symptômes comprenant le diabète, le prédiabète, une pression artérielle élevée et un taux de cholestérol élevé qui augmente les risques de maladies cardiaques et est également en augmentation.

Comme son nom l'indique, la stéatose hépatique décrit l'accumulation de graisse dans votre foie. Il n'y a souvent aucun symptôme, même si elle peut entraîner de la fatigue ou des douleurs dans la partie supérieure droite de l'abdomen.

Les accumulations de graisses peuvent également entraîner à des inflammations et des lésions hépatiques, et dans les cas les plus graves, peuvent évoluer vers l'insuffisance hépatique.

Le niveau actuel de traitement de la stéatose hépatique non alcoolique s'articule autour de modifications de l'alimentation pour favoriser la perte de poids, mais cette nouvelle étude montre que l'activité physique est aussi extrêmement importante, que vous perdez du poids ou non.

En réalité, faire seulement de l'exercice pendant plus de 150 minutes par semaines pendant trois mois, ou l'amélioration de la condition physique, était suffisant pour que l'on constate des améliorations des symptômes de stéatose hépatique chez les participants.

Une autre étude publiée dans l'European Journal of Gastroenterology and Hepatology en 2006 a également révélé que trois mois de conseils diététiques, et deux séances de sport d'une heure chaque semaine, avaient aidé des adolescents obèses à améliorer les symptômes de stéatose hépatique.

Avant l'étude, plus de la moitié des patients présentaient une stéatose hépatique sur la partie droite de leur organe et presque la moitié l'avaient sur leur partie gauche.

Après l'étude, la proportion de stéatoses hépatiques -- d'un côté ou de l'autre -- a fortement diminué à 29 pour cent, et presque la moitié des jeunes patients ont perdu du poids.

Quel est le meilleur type d'exercice?

Le message à retenir est que pratiquement tous les exercices sont mieux que le fait de n'en faire aucun.

Il est bien connu que les personnes qui ne font pas de sport accumulent de la graisse viscérale dangereuse -- du genre à apparaître dans votre abdomen et entoure vos organes vitaux tels que votre foie, votre cœur et vos muscles et est associée aux maladies cardiaques, au diabète et aux attaques, parmi un grand nombre d'autres maladies chroniques -- bien plus rapidement que celles qui en font.

Ainsi, quoi que vous fassiez, assurez-vous de bouger. La première étude utilisait la marche comme type d'activité principale, et il s'agit d'un très bon choix pour ceux d'entre vous qui venez de commencer.

A terme, toutefois, vous devrez commencer à diversifier votre entraînement en augmentant son intensité, car si vous effectuez le même exercice jour après jour, votre corps s'y adaptera…

Et lorsqu'un exercice devient facile à réaliser, il s'agit d'un signe que vous devez travailler un peu plus dur et donner à votre corps un nouveau défi.

Par conséquent, lorsque vous prévoyez votre programme d'entraînement, assurez-vous qu'il incorpore les types d'exercice suivants:

1. L'aérobie — Le footing, l'utilisation d'un vélo elliptique et la marche rapide sont chacun des exemples d'exercices aérobies.

Les exercices d'aérobie activent le système immunitaire, aident le cœur à pomper le sang plus efficacement, et avec le temps, améliorent l'endurance.

2. Entraînement par intervalles (anaérobie) — Les études montrent que courir ou marcher pendant une heure à un rythme régulier n'est PAS la MEILLEURE façon d'entretenir votre cœur ni de brûler des graisses.

La meilleure méthode consiste au contraire à alterner des exercices courts de haute intensité et des périodes de récupération.

Ce type d'exercice, appelé entraînement par intervalles ou fractionné, peut améliorer votre forme cardiovasculaire et votre capacité à brûler des graisses de façon très significative.

3. Des exercices de musculation — en complétant votre programme d'exercices par une série d'exercices de musculation, vous serez assuré d'optimiser les bienfaits pour votre santé d'un programme d'exercices classique.

4. Des exercices de gainage — votre corps possède 29 muscles centraux situés principalement dans le dos, l'abdomen et le bassin. Ce groupe de muscles est le fondement de tous les mouvements du corps, et leur renforcement peut aider à protéger et supporter votre dos, à rendre votre colonne vertébrale et votre corps moins vulnérables aux blessures, et à avoir plus d'équilibre et de stabilité.

Les programmes d'exercices comme ceux du Pilates et le yoga sont parfaits pour renforcer vos muscles de base, tout comme des exercices spécifiques que vous pouvez apprendre d'un entraîneur personnel.

Que pouvez-vous faire d'autre pour traiter et prévenir la stéatose hépatique?

Si vous présentez des symptômes de stéatose hépatique non alcoolique, notamment un taux élevé d'enzymes hépatiques, de l'obésité, de la résistance à l'insuline ou un diabète de type 2, il est important de réduire fortement ou d'éliminer le fructose (notamment le sirop de maïs riche en fructose) de votre alimentation.

Le fructose se métabolise plus facilement en graisses dans votre foie que le glucose, et peut au passage donner lieu à une stéatose hépatique non hépatique, qui elle-même conduit à la résistance à l'insuline et au diabète de type 2.

Étant donné que la principale source de calories aux États-Unis soit le sirop de maïs à haute teneur en fructose dans les sodas, et qu'il y'a environ 40 grammes de sirop de glucose-fructose par cannette (plus que les apports journaliers maximums recommandés par l'American Medical Association pour TOUS les édulcorants caloriques!).

Je conseille d'éliminer les sodas et autres boissons sucrées de votre alimentation en priorité.

Afin de préserver votre santé vous devez aussi axer votre alimentation sur des aliments complets en fonction de votre profil nutritionnel, et si vous achetez des aliments conditionnés, lisez toujours l'étiquette.

Vous devez aussi éviter les aliments qui contiennent du sirop de glucose riche en fructose comme ingrédient principal.

Une alimentation saine conjuguée à une activité physique régulière seront vos deux armes principales pour lutter contre la stéatose hépatique non alcoolique, mais il également important de prendre des mesures supplémentaires pour protéger votre foie pendant que votre corps se guérit.

Ainsi, pour éviter d'infliger tout stress supplémentaire à votre foie, évitez de boire de l'alcool, réduisez votre exposition aux substances chimiques présentes dans l'environnement autant que possible (y compris celles présentes dans vos aliments) et prenez des médicaments avec ou sans prescription uniquement lorsque cela est absolument nécessaire.

+ Sources et Références