Oubliez les bonnes résolutions du nouvel an - prenez plutôt la résolution de changer votre mode de vie

horloge indiquant 2019

En bref -

  • Perdre du poids est une résolution populaire du Nouvel An. Selon des recherches récentes, votre âge pourrait être lié à votre niveau de réussite
  • Les résolutions du Nouvel An sont notoirement susceptibles d’échouer. On estime que seulement huit pour cent des personnes qui adoptent une résolution du Nouvel An la conservent. Au lieu de cela, je suggère de prendre l'engagement de simplement vivre en meilleure santé à partir d'ici
  • Mes 10 principales stratégies pour un mode de vie sain sont les suivantes: faire de l'eau pure votre boisson principale, opter pour les viandes nourries à l'herbe, améliorer votre consommation de graisses saines, intégrer des mouvements intermittents et améliorer votre santé émotionnelle
  • Le secret de la lumière du soleil et ses effets sur la santé, le sommeil et les taux de vitamine D sont également abordés, de même que l'importance de votre santé intestinale
Taille du texte:

On sait bien que les bonnes résolutions du nouvel an ont tendance à ne pas être tenues. On estime que huit pour cent seulement des personnes qui prennent de bonnes résolutions en début d'année s’y tiennent. Ainsi qu’il est souligné dans l’article en référence :

« La tradition annuelle qui consiste à abandonner ses bonnes résolutions est peut-être aussi bien respectée, malheureusement, que celle qui consiste à en prendre. Les recherches menées sur la motivation, par exemple, montrent que pour qu’une tâche soit accomplie, l'acteur doit véritablement avoir envie de l'accomplir - souhaiter la voir accomplie ne suffit pas. »

Décider de perdre du poids est une résolution du nouvel an très populaire. D'après de récentes recherches, votre âge pourrait influer sur vos chances de succès dans ce type de projet.

Plutôt que de vous engager à perdre un nombre précis de kilos, vous avez tout intérêt à décider d'améliorer globalement votre hygiène de vie. Vous parviendrez ainsi naturellement à normaliser votre poids et à améliorer votre santé.

Pourquoi il peut devenir plus difficile de perdre du poids avec l’âge

Avant d'aborder ce sujet, toutefois, sachez qu’une récente étude, publiée dans le FASEB Journal indique que le stockage des graisses lié à l’âge pourrait faire partie intégrante d'un phénomène biologique lié à votre quantité de graisse « blanche » par rapport à votre graisse « brune »

Celle qu’on appelle la graisse « brune » est un type de graisse qui génère de la chaleur et consomme de l’énergie au lieu de la stocker, et cela peut avoir une incidence pour ce qui est de perdre du poids. (Elle est d'une couleur brune car chargée de mitochondries qui convertissent la graisse directement en énergie, afin de produire de la chaleur.)

La graisse brune (localisée principalement derrière la nuque et autour des épaules) est considérée comme une « bonne » graisse, car elle aide votre corps à brûler la « mauvaise » graisse blanche qui s'accumule principalement au niveau de l'abdomen et des cuisses.

Cependant, avec l’âge, la quantité de graisse brune présente dans notre corps a tendance à diminuer, et il devient donc plus difficile de se débarrasser de l’excès de graisse blanche.

Deux groupes de souris ont été observés au cours de cette étude. Le groupe de contrôle était constitué de souris normales, tandis que le groupe de traitement était composé de souris chez lesquelles ont avait désactivé un gène spécifique.

Ce gène, le récepteur de facteur d'activation plaquettaire (PAFR), code une protéine de l’inflammation et du transfert lipidique.

Les souris dont le gène PAFR avait été désactivé sont devenues bien plus grosses que celles du groupe de contrôle. Au cours de l’étude, leur masse corporelle a augmenté d’environ 25 %, par rapport à celle des souris du groupe de contrôle.

Les chercheurs ont conclu que cette obésité était due à un dysfonctionnement du tissu adipeux brun. D'après cet article :

« Ceci ouvre la voie à de nouvelles recherches. Si de futures expériences pouvaient permettre de mieux cibler la voie moléculaire spécifique qui désactive le gène PAFR, les scientifiques pourraient peut-être développer des approches pharmacologiques pour traiter de nombreuses maladies aujourd'hui courantes, telles que le diabète, l’hypertension artérielle, les maladies cardiovasculaires, le cancer, la stérilité, et les ulcères. »

Les 10 habitudes d’hygiène de vie à modifier en priorité pour faire de vous une nouvelle personne

Attendre que l’on invente une pilule capable d'assommer votre gène PAFR pour améliorer le fonctionnement de votre graisse brune, n’est clairement PAS la bonne solution. Maintenir un poids sain ne tient pas qu’à un seul facteur.

Par ailleurs, avaler un cachet pour modifier votre fonction génétique ne changerait rien à votre forme physique globale, à votre alimentation, ni à votre sommeil, par exemple.

Il est un fait que la plupart des bonnes résolutions du nouvel an sont abandonnées, pour une raison ou une autre. Alors pourquoi ne pas vous engager simplement à vivre plus sainement à partir d'aujourd'hui ?

Décider d’adopter un mode de vie ne nécessite pas d'atteindre un objectif particulier, comme de perdre 5 kilos. Cela implique de modifier (généralement légèrement) progressivement votre façon de vivre et de gérer votre vie quotidienne.

L’une des choses essentielles à faire, pour atteindre un objectif - et pas seulement pour tenir une bonne résolution du nouvel an - à laquelle peu de gens pensent, c’est de noter cet objectif, sur un papier, ou sur votre ordinateur.

Ce principe simple, et pourtant très souvent négligé, augmentera considérablement vos chances de succès. S'agissant des objectifs en termes de santé, j'ai souhaité vous donner un petit coup de pouce en passant en revue quelques bonnes résolutions à envisager.

n° 1 : buvez de l’eau pure

Adopter l’eau pure et fraiche comme principale boisson, est l’un des changements les plus positifs que vous puissiez faire en matière d'hygiène de vie. Cela implique d'abandonner toute boisson sucrée et/ou aromatisée. Limitez également votre consommation d'alcool.

Malheureusement, l’eau du robinet est souvent loin d’être pure, et contient tout une gamme de sous-produits de désinfection, de substances chimiques, de radiations, de métaux lourds, et même de produits pharmaceutiques.

Je vous conseille vivement d'utiliser un système de filtration de l’eau d’excellente qualité, à moins que vous ne puissiez vérifier la pureté de votre eau.

Le fluor, que l’on trouve encore dans l’eau de nombreuses villes, est un autre facteur qui peut rendre l’eau que vous buvez plus nocive que bienfaisante.

En plus de la purifier, je pense qu’il est également essentiel de boire une eau vivante. Au cours de mon interview du Dr. Gerald Pollack, auteur du livre The Fourth Phase of Water : Beyond Solid, Liquid, and Vapor, (‘Le quatrième état de l’eau : au-delà de l’état solide, liquide ou gazeux’), il aborde l’importance de « l’eau structurée », qui est le type d’eau que l’on trouve dans vos cellules.

Cette eau a des propriétés thérapeutiques, et elle est fabriquée naturellement de différentes façons. Les sources profondes sont d’excellentes sources d’eau structurée. Vous pouvez également obtenir de l’eau structurée par l’effet vortex, c’est-à-dire en la dynamisant.

Je bois personnellement presque uniquement de l’eau dynamisée, sauf lorsque je voyage.

n° 2 : consommez des protéines de bonne qualité

L’utilisation de médicaments, en agriculture, s’est transformée en problème de santé majeur pour les animaux comme pour l’homme, en raison des méthodes d’élevage industriel pratiquées dans les fermes d’engraissement (CAFO), dont les principaux objectifs sont le rendement et la maîtrise des coûts.

Il est important de comprendre que chaque morceau de viande que vous mangez, s'il provient de l’élevage industriel, vous apporte pour l’essentiel un cocktail de médicaments, notamment d'hormones et d'antibiotiques.

Par ailleurs, au lieu d’être nourri naturellement, c’est-à-dire simplement à base d’herbe, le bétail des élevages industriels est nourri de façon tout à fait contre nature, de céréales bourrées de pesticides et souvent génétiquement modifiées - principalement de maïs et de soja génétiquement modifiés.

D'après moi, les viandes provenant d'animaux, nourris à l’herbe élevés et abattus humainement, sont les seuls types de viande qu’il faille consommer, si l’on souhaite rester en bonne santé. Il en est de même pour le poulet, les œufs et les produits laitiers.

Le saumon sauvage d’Alaska est une autre source de protéines de bonne qualité, et de matières grasses saines. Évitez par contre les saumons (ainsi que tous les autres poissons) d’élevage, car leur composition nutritionnelle est altérée par leur alimentation, qui n’est pas naturelle, tout comme celle des autres animaux d’élevages industriels.

n° 3 : consommez suffisamment de bonnes matières grasses

Si vous êtes soucieux de votre santé, je vous suggère de remettre en question la recommandation qui suggère d'adopter une alimentation pauvre en matières grasses.

Depuis 60 ans, les matières grasses animales saturées sont accusées à tort d’être responsables des maladies cardiovasculaires, en dépit des preuves de plus en plus nombreuses qui démontrent que les graisses saturées sont en réalité essentielles pour la santé, et que ce sont les graisses trans qui sont responsables des maladies cardiovasculaires.

De plus en plus de données scientifiques soutiennent le fait que les graisses saturées sont saines pour le cœur et doivent figurer dans notre alimentation, et démentent fermement le mythe selon lequel elles favorisent les maladies cardiovasculaires.

La science est également claire à propos des acides gras oméga-3, présents en abondance dans le poisson. Une carence en acides gras oméga-3 peut entrainer de graves problèmes de santé, tant physiques que mentaux, et l’on pense qu’il s'agit d'un facteur sous-jacent de près de 96.000 décès prématurés chaque année.

Malheureusement, la plupart des poissons vendus dans le commerce aujourd'hui sont pollués au mercure, au PCB et autres substances toxiques, et c’est pourquoi je vous recommande de prendre un supplément comme de l’huile de krill, plutôt que de chercher à obtenir votre dose recommandée d'oméga-3 uniquement par votre alimentation.

Voici des matières grasses saines que vous pouvez ajouter à votre alimentation :

Avocats

Noix de coco et huile de noix de coco

Olives et huile d'olive

Huiles de noix bio, à utiliser à froid

Beurre provenant de lait cru bio de vaches nourries à l’herbe, et autres produits laitiers crus

Jaunes d’œufs biologiques

Noix crues, telles que noix de macadamia, et graines

Viandes de pâturage et saumon sauvage

n° 4 : bougez le plus possible, tout au long de la journée

L’exercice physique est bénéfique pour tout votre corps - de la tête aux pieds. Il provoque des changements bénéfiques au niveau de vos muscles, de vos poumons, de votre cœur, de vos articulations, de vos os et de votre cerveau.

Des chercheurs ont d'ailleurs récemment indiqué que l’activité physique est le meilleur « traitement préventif » contre de nombreuses affections, des troubles psychiatriques aux maladies cardiaques, en passant par le diabète et le cancer.

Des preuves irréfutables démontrent par ailleurs que même si vous pratiquez régulièrement une activité physique, la station assise prolongée est en elle-même un facteur de risque de maladie chronique.

Ne vous découragez donc pas, même si votre résolution de vous inscrire à la salle de sport est déjà tombée à l’eau. Vous avez peut-être même intérêt à vous concentrer plutôt sur des mouvements simples du quotidien.

L’essentiel est de bouger fréquemment, tout au long de la journée. Il a été démontré que le simple fait de se lever lorsque l’on est assis, est particulièrement efficace pour contrer les effets nocifs de la station assise. J’essaye moi-même de me lever toutes les 15 minutes lorsque je suis assis - je règle même un minuteur pour m’y faire penser.

D'autres activités quotidiennes simples telles que faire le ménage, cuisiner, jardiner, faire les lessives, et attraper un objet sur une étagère en hauteur, font également partie des mouvements qu’il faut effectuer, idéalement - plus ou moins continuellement - du matin au soir.

Vous pouvez vous obliger à bouger davantage au cours de votre journée de travail en déplaçant simplement des objets que vous utilisez fréquemment, de sorte qu’ils ne soient PAS à portée de main, par exemple.

n° 5 : faites de votre santé émotionnelle une priorité

Les liens entre le stress et la santé physique sont aujourd'hui de plus en plus étudiés. De récents articles ont par exemple fait état de liens existant entre la détresse émotionnelle, les douleurs physiques et l’inflammation chronique.

On sait également que les gens heureux vivent plus longtemps - jusqu’à 35 % plus longtemps, d'après une étude. Une autre étude a montré que la joie et le bonheur améliorent la santé et prolongent l’espérance de vie.

n° 6 : réglez votre cycle éveil/sommeil

Le sommeil est un autre facteur d'hygiène de vie souvent négligé, qui a pourtant un impact considérable sur votre santé - physique, mentale et émotionnelle. La qualité du sommeil est notamment liée à la lumière. Il est en effet essentiel d’être suffisamment exposé à la lumière dans la journée, pour bien dormir la nuit.

La qualité de votre sommeil dépend pour beaucoup de la lumière - extérieure, et intérieure. La lumière est en fait le principal synchroniseur de ce que l’on appelle notre horloge principale. Cette horloge principale est un groupe de cellules situées dans le cerveau, que l’on appelle les noyaux suprachiasmatiques (NSC).

Ces noyaux, synchronisent ensemble le cycle obscurité-lumière de votre environnement, lorsque la lumière pénètre dans vos yeux. Vous disposez également d'autres horloges biologiques dans votre corps, qui se synchronisent avec votre horloge principale.

Pour maintenir une bonne synchronisation de votre horloge principale, vous devez vous exposer à la lumière du soleil dans la journée. Passer une demi-heure dehors à l’heure du déjeuner peut suffire à vous apporter l’essentiel de la lumière dont vous avez besoin pour maintenir un bon rythme circadien.

L’heure idéale pour passer un moment dehors est le midi solaire mais une sortie à la lumière du jour est toujours utile, quel que soit le moment de la journée.

Le soir, vous devez baisser l’éclairage et éviter les longueurs d'onde de la lumière bleue. Utilisez des ampoules qui bloquent la lumière bleue, baissez vos lumières au moyen de variateurs, et éteignez celles qui ne sont pas indispensables ; par ailleurs, si vous utilisez un ordinateur le soir, envisagez d’y installer un logiciel qui bloque la lumière bleue, comme f.lux par exemple.

Lorsque vous vous couchez, veillez à ce que votre chambre soit dans l’obscurité totale.

n° 7 : optimisez votre taux de vitamine D

Il est également important de vous exposer à la lumière du soleil pour optimiser votre taux de vitamine D. (L’exposition aux UV présente d'autres bienfaits pour la santé, en dehors de favoriser la production de vitamine D et de préserver le rythme de votre horloge interne ...)

Des recherches de plus en plus nombreuses et sérieuses montrent clairement que la vitamine D est absolument essentielle pour votre santé.

Cela n’est pas si surprenant puisqu’on sait que la vitamine D, qui est produite par notre corps en réaction à l’exposition de notre peau nue aux rayons UVB, affecte notre ADN. Notre corps dispose de plusieurs récepteurs de vitamine D, qui sont liés à des emplacements spécifiques du génome.

Les scientifiques ont identifié près de 3.000 gènes qui sont influencés par notre taux de vitamine D, ce qui explique son impact sur tant de maladies, notamment sur :

  • Les diabètes de types 1 et 2
  • Certaines infections bactériennes et virales
  • Les maladies cardiovasculaires
  • Le cancer
  • La mortalité, toutes causes confondues

n° 8 : soignez vos intestins

Tout comme pour la vitamine D, il est évident que les bonnes bactéries jouent un rôle extrêmement important pour votre santé physique et mentale. Les probiotiques sont même si essentiels pour notre santé que les chercheurs les comparent à « un nouvel organe reconnu », ce qui suggère que nous devons bel et bien nous considérer comme un type de « méta-organisme ».

Nous devons aussi accepter le fait que nous ne pouvons pas être parfaitement en bonne santé sans l’intervention d'une vaste gamme d’espèces et de souches bactériennes bénéfiques.

Des recherches de plus en plus nombreuses indiquent que le type et la quantité d'organismes présents dans nos intestins interagissent avec notre organisme, prévenant, ou au contraire favorisant le développement de nombreuses maladies, notamment les maladies cardiovasculaires et le diabète.

Les bonnes bactéries intestinales jouent même un rôle essentiel dans la gestion de notre poids.

Puisque nous sommes pratiquement tous exposés à des facteurs qui détruisent les bonnes bactéries dans nos intestins, tels que les antibiotiques (que nous en prenions pour traiter une maladie, ou que nous en consommions par le biais de produits d'origine animale contaminés), l’eau chlorée, le savon antibactérien, les substances chimiques agricoles, et la pollution.

Il est indispensable de veiller en permanence au bon équilibre de nos bactéries intestinales.

Dans ce sens, je vous propose les stratégies suivantes :

Évitez les aliments transformés et raffinés.

Consommez des aliments fermentés de façon traditionnelle, non pasteurisés — la consommation d’aliments fermentés est le meilleur moyen d’optimiser votre santé digestive, à condition de consommer uniquement des aliments fermentés de façon traditionnelle, non pasteurisés. Les légumes fermentés sont parmi les aliments fermentés les plus savoureux.

Certaines des bactéries bénéfiques que l’on trouve dans les aliments fermentés sont également d’excellents chélateurs de métaux lourds et de pesticides, et auront donc également un effet bénéfique sur votre santé en réduisant votre charge toxique.

Prenez un supplément de probiotiques de bonne qualité — Bien que je ne sois généralement pas favorable aux compléments alimentaires (car je pense que la majeure partie des nutriments dont nous avons besoin doivent provenir de notre alimentation), les probiotiques sont une exception si vous ne consommez pas régulièrement d'aliments fermentés.

n° 9 : maîtrisez votre alimentation en cultivant vos propres fruits et légumes

Cultiver vos propres fruits et légumes présente de nombreux avantages, cela vous permet notamment de consommer des produits plus frais et non contaminés, de réduire vos dépenses, d'améliorer votre bien-être et de réduire votre risque de dépression.

L’une des solutions les plus simples et les plus économiques consiste à faire germer des graines.

Les graines germées sont en effet parmi les aliments les plus riches en nutriments qui soient. Les graines de tournesol et de petits pois germées, qui sont environ 30 fois plus riches en nutriments que les légumes bio, arrivent en tête de liste.

Elles apportent également toutes deux des protéines d’excellente qualité, et font partie de mes préférées. Les graines de brocoli germées, connues pour leur action anti-cancer, sont également un excellent choix.

n° 10 : éliminez les toxines

Les substances chimiques toxiques et leurs sources sont si nombreuses, qu'il faudrait sans doute une bibliothèque entière pour les aborder toutes, mais je pense que vous pouvez réussir à limiter votre charge toxique au maximum en devenant un consommateur averti et vigilant.

Cela signifie que vous devez vous débarrasser de vos produits ménagers, savons, produits d'hygiène corporelle, désodorisants d'intérieur, pesticides et insecticides toxiques, entre autres, et les remplacer par des alternatives non toxiques.

Voici toutefois deux coupables sur lesquels je souhaite insister particulièrement :

  • Les édulcorants artificiels.
  • Les pesticides et autres produits chimiques utilisés en agriculture.

En 2019, prenez le contrôle de votre santé

Au lieu de prendre de bonnes résolutions pour la nouvelle année, et de ne pas vous y tenir, je vous conseille de décider simplement de vivre aussi sainement que possible, à compter d'aujourd'hui. Souvenez-vous, ces changements dans votre style de vie, une fois effectués, deviendront des automatismes que vous conserverez toute votre vie.

La plupart de ces changements sont simples, et nombre d’entre eux sont liés, comme le fait de veiller à vous exposer au moins une demi-heure à la lumière du soleil en milieu de journée, et d'optimiser votre taux de vitamine D.

Idem pour ce qui est d'opter pour des viandes de pâturage et d’éviter les toxines. Optez pour des viandes de pâturage, ne serait-ce que cela - et vous réduirez déjà votre exposition toxique.

Pensez aussi à mettre vos objectifs par écrit, cela augmentera considérablement vos chances de les atteindre. J’espère que cette liste vous encouragera à effectuer des changements dans votre vie, qui pourront faire pour vous une grande différence, en termes de santé et de bonheur.