Attention, voici une erreur qui pourrait rendre votre chien agressif

Chien en cours de dressage

En bref -

  • Le comportement des chiens est lié à la personnalité de leur propriétaire, et une récente étude suggère qu'il pourrait exister un lien entre la personnalité du propriétaire, les méthodes de dressage qu’il emploie, et le comportement de son chien
  • Les résultats de l’étude révèlent que les méthodes de dressage punitives sont parfois associées à un comportement agressif chez les chiens
  • L’étude suggère également que les hommes qui sont déprimés, même modérément, pourraient être cinq fois plus susceptibles d'utiliser de mauvaises méthodes de dressage
  • La punition est généralement inefficace pour dresser un chien, et souvent contre-productive
  • La méthode de dressage par renforcement positif est de loin la meilleure façon d'aider votre chien à devenir un bon citoyen canin, et de préserver le lien qui unit un propriétaire à son animal
Taille du texte:

Dr. Karen Shaw Becker

Je suis certaine que les amoureux des chiens n’ont pas été surpris par les conclusions de certaines études scientifiques, selon lesquelles votre humeur et votre comportement ont un effet sur votre compagnon à quatre pattes. Toute personne qui entretient un lien étroit avec son chien le sait déjà.

Nous savons également, pour l’avoir observé et d'après les conclusions de certaines recherches, que les méthodes de dressage punitives sont liées à des problèmes de comportement canin tels que la peur et l'agressivité.

Il a également été prouvé qu'il existe un lien entre la personnalité du propriétaire et le comportement de son chien, et une équipe de chercheurs a récemment cherché à savoir si les personnes présentant certains traits de personnalité particuliers étaient plus susceptibles d’utiliser telle ou telle méthode de dressage, et dans ce cas, si cela pouvait expliquer le lien avec le comportement de leur chien.

Les méthodes de dressage punitives pourraient être associées à des comportements agressifs chez les chiens

L'étude, publiée en début d'année dans le magazine PLoS One, a porté sur plus de 1.500 propriétaires de chiens qui ont répondu à un questionnaire en ligne à propos de leur personnalité ; il leur était demandé également s'ils souffraient de dépression, quelles étaient les méthodes qu'ils employaient pour dresser leur chien, et quel était le comportement de leur chien.

Les chercheurs ont découvert des liens importants, quoique rares, entre l’utilisation de méthodes de dressage « confrontationnelles » (aversives, punitives) par les propriétaires, et des problèmes de comportement de leurs chiens. Voici certaines conclusions de l'étude :

  • Les méthodes de dressage punitives (frapper le chien ou utiliser un collier électrique) sont parfois associées à des comportements agressifs tels que des aboiements persistants adressés au propriétaire et aux étrangers, et l'anxiété de séparation
  • Les propriétaires présentant les meilleurs résultats en termes de stabilité émotionnelle rapportaient moins de problèmes de chiens faisant leurs besoins dans la maison lorsqu’ils étaient seuls
  • Les hommes souffrant de dépression, même modérée, étaient cinq fois plus susceptibles d’utiliser de mauvaises méthodes de dressage, que les femmes ne souffrant pas de dépression

« Ce résultat est vraiment frappant », a déclaré James Serpell, Ph.D., professeur d’éthique et de bien-être animal à l’école de médecine vétérinaire Penn, et principal auteur de l’étude.

« Lorsque nous avons ensuite étudié la littérature disponible sur la dépression chez les hommes et les femmes, nous avons constaté qu’ils ont tendance à exprimer leur dépression différemment ; les hommes sont plus souvent agressifs ou lunatiques, tandis que les femmes semblent plutôt intérioriser leur dépression. »

Il faudra davantage de recherches pour établir un lien de causalité entre les méthodes de dressage, le comportement des propriétaires et celui des chiens

Les chercheurs admettent qu'il faut étudier plus avant la relation de cause-à-effet entre les méthodes de dressage, le comportement des propriétaires et celui des chiens. Ils pensent toutefois que les résultats de leur étude soulèvent une question à propos des personnes souffrant d'un trouble de stress post-traumatique (TSPT) qui adoptent des chiens de thérapie.

« Encourager le recours aux chiens pour les anciens militaires souffrant de trouble de stress post-traumatique peut avoir des conséquences un peu préoccupantes », explique le Dr. Serpell. « Je pense que globalement, les chiens peuvent être incroyablement bénéfiques, mais nous devons nous préoccuper de la possibilité que certains propriétaires puissent se défouler sur leur chien. »

Je ne sais pas précisément pourquoi le Dr. Serpell a évoqué les anciens militaires souffrant de TSPT comme étant potentiellement plus préoccupants que d'autres catégories d'hommes souffrant de troubles dépressifs. Voici un extrait du résumé de l’étude :

« De récentes études suggèrent que les hommes et les femmes présentent des symptômes dépressifs différents, et que les hommes ont davantage tendance aux accès de colère, à l’agressivité, à la toxicomanie, et à la prise de risque.

Les hommes dépressifs sont donc plus susceptibles de réagir de façon agressive et punitive aux problèmes de comportement de leur chien, et cela suggère que ces individus ne sont pas des candidats idéaux à l'adoption d'un chien. »

Dans l’ensemble, je ne trouve pas les conclusions de ces études particulièrement révélatrices. Espérons que de futures recherches à propos des liens existant entre les comportements des propriétaires et de leurs chiens nous permettront d’en savoir plus.

5 règles pour le dressage des chiens par renforcement positif

Je pense que l’un des principes les plus difficiles à appréhender pour les propriétaires de chiens, en matière de dressage, est que la punition est généralement inefficace, et souvent contre-productive. En d'autres termes, vous risquez d'aggraver le comportement de votre chien en utilisant des méthodes punitives.

Je n’insisterai jamais assez sur l’importance du dressage par le renforcement positif du comportement, non seulement pour aider votre chien à devenir un bon citoyen canin, mais également pour préserver le lien étroit et précieux que vous entretenez avec lui.

Le principe du dressage par renforcement positif consiste à utiliser de toutes petites friandises comme récompenses (idéalement de la taille d'un petit pois, et vous pouvez d'ailleurs utiliser des petits pois congelés si votre chien les apprécie) ainsi que des compliments verbaux et des signes d'affection pour encourager les comportements que vous souhaitez que votre chien adopte.

1. Donnez des ordres précis et répétez-les régulièrement — Choisissez des ordres courts, de préférence en un seul mot, pour les comportements que vous souhaitez enseigner à votre animal, par exemple « Viens, assis, reste, couché, au-pied, va », etc... Veillez à ce que tous les membres de la famille utilisent toujours exactement les mêmes ordres pour chaque comportement.

2. Récompensez les comportements souhaités par des friandises — Lorsque votre chien exécute ce que vous lui avez demandé, récompensez-le immédiatement par une friandise et un compliment verbal. Faites-le chaque fois qu’il obéit correctement à un ordre.

Il doit faire le lien entre son comportement et la récompense. Cela signifie bien entendu que vous devez au début avoir des friandises sur vous chaque vous que vous donnez un ordre à votre chien.

3. Les séances de dressage doivent être courtes et ludiques — L’objectif est que votre chien associe le fait d'obéir à vos ordres à quelque chose de positif. Profitez par ailleurs des séances de dressage pour renforcer le lien que vous entretenez avec votre animal.

4. Réduisez progressivement les récompenses — Lorsque votre chien a appris un nouveau comportement, n’utilisez plus les friandises que par intermittence. Elles finiront par ne plus être nécessaires, mais vous devrez toujours récompenser votre chien par un compliment verbal lorsqu’il obéira à un ordre.

5. Continuez à utiliser le renforcement positif — Cela permettra que votre animal conserve les comportements que vous souhaitez. Le dressage basé sur la récompense aide à apprendre les bons comportements à votre animal, et à établir un lien mutuel de confiance.

Si votre chien présente un comportement inopportun et que vous n’êtes pas sûr de pouvoir régler le problème vous-même, parlez-en à votre vétérinaire, à un éducateur canin qui utilise le renforcement positif ou à un vétérinaire comportementaliste.

Vous apprécierez sans doute également les interviews suivantes, de trois des meilleurs éducateurs canins par renforcement positif : le Dr. Ian Dunbar, Victoria Stilwell et Tamar Geller.