Un nouveau rapport sur les yaourts indique ceux qui sont sains, et ceux qu’il vaut mieux éviter

une femme qui mange un yaourt

En bref -

  • La plupart des yaourts vendus dans le commerce sont bourrés de sucre, de fructose raffiné (sirop de glucose fructose) et/ou d’édulcorants et d'arômes artificiels, et nourrissent les microbes pathogènes présents dans vos intestins
  • Il est important d'avoir un microbiote sain non seulement pour bien digérer les aliments et absorber les nutriments, mais ces bactéries aident également votre organisme à produire des vitamines, à absorber les minéraux, et même à éliminer les toxines
  • Une récente recherche indique que les yaourts contenant du lactobacillus rhamnosus peuvent contribuer à protéger les enfants et les femmes enceintes des intoxications aux métaux lourds
Taille du texte:

Dr. Mercola

J'ai récemment eu le plaisir d'interviewer Mark Kastel, co-fondateur de l’institut Cornucopia, à propos du rapport de l’institut sur le yaourt, qui était plus que nécessaire et attendu avec impatience.

L'interview a eu lieu récemment à l’occasion du Heirloom Seed Festival (Festival des semences traditionnelles) à Santa Rosa, en Californie, au cours duquel nous avons tous les deux eu l’honneur d’intervenir.

L'idée d'un rapport sur le yaourt est née il y a environ deux ans. J'étais en déplacement avec un ami, qui souhaitait manger des yaourts, et je me suis donc rendu dans l’épicerie du quartier.

À ma grande déception, je n’ai pas trouvé un seul yaourt sain. Il n’y avait que des cochonneries, déguisées en soi-disant « aliments diététiques ». Cette anecdote m’a permis de me rendre compte à quel point la qualité de la plupart des yaourts du commerce s’est détériorée.

Cela m'a vraiment beaucoup déçu, et je me suis donc adressé à l’institut Cornucopia. L’enquête a duré deux ans.

Si vous mangez des yaourts dans le but d'optimiser votre flore intestinale, vous devez consulter ce rapport. Il y a de fortes chances pour que les yaourts que vous consommez s'apparentent plus à des friandises ou des sucreries qu'a des yaourts.

Vous a-t-on dupé ?

La plupart des yaourts du commerce sont bourrés de colorants, d'arômes, d'additifs artificiels et de sucre, généralement sous forme de fructose (sirop de glucose fructose), qui ne font que nourrir les bactéries pathogènes, levures et champignons présents dans vos intestins.

Vos intestins ayant un capital limité, vos bonnes bactéries sont alors dominées par les mauvaises, et votre santé s’en ressent.

Le sucre favorise également la résistance à l’insuline, un facteur majeur à l’origine du développement de la plupart des maladies chroniques. Pratiquement tous les yaourts du commerce sont par ailleurs élaborés à partir de lait qui a été pasteurisé (chauffé à très haute température) avant d’être réchauffé pour fabriquer le yaourt lui-même, ce qui présente en soi des inconvénients.

Les yaourts les mieux notés sont généralement pasteurisés à des températures relativement basses, et préparés à base de lait cru plutôt qu’à partir de lait déjà pasteurisé. Bien que la version idéale reste le yaourt au lait cru fait maison, ces yaourts sont certainement meilleurs que la plupart des yaourts du commerce.

Le rapport s’est également penché sur la campagne d’étiquetage de l’industrie alimentaire, Live and Active Cultures (« Cultures vivantes et actives »), supposée aider les consommateurs à choisir des produits contenant des taux élevés de bons probiotiques.

Pour contrôler leur teneur en probiotiques, Cornucopia a testé des yaourts achetés dans des magasins d'alimentation, au lieu d'adopter les pratiques de l’industrie, qui consistent à effectuer des tests en usine.

Il s'avère que nombre de marques portant l’étiquette Live and Active Cultures contiennent MOINS de probiotiques que les marques bio ayant obtenu les meilleures notes de la part de Cornucopia, et qui ne participent pas à cette campagne d’étiquetage.

Le rapport comprend également une analyse comparative des coûts des marques de yaourts du commerce. La bonne nouvelle, c’est que de nombreux yaourts bio sont moins chers, si l’on se base sur le prix au kilo, que les yaourts conventionnels, lourdement transformés.

L'institut Cornucopia porte plainte et demande à la FDA d’ouvrir une enquête

Ainsi qu’il est souligné dans leur communiqué de presse annonçant la publication du rapport :

« Sur la base de son enquête, menée auprès de l’industrie, l’Institut Cornucopia a porté plainte officiellement auprès de la FDA (Food and Drug Administration - Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux), et a demandé à l'agence d’ouvrir une enquête afin de déterminer si certains yaourts du marché, fabriqués par des entreprises telles que Yoplait, Danone, et de nombreuses marques de magasins, notamment la marque « Great Value » de Walmart, enfreignent ou non les normes légales régissant les produits désignés sous l’appellation de yaourts

L’institut Cornucopia demande que la définition légale du « yaourt » soit appliquée à l’étiquetage des produits, comme c’est le cas pour les produits étiquetés comme ‘fromages’.

‘Si la société Kraft doit définir le Velveeta®comme un ‘produit fromager transformé’, c’est parce qu’il contient des ingrédients, tels que l’huile végétale, qui ne sont pas autorisés dans les produits commercialisés en tant que ‘fromages’’, ajoute Mark Kastel.

Cornucopia soutient que certains des ingrédients utilisés par les fabricants dans les yaourts, comme le concentré protéique de lait (CPL), généralement importé de pays comme l’Inde, ne sont pas conformes aux normes légales actuelles du yaourt. »

Pourquoi les probiotiques vous sont nécessaires

Votre corps héberge environ 100 milliards de bactéries, la plupart dans les intestins, c’est à dire plus de 10 fois le nombre total de cellules présentes dans l’organisme.

Il est aujourd'hui évident que, selon le type et la quantité de micro-organismes qui sont présents dans vos intestins, leur interaction avec votre organisme peut soit prévenir, soit encourager le développement de nombreuses maladies.

Il est important d'avoir un microbiote sain non seulement pour bien digérer les aliments et absorber les nutriments, mais ces bactéries aident également votre organisme à produire des vitamines, à absorber les minéraux, à éliminer les toxines, et sont responsables en grande partie du fonctionnement de votre système immunitaire et de votre santé mentale, notamment de votre capacité à résister à l’anxiété, au stress et à la dépression.

Une récente recherche a démontré que les yaourts contenant du lactobacillus rhamnosus peuvent contribuer à protéger les enfants et les femmes enceintes des intoxications aux métaux lourds.

Comme l’ont montré de précédentes recherches, certains micro-organismes sont particulièrement aptes à se fixer sur certaines toxines et/ou substances chimiques, notamment aux pesticides.

L’étude citée ci-dessus a démontré par exemple que le L. rhamnosus se fixe plus volontiers sur (et élimine) le mercure et l’arsenic.

D’après les auteurs :

« Les aliments probiotiques produits localement représentent un moyen nourrissant et abordable, pour les habitants de certains pays en voie de développement, de contrer leur exposition aux métaux toxiques. »

Les probiotiques présentent également des douzaines d'autres propriétés pharmacologiques bénéfiques :

Antibactérienne

Anti-allergique

Anti-virale

Immunomodulatoire

Anti-infectieuse

Antioxydante

Antiproliférative

Apoptopique (auto-destruction cellulaire)

Antidépressive

Antifongique

Cardioprotectrice

Gastroprotectrice

Action protectrice au cours de la radio et de la chimiothérapie

Régule à la hausse le glutathion et certaines glycoprotéines, qui aident à réguler les réponses immunitaires, notamment les interleukines-4, interleukines-10 et interleukines-12

Régule à la baisse l’interleukine-6 (une cytokine impliquée dans l'inflammation chronique et les maladies associées à l’âge)

Inhibe l’inhibiteur du facteur de nécrose tumorale (TNF) alpha, le NF-kB, le récepteur de facteur de croissance épidermique, etc.

Il est également important de comprendre que vos bactéries intestinales sont très sensibles à votre hygiène de vie et aux facteurs environnementaux. Voici certains des pires agresseurs, connus pour décimer le microbiote, et qu’il vaut mieux éviter :

Le sucre/fructose

Les céréales raffinées

Les aliments transformés

Les antibiotiques (y compris les antibiotiques administrés au bétail destiné à l'alimentation)

L’eau chlorée et fluorée

Les savons antibactériens, etc.

Les pesticides et produits chimiques utilisés en agriculture

La pollution

La santé du cerveau est étroitement liée à celle des intestins

Si de nombreuses personnes pensent que la santé mentale est de la responsabilité du cerveau, les intestins pourraient en réalité jouer à cet égard un rôle bien plus important.

Des recherches de plus en plus nombreuses indiquent que les problèmes intestinaux peuvent affecter directement la santé mentale, et donner naissance à des problèmes tels qu’anxiété et dépression. En voici des exemples :

  • Une étude de preuve du concept, menée par des chercheurs de l’UCLA, a montré que les yaourts contenant plusieurs souches de probiotiques, considérées comme ayant une action bénéfique sur la santé intestinale, avaient également une action bénéfique sur la fonction cérébrale des participants, réduisant l'activité dans des régions du cerveau qui contrôlent le traitement central des émotions et des sensations telles que l’anxiété.
  • Le Journal of Neurogastroenterology and Motility a rapporté que le probiotique dénommé Bifidobacterium longum NCC3001 normalise les comportements de type anxieux chez les souris atteintes de colite infectieuse, en modulant les voies vagales de l’axe intestins-cerveau.
  • D'autres recherches ont montré que le probiotique Lactobacillus rhamnosus a un effet très net sur le taux de GABA - un neurotransmetteur inhibiteur qui est impliqué de façon significative dans la régulation de nombreux processus physiologiques et psychologiques - dans certaines régions du cerveau, et diminue le taux de corticostérone, une hormone induite par le stress, ce qui atténue les comportements liés à l'anxiété et à la dépression.

De précédentes études ont confirmé que ce que vous mangez peut rapidement modifier la composition de votre flore intestinale.

Plus précisément, une alimentation riche en légumes et en fibres produit un microbiote d'une composition très différente de celui que produit une alimentation plus typiquement occidentale, riche en glucides et en matières grasses transformées.

C’est là tout le problème de la plupart des yaourts du marché - largement promus comme étant sains parce qu’ils contiennent des probiotiques (ajoutés), mais tellement bourrés d'ingrédients qui anéantissent leurs bienfaits, qu'ils n’ont pour ainsi dire aucun intérêt ...

Les effets nocifs du sucre surpassent de loin les bienfaits marginaux des quelques bonnes bactéries qu'ils renferment.

Souvenez-vous que l'étape la plus importante, pour développer une flore intestinale saine, est d’éviter le sucre, car il permet aux microbes pathogènes de se développer et de surpasser les bonnes bactéries.

Etonnamment, Mark Kastel souligne que certains yaourts bio sont parmi les yaourts les plus riches en sucre !

Il est important de réaliser que certains yaourts peuvent contenir autant de sucre que des confiseries ou des biscuits, que la plupart des parents responsables ne donneraient pas à leurs enfants pour le petit-déjeuner. Les arômes artificiels sont également couramment employés.

Il est très simple et peu couteux de fabriquer vos propres yaourts

La meilleure solution, s'agissant des yaourts, reste de les préparer soi-même, à partir de ferments lactiques et de lait cru de pâturage.

Le lait cru bio provenant de vaches nourries à l’herbe contient non seulement de bonnes bactéries qui renforcent le système immunitaire et peuvent contribuer à réduire les allergies, mais c’est également une excellente source de vitamines (en particulier de vitamine A), de zinc, d’enzymes et de bonnes matières grasses.

De plus, il n’est pas associé aux problèmes de santé attribués au lait pasteurisé, tels que la polyarthrite rhumatoïde, les éruptions cutanées, la diarrhée ou les crampes.

Même s'il est délicieux nature, vous pouvez lui ajouter un édulcorant naturel. Mark suggère d’employer par exemple du miel cru ou du sirop d’érable, bios. Vous pouvez également le parfumer sans le sucrer, en lui ajoutant de l’extrait de vanille ou un trait de jus de citron ou de citron vert.

Les fruits rouges et autres fruits sont également des alternatives évidentes. Pensez simplement à être raisonnable, en particulier si vous êtes résistant à l'insuline ou à la leptine - ce qui est le cas d’environ 80 % des américains.

Pour être en bonne santé, nourrissez votre microbiote de yaourts bio

Les aliments fermentés tels que les yaourts sont de bonnes sources de bonnes bactéries naturelles, à condition qu’ils soient fermentés de façon traditionnelle, et non pasteurisés.

L'une des meilleures façons, et l'une des moins coûteuses, d'incorporer de bonnes bactéries dans votre alimentation, est de faire des yaourts ou du kéfir à partir de lait cru. C’est vraiment très simple à faire. Il vous suffit de mélanger des grains de levain dans un litre de lait cru, que vous laissez à température ambiante toute une nuit.

Le matin, à votre réveil, vous aurez en principe obtenu du kéfir. S’il n’a pas encore la consistance d'un yaourt, laissez-le reposer encore un peu, puis conservez-le au réfrigérateur.

Un litre de kéfir contient bien plus de bactéries actives que ce que vous obtiendriez d'un complément de probiotiques, et c’est de plus très économique, puisque vous pouvez réutiliser le kéfir obtenu avec le litre de lait cru environ 10 fois, avant de devoir utiliser un nouveau paquet de ferments.

Avec un seul paquet de grains de kéfir, vous pouvez transformer environ 50 litres de lait en kéfir ! Il est important de consommer régulièrement des aliments fermentés, et en en consommant suffisamment, vous alimenterez votre système digestif en bonnes bactéries.

Les compléments de probiotiques peuvent parfois s'avérer utiles, mais pour conserver une bonne santé intestinale au quotidien, les yaourts et autres aliments fermentés de façon traditionnelle sont véritablement les meilleures options.