7 produits indispensables en cuisine

légumes

En bref -

  • Les huiles de cuisson et matières grasses saines qu’il faut avoir dans sa cuisine : de l’huile de coco, du beurre de pâturage, du ghee bio, du saindoux, du suif et de l’huile d'olive extra vierge
  • Le bouillon d'os maison accélère la guérison et la convalescence lorsqu’on est malade, il favorise la santé intestinale, lutte contre l’inflammation, aide à conserver des articulations saines, favorise la perte de poids, améliore la qualité du sommeil et le fonctionnement du cerveau
  • Le vinaigre de cidre est riche en composants bioactifs qui lui confèrent ses puissantes propriétés antioxydantes, antimicrobiennes et bien d'autres encore
Taille du texte:

Il est plus facile de manger sainement et de prendre soin de votre santé en ayant toujours les bons ingrédients et les bons ustensiles sous la main.

Vous trouverez ici une liste de produits et ustensiles indispensables dans une cuisine - de bonnes matières grasses, des épices saines aux vertus médicinales qui peuvent être utilisées dans de nombreux plats, et des ustensiles non toxiques, qui vous éviteront des expositions inutiles aux toxines et agents pathogènes nocifs.

1. Les bonnes matières grasses et huiles de cuisson

Si les matières grasses ont un rôle très important dans une alimentation saine, il est essentiel de savoir distinguer celles qui sont saines, de celles qui ne le sont pas.

Il vaut toujours mieux éviter les huiles végétales industrielles transformées, car elles sont généralement à base de céréales génétiquement transformées contaminées au glyphosate, et ont tendance à s'oxyder et à produire de dangereux sous-produits lorsqu’elles sont chauffées.

Voici donc les bonnes huiles de cuisson et matières grasses qu’il vaut mieux avoir dans sa cuisine :

L’huile de noix de coco Cette huile est d'après moi la meilleure pour la cuisson. Elle offre de nombreux et précieux bienfaits pour la santé, notamment un effet positif sur le cœur, et possède des propriétés antimicrobiennes.

C’est également une excellente source d’énergie, grâce à ses acides gras à chaine moyenne (AGCM). Une fois ingérés, les AGCM sont digérés et convertis par votre foie en énergie immédiatement disponible.

L'huile de noix de coco contribue également à stimuler le métabolisme, ce qui favorise le maintien d'un poids santé.

Cerise sur le gâteau, en dehors de la cuisine, l’huile de noix de coco peut être utilisée de nombreuses façons : en application topique comme soin esthétique, comme premier soin sur des blessures, ou même comme nettoyant multi-usage dans la maison.

Assurez-vous simplement d’utiliser une huile biologique non raffinée, non blanchie, extraite à froid, sans substances chimiques.

Le beurre de pâturage — Le beurre bio non pasteurisé fait à partir de bon lait de vaches nourries à l’herbe, contient de nombreux nutriments précieux, notamment des vitamines A, D, E et K2, ainsi que des minéraux et antioxydants importants pour la santé.

Une récente recherche a également montré que les produits laitiers bio de pâturage offrent un équilibre « presque parfait » entre acides gras oméga-3 et oméga-6, ainsi qu'une teneur élevée en acide linoléique conjugué (ALC), qui peut contribuer à réduire votre risque de maladies cardiovasculaires et métaboliques.

Le ghee bio — La différence entre le ghee, ou beurre clarifié, et le beurre classique, tient à la teneur réduite du ghee en protéines laitières, ce qui en fait un meilleur choix pour les personnes sensibles ou intolérantes au lactose.

La fabrication du ghee, à partir de beurre, consiste à le chauffer pour séparer les graisses liquides des matières sèches du lait qui caramélisent, puis de les enlever, ce qui élimine également la majeure partie du lactose.

Le saindoux et le suif — Le suif est une matière grasse solide issue du bœuf. Le saindoux est une matière grasse solide issue du porc. Ce sont deux matières grasses animales, qui étaient autrefois les deux plus utilisées en cuisine.

L’huile d'olive Cette huile contient de bons acides gras qui peuvent contribuer à réduire votre risque de maladie cardiovasculaire. Les huiles d'olives frelatées sont nombreuses, il est donc important de prendre le temps de vérifier vos sources.

Des tests ont révélé que 60 à 90 % des huiles d'olive, vendues dans les magasins d'alimentation et utilisées dans les restaurants américains, sont coupées avec des huiles végétales bon marché, ou des huiles d’olive impropres à la consommation humaine, néfastes à la santé à de nombreux égards.

2. Le bouillon d'os maison

Le bouillon d'os maison est excellent pour accélérer la guérison et la convalescence lorsqu'on est malade, car il contribue à « cicatriser et imperméabiliser » vos intestins.

Il contribue également à lutter contre l’inflammation, aide à conserver des articulations saines, favorise la perte de poids, améliore la qualité du sommeil et le fonctionnement du cerveau, et c’est une bonne source non seulement de bonnes matières grasses, mais également de nombreux importants minéraux et vitamines, notamment :

Calcium

Magnésium

Phosphore

Silicium

Souffre

Oligo-éléments

Sulfate de chondroïtine

Glucosamine

3. Le vinaigre de cidre

Avec ses nombreux bienfaits pour la santé, le vinaigre de cidre non pasteurisé et non filtré est sans doute l’un des remèdes les plus polyvalents et les plus économiques qui soient.

Je vous recommande d’en avoir toujours une bouteille chez vous.

Voici certains des bienfaits pour la santé, associés à la consommation de vinaigre de cidre :

Contrôle de la glycémie — Le vinaigre est réputé être anti glycémique et avoir un effet bénéfique sur le taux de glucose dans le sang, qui serait dû à sa teneur en acide acétique, qui empêche la digestion complète des glucides complexes.

D'après une autre théorie, le vinaigre contribuerait à désactiver les enzymes digestives qui décomposent les glucides en sucres, ralentissant ainsi la conversion des glucides complexes en sucre, et évitant les pics de glycémie en vous donnant plus de temps pour éliminer le sucre présent dans le sang.

Santé cardiaque — Les polyphénols, tels que l'acide chlorogénique, contribuent à inhiber l’oxydation du cholestérol LDL, tandis que l'acide acétique aide à faire baisser la tension artérielle. Il a également été démontré que le vinaigre fait baisser les taux de triglycérides et de cholestérol VLDL (lipoprotéines de très basse densité) chez l’animal.

Gestion du poids — Le vinaigre peut favoriser la perte de poids en augmentant la satiété, un autre effet attribué à l’acide acétique. Par exemple, des personnes ayant consommé une petite quantité de vinaigre au cours d'un repas riche en glucides (un bagel accompagné d'un jus de fruits) ont moins mangé pendant le reste de la journée.

La réduction équivalait à environ 200 à 275 calories par jour - une quantité pouvant résulter en une perte de poids mensuelle d’environ 700 grammes.

Congestion des sinus — La capacité du vinaigre de cidre à dissoudre et à réduire le mucus dans votre organisme, peut aider à libérer vos sinus. Il possède également des propriétés antibactériennes, ce qui le rend efficace contre les infections. Voici comment procéder :

Instructions

  1. Ajoutez 1/2 à 1 cuillère à café de vinaigre de cidre dans une tasse d’eau chaude filtrée. Mélangez bien.
  2. Au moyen d’un pot neti, versez le mélange dans une narine tout en bouchant l’autre de l’autre main, puis changez de narine.

Mal de gorge — Les propriétés antibactériennes du vinaigre de cidre peuvent également aider à soulager les maux de gorge. Gargarisez-vous avec un tiers de tasse de vinaigre de cidre additionnée d’eau chaude selon vos besoins.

Le vinaigre de cidre associé au miel et au gingembre est d'ailleurs un remède connu et efficace pour lutter contre le mal de gorge. Voici un autre mélange pour lutter contre le mal de gorge, recommandé par Bonnie K. McMillen, infirmière à l’Université de Pittsburgh :

Ingrédients

  • 1 cuillère à soupe de vinaigre de cidre
  • 2 cuillères à soupe d’eau
  • 1 cuillère à soupe de miel cru
  • 1/4 de cuillère à café de gingembre en poudre
  • Facultatif : 1/4 cuillère à café de piment de cayenne

Troubles digestifs — Les remontées acides sont généralement dues à un manque d'acidité gastrique. Vous augmenterez très simplement votre acidité gastrique en prenant chaque jour une cuillère à soupe de vinaigre de cidre non pasteurisé, non filtré, mélangée à un grand verre d’eau.

La pectine que contient le vinaigre de cidre peut également contribuer à soulager les spasmes intestinaux. Pour une bonne santé intestinale au quotidien, vous pouvez prendre un mélange de deux cuillères à café de vinaigre de cidre avec une cuillère à café de miel cru dans une tasse d’eau chaude.

Irritations cutanées et verrues — Le vinaigre de cidre est efficace pour soigner de nombreux problèmes cutanés, des piqures d'insectes aux démangeaisons provoquées par le sumac vénéneux, en passant par les coups de soleil et même les verrues.

Vous pouvez soit l’appliquer directement sur la partie irritée, soit prendre un bain additionné d’environ une tasse de vinaigre. Pour éliminer une verrue, appliquez un coton imbibé de vinaigre de cidre sur la verrue et laissez-le poser toute la nuit, en le couvrant d'un pansement.

Répétez jusqu'à disparition de la verrue.

Regain d’énergie — Le vinaigre de cidre contient du potassium et des enzymes qui aident à chasser la fatigue. De plus, ses acides aminés peuvent aider à prévenir l’accumulation d'acide lactique dans votre organisme, ce qui contribue également à prévenir la fatigue.

Détoxification et soutien du système immunitaire — Des études ont montré que le vinaigre de cidre peut être bénéfique pour la détoxification du foie et aider à purifier le système lymphatique, ce qui peut contribuer à améliorer la réponse immunitaire.

Candida — La prolifération du candida dans les intestins est associée à de nombreux problèmes de santé, notamment aux mycoses, à la fatigue, aux problèmes de mémoire, à la dépression, aux maux de tête et aux envies de sucre.

4. Le sel de l’Himalaya

Le sel est essentiel à la vie, et votre corps en a besoin pour fonctionner de façon optimale.

Il est cependant important de savoir qu’il existe des différences majeures entre le sel raffiné et hautement transformé, tel que le sel de table classique et celui que l’on trouve dans les aliments transformés, et le sel naturel non raffiné, tel que le sel de l’Himalaya.

Ce dernier est important au déroulement de nombreux processus biologiques :

Il est un composant essentiel du plasma sanguin, de la lymphe, du liquide extracellulaire, et même du liquide amniotique.

Il véhicule les nutriments vers et hors de vos cellules, et contribue à maintenir l’équilibre acido-basique.

Il augmente le nombre de cellules gliales dans le cerveau, qui sont responsables de la pensée créative et de la planification à long terme. Le sodium et le chlorure sont également nécessaires à la décharge des neurones.

Il maintient et contribue à réguler la pression artérielle.

Il aide votre cerveau à communiquer avec vos muscles, ce qui vous permet de bouger sur commande, via un échange entre les ions sodium et potassium.

Il favorise le bon fonctionnement de vos glandes surrénales, qui produisent des douzaines d'hormones vitales.

5. Le poivre noir

Le poivre noir est un autre incontournable dont peu de foyers pourraient se passer et, comme la plupart des épices, il possède des propriétés médicinales qui le rendent précieux bien au-delà de la saveur qu’il apporte.

Les européens l’utilisent par exemple depuis des milliers d'années en médecine traditionnelle pour traiter l’inflammation et les problèmes digestifs.

6. Les épices aux vertus médicinales

Si pratiquement toutes les épices possèdent des qualités médicinales, certaines se distinguent particulièrement :

Le Curcuma — Les bonnes raisons d'intégrer le curcuma dans votre vie (si ce n’est pas déjà fait) sont innombrables, en particulier si l’on songe à ses incroyables capacités réparatrices, préventives et curatives.

Le gingembre — Le gingembre est utilisé depuis des milliers d'années dans certaines régions d’Inde et de Chine, à bien d'autres fins que l'ajout d'une saveur sucrée et épicée aux mets et aux boissons.

Il a fait ses preuves, au fil du temps, comme remède populaire pour soulager les maux de tête, les nausées - en particulier dues au mal des transport - et pour traiter divers problèmes digestifs ainsi que les douleurs et l’inflammation des maladies arthritiques, pour ne citer que quelques-unes de ses qualités.

Le cumin — Le cumin est la deuxième épice la plus populaire au monde, après le poivre noir, et nombreux le considèrent comme « l'ingrédient secret » de divers plats savoureux.

Les graines de cumin sont appréciées depuis des milliers d'années et connues surtout sous forme de poudre, qui entre dans la composition des currys.

Les graines de moutarde — Les graines de moutarde qui, comme le brocoli, appartiennent à la famille des Brassicaceae, renferment des composés qui inhibent la prolifération des cellules cancéreuses et le développement de métastases.

Elles renferment également de la myrosinase - un composant qui renforce le potentiel anti-cancéreux d'autres légumes crucifères lorsqu’elle est y associée.

7. Les ustensiles de cuisine indispensables

Voici des conseils qui vous permettront de protéger la santé de votre famille :

Utilisez des couteux en céramique pour les fruits et légumes qui brunissent rapidement — Les couteaux en céramique sont chimiquement inertes, et réputés ralentir le processus de brunissement.

Les lames en céramique sont parfaites pour couper les fruits, les légumes et les viandes désossées, mais pas les aliments congelés ni les viandes contenant des os, ni le fromage (car elles ont tendance à coller). Évitez également d'utiliser une lame en céramique pour écraser de l’ail.

Optez pour des casseroles en céramique, ou en une autre matière inerte, non toxique — Les casseroles et poêles anti-adhésives doivent leurs surfaces lisses à des substances poly- et perfluoroalkylés (PFAS), dont l’Agence américaine de Protection de l’Environnement a démontré qu’elles étaient probablement cancérigènes.

Utilisez des récipients en verre pour conserver les aliments — Si vous utilisez encore des récipients, sacs et films plastiques pour conserver vos aliments, envisagez de les remplacer par des récipients en verre.

Utilisez des planches à découper distinctes pour la viande et les légumes — Les cuisines sont des terrains connus pour être propices au développement de bactéries pathogènes, favorisé par les produits contaminés à base de viande, notamment le développement de souches d’E. coli résistantes aux antibiotiques.

+ Sources et Références