Boire du soda lorsque vous travaillez par forte chaleur risque d’endommager vos reins

canettes de soda

En bref -

  • Une récente recherche a démontré les graves effets néfastes que peut avoir le soda sur votre fonction rénale si vous en buvez pour étancher votre soif lorsque vous faites du sport par forte chaleur
  • Le soda provoque une déshydratation et augmente les marqueurs d'atteinte rénale lorsqu’il est consommé après avoir effectué un travail physique ou après avoir fait du sport par une température de 35°C (95°F)
  • Lorsque vous faites des efforts par une forte chaleur, votre organisme régule votre tension artérielle et économise l’eau en réduisant le flux de sang vers vos reins. Une chute soudaine et importante de l'afflux sanguin vers les reins peut provoquer une insuffisance rénale aiguë, due à la diminution de l'apport d'oxygène vers vos reins
  • Votre alimentation a une influence majeure sur la santé de vos reins, le sucre et l’excès de protéines arrivant en tête des composants alimentaires connus pour provoquer des problèmes lorsqu'ils sont consommés régulièrement
Taille du texte:

Les reins - deux organes en forme de haricot - sont situés juste en dessous de la cage thoracique, de chaque côté de la colonne vertébrale. Les glandes surrénales sont situées au-dessus de chaque rein.

Chaque jour, les reins filtrent jusqu'à 140 litres de sang et éliminent les déchets par l’urine.

C’est entre autres pour conserver une bonne fonction rénale qu’il est important de boire suffisamment d’eau. En effet, la déshydratation chronique de faible intensité est l’un des facteurs les plus fréquents à l’origine des calculs rénaux.

Une mauvaise fonction rénale est également associée à de nombreux autres problèmes de santé graves, tels que le diabète de type 2, l’hypertension (une tension artérielle élevée) et des maladies cardiovasculaires.

Voici certains signes courants indicateurs de troubles rénaux :

  • Des mictions fréquentes
  • Des difficultés à uriner
  • Une douleur ou une sensation de brulure pendant la miction
  • Une soif constante

Boire du soda lorsque vous faites du sport par forte chaleur est une TRÈS mauvaise idée

Votre alimentation a une influence majeure sur la santé de vos reins, le sucre et l’excès de protéines arrivant en tête des composants alimentaires connus pour provoquer des problèmes lorsqu'ils sont consommés régulièrement.

Une récente recherche a démontré les graves effets néfastes que peut avoir le soda sur votre fonction rénale si vous en buvez pour étancher votre soif lorsque vous faites du sport par forte chaleur.

La température corporelle, le rythme cardiaque, la tension artérielle, le poids corporel et les marqueurs d'insuffisance rénale ont été mesurés avant une séance de sport, immédiatement après, et 24 heures plus tard.

Sept jours plus tard, les volontaires - d'une moyenne d’âge de 24 ans - ont effectué le même test, mais en échangeant les groupes : ceux qui avaient bu du soda la première fois ont bu de l’eau pour le deuxième test, et vice-versa.

Après avoir bu du soda, 75 % des volontaires présentaient un taux sanguin élevé de créatinine, un marqueur d'insuffisance rénale. Seuls 8 % des participants du groupe ‘eau’ présentaient un taux élevé de créatinine.

Après avoir bu du soda, les participants présentaient également :

  • Un débit de filtration glomérulaire plus faible, ce qui est un autre marqueur d'insuffisance rénale
  • Un taux élevé d'acide urique
  • Une légère déshydratation
  • Un taux élevé de vasopressine, une hormone antidiurétique qui fait monter la tension artérielle

Comment la pratique du sport par temps chaud affecte vos reins

Si les sodas, qui sont généralement bourrés de sirop de glucose-fructose et de caféine, sont nocifs en toutes circonstances, ils peuvent être particulièrement néfastes par temps chaud.

En effet, lorsque vous faites des efforts par une forte chaleur, votre organisme régule votre tension artérielle et économise l’eau en réduisant le flux de sang vers vos reins.

Or, une chute soudaine et importante de l'afflux sanguin vers les reins peut provoquer une insuffisance rénale aiguë, due à la diminution de l'apport d'oxygène vers vos reins.

Une recherche a montré que faire du sport par forte chaleur augmente les biomarqueurs d'insuffisance rénale aiguë - même si l’on ne boit pas de soda - et que les boissons riches en fructose augmentent le risque d'insuffisance rénale aiguë lorsque vous êtes déshydraté.

Il est donc logique que l'association des deux - l’effort par forte chaleur plus la consommation de soda - compromette le bon fonctionnement des reins et augmente votre risque d'insuffisance rénale aiguë.

Qu’est-ce que l’insuffisance ou lésion rénale aiguë et qu’est-ce qui la provoque ?

La lésion rénale aigue (LRA) est provoquée par une soudaine diminution du flux sanguin, qui provoque une insuffisance rénale. Les deux termes sont d'ailleurs synonymes.

Elle peut être provoquée par une importante déshydratation, un accident, une intervention chirurgicale, ou même une overdose (volontaire ou non) de médicaments tels que l’acétaminophène, l’ibuprofène, ou le naproxène.

Une insuffisance rénale peut également être provoquée par une inflammation chronique, qui affecte par exemple les personnes diabétiques ou souffrant d'une maladie cardiaque, d'une infection (telle qu'une septicémie), d'une occlusion ou d'une réaction allergique.

Règles diététiques essentielles pour préserver votre fonction rénale

Pour protéger votre fonction rénale, vous devez garder à l’esprit les bases suivantes :

Limitez votre apport de fructose à 25 grammes par jour (environ 6 cuillères à café), voire moins, en particulier si vous êtes résistant à l’insuline ou à la leptine.

Limitez vos apports de protéines aux besoins de votre organisme — L'apport idéal de protéines est généralement d'un demi gramme par livre de poids corporel maigre (soit 1 gramme par kilo), et non de poids corporel total. Pour utiliser la formule qui suit, il vous faut tout d'abord déterminer votre masse corporelle maigre.

Pour cela, il suffit de soustraire votre pourcentage de masse grasse de 100. Par exemple, si votre masse grasse est de 30%, alors votre masse corporelle maigre est de 70%. Multipliez ensuite ce pourcentage (dans notre exemple, 0,7) par votre poids pour connaître votre masse corporelle maigre en kilos.

À titre d’exemple, si vous pesez 77 kg (170 livres) : 0,7 multiplié par 77, égal 53,9 kg de masse corporelle maigre. Si l'on suit la règle du « 1 gramme de protéines », vous avez donc besoin de 53,9 grammes, ou d’un peu moins de 55 grammes de protéines par jour.

L’American Kidney Fund recommande de limiter votre consommation de protéines à 50 grammes au maximum si vous souffrez d'une maladie rénale.

Buvez de l’eau pure — Remplacer simplement les boissons sucrées comme les sodas et les jus de fruits par de l’eau pure, peut largement contribuer à améliorer votre fonction rénale et votre santé globale.

La meilleure façon d'évaluer vos besoins en eau est d'observer la couleur de votre urine (elle devrait être jaune pâle) et la fréquence à laquelle vous urinez (en principe de sept à huit fois par jour).

Mangez des légumes frais, idéalement bio, en quantités — L’une des meilleures choses que vous puissiez faire pour vos reins est de consommer trois à quatre portions de fruits et légumes par jour. Vos reins produisent des hormones qui régulent la constriction des artères et des veines, ce qui influe sur votre tension artérielle. Elles régulent également le volume de sang en circulation. Ces deux fonctions permettent ensemble de maintenir une tension artérielle normale.

L'hypertension artérielle est la seconde cause la plus courante d'insuffisance rénale. Fait intéressant, la recherche montre qu’augmenter simplement la consommation de légumes fait baisser la pression artérielle systolique des personnes atteintes de maladies rénales, plus efficacement que les médicaments.

Le Dr. Nimrit Goraya, auteur de l'étude et directeur du programme de néphrologie du centre Baylor Scott & White situé à Temple, au Texas, a déclaré que pour les personnes atteintes de maladies rénales - ou celles qui souhaitent s’en protéger - il est extrêmement important de consommer les aliments adéquats, plutôt que se tourner vers les médicaments.

Ajustez votre apport de potassium en fonction de votre fonction rénale — Vos reins sont responsables du maintien de la bonne proportion de potassium dans votre organisme. S'ils ne fonctionnent pas correctement, votre taux de potassium risque de devenir trop élevé.

Il est donc important de prendre en compte le fonctionnement de vos reins pour évaluer vos besoins en potassium.

Si vos reins fonctionnent correctement, l’apport journalier recommandé de potassium est d’environ 4.700 mg, qui doit être équilibré avec l’apport de sodium. En règle générale, le ratio potassium-sodium doit être d’environ 5 pour 1.

La façon la plus simple de parvenir à ce ratio est de consommer des légumes frais en quantité, dans l’idéal produits localement et bio, pour garantir leur teneur optimale en nutriments.

Ce type de régime alimentaire à base d'aliments complets vous fournira naturellement plus de potassium que de sodium, alors qu’il est pratiquement certain qu'un régime à base d’aliments transformés vous fournira un ratio inversé.

Si vous souffrez d'une maladie rénale, vous devez être très attentif à votre taux de potassium et à vos apports alimentaires. La plupart des gens qui sont traités pour une maladie rénale contrôlent leur taux de potassium tous les mois, et les régimes alimentaires pauvres en potassium limitent généralement l’apport de potassium à environ 2.000 mg par jour.

Les super-aliments alliés des reins

Intégrer les aliments suivants à votre alimentation peut également favoriser une bonne fonction rénale.

Les poivrons rouges — Pauvres en potassium, riches en vitamines A, B6, C, en acide folique et en fibres

Le Chou — Pauvre en potassium, riche en vitamines C et K, en fibres, et en substances phytochimiques qui protègent des dommages causés par les radicaux libres

Le chou-fleur — Riche en vitamine C, en folates et en fibres

L'ail — Antioxydant, il a des propriétés anti-inflammatoires et anticoagulantes

L’oignon — Pauvre en potassium, riche en antioxydants, particulièrement en quercétine, qui a des propriétés naturelles antihistaminiques

Les pommes — Riches en fibres, en antioxydants et en composés anti-inflammatoires. Le vinaigre de cidre bio, non pasteurisé aide à prévenir les calculs rénaux

Les fruits rouges — Notamment les myrtilles, les framboises et les fraises

Les cerises — Riches en antioxydants et substances phytochimiques

Le raisin rouge et le raisin noir — Riche en antioxydants, la peau est particulièrement riche en resvératrol

La pastèque — Riche en eau, elle a des propriétés diurétiques qui vous permettent de produire plus d’urines pour éliminer les toxines

Le jus de citron — Il aide à réduire la formation de calculs rénaux

Les pépins de courge — Riches en antioxydants, vitamines et minéraux, en particulier en magnésium, qui aide à réduire le risque de calculs rénaux

Le chou kale — Pauvre en potassium, c’est une bonne source de vitamines A et C

La patate douce — Riche en béta-carotène, en vitamines A et C, en fibres, c’est également une bonne source de vitamine B6 et de potassium

Plantes médicinales pour nettoyer les reins

Un certain nombre de plantes ont des propriétés purifiantes pour les reins, en voici quelques exemples :

Le gingembre — Il débarrasse le sang et les reins des toxines

Le curcuma — Il possède des propriétés antiseptiques et anti-inflammatoires qui aident à prévenir et à traiter les infections et inflammations rénales

Le pissenlit — Un diurétique naturel qui aide à renforcer les reins et à apaiser les troubles des voies urinaires

L’ortie — Diurétique naturel qui aide à purifier le sang et à traiter les infections des voies urinaires ; également riche en fer ce qui en fait une alliée pour régénérer le sang. Évitez-la si votre taux de fer est déjà élevé

La racine de guimauve — Diurétique naturel qui aide à traiter les infections des voies urinaires, les calculs rénaux et les infections de la vessie

Le genévrier — Améliore la fonction rénale et aide à traiter les infections des voies urinaires et les calculs rénaux et de la vessie.

Contre-indications — évitez les baies de genévrier si vous avez une infection rénale ou si vous êtes enceinte. De plus, ne dépassez pas quatre semaines de traitement

La racine d'achillée — Un diurétique naturel aux propriétés antiseptiques et anti-inflammatoires ; efficace pour traiter les infections des voies urinaires

Le trèfle rouge — Diurétique qui stimule l’élimination des déchets présents dans les reins

Le chanca piedra — Utilisé en Amérique du sud pour dissoudre les calculs rénaux (en espagnol, son nom signifie « casseur de pierre »)

La racine d’hydrangea — Un remède amérindien contre les calculs rénaux

La racine de busserole — Elle aide à traiter les problèmes urinaires et de vessie

La racine d’eupatoire maculée — Remède indien pour le bon fonctionnement du système urinaire et des reins

La racine de verge d'or — Remède amérindien traditionnellement utilisé pour préserver les voies urinaires et les reins