La vitamine D est essentielle pour votre cœur

Vitamine D

En bref -

  • Un taux de vitamine D insuffisant était associé à l’hypertension artérielle chez les adultes, et les chercheurs ont maintenant découvert, que des faibles taux chez les enfants augmente le risque d’hypertension artérielle lors de l’enfance ou l’âge adolescent
  • La combinaison de vitamine D et d'œstrogène réduit le risque de syndrome métabolique chez les femmes postménopausées. La prévalence du syndrome métabolique augmente à la ménopause, ce qui est dû à l’insuffisance ovarienne ou à la redistribution de la graisse vers la zone abdominale causée par la carence en œstrogène
  • La carence en vitamine D est liée à certains cancers, maladies intestinales, maladies auto-immunes et la mortalité toutes causes confondues. Si vous prenez des suppléments, rappelez-vous que D3 et D2 ne sont pas les mêmes et que vous aurez besoin de la vitamine K2 MK-7 pour prévenir la calcification artérielle
Taille du texte:

Dr. Mercola

La vitamine D joue un rôle significatif dans de nombreuses maladies. Elle représente une solution simple pour une variété de problèmes. Malgré son appellation, la vitamine D appartient au groupe des molécules stéroïdes qui sont transformées dans le foie et les reins.

Selon le Vitamin D Council, votre corps transforme cette molécule en une hormone, qui à son tour subit de nombreux modifications avant qu’il s’est met finalement au travail pour gérer le calcium dans le sang, les os et les intestins et pour aider les cellules de votre corps à communiquer entre elles.

La vitamine D est obtenue de manière optimale du soleil, une petite quantité de sources alimentaires et de suppléments. Depuis que les dermatologues, autres médecins et agences de santé publique comme le CDC ont commencé à dire aux gens d’éviter le soleil et d’utiliser des flacons entiers d’écran solaire à volonté, les carences en vitamine D ont atteint des proportions épidémiques.

Ils se justifient en disant que le soleil augmente le risque de cancer de la peau, mais le problème c’est qu’une carence en vitamine D augmente le risque de beaucoup d’autres cancers, le cancer de la peau inclus.

Aujourd’hui nous comprenons la vitamine D beaucoup mieux que dans le passé. De plus en plus de personnes se rendent compte que ce genre de recommandations bien ancrées dans les esprits au sujet du soleil et de la vitamine D se sont révélées fausses et néfastes pour la santé.

Une des maladies récemment associée à la carence en vitamine D est l’hypertension artérielle chez les enfants. Dans une étude publiée dans le journal Hypertension de l’American Heart Association, les chercheurs ont découvert qu’une carence dans l’enfance mène à une hypertension artérielle au cours de l’enfance et l’adolescence.

La vitamine D et l'œstrogène réduisent le syndrome métabolique

Le syndrome métabolique est un amas de symptômes physiologiques associés au développement de maladies cardiovasculaires et le diabète type 2. Et selon la Mayo Clinic ces symptômes incluent l’hypertension artérielle, un haut taux en sucre dans le sang, la graisse corporelle superflue autour de la taille et des taux de cholestérol ou de triglycéride anormaux.

Si vous avez un de ces syndromes, cela ne signifie pas que vous souffrez d’un syndrome métabolique, mais que vous courez le risque de contracter une maladie. Le syndrome métabolique syndrome est aussi appelé syndrome de résistance à l’insuline, syndrome d’obésité et syndrome X.

La prévalence du syndrome métabolique augmente quand les femmes atteignent la ménopause, ce qui explique l’augmentation des maladies du cœur après la ménopause. Les scientifiques ont émis la théorie, que ces changements sont liés à l’insuffisance ovarienne ou à la redistribution de la graisse vers la zone abdominale causée par la carence en œstrogène.

Il est très bien documenté que la combinaison d’un taux raisonnable de vitamine D et de taux d'œstrogène normaux est bénéfique pour la santé des os. Dans une étude récente, les chercheurs ont trouvé des données qui suggèrent que cette même combinaison prévient le syndrome métabolique.

Ils ont écrit que le syndrome métabolique affecte 30% à 60% des femmes postménopausées dans le monde, ce qui a conduit certains médecins à recommander un traitement à l’estradiol pendant les premières six années après la ménopause pour prévenir des maladies du cœur.

Lors de cette étude les chercheurs ont observé un échantillon de 616 femmes postménopausées entre 49 et 86 ans et qui ne prenaient aucun supplément d'œstrogène ou de vitamine D. À la fin de la période de collection de données ils ont prélevé des échantillons de sang pour mesurer les taux d'œstrogène et de vitamine D.

Ils ont alors découvert que des taux élevés de vitamine D étaient corrélés positivement à une pression sanguine correcte et des taux de glucose et de lipides équilibrés. Les données ont aussi révélé qu’une carence en œstrogène augmente le risque de syndrome métabolique chez ceux qui avaient une carence en vitamine D. Ils pensent que les résultats suggèrent un rôle synergique entre une carence en vitamine D et en œstrogène et le syndrome métabolique postménoposique.

Une carence augmente le risque de cancer et de mortalité

Même si de nombreuses personnes ont du mal à s’imaginer qu’une seule vitamine peut avoir un tel impact sur la santé, le bien-être et la longévité ou qu’une carence en vitamine D peut être problématique, de nombreuses recherches démontrent le contraire. Comme déjà dit plus haut, une carence en vitamine D est associée à un risque élevé de certains cancers, maladies intestinales et maladies de la peau. Il a aussi un impact négatif sur votre système immunitaire.

La carence en vitamine D est étroitement associée à l’augmentation de la mortalité. Dans une étude les chercheurs utilisaient le score de risque de mortalité épigénétique calculé sur la base d’une méthylation de l'ADN dans le sang pour déterminer si le taux de vitamine D était lié à ce risque.

Un autre objectif de cette étude était de découvrir si le taux de vitamine D et le taux de risque de mortalité pouvaient être utilisés ensemble pour prédire le taux de mortalité toutes causes confondues chez des personnes d’âge mur. Les chercheurs ont examiné 1.467 participants de 50 à 75 ans. Ils ont constatés que cette combinaison était en effet un bon indicateur du risque de mortalité toutes causes confondues.

Même si la vitamine D possède un grand nombre de propriétés anticancérigènes, les données suggèrent que chez des personnes souffrant de cancer, le métabolisme et l’effet de la vitamine D sont déréglés. Les chercheurs pensent que cet effet contribue au développement et à la progression du cancer. Cela signifie qu’il est très important de comprendre ce dérèglement de la vitamine D chez les personnes souffrant de cancer.

La carence en vitamine D n’affecte pas seulement le cancer et la mortalité toutes causes confondues, mais elle provoque aussi le syndrome de l'œil sec et la dégénérescence maculaire. Je pense par ailleurs que la vitamine D a des effets bénéfiques sur toutes les maladies auto-immunes. De nombreuses études ont démontré un lien étroit entre la multiple sclérose et la carence en vitamine D.

La vitamine D joue un rôle dans les maladies rhumatismales inflammatoires, comme l’arthrite rhumatoïde. Selon une autre étude beaucoup de personnes souffrant de lupus érythémateux disséminé (LED) avaient des carences en vitamine D, ce qui représentait un niveau de 10 ng/mL ou moins ou une insuffisance comprise entre 10 et 30 ng/mL.

Une autre étude a révélé qu’une personne âgée, qui souffre d’une carence en vitamine D, court « un risque considérablement accru de démence et Alzheimer toutes causes confondues. » Certains scientifiques ont aussi découvert un lien entre la dépression et une carence en vitamine D, ainsi que l’impact de carences en vitamine D sur la résistance à l’insuline, qui mène au diabète type 2.

D3 et K2 protègent vos artères de calcification

La vitamine D est essentielle pour être en bonne santé et la meilleure façon de l’obtenir est par le soleil. Mais si votre taux de vitamine D n’est pas suffisamment élevé, vous pouvez prendre un supplément. Il est toutefois vital, que vous preniez la vitamine D ensemble avec suffisamment de vitamine K2 (MK7), puisque les deux sont nécessaires pour ralentir le processus de calcification artérielle.

La vitamine D stimule le développement des os en favorisant l’absorption de calcium, tandis que la vitamine K2 dirige le calcium dans le squelette et l’empêche de se déposer dans les artères. Il y a deux formes de vitamine K : K1 et K2. La vitamine K1 est principalement responsable de la coagulation sanguine, tandis que la vitamine K2 a un rayon d’action plus large.

Dans une étude à long terme avec 36.629 participants, les chercheurs ont découvert que la vitamine K2 réduit le risque de maladies artérielles périphériques chez des personnes souffrant d’hypertension artérielle, mais que la vitamine K1 n’avait pas d’effet. D’autres données suggèrent que le corps absorbe 10 fois mieux la vitamine K, quand elle est sous forme de MK-7.

La vitamine K2 sous forme de MK-7 s’est avérée bioactive. Elle régule l'athérosclérose, le cancer, les maladies inflammatoires et l’ostéoporose. La vitamine K2 réduit le risque de dommages du système cardiovasculaire en activant une protéine, qui empêche le calcium de se déposer sur les parois des vaisseaux sanguins.

Si vous avez besoin d’un supplément, il est important de savoir, que les vitamines D2 et D3 ne sont pas interchangeables. Dans une étude sur 335 femmes sud-asiatiques et européennes les chercheurs ont constaté que celles qui prenaient de la vitamine D3 arrivaient deux fois mieux à augmenter leurs taux de vitamine D comparé à celles qui prenaient de la vitamine D2.

Selon une autre collection de données et l’analyse de 50 études contrôlées aléatoirement de la base de données Cochrane, les chercheurs ont découvert que la vitamine D3 diminue la mortalité chez des femmes âgées, qui se trouvaient dans des institutions et des établissements spécialisés. La vitamine D n’avait pas vraiment d’effet sur la mortalité.

L’astaxanthine : Votre écran solaire interne

La meilleure façon d’optimiser ses taux de vitamine D est l’exposition au soleil. Toutefois, trop de soleil est aussi problématique que trop peu. Vous voulez aussi éviter certains crèmes solaires du commerce, parce qu’elles contiennent des agents chimiques qui sont rapidement absorbés par la peau. Quand tel est le cas, les risques prennent le dessus sur les bénéfices.

Une option est l’utilisation d’astaxanthine, communément appelé le « roi des caroténoïdes ». Le caroténoïde contenu dans l’astaxanthine est naturellement présente dans un type spécifique de micro-algue et dans certains fruits de mer. Les fruits de mer les plus riches en astaxanthine sont les micro-algues, le saumon sauvage d’Alaska et le krill.

Cet élément nutritif possède la capacité de protéger votre peau du soleil et de diminuer les signes du vieillissement. Dans une étude clinique sur 21 individus les chercheurs ont découvert que les personnes ayant ingéré 4 mg d’astaxanthine tous les jours pendant seulement deux semaines ont vu leur peau rougir en moyenne 20% plus rapidement que ceux exposés aux mêmes UV et au même moment.

Une autre étude visait à évaluer les effets des suppléments à base d’astaxanthine sur la détérioration de la peau due aux UV. Dans une étude japonaise de 10 semaines à double insu contrôlée par placébo, les chercheurs ont découvert que ceux qui prenaient de l’astaxanthine se déshydrataient moins. La texture de leur peau s’est aussi amélioré et ils montraient moins de signes de détérioration de la peau due aux UV.

À l’issue d’une autre étude, qui évaluait les effets des rayons sur des souris sans poils, les chercheurs ont constaté qu’une supplémentation avec de l’astaxanthine avait considérablement réduit la formation de rides et la déshydratation. Ils ont suggéré que les résultats démontrent qu’une supplémentation avec de l’astaxanthine avait la capacité de protéger la peau et de ralentir son vieillissement.

Optimisez votre taux de vitamine D

Rappelez-vous, il serait mieux de rétablir votre taux de vitamine D à l’aide du soleil plutôt qu’avec des suppléments. Avant d’opter pour un supplément de vitamine D3 et K2 MK-7, faites-vous d’abord tester, car vous ne pouvez pas connaître vos taux en regardant dans le miroir. GrassrootsHealth offre un test simple aussi bien pour le taux de vitamine D que pour celui des oméga 3, qui sont tous les deux importants pour vous garder en bonne santé.

Tandis que de nombreux laboratoires et médecins utilisent un seuil de 40 ng/mL pour une carence en vitamine D, rappellez-vous que le taux idéal pour être en bonne santé se situe entre 60 et 80 ng/mL. Une fois que vous ayez obtenu votre taux grâce à l’outil simple de GrassrootsHealth vous pourrez calculer la quantité supplémentaire nécessaire pour atteindre votre taux optimal.

+ Sources et Références