Six remèdes maison efficaces contre l’acné

remèdes maison contre l’acné

En bref -

  • L'acné est l’un des problèmes de peau les plus courants, et touche près de 85 % des individus de 12 à 24 ans
  • La recherche suggère qu'une alimentation riche en sucre et en glucides raffinés nourrit l'acné, et que les produits laitiers, du fait de leur teneur élevée en hormones, contribuent également à son développement
  • L'acné est un signe de déséquilibre dans votre organisme, et peut être traitée efficacement en apportant des modifications de bon sens à votre alimentation et à votre hygiène de vie
Taille du texte:

Dr. Mercola

L'acné est l’un des problèmes de peau les plus courants, et touche près de 85 % des individus de 12 à 24 ans. Elle laisse non seulement des marques visibles telles que points noirs, points blancs, inflammations et cicatrices, mais elle peut également être responsable de troubles psychologiques tels qu’anxiété, dépression et mauvaise image de soi. Voici ce qu’explique Emily Goldberg, membre de la rédaction du journal The Atlantic, qui souffre d'acné chronique :

De par mon expérience personnelle de l’acné, je connais bien les douleurs tant physiques que psychologiques qui l’accompagnent. De l'adolescence à l'approche de la trentaine, j’ai souffert d'acné kystique, une forme grave d'acné caractérisée par des lésions importantes et douloureuses.

La plupart des adolescents développent ce qu'on appelle l'acné vulgaris, qui peut toucher le visage, le dos, la poitrine, le cou et les épaules. La plupart des gens pensent que l’acné est due à l’obturation des pores de la peau par du sébum et des cellules mortes, ce qui entraine le développement de bactéries qui provoquent elle-même une inflammation. Contrairement à ce que l’on a pu vous dire, l'acné n’est pas qu'un problème d'ordre esthétique. C’est un signe de déséquilibre dans votre organisme, et plus précisément dans vos intestins. De nombreux médecins passent à côté du lien entre l'acné et les intestins, et se cantonnent à prescrire des traitements locaux ou des médicaments puissants. Ces approches mettent du temps à agir, elles coûtent cher et leurs effets ne durent pas longtemps. Il n’existe pas de « remède miracle » contre l'acné, cela vaut donc la peine de consacrer un peu de temps à identifier ce qui, dans votre alimentation et votre hygiène de vie, contribue très certainement à ce problème.

Le traitement de l’acné est un marché lucratif

L'acné est l’un des problèmes de peau pour lesquels les dermatologues sont le plus consultés, et également l’un des plus incompris et mal soignés. Le marché des traitements contre l’acné s’est développé en se concentrant sur des solutions externes, et il est aujourd'hui estimé à 3 milliards de dollars rien qu’aux États-Unis. Si vous souffrez d'une forme d'acné légère, le traitement conventionnel de première ligne est souvent topique. Les traitements topiques sont sensés réduire la production de sébum, déboucher les pores, accélérer le renouvellement cellulaire et éliminer les bactéries, et réduire ainsi l’inflammation. Il est probable que votre médecin vous recommandera des crèmes, gels et lotions à base de peroxyde de benzoyle ou d'acide salicylique, ou des rétinoïdes topiques à base de trétinoïne (comme le Retin-A), d'adapalène (Differine) ou de tazarotène (Tazorac).

Si vous souffrez d'une acné modérée à sévère, il est peu probable que les traitements topiques puissent vous aider. Il se peut alors que votre médecin vous prescrive des antibiotiques oraux. Les antibiotiques les plus couramment prescrits contre l’acné sont la doxycycline, l’érythromycine, la minocycline et la tétracycline. Gardez à l’esprit que si les antibiotiques peuvent tuer certaines des bactéries responsables de votre acné, ils détruisent également les bonnes bactéries présentes dans vos intestins. La perte de ces bactéries saines peut entrainer le développement d'infections à levure et de souches de bactéries résistantes, entre autres problèmes.

La résistance aux antibiotiques est aujourd'hui un problème sérieux, qui ne cesse de s'aggraver. Prenons par exemple l’érythromycine, un antibiotique couramment prescrit en traitement de l’acné. À mesure que les souches de bactéries s'y adaptent, l’érythromycine devient de moins en moins efficace. Du fait de la résistance aux antibiotiques, certains médecins commencent à réduire la durée des traitements antibiotiques pour traiter l'acné, tandis que d'autres ont carrément cessé de les prescrire.

Certains médicaments toxiques sont parfois présentés comme les ‘traitements de référence’ de l’acné

En cas d’acné sévère, le traitement de référence était autrefois un médicament puissant et potentiellement nocif, le Roaccutane (isotrétinoïne). Plusieurs études ont établi un lien entre le Roaccutane et de nombreux effets secondaires nocifs, notamment des malformations congénitales, la maladie de Crohn, et le suicide. Après l’expiration de son brevet en 2009, Roche, une entreprise pharmaceutique suisse, a arrêté la fabrication du Roaccutane.

Bien qu’il ne soit donc plus disponible sur le marché, il existe aujourd'hui encore plusieurs équivalents génériques à base d'isotrétinoïne, dont Amnesteem, Claravis, Myorisan et Sotret. L'isotrétinoïne est extrêmement dangereuse pour les femmes enceintes, et elle est donc prescrite avec beaucoup de prudence.

Pour contrôler les poussées d'acné prémenstruelles et les cas d'acné modérée chez les femmes, on leur prescrit également parfois une pilule contraceptive faiblement dosée qui contient de l’œstrogène, telle qu’Estrostep, Ortho Tri-Cyclen ou Yaz.

Si votre médecin essaye de vous persuader d'adopter l'un des traitements que je viens d’évoquer, j’espère que vous ne vous laisserez convaincre par aucune de ces solutions, qui ne visent qu’à traiter votre peau. Vous avez bien plus à gagner à prendre le temps de découvrir comment traiter votre acné de l’intérieur.

Quel est le rapport entre les glucides provenant des céréales, et l’acné ?

Comme vous le savez peut-être déjà, votre organisme préfère les glucides que lui apportent les légumes à ceux présents dans les céréales. La décomposition en sucres simples des glucides présents dans les légumes est lente, et ils ont donc un impact minime sur votre taux d'insuline. Les glucides présents dans les céréales, par contre, provoquent une augmentation de votre taux d'insuline et du facteur de croissance insulinomimétique de type 1 (IGF-1). Un taux élevé d’IGF-1 peut entrainer une augmentation de la libération d'hormones mâles, telles que la testostérone, ce qui pousse les pores de la peau à sécréter davantage de sébum.

Le sébum est une substance grasse qui emprisonne les bactéries présentes à la surface de la peau, qui favorisent le développement de l’acné. Un taux élevé d’IFG-1 provoque également la multiplication de cellules cutanées que l’on appelle les kératinocytes, un processus également associé à l’acné. Si les produits laitiers ont un index glycémique relativement bas, ils augmentent cependant le taux plasmatique d’IGF-1 et génèrent donc les mêmes effets que ceux décrits ci-dessus. Les produits laitiers ont par ailleurs un effet important sur les hormones, stimulant la production d’hormones sexuelles mâles (différentes formes de testostérone, ou d'androgènes) et font grimper le taux d'insuline, de façon très semblable au sucre et aux féculents. Le premier effet des aliments à index glycémique élevé et des produits laitiers sur votre peau, c’est qu’ils augmentent l’inflammation dans l’organisme. L'inflammation peut non seulement être à l’origine de l'acné, mais elle peut également profondément bouleverser la composition de vos bactéries intestinales, comme je l’ai déjà expliqué.

Modifiez votre alimentation pour contrôler vos poussées d'acné

Vous serez heureux d'apprendre que le simple fait d'éliminer les ‘fast-foods’ et la malbouffe de votre alimentation est un grand pas en avant dans le traitement de l'acné. Commencez par vous fixer un objectif modeste et par réduire votre consommation de sucre (bagels, pain, cookies et muffins, par exemple). Remplacez-les par des aliments entiers, comme de la viande d'animaux nourris à l’herbe, des légumes bio et de bonnes matières grasses.

Ensuite, occupez-vous des céréales et commencez à réduire votre consommation de maïs, d'avoine, de riz et de blé. Si vous consommez régulièrement des pâtes et des pommes de terre, en particulier sous forme de chips ou de frites, sachez qu'elles peuvent entretenir votre acné, envisagez donc de les éliminer de votre alimentation.

À mesure que vous réduirez votre consommation d'aliments à problème, vous remarquerez une évolution de votre acné. Vous devriez presque immédiatement constater une réduction de l’inflammation et des poussées d’acné. Si vous éliminez un aliment potentiellement problématique de votre alimentation pendant un certain temps et que vous décidez d’en remanger, vous remarquerez certainement un effet (positif ou négatif) sur votre acné.

Au fil du temps, vous apprendrez à identifier l’alimentation qui vous permet d’avoir une peau plus saine et de réduire les poussées d'acné. Si certains aliments déclenchent systématiquement des poussées, vous déciderez peut-être de les éliminer définitivement de votre alimentation.

En plus des aliments mentionnés plus haut, je vous conseille d'abandonner les jus de fruits, sodas et autres boissons bourrées de sucre. Si vous n'avez pas encore pris l’habitude de consulter les listes d'ingrédients sur les produits, il est temps de vous y mettre. Vous serez peut-être surpris de constater les quantités de sucre et de calories vides que vous ingériez. Évitez plus particulièrement les aliments et boissons qui contiennent du sirop de maïs et de glucose-fructose, ainsi que les sucres ajoutés quels qu’ils soient.

Le traitement de l'acné nécessite une approche globale

Votre peau est un organe d’élimination, et c’est également le plus grand organe de votre corps. Elle participe notamment à l’élimination des toxines, il est donc important de tenir compte du message que l’acné essaye de faire passer.

Lorsque votre peau souffre (qu’elle soit sèche, enflammée, qu’elle suinte, présente des rougeurs ou des tâches), elle signale la présence de problèmes sous-jacents qui méritent votre attention. Si la plupart des soins conventionnels de l’acné traitent la partie superficielle de la peau, vous devez adopter une approche globale du corps pour nourrir et soigner votre peau de l’intérieur. Voici quelques conseils fondamentaux que vous pouvez intégrer dans votre plan de lutte à long terme contre l’acné :

Évitez les féculents, les sucres, les céréales et les produits laitiers — comme je l’ai indiqué plus haut, modifier votre alimentation est sans doute la mesure la plus importante que vous puissiez prendre pour améliorer la santé de votre peau. Remplacez les aliments qui déclenchent les poussées d'acné par des aliments entiers et de bonnes matières grasses, présentes par exemple dans les avocats, le beurre de pâturage, l’huile de noix de coco, les olives et l’huile d'olive.

Équilibrez vos bactéries — vous pouvez rétablir l’équilibre de votre flore intestinale en consommant des aliments naturellement fermentés et/ou en prenant un supplément de probiotiques de bonne qualité. C’est particulièrement important si vous suivez un traitement antibiotique, car ces médicaments tuent les bonnes bactéries présentes dans vos intestins, qui sont essentielles au bon fonctionnement de votre système immunitaire.

Buvez plus d’eau — hydrater votre corps en buvant de l’eau pure et filtrée favorise le développement et la régénération des cellules, permet d’éliminer les déchets et d'améliorer votre teint. Vous devez boire chaque jour suffisamment pour que votre urine soit d'une couleur jaune pâle. Si votre urine est d'un jaune vif, vous ne buvez sans doute pas assez (à moins que vous ne preniez des vitamines B, qui colorent les urines en jaune vif).

Consommez des acides gras oméga-3 d’origine animale — les acides gras oméga-3 aident à normaliser les lipides présents dans la peau, à réduire l’inflammation et à prévenir la déshydratation des cellules. Une carence en acides gras essentiels peut se manifester de différentes façons, mais les problèmes de peau tels qu’eczéma, plaques de peau épaissie et talons fendillés sont des exemples courants. Au cours d'une étude, 45 personnes souffrant d'acné légère à modérée ont reçu chaque jour pendant 10 semaines un supplément d’oméga-3, qui a permis de réduire leur acné de façon significative.

Ayez un apport suffisant de vitamines D — si vous manquez de vitamine D, votre corps ne peut pas combattre les infections, que ce soit au niveau de votre peau ou ailleurs. La meilleure façon d'optimiser votre taux de vitamine D est d’exposer suffisamment votre peau au soleil, mais vous pouvez également prendre un supplément.

Prenez le temps de faire de l’exercice — les exercices de haute intensité favorisent la circulation sanguine, ils permettent de réguler les hormones et de réduire le stress, des facteurs qui contribuent tous à lutter contre l’acné. Si vous en avez la possibilité, faites des séances de sauna infra-rouge : cela peut vous aider à vous détoxifier car la transpiration permet d'éliminer les toxines indésirables par la peau.

Gérez votre stress — mon outil favori pour lutter contre le stress est la Technique de Libération Émotionnelle, ou EFT, qui consiste à tapoter les méridiens énergétiques du corps pour débloquer les blocages émotionnels et restaurer l’équilibre corps-esprit. La méditation et le yoga sont également reconnus pour leur action anti-stress.

Priorité au sommeil — saviez-vous qu'une bonne nuit de sommeil peut diminuer votre stress et embellir votre teint ? C’est en effet principalement la nuit, lorsque vous dormez, que votre corps se ressource et se restaure, et cela comprend le renouvellement de la peau.

Six remèdes naturels pour soulager temporairement les poussées d'acné

Si vous avez une forte poussée d'acné et que vous cherchez une méthode pour vous soulager temporairement, vous pouvez essayer l’un ou plusieurs des remèdes maison proposés ci-dessous.

L’Aloe vera — Au moyen d'une cuillère, prélevez le gel d'une feuille d'aloe vera, et appliquez-le sur la peau nettoyée pour l’hydrater. Répétez une à deux fois par jour, ou autant de fois que vous le souhaitez.

Le vinaigre de cidre — Mélangez une part de vinaigre de cidre bio et trois parts d’eau (ou plus si vous avez la peau sensible). Appliquez le mélange sur les zones touchées avec un coton. Attendez cinq à vingt secondes, puis rincez à l’eau et séchez votre peau en la tamponnant avec une serviette. Répétez l’opération une à deux fois par jour si besoin.

Le thé vert — Faites infuser du thé vert dans de l’eau bouillante pendant trois ou quatre minutes, puis laissez-le refroidir. Appliquez-le sur la peau au moyen d'un vaporisateur ou d'un coton. Laissez sécher, puis rincez à l’eau et séchez en tamponnant avec une serviette.

Un masque au miel et à la cannelle — Préparez une pâte avec deux cuillères à soupe de miel et une cuillère à café de cannelle. Appliquez le mélange sur la zone affectée et laissez poser 10 à 15 minutes. Rincez et séchez votre peau en la tamponnant avec une serviette.

L’huile de tea-tree — Mélangez une part d'huile de tea tree et neuf parts d’eau. Appliquez le mélange sur les zones affectées au moyen d'un coton. Répétez une à deux fois par jour, ou selon vos besoins. L'huile de tea tree est très puissante, et doit toujours être diluée avant d’être appliquée sur la peau.

Consommez davantage d'aliments riches en zinc — Un faible taux de zinc est associé au développement de l'acné sévère ; si vous pensez en manquer, pensez à consommer davantage d'aliments riches en zinc, comme du bœuf nourri à l’herbe et du poulet de plein air, des graines de citrouille, des champignons et des épinards.