Les dangers potentiels pour la santé des extensions de cils

extension des cils

En bref -

  • Les extensions de cils, collées individuellement sur les cils existants, peuvent inviter des acariens dénommés « Demodex » à venir s’installer sur vos cils
  • Le Demodex, alias le pou de cils, peut provoquer des rougeurs, une inflammation, des yeux injectés de sang et le blocage des glandes sébacées, et contribuer à des maladies, telles que la blépharite, la blépharo-conjonctivite et la blépharo-kératite
  • Le Demodex peut être confondu avec la blépharite, mais les traitements sont complètement différents et, contrairement à la blépharite, le Demodex peut se propager à d’autres personnes
  • Le Demodex s’explique souvent par un manque d’hygiène, car les porteuses d’extensions de cils les conservent parfois pendant des semaines, craignant que la toilette provoque la chute les cils
  • Pour traiter une accumulation de Demodex, les professionnels de santé recommandent de l’huile d’arbre à thé que les patients peuvent utiliser à domicile
Taille du texte:

Dr. Mercola

Au cours des dernières années, les extensions de cils sont devenues très populaires, en particulier chez les jeunes femmes. Les extensions, fixées par un professionnel dans un salon, sont collées individuellement sur les cils existants selon un processus qui peut prendre trois heures et coûter jusqu’à 400 $ (soit environ 361 €).

La colle est fabriquée avec du cyanoacrylate de butyle et du cyanoacrylate d’octyle. Toutefois, certaines colles peuvent contenir du formaldéhyde, ce qui peut potentiellement causer une importante irritation et d’autres problèmes oculaires.

La popularité des extensions de cils provient du temps gagné pendant le maquillage : le mascara n’a pas besoin d’être appliqué (ou retiré pour éviter les « yeux de raton laveur ») et courber les cils n’est plus nécessaire.

Les extensions sont parfois portées pendant six semaines avant d’être retouchées et, contrairement aux faux-cils, elles ne tombent pas lors de certaines activités car elles sont fixées individuellement.

Cependant, aujourd’hui, les médecins expliquent que ce que de nombreuses porteuses pensent être la meilleure caractéristique des extensions de cils (leur durée) peut être la pire. Laissée en place pendant des semaines, la colle des extensions et les bactéries qui s’accumulent peuvent inviter les acariens à venir s’y installer, surtout lorsque les cils ne sont pas nettoyés adéquatement.

Les médecins disent qu’ils voient de plus en plus ces minuscules acariens parasites, parfois dénommés « poux de cils », sur les cils des utilisatrices d’extensions.

Que sont les « poux » de cils ?

Les acariens trouvés sur les cils, alias les « poux de cils » sont des Demodex folliculorum et Demodex brevis. Ils sont contagieux et peuvent potentiellement se propager d’un hôte à l’autre. Ils sont si petits (D. folliculorum mesure en longueur de 0,3 à 0,4 mm et D. brevis mesure de 0,15 à 0,2 mm), qu’ils peuvent à peine être vus à l’œil nu.

Alors que les deux acariens peuvent habiter sur les cils, D. folliculorum se nourrit des cellules de la peau tandis que D. brevis se nourrit du sébum des cellules des glandes sébacées. Selon l’Indian Journal of Dermatology, la petite taille de ces acariens :

"… les rend invisibles à l’œil nu, mais, au microscope, leur structure est clairement visible. Ils possèdent un corps allongé semi-transparent qui se compose de deux segments fusionnés. Huit pattes courtes et segmentées sont attachées au premier segment du corps.

Les huit pattes de cet acarien lui permettent de se déplacer à une vitesse de 8 à 16 mm/h et cela principalement pendant la nuit, car une lumière vive fait reculer l’acarien dans son follicule.

Le corps est recouvert d’écailles pour s’ancrer dans le follicule pileux et l’acarien possède des orifices buccaux en forme d’épingle pour manger les cellules de la peau, les hormones et les huiles (sébum) s’accumulant dans les follicules pileux. … Les acariens sont transférés entre les hôtes par le contact des cheveux, des sourcils et des glandes sébacées sur le nez…

… Les acariens Demodex sont présents chez les individus en bonne santé et ils peuvent avoir un rôle pathogène uniquement lorsqu’ils sont présents en fortes densités. L’infestation peut ne pas être cliniquement apparente. Cependant, dans des circonstances favorables, ces acariens peuvent se multiplier rapidement, conduisant au développement de différentes conditions pathogènes. »

Les « poux de cils » peuvent être difficiles à diagnostiquer

Quels sont les symptômes des personnes chez lesquelles les acariens se sont « multipliés rapidement » comme le décrit la recherche ci-dessus ? Des démangeaisons et des yeux et des paupières brûlants sont les symptômes principaux, selon Review of Optometry, ainsi que le sentiment d’une présence de quelque chose dans vos yeux et une vision floue fluctuante.

Bien que les professionnels de la vue puissent instinctivement traiter ces symptômes avec des larmes artificielles, si les acariens sont les coupables, il n’y aura aucune amélioration. Étant donné que les Demodex sont si petits, les affections oculaires peuvent être attribuées à d’autres causes. Toutefois, si elles ne sont pas traitées correctement, vous pouvez développer des symptômes d’infestation de rougeur, d’inflammation, d’injection de sang dans les yeux et de blocage des glandes sébacées.

Le Demodex peut également contribuer à des problèmes d’inflammation oculaire plus graves que sont la blépharite, la blépharo-conjonctivite et la blépharo-kératite. Le Demodex peut ressembler à une blépharite, une inflammation des paupières due aux glandes sébacées obstruées avec les affections associées que sont la blépharo-conjonctivite et la blépharo-kératite.

Cependant, la blépharite et les affections associées sont traitées avec l’hygiène de la paupière, des compresses chaudes et parfois des antibiotiques ou des stéroïdes qui sont des traitements qui peuvent en fait aggraver le problème posé par le Demodex. De plus, la blépharite n’est généralement pas contagieuse, contrairement aux infestations par le Demodex. De toute évidence, un diagnostic correct est essentiel et nécessite un examen par un professionnel de la vue.

Les Demodex se propagent par un manque d’hygiène

On pense que les acariens des cils se développent à partir d’une combinaison de la colle utilisée pour l’adhésion des extensions avec les bactéries qui les accompagnent lorsque les utilisatrices ne se démaquillent pas et ne nettoient pas leurs cils de manière adéquate. Bien que certaines porteuses préfèrent les extensions de cils pour l’économie de temps consacrer à se maquiller, le temps n’est généralement pas la raison pour laquelle certaines ne nettoient pas correctement leurs cils, explique un professionnel du maquillage.

« Il y a une augmentation du nombre de femmes qui pensent que si ... elles les lavent, ils tomberont plus rapidement », a déclaré à Fox News Janet Figueroa, cosmétologue à Ontario, en Californie. Les infestations par le Demodex peuvent également provenir du personnel du salon qui ne nettoie pas correctement ses outils après chaque cliente. Il est très important de bien choisir son salon et de lire les avis en ligne d’autres clientes.

Bien que les acariens eux-mêmes ne soient pas visibles, des preuves d’une infestation peuvent être apparentes si vous savez ce qu’il faut chercher, a déclaré Figueroa. Elle observe « une accumulation de couleur jaune / chair dues aux vieilles cellules ou au maquillage » chez des clientes qui admettent ne pas nettoyer régulièrement leurs cils.

Les « bosses semblables à des bulbes jaunes à la base du cil naturel » que Figueroa a décrit à Fox ont une explication scientifique, selon les recherches en optométrie clinique.

« Comme ces acariens n’ont pas d’organes excréteurs, la matière non digérée est régurgitée et se combine avec ces cellules épithéliales, la kératine et les œufs pour former la majeure partie des dépôts cylindriques pathognomoniques sur les cils dus à l’infestation de Demodex. Ces dépôts, à leur tour, contiennent des protéases et des lipases qui provoquent des symptômes d’irritation.

En fait, de tous les symptômes oculaires étudiés, le seul symptôme en corrélation directe avec le Demodex était l’irritation de la paupière. Plus précisément, cette irritation est causée à la fois directement par les piqûres d’acariens et par les enzymes lipolytiques utilisées pour digérer le sébum, leur principale source de nourriture. »

Le Demodex n’est pas un pou, mais des poux peuvent apparaître sur les cils

Le Demodex est un acarien, mais pas un pou. Cependant, des poux peuvent également élire domicile sur les cils et ils peuvent être traités de manière similaire avec des méthodes naturelles non toxiques. Une étude de cas en médecine expérimentale et thérapeutique décrit comment l’état inflammatoire d’une patiente a été initialement confondu avec la blépharite et non diagnostiqué comme étant dû à des poux :

« La phtiriase palpébrarum est un type rare d’infestation des paupières. Dans la présente étude, une femme de 63 ans a présenté un cas de phtiriase palpébrarum, initialement diagnostiqué à tort comme une blépharite antérieure.

La patiente avait des antécédents répétés de sensations de démangeaisons et de brûlures et une douleur modérée dans les deux yeux qui n’avaient pas été améliorés par des collyres antibiotiques et corticostéroïdes.

L’examen à la lampe à fente a révélé des poux et des lentes ancrés aux cils. Tous les cils ont été extraits de leur base ainsi que les poux et les lentes. La patiente s’est complètement rétablie en 2 semaines sans autre prise en charge, et aucun signe de poux ou de lentes n’a été trouvé lors du suivi.

En conclusion, les résultats de la présente étude suggèrent que les patient(e)s présentant des démangeaisons des paupières et des signes cliniques ressemblant à une accumulation de séborrhée sur les cils doivent être soigneusement examiné(e)s par observation prolongée avec une lampe à fente. »

Les poux peuvent être éliminés avec des traitements naturels

Les personnes qui lisent mes lettres d’information savent que j’ai déclaré que les poux devenaient un problème croissant, car certaines souches de poux ont développé une résistance aux produits chimiques agressifs utilisés pour les traiter. C’est pourquoi je recommande des traitements naturels aussi efficaces que leurs homologues les plus rudes.

Si vous ou vos enfants contractez des poux, que l’on trouve le plus souvent sur la tête, les traitements suivants se sont révélés efficaces.

Diatomite — la diatomite provient de minuscules plantes aquatiques fossilisées appelées diatomées. Les diatomées sont broyées pour former une poudre crayeuse riche en minéraux et toxique pour les insectes.

La diatomite est efficace car elle absorbe les graisses de la carapace externe protectrice des insectes, les dessèche et les tue. La diatomite n’est pas toxique pour l’homme, bien que vous deviez faire attention à ne pas respirer la poussière, surtout pendant une période prolongée. Voici comment utiliser la diatomite en toute sécurité pour le traitement des poux :

Procédure

  • Placez un vieux T-shirt à l'envers sur votre tête ou celle de votre enfant afin que le col forme un joint autour du cuir chevelu. Appliquez la diatomite sur les cheveux, tout en veillant à garder la poussière à l'intérieur du « sac » formé par le T-shirt. Attachez l'extrémité ouverte du T-shirt et massez le cuir chevelu avec la diatomite.
  • Laissez reposer toute la nuit, puis lavez avec du shampooing le lendemain. Cela doit être suivi d'un peignage approfondi avec un peigne à dents extra-fines. Vous devrez peut-être répéter le traitement une fois par semaine pendant trois semaines.

Huile d’arbre à thé — l’huile d’arbre à thé est depuis longtemps appréciée pour ses propriétés antifongiques, antibactériennes et antivirales. Cependant, elle est également très efficace pour tuer les poux de cuir chevelu. Afin de créer une solution à base d’huile d’arbre à thé, procédez comme suit :

Procédure

  • Mélangez 1 cuillère à café d'huile d'arbre à thé, 28 g de shampooing naturel et 3 cuillères à café d'huile de coco. Appliquez délicatement le mélange sur les cheveux, puis couvrez-les avec un bonnet de douche ou une serviette. Laissez agir 30 minutes, puis rincez à l'eau tiède. Quand les cheveux sont mouillés, utilisez un peigne à dents extra-fines pour éliminer les poux morts.

Vinaigre et sel mélangés à de l’huile de coco — un mélange de sel et de vinaigre peut déshydrater et, éventuellement, tuer les poux sur le cuir chevelu. Suivez ces étapes pour créer un mélange à pulvériser :

Procédure

  • Dissolvez 6 ml de sel de l'Himalaya dans 6 ml de vinaigre de cidre de pomme chaud. Vaporisez le mélange sur le cuir chevelu jusqu'à ce qu'il soit humide. Laissez le cuir chevelu sécher, puis enduisez-le d'une couche d'huile de coco. Laissez agir l'huile pendant huit heures, puis peignez les poux morts. Lavez les cheveux et le cuir chevelu pour éliminer le parfum dû au mélange.

Comment prévenir la survenue du Demodex et le supprimer des cils

L’hygiène est la clé pour prévenir le Demodex, selon les experts. C’est pourquoi les acariens sont visibles sur les utilisatrices qui négligent de se laver les yeux et les cils. Pour mémoire, le Demodex se retrouve également chez les femmes sans extension de cils et chez l’homme, pour la même raison : le manque d’hygiène adaptée, ce qui permet alors aux acariens de se multiplier.

La meilleure prévention du Demodex est une routine quotidienne de nettoyage du contour des yeux avec de l’eau chaude savonneuse pour éliminer les graisses qui alimentent les acariens, explique le Dr Gregory J. Nixon, doyen associé des services cliniques à la Faculté d’optométrie de l’Université d’état de l’Ohio.

Pour traiter une accumulation de Demodex, les professionnels de santé recommandent un mélange d’huile d’arbre à thé, un produit naturel polyvalent et réputé disponible en vente libre. Les patients peuvent se soigner à domicile, selon des recherches publiées dans Clinical Optometry :

« Les patients atteints de Demodex se voient généralement prescrire un nettoyant pour les paupières qui contient de l’huile d’arbre à thé deux fois par jour afin d’éradiquer les acariens Demodex. Il leur est demandé de nettoyer les paupières et les cils, ainsi que d’appliquer le nettoyant pour paupières sur les racines des cils sur les bords supérieur et inférieur de la paupière.

Une couverture complète de la base des cils par le nettoyant pour paupières à base d’huile d’arbre à thé est nécessaire pour être efficace afin que les acariens soient incapables de pondre des œufs et pour éviter davantage d’éclosion d’acariens Demodex. Les patients doivent être invités à utiliser les lingettes sur leurs cils, front, sourcils et joues car les acariens vivent dans toutes ces zones …

… Des études ont démontré qu’une concentration aussi faible que 5 % (lorsqu’elle est appliquée sur les paupières deux fois par jour) et aussi élevée que 50 % (lorsqu’elle est appliquée une fois par semaine) d’huile d’arbre à thé est efficace pour réduire l’infestation de Demodex lorsqu’elle est appliquée sur les paupières et à la base du follicule du cil.

Il a été démontré qu’une concentration de 38 % de terpinène-4-ol réduit efficacement le Demodex sur une période de 4 semaines. »

L’huile d’arbre à thé doit être diluée avant utilisation et il faut être prudent lors de son application sur les zones sensibles autour des yeux et des paupières. Un praticien en santé holistique qui connaît les huiles essentielles peut vous guider dans son utilisation en toute sécurité contre le Demodex.