L'arnica : une plante médicinale aux puissants pouvoirs de guérison

fleurs d'arnica

En bref -

  • L'arnica est l’un des remèdes homéopathiques les plus utilisés pour le traitement de la douleur
  • L'arnica existe sous forme de comprimés, qui contiennent une très petite quantité d’extrait d'arnica. Il ne provoque généralement aucun effet secondaire, car il est extrêmement dilué
  • Il vaut mieux néanmoins consulter votre médecin avant de prendre ce complément par voie orale, pour veiller à ne pas dépasser les dosages recommandés
Taille du texte:

Chacun a souffert ou souffrira de douleurs un jour ou l’autre dans sa vie. Malheureusement, il n’est pas toujours facile de soulager une douleur, en particulier lorsqu’on connait tous les effets secondaires potentiels de certains antalgiques vendus sans ordonnance.

La bonne nouvelle, c’est qu’il existe des alternatives naturelles pour soulager les douleurs les plus courantes. L'arnica en fait partie.

L'arnica est l’un des remèdes homéopathiques les plus utilisés pour le traitement de la douleur. Il en existe différentes espèces, la plus courante étant l'arnica montana (ou encore arnica des montagnes, tabac des savoyards, tabac des Vosges, ou ‘leopard’s bane’ chez les anglophones).

En plus de ses propriétés antalgiques, l'arnica est réputée soulager l’inflammation, lutter contre les infections et accélérer la cicatrisation.

Qu’est-ce que l'arnica ?

L'arnica est une plante à fleurs vivace, qui pousse principalement en Sibérie et en Europe, mais que l’on trouve également dans certaines régions d’Amérique du Nord. Elle appartient à la famille des Asteraceae, elle est donc très proche de la marguerite commune et du tournesol.

L'arnica pousse généralement à partir de 900 mètres d'altitude (3.000 pieds), et peut atteindre une hauteur de 30 à 60 cm. Il présente des tiges rondes et velues, des feuilles vert vif et des fleurs jaune-orangé qui ressemblent aux marguerites.

Les fleurs et les racines d'arnica, fraiches ou séchées, sont utilisées à diverses fins médicinales depuis le XVIème siècle.Les guides de montagne suisses ont même l’habitude de mâcher ses feuilles pour lutter contre la fatigue lors de leurs escalades. Une fois séchées, ses feuilles étaient également fumées, pour leurs bienfaits thérapeutiques, ce qui a valu à l'arnica le surnom de tabac des montagnes.

Le principal ingrédient actif qui confère à l'arnica ses puissantes propriétés médicinales, est le lactone sesquiterpènique - un composant chimique connu pour ses effets anti-inflammatoires et analgésiques. Il est également riche en thymol, en flavonoïdes, en inuline, en caroténoïdes et en tanins.

Il est important cependant de garder à l’esprit que les professionnels de santé déconseillent généralement d’utiliser l'arnica pur, et qu’il est également considéré comme dangereux par la FDA (Food and Drug Administration - Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux) car il peut s’avérer toxique lorsqu’il est pur, et provoquer de graves problèmes de santé.

Je vous conseille de n’utiliser l'arnica que sous forme de remède homéopathique, extrêmement dilué, afin de profiter de ses bienfaits sans mettre votre santé en danger.

Les différents types d'arnica

L'arnica existe sous forme de comprimés, qui contiennent une très petite quantité d’extrait d'arnica. Il ne provoque généralement aucun effet secondaire, car il est extrêmement dilué. Il vaut mieux néanmoins consulter votre médecin avant de prendre ce complément par voie orale, pour veiller à ne pas dépasser les dosages recommandés.

Il existe également des tisanes d'arnica, mais avant d’en boire, vérifiez que sa teneur en arnica est conforme aux normes de sécurité. Il est également déconseillé de faire son propre thé à partir d'arnica frais, en particulier si vous ne savez pas comment le diluer.

Il existe également des solutions pour application topique, à base d'arnica. Voici certaines préparations d'arnica que vous pouvez utiliser en application externe :

Veillez à ne pas les appliquer directement sur des plaies ouvertes ou sur une peau lésée, afin d’éviter tout risque d’irritation. Je vous conseille d’effectuer au préalable un test cutané, afin de vérifier que vous n’êtes pas allergique à la plante sous sa forme topique.

Utilisations courantes de l’arnica : il soulage, entre autres, les ecchymoses, les œdèmes et les douleurs

Les différentes parties de l'arnica sont utilisées depuis des siècles dans des préparations médicinales. Cette formidable plante est réputée être efficace pour :

Soulager les douleurs musculaires — L'arnica est connu comme antalgique naturel. Il fait d'ailleurs partie des remèdes holistiques que je recommande pour soulager les douleurs d'origine traumatique, post-opératoires, ou inflammatoires.

C’est une alternative plus sûre aux anti-inflammatoires non-stéroïdiens (AINS) et autres antalgiques vendus sans ordonnance.

Réduire les œdèmes — L'arnica est bien connu pour sa capacité à réduire les œdèmes, en particulier ceux provoqués par les entorses, les fractures, ou les piqures d'insectes.

Favoriser la résorption des ecchymoses et la cicatrisation des plaies — L'arnica contribue à accélérer la guérison des ecchymoses et des plaies en poussant l'organisme à produire des globules blancs, qui éliminent les engorgements de sang et les fluides qui stagnent dans les zones blessées.

Réduire les problèmes de vue liés au diabète — Certaines études suggèrent que l'arnica peut contribuer à améliorer la microcirculation rétinienne, réduisant le risque de problèmes oculaires provoqués par le diabète.

Protéger des infections — Les composants actifs de l'arnica lui confèrent la capacité à protéger l’organisme contre diverses infections bactériennes.

Soulager l’ostéoarthrite — L'arnica, sous forme de supplément, peut contribuer à soulager les problèmes couramment associés à l’ostéoarthrite, tels que les douleurs et les raideurs musculaires.

L'arnica existe également sous d'autres formes, qui peuvent être utilisés aux fins indiquées ci-dessus. L’huile d'arnica, par exemple, peut être utilisée pour soulager les douleurs et spasmes musculaires, tandis que le gel à l'arnica peut être efficace pour soigner les ecchymoses et soulager l'ostéoarthrite au niveau des mains et des genoux.

Autres bienfaits potentiels de l’arnica

En plus de ses utilisations traditionnelles, certaines études suggèrent que cette plante peut également :

  • Contribuer à réduire les ulcères de la bouche provoqués par la chimiothérapie
  • Stimuler la pousse des cheveux
  • Atténuer les poussées d'acné
  • Réduire les saignements

Si des études complémentaires sont encore nécessaires pour confirmer les nombreux bienfaits de l’arnica, les chercheurs savent que cette plante doit les propriétés médicinales suivantes aux dérivés de thymol et aux lactones sesquiterpéniques qu’elle renferme :

  • Anti-inflammatoires
  • Analgésiques
  • Antibactériennes
  • Anticoagulantes

L'arnica est souvent utilisée par les athlètes et les patients ayant subi une intervention chirurgicale ou des soins dentaires, pour ses effets thérapeutiques.

Certaines études confirment les effets anti-inflammatoires et analgésiques de l’arnica

Bien que l'arnica soit utilisé depuis plusieurs siècles comme remède traditionnel, il subsiste encore de nombreux doutes quant à son efficacité, ce qui explique que cette plante ait fait l’objet de nombreuses études. Si certaines de ces études remettent ses bienfaits en question, d'autres confirment toutefois l’intérêt de ses utilisations courantes.

Une étude en double-aveugle contrôlée contre placébo, menée en 2003, s’est intéressée aux effets de l’arnica chez les coureurs de marathons. Elle a porté sur 82 individus, dont certains ont pris des cachets d'arnica matin et soir, et d'autres ont pris un placébo.

L’étude a montré que les douleurs musculaires, après la course, du groupe qui avait pris un supplément d'arnica, étaient plus légères que celles du groupe placébo.

Une récente étude, menée en 2016, a également confirmé les propriétés analgésiques et anti-inflammatoires de la plante, dans un cadre post-opératoire. Cette étude a été publiée dans l’American Journal of Therapeutics, et ses résultats montrent que l’arnica peut être une alternative efficace aux AINS dans le traitement des douleurs post-traumatiques et post-opératoires.

Comprendre les effets secondaires de l’arnica

Si les formes très diluées d'arnica sont considérées comme généralement sans danger, elles peuvent néanmoins provoquer des effets secondaires, en particulier si vous êtes allergique à l’hélénaline, qui est l’un de ses composants. Voici certains de ses effets indésirables potentiels :

Rythme cardiaque irrégulier

Vertiges

Tremblements

Faiblesse

Vomissements

Irritation des muqueuses et irritations gastrointestinales

Dommages hépatiques

Troubles rénaux

Je déconseille d'utiliser les formes topiques de cette plante sur une période prolongée, car elles sont susceptibles de provoquer des problèmes cutanés tels qu’éruptions, ampoules, eczéma et desquamation.

Il est également important de souligner que cette plante médicinale ne convient pas aux enfants, aux femmes enceintes et allaitantes, ni aux personnes présentant des lésions cutanées, des troubles digestifs ou une tension artérielle élevée.

L'arnica peut par ailleurs présenter des interactions avec d'autres médicaments, en particulier les antalgiques, les stéroïdes et les anticoagulants.

Consultez votre médecin pour soulager vos douleurs et en soigner la cause

Bien que l’arnica soit un anti-inflammatoire et un analgésique efficace, vous devez comprendre que ce supplément ne soigne pas nécessairement les causes sous-jacentes des douleurs, et c’est pourquoi je vous recommande de consulter un médecin parallèlement à la prise de ce remède homéopathique.

Votre médecin pourra diagnostiquer les causes possibles de vos douleurs ou de vos œdèmes, et identifier la meilleure façon de vous soigner définitivement.

Un médecin familiarisé avec les remèdes homéopathiques pourra également vous aider à trouver la forme d'arnica qui vous conviendra le mieux. Pour être efficace, le traitement de la douleur peut également nécessiter certains changements d'hygiène de vie et d'alimentation.

Il faut parfois du temps pour trouver l'approche la plus adaptée, qui permet de se libérer d'affections douloureuses. Cependant, avec l’aide de votre médecin et de remèdes naturels, vous parviendrez à être soulagé et à guérir.

Questions fréquentes (FAQ) à propos de l’arnica

Q : L'arnica est-il efficace ?

A : Oui, il a été prouvé que l'arnica est un remède naturel anti-inflammatoire et analgésique efficace. Son efficacité est appuyée non seulement par les croyances populaires, mais également par des études scientifiques modernes.

Q : Qu’est-ce que l’huile d'arnica ?

A : L'huile d'arnica est tirée des fleurs d'arnica montana. Elle est généralement utilisée par les athlètes pour soulager les douleurs musculaires et les œdèmes. Elle peut également entrer dans la composition de parfums et de soins capillaires, tels que des lotions antipelliculaires, et des toniques capillaires.

Q : Quels sont les effets de l’arnica ?

A : L'arnica renforme de puissants composants qui peuvent contribuer à lutter contre l'inflammation, soulager les douleurs et stimuler l'activité des globules blancs, pour favoriser la cicatrisation.

Q : Quelles sont les utilisations de l'arnica ?

A : L'arnica est traditionnellement utilisée pour soulager les douleurs et réduire les œdèmes résultant de blessures ou de problèmes de santé, tels que les entorses, les fractures, les efforts excessifs ou l’arthrite. Il peut également être utile dans le traitement de l'acné, pour favoriser la pousse des cheveux, soigner les ecchymoses et les plaies, et protéger l’organisme contre les infections bactériennes.

Q : Quand faut-il prendre de l'arnica ?

A : L'arnica est une bonne alternative naturelle aux antalgiques, ce qui signifie que vous pouvez l’utiliser par exemple à la place d’un antalgique disponible en vente libre. Prenez-en par exemple en cas de douleurs légères, d'arthrite ou de crampes dans les jambes.

Pour les blessures graves ou les douleurs chroniques, cependant, consultez votre médecin qui établira un diagnostic, et ne vous contentez pas de ce remède naturel.