Les plus grandes erreurs que font les propriétaires d’animaux de compagnie

un propriétaire d’animal de compagnie discutant avec un vétérinaire

En bref -

  • Une question publiée à l’attention des vétérinaires sur Reddit — “Quelles sont les erreurs les plus courantes que nous faisons avec nos animaux de compagnie?” — a occasionné plus de 9,600 réponses de la part de professionnels
  • Les principales erreurs que font les propriétaires d’animaux de compagnie sont notamment le fait de laisser son animal prendre trop de poids, de reprocher à votre animal un mauvais comportement causé en réalité par l’ennui et le fait de ne pas prendre soin des dents et des griffes des animaux.
  • Ne pas socialiser les chiots à 8 semaines et persister au cours des 9 premiers mois de vie et sauter les visites annuelles chez le vétérinaire sont d’autres erreurs fréquentes pouvant avoir des répercussions à long terme pour la santé physique et mentale de votre animal de compagnie
Taille du texte:

Par le Dr. Karen Shaw Becker

Une simple question publiée à l’attention des vétérinaires sur Reddit — "Quelles erreurs fréquentes faisons-nous avec nos animaux de compagnie ?" — a occasionné une kyrielle de réponses de la part des professionnels, plus de 9,600 au total.

Certains sujets fréquents ont pu être aperçus, concernant souvent les propriétaires d’animaux de compagnie voulant bien faire qui contribuent aux problèmes de santé et de comportement juste du fait d’un manque d’informations ou de perceptions erronées.

Afin d’offrir à votre animal de compagnie la meilleure vie possible, parcourez la liste suivante afin de voir si vous pourriez effectuer sans vous en rendre compte l’une de ces erreurs fréquentes des propriétaires d’animaux de compagnie.

1. Laisser votre animal prendre du poids

La majorité des chats (60 pour cent) et des chiens (56 pour cent) aux États-Unis sont en surpoids ou obèses, mais beaucoup de propriétaires d’animaux de compagnie ignorent ceci.

Ce que vous pourriez percevoir comme étant seulement un petit bonus en plus à aimer chez votre animal peut conditionner de graves problèmes de santé pour votre animal, tels que des troubles respiratoires, des maladies orthopédiques, des inflammations chroniques, le cancer et des troubles du métabolisme.

Un grand nombre de propriétaires d’animaux de compagnie mettent en équation la nourriture et amour en ce qui concerne leur animal, et donnent trop de nourriture au cours des repas ou donnent trop de gâteries (ou les deux).

Ceci, additionné à une alimentation de mauvaise qualité, riche en glucides (en particulier les croquettes) et au manque d’exercice, conduit rapidement à ce que les animaux domestiques transportent une surcharge pondérale.

La plupart des sociétés d’aliments pour animaux surestiment la quantité de nourriture dont les animaux domestiques ont besoin, et ces recommandations sont affichées sur les instructions alimentaires sur le sachet.

Beaucoup de propriétaires se sentent coupables s’ils donnent moins de nourriture que le sachet ne le suggère, ce qui est exactement le souhait de la société.

Des aliments pour votre animal adaptés à son espèce (pauvres en glucides) et complets valent toujours mieux et, lorsque donnés en quantités appropriées, aideront votre animal de compagnie à atteindre et maintenir un poids idéal.

En outre, les chiens ont besoin de 20 minutes d’exercice par jour au minimum qui maintiendront leur rythme cardiaque élevé, et plus s’ils sont en surpoids.

Je vous conseille de tout faire pour effectuer une heure d’exercice rigoureux par jour avec votre chien.

2. Reprocher à votre chien un mauvais comportement — causé par l’ennui

"Beaucoup de problèmes de comportement peuvent être résolus par une activité physique quotidienne suffisante," a exprimé un des vétérinaires de Reddit, et cela est tout à fait exact !

Les chiens qui s’ennuient et qui ne font pas assez d’activité physique développent souvent des problèmes comportementaux ou des comportements indésirables, qui se manifestent comme un exutoire de l’énergie du chien.

Tout comme on ne s’attendrait pas à ce qu’un enfant en bas âge rempli d’énergie ne reste assis calmement pendant une journée entière, vous ne devriez pas attendre de votre chien plein d’énergie qu’il se comporte tout aussi calmement s’il n’a pas d’abord eu l’occasion de courir, renifler et stimuler son esprit de chien.

Beaucoup de chiens manquent de ce type d’exercices vigoureux, qui font battre le cœur, pour ne pas dire, mentalement stimulants dont ils ont besoin.

Afin de remédier à une partie du mauvais comportement causé par l’ennui de votre animal de compagnie, emmenez-le faire des marches rapides, inscrivez-le à un cours de détection à l’odeur ou faites-lui prendre part à d’autres types d’exercices cardiovasculaires tels que la nage, faire du «va chercher », du Frisbee, des concours d’agilité, du flyball ou du « dock jumping » (plongeon pour chien).

Vous pourriez également faire du vélo à côté de votre chien en utilisant une laisse pour chien destinée aux vélos. Il faudra vous consacrer à une activité tous les jours ou envisager d’inscrire votre chien dans un centre sportif pour chien.

3. Ne pas prendre soin de la dentition ou des griffes

La plupart des animaux domestiques présentent des signes de maladie parodontale à l’âge de 3 ans, ce qui augmente leurs risques de maladies chroniques comme les maladies cardiaques et le diabètes, sans parler du fait que cela donne une mauvaise haleine et occasionne des douleurs à votre animal domestique.

Bien que les animaux nourris avec une alimentation constituée d’aliments frais adaptée à leur espèce aient tendance à présenter des taux moins élevés de maladies dentaires, même ceci ne constitue pas une garantie du fait que la dentition de votre animal de compagnie restera parfaite sans aucune intervention.

Un brossage régulier est extrêmement important et peut vous aider à garder les dents de votre animal propres et à minimiser les problèmes dentaires, ainsi qu’à maintenir les besoins de nettoyage dentaires professionnel (sous anesthésie) à un minimum.

Les griffes de votre animal de compagnie doivent également être régulièrement surveillées afin d’éviter que votre animal ne se blesse avec une griffe qui accroche quelque chose ou qui se recroqueville et creuse dans sa patte.

Bien que cela peut prendre du temps pour s’y habituer (en particulier si votre animal n’est pas habitué à ce qu’on lui tienne les pattes), il est possible de tailler facilement aussi bien les griffes de votre chat que de votre chien.

4. Ne pas socialiser correctement les chiots

Les chiots qui ne sont pas correctement socialisés au cours de leurs 3 premiers mois présentent des risques bien plus élevés d’avoir des problèmes comportementaux tels que l’agressivité, la peur et l’évitement. Le manque de socialisation après cela peut également affecter de manière importante et négativement le comportement des chiens pour le reste de leur vie.

Les chiens présentant des problèmes dus à un manque de socialisation précoce remplissent les refuges pour animaux et les fourrières à travers les États-Unis, bien que cela ne soit en rien leur faute.

En vérité, votre chiot traverse plusieurs phases importantes de développement au cours de ses premières semaines et mois de vie, et c’est à vous de vous assurer qu’il soit confronté à un ensemble d’expositions et d'interactions au cours de cette période.

Par exemple, au cours des 2 premiers mois votre chiot devrait :

  • Être introduit à autant de personnes, animaux, lieux, situations, curiosités et bruits sains et sans danger que possible de manière positive et agréable et à un rythme qui correspond à la personnalité de votre chiot (je suggère en général de rencontrer au moins trois nouveaux êtres vivants par jour)
  • Être encouragé à explorer et sonder son environnement, sous surveillance
  • Être exposé à un grand nombre de jouets, de jeux, de surfaces et tous autres stimuli
  • Faire des trajets quotidiens en voiture avec vous vers de nouveaux environnements inconnus.

Vous devriez continuer la socialisation et l’entraînement à l’âge adulte, mais si vous ratez la fenêtre cruciale du début, cela peut avoir des répercussions durables pour la santé mentale de votre chien.

5. Sauter les visites annuelles de contrôle

Si votre animal de compagnie est en bonne santé, vous pouvez en déduire que l’emmener chez le vétérinaire n’est pas nécessaire, mais si vous êtes abonné ici depuis un moment, vous savez que je suis en désaccord total avec cette approche. Si vous attendez que votre animal soit déjà malade pour aller chez le vétérinaire, dans la plupart des cas vous avez attendu trop longtemps; vous êtes réactifs.

L’objectif des vétérinaires proactifs, comme moi-même, est de prévenir les maladies. Il nous est impossible de faire cela si le seul moment où nous voyons les animaux est lorsqu’ils sont malades, car nous n’avons jamais eu l’opportunité de générer volontairement du bien-être à travers un programme relatif au mode de vie crée spécifiquement pour votre animal.

Les vétérinaires proactifs établissent des protocoles de bien-être grâce auxquels les animaux sont bien disposés à maintenir leurs organismes dans un état de vitalité équilibrée tout au long de la vie.

En vérité: si vous ne générez pas volontairement un bon état de santé par l’intermédiaire de bons choix de mode de vie, alors vous laissez passivement la santé se dégrader. Préserver la santé est un processus actif, vous devez y travailler car celle-ci ne se préservera pas elle-même.

Les vétérinaires proactifs examinent les prédispositions de l’espèce/génétiques de votre animal, son niveau d’activité/régime d’exercice, le stress dans son environnement/son bien-être au plan mental, sa charge chimique, son alimentation et d’autres facteurs de la vie d’un animal de compagnie afin de formuler des programmes de bien-être à chaque étape de la vie de votre animal de compagnie.

Si la médecine proactive ne vous intéresse, alors je vous conseille toujours au minimum d’emmener votre animal de compagnie chez le vétérinaire au moins une fois par an au minimum pour effectuer un test de titrage, une pesée et pour vérifier le fonctionnement des organes de votre animal (santé du cœur, foie et des reins, par exemple).

La plupart des propriétaires d’animaux de compagnie font de leur mieux pour apporter les meilleurs soins à leur animal.

En faisant attention à ces erreurs fréquentes des propriétaires d’animaux, et en vous assurant de maintenir le poids de votre animal à un niveau sain et en offrant une activité physique et une stimulation mentale adéquate, ainsi qu’une bonne socialisation précoce et une attention régulière à l’hygiène et aux soins vétérinaires, vous éviterez certains des écueils les plus courants que connaissent les animaux domestiques et garantirez que le membre poilu de votre famille vive une vie longue, heureuse et saine.

Fait intéressant, la nutrition n’a pas été abordée dans le cadre de cette question pour des raisons évidentes ; les vétérinaires conventionnels n’ont aucun problème avec le fait de nourrir les animaux domestiques avec des aliments hautement transformés tout au long de leur vie.

Pas moi. J’estime que la nourriture est la base de la santé et qu’ignorer l’alimentation adaptée à l’espèce est l’une des plus grandes erreurs que font les propriétaires d’animaux de compagnie.