Les purificateurs d’air aident à diminuer la pression artérielle

purificateur d’air

En bref -

  • Plus de 88000 personnes meurent chaque année aux États-Unis en raison de la pollution atmosphérique due aux particules fines malgré les améliorations réalisées en ce qui concerne la qualité de l’air ces dernières décennies
  • Une étude de l’Université du Michigan a révélé que l’usage de purificateurs d’air, qui réduisent les polluants dans l’air, peut apporter des mécanismes de protection qui font baisser la tension artérielle
  • Les chercheurs ont découvert une baisse similaire de la pression artérielle qu’ils utilisaient des filtres à air moins sophistiqués que l’on peut se procurer autour de 70$ ou des appareils qui étaient moins chers
  • Les appareils à haut-rendement réduisaient de manière plus importante l’exposition individuelle à la pollution atmosphérique mais, en comparaison, la pression artérielle des participants à l’étude n’était pas plus faible que celle de ceux qui utilisaient des appareils moins chers
  • Ajouter un purificateur d’air chez vous peut être une mesure importante pour diminuer votre tension artérielle, mais cela pourrait être aussi le cas en limitant votre exposition aux produits d’hygiène personnelle, aux nettoyants et aux produits ménagers toxiques et aux fumées diesel
Taille du texte:

Les scientifiques ont mis en garde sur le fait que les polluants appelés "particules fines" dans l'air que vous respirez — les petites particules de taille microscopique provenant du feu, de la combustion de combustibles fossiles et des véhicules — augmentent vos risques de problèmes physiques graves, en particulier des maladies cardiovasculaires.

En réalité, le Dr. Robert Brook, spécialiste de médecine cardiovasculaire et professeur de médecine interne au Frankel Cardiovascular Center de l'Université du Michigan (UM), affirme que plus de 88,000 personnes meurent chaque année aux États-Unis en conséquence directe de la pollution atmosphérique, malgré les améliorations réalisées ces dernières décennies en matière de pollution atmosphérique.

Heureusement, même les purificateurs d'air portables bon marché conçus pour être utilisés à la maison ont été identifiés au cours d'une récente étude comme suffisamment efficace pour réduire un nombre important de ces particules minuscules, ainsi que les dommages éventuels qu'elles peuvent causer, pour protéger votre cour et diminuer vos risques de maladies cardiovasculaires.

L'étude, publiée dans JAMA Internal Medicine, a révélé que l'utilisation de purificateurs d'air portables au sein des domiciles de 40 personnes âgées citadines ayant de faibles revenus a non seulement réduit de manière importante le taux de particules fines auxquelles elles étaient exposées, mais a également fait baisser de manière importante leur tension artérielle.

D'après l'étude, "La pollution atmosphérique aux particules fines (inférieures à 2,5 μm) (PM2.5) est un facteur global majeur de risque de morbidité et de mortalité cardiovasculaire."

Le symbole μm signifie micromètre, qu'une étude aide à mettre en perspective: 3 à 8 μm correspondent à la largeur approximative d'un fil de soie de toile d'araignée. Voici ce que le Dr. Brook, l'auteur principal de l'étude, affirme dans News Medical:

"Les résultats montrent qu'une simple intervention concrète faisant appel à des unités de filtration de l'air intérieur bon marché peut contribuer à protéger les personnes à risques des effets nocifs pour la santé de la pollution atmosphérique."

L'air intérieur: étonnante coupable de l'exposition à la pollution — et des risques cardiovasculaires

Cela pourrait vous surprendre mais, au total, les américains passent au moyenne 90 pour cent de leur temps en intérieur.

Dans cette optique, plutôt que de tester leur théorie sur la pollution atmosphérique dans un environnement industriel ou près d'une autoroute bondée, les chercheurs ont orienté leur analyse sur les salons et les chambres à coucher des 40 participants de l'étude.

L'étude randomisée, à double-aveugle, réalisée d'octobre 2014 à novembre 2016, a été menée par Masako Morishita avec des collègues provenant aussi bien de l'Université d'État du Michigan que de l'Université du Michigan.

Ils ont observé que parmi leurs personnes âgées faisant l'objet de l'étude, 95 pour cent d'entre elles étaient afro-américaines et aucune d'entre elle ne fumait. De plus :

"Chaque personne fût confrontée à trois différents scénarios de trois jours: l'un avec un filtre à air factice (un appareil de filtrage de l'air sans filtre), un appareil de purification de l'air à faible rendement et un appareil de purification de l'air à haut rendement.

Les participants suivaient le cours normal de leurs activités durant l'étude et étaient autorisés à ouvrir leurs fenêtres et à aller dehors aussi souvent qu'ils le souhaitaient.

La pression artérielle était mesurée quotidiennement et les participants portaient des contrôleurs d'air individuels afin de mesurer leur exposition individuelle à la pollution de l'air."

Pendant trois jours, les chercheurs ont examiné attentivement l'exposition des participants aux particules fines et leurs tension artérielle, surveillant l'un et l'autre au quotidien, dans le but de déterminer si oui ou non les deux types de filtres à air présentaient un potentiel cardioprotecteur similaire ou différent.

Il est utile d'avoir connaissances de deux détails liés à l'étude: On considère qu'une tension artérielle systolique normale est inférieure à 120 mm Hg (mm signifie millimètres; Hg correspond au mercure, ou à la mesure utilisée pour calculer la hauteur d'une colonne de mercure, au cours du relevé de la pression artérielle, d'après MedicineNet). News Medical explique le résultat, le purificateur d'air à faible rendement entraînant même des bienfaits notables:

"En conséquence, le Dr. Brook affirme que l'exposition aux particules fines a été réduite de 40 pour cent, et la tension artérielle systolique a été réduite en moyenne de 3.4 mm Hg (une pression artérielle systolique normale est considérée comme étant inférieure à 120 mm Hg; le premier stade de l'hypertension commence à 130 et le deuxième stade à 140)."

Études sur la manière dont les purificateurs d'air améliorent la santé

Le Dr. Brook a remarqué que les bienfaits pour les personnes obèses, qui présentaient une réduction de 6 mm Hg de leur tension artérielle systolique étaient encore plus importants.

Les chercheurs ont conclu que même un "investissement modeste" est suffisant pour faire une grande différence dans la santé d'une personne — ce qui signifie qu'il n'est pas nécessaire de se ruiner pour un purificateur d'air cher.

Les appareils à haut rendement ont bien réduit de manière plus importante l'exposition individuelle à la pollution atmosphérique mais, en comparaison, le relevé de leur pression artérielle n'était pas inférieur à celui des personnes qui utilisaient des appareils moins chers, qui sont supposément disponibles à partir de 70$.

Bien que je conseille de se procurer un purificateur d'air en tant que stratégie de santé bénéfique pour Ia plupart des gens, il est pour eux trop tôt pour recommander à tous les participants à l'étude — ou à quiconque qui lit quelque chose à propos de celle-ci — d'aller acheter un purificateur d'air ambiant.

D'après eux, plus de recherches sont nécessaires, mais il n'y a rien à perdre et beaucoup à gagner à purifier l'air de votre domicile en attendant.

Au lieu de cela, l'équipe prévoit d'examiner d'autres populations plus "diversifiées" afin d'établir si la réduction de l'exposition aux particules fines pourrait entrainer une diminution des crises cardiaques et de toutes autres conséquences négatives associées à une hypertension artérielle.

De plus, les études devraient inclure des résultats à long terme afin de voir si les relevés de la pression artérielle restent faibles au fil du temps ou s'ils ont pour conséquence une diminution des évènements cardiaques.

Les milieux médicaux et les professionnels de la santé soutiennent des choses telles que la législation relative à la qualité de l'air pour favoriser l'amélioration de la santé et le bien-être de la population en général, le Dr. Brook affirme.

Mais les estimations épidémiologiques actuelles prévoient une diminution des évènements cardiovasculaires d'environ 16 pour cent si les gens maintiennent une réduction de 3.2 mm Hg de leur tension artérielle systolique pendant des mois et des années.

Les résultats d'une étude chinoise sur les purificateurs d'air

L'Organisation Mondiale de la Santé estime que 9 personnes sur 10 dans le monde respirent quotidiennement de l'air polluée.

Comme le relève Forbes au troisième trimestre 2018, Shanghai, qui enregistre des niveaux de pollution atmosphérique de 103 µg/m3, aussi bien en intérieur qu'en plein air, est le septième endroit au monde où la pollution atmosphérique est la plus élevée:

"Nous avons l'air de simplement accepter cela comme faisant partie de la vie … Près de 7 millions de personnes meurent chaque année de l'exposition aux particules fines dans l'air polluée qui pénètrent profondément dans nos poumons et notre système cardiovasculaire.

Ceci provoque des maladies telles que des AVC, de maladies cardiaques, le cancer du poumon, des maladies pulmonaires obstructives chroniques et des inspections respiratoires, comme notamment la pneumonie…

Des niveaux de pollution élevés peuvent avoir des effets dévastateurs aussi bien sur le bien-être physique que mental, conduisant à l'obésité, l'insomnie et à la dépression."

Dans une étude menée à Shanghai en 2015, des chercheurs ont filtré les polluants à particules fines de l'air intérieur pendant deux jours, ce qui a entrainé l'amélioration de la santé cardiorespiratoire des participants impliqués.

L'étude randomisée et croisée était similaire à l'étude de l'Université du Michigan en ce que les purificateurs d'air utilisés ont filtré des éléments de moins de 2,5 de diamètres et diminué les polluants de 57 pour cent pendant 48 heures.

Publiée dans le Journal of the American College of Cardiology, l'étude faisait intervenir 35 étudiants d'université vivant dans des chambres au sein de la vie, lesquels étaient tous des non-fumeurs en bonne santé.

Comme au cours de l'étude de l'Université du Michigan, la moitié de leurs chambres se sont vu attribuer un purificateur d'air placé au centre de la pièce et fonctionnant pendant l'intégralité des 48 heures, tandis que les chambres restantes ont reçu un purificateur d'air «factice».

Tous les participants sont restés à l'intérieur avec les portes et les fenêtres fermées.

D'après les collaborateurs qui supervisaient l'étude, les volontaires exposés aux purificateurs d'air qui fonctionnaient présentaient une pression artérielle et des biomarqueurs inflammatoires bien moindres, et une meilleure fonction respiratoire (même si cette dernière a été estimée comme suffisamment insuffisante pour être spécifiquement enregistrée).

Les chercheurs affirment qu'il s'agissait de la première étude évaluant comment la purification de l'air à court terme pourrait affecter aussi bien la santé clinique que physiologique, en particulier en ce qui concerne les systèmes cardiaques et respiratoires dans les régions où la pollution atmosphérique est à ses pires niveaux.

Après deux semaines de purification, les appareils de purification d'air factices et en état de marche ont été rendus, et 14 biomarqueurs présents dans le sang des volontaires ont été vérifiés, notamment en ce qui concerne la coagulation, l'inflammation et la constriction des vaisseaux sanguins.

MedPage Today remarque que, "Tous les biomarqueurs relatifs à la circulation diminuaient en conséquence de l'action de purification de l'air," même si parmi les seuls marqueurs "d'importance" on en comptait trois pour l'inflammation et un pour la coagulation.

Mais la tension artérielle aussi bien systolique que diastolique a diminué.

Réserves soulevés à propos des purificateurs d'air et observations supplémentaires

Il est à noter que les chercheurs de l'étude de 2015 estiment que des tests sur une plus longue période pourraient avoir amélioré encore plus les résultats des volontaires.

D'après Renjie Chen, en charge de l'étude, des bienfaits encore plus importants pour la santé pourraient être espérés grâce à une purification de l'air à long terme, et au sein des populations plus vulnérables, tels que les patients cardiorespiratoires.

Des études ont été réalisées auparavant sur les effets de la pollution atmosphérique tant sur les systèmes cardiovasculaires que métaboliques, et les améliorations après l'installation de filtres à air.

Mais Brook affirme que leur étude a révélé quelque chose dont il doit être tenu compte: Elle fût menée dans un environnement bien plus propre qui comportait déjà des normes en vigueur relatives aux particules fines, mais qui présentait toujours des possibilités de réduction à l'exposition.

Plus précisément:

"Au moment de l'étude à Detroit, il y'avait en moyenne un taux de particules fines à l'extérieur de 9 microgrammes par mètre cube, ce qui est conforme aux normes nationales de la qualité de l'air ambiant.

Cela appuie fortement le fait que des améliorations encore plus importantes de la qualité peuvent protéger encore plus la santé publique."

Mais il y a plus encore: Les études antérieures ne s'étaient également pas intéressées aux populations âgées et à bas revenus comme l'étude de JAMA l'a fait.

L'objectif des chercheurs était de rechercher des manières concrètent par lesquelles les personnes qui vieillissent et ont de faibles revenus, et peuvent déjà avoir à affronter d'autres problèmes physiques ou qui prennent des médicaments, pourraient être affectées en recherchant des stratégies de santé préventives.

Autres remarques concernant les bienfaits de l'air pur

Dans The Lancet, la pollution atmosphérique a été identifiée comme la principale cause environnementale de décès et de maladie sur Terre, en particulier parce qu'elle est elle-même responsable de plus décès que la tuberculose, la malaria et le SIDA réunis.

À partir de là, il n'est pas difficile de comprendre combien il est essentiel d'examiner attentivement comment les particules fines pourraient affecter votre tension artérielle, et de prendre des mesures pour les limiter.

Comment faire? Il convient également de noter que, ce n'est pas seulement les polluants de sources extérieures, mais également les polluants de sources intérieures de mauvaise qualité de l'air qui sont répandus.

Parmi ces sources, on compte les produits d'hygiène personnelle tels que les laques et les déodorants anti-transpirants; les matériaux de construction et les projets à faire soi-même utilisant des produits d'étanchéité à base de polyuréthane, la moquette synthétique.

On compter aussi les produits chimiques domestiques que vous pouvez utiliser sur vos animaux domestiques pour repousser les puces; les produits chimiques que vous utilisez dans votre jardin pour combattre les mauvaises herbes; et ceux dans vos salles de bains et cuisines pour éliminer les germes.

Évitez autant que possible les produits chimiques. Lisez les étiquettes, pas uniquement celles sur les articles de toilette et les nettoyants mais également celles sur les jouets d'enfants et les textiles, en faisant particulièrement attention à guetter les retardateurs de flammes et autres toxines pouvant se trouver dans celles-ci.

En fonction de votre travail et du lieu où vous habitez, vous-même — et votre famille — pourraient être soumis aux toxines des zones industrielles.

On peut citer l'exemple provenant d'une étude sur les effets des fumées diesel, qui s'accumulent dans votre système nerveux et peuvent endommager les tissus cérébraux.