Les bénéfices de Weight Watchers dégringolent tandis que les gens sont de plus en plus nombreux à adopter le régime cétogène

un steak

En bref -

  • Weight Watchers, l’une des plus grandes entreprises du monde spécialisée dans les régimes amaigrissants, voit ses bénéfices diminuer tandis que de plus en plus de personnes adoptent un régime cétogène ; la valeur des actions de la société a chuté de plus de 80 % par rapport à sa valeur record atteinte en juillet 2018
  • Les données indiquent que la cétose nutritionnelle est le résultat d'un mode d'alimentation très naturel, qui permet d’optimiser sa santé et de gérer son poids ; à leur naissance, les bébés sont en cétose, et le lait maternel est cétogène
  • Les cétones ont des propriétés similaires à celles du jeûne, qui prolonge l’espérance de vie en améliorant notamment le métabolisme du glucose, en réduisant l’inflammation, en éliminant les cellules dysfonctionnantes, et en favorisant l’autophagie et la mitophagie de vos mitochondries
Taille du texte:

Dr. Mercola

Weight Watchers, l’une des plus grandes entreprises du monde spécialisée dans les régimes amaigrissants, est une nouvelle fois en difficulté, la valeur de ses actions chutant devant la « concurrence » des régimes cétogènes.

En 2011, la société avait abandonné le comptage des calories, admettant qu'il était « inutile ». Aujourd'hui, CNN Business rapporte que les gens se détournent de plus en plus des glucides - et des régimes qui les privilégient.

« Mindy Grossman, PDG de l’entreprise, a attribué le problème au régime cétogène, un mode d'alimentation populaire qui rend le pain et autres glucides tabous.

Elle a déclaré au cours d'une conversation téléphonique avec des analystes … que le régime kéto était en train de ‘devenir une culture’ et elle a même parlé de ‘flambée du kéto’ », écrit CNN.

Résultat de ce rapide changement de comportement des consommateurs, la valeur des actions de Weight Watchers a chuté de plus de 80 % par rapport à sa valeur record de juillet 2018.

Weight Watchers n'a cependant pas l’intention de changer sa méthode de régime, explique Mindy Grossman.

La cétose nutritionnelle est un état naturel

Si Weight Watchers semble considérer le régime cétogène comme un simple phénomène de mode voué à disparaître, de nombreuses données indiquent que la cétose nutritionnelle est le résultat d’un mode d'alimentation très naturel, qui permet d'optimiser sa santé et de gérer son poids.

On ne peut clairement pas en dire autant du programme Weight Watchers.

Comme le souligne un article paru en 2014 sur le site ketotic.org, « Les nouveau-nés sont en état de cétose. C’est leur état naturel ».

L'article avance un argument de poids qui démontre que le métabolisme cétogène est « normal et souhaitable », car les bébés naissent en état de cétose, et le lait maternel étant cétogène, ils restent donc en état de cétose aussi longtemps qu’ils sont allaités.

Les cétones - des graisses hydrosolubles produites par votre foie lorsqu’il transforme les graisses en énergie - semblent être particulièrement cruciales lors du développement du cerveau.

Les cétones imitent et soutiennent les bienfaits du jeûne

Nous savons en effet aujourd'hui que les cétones ont des propriétés similaires à celles de la restriction calorique, qui prolonge l’espérance de vie, (le jeûne), notamment en améliorant le métabolisme du glucose, en réduisant l’inflammation, en éliminant les cellules dysfonctionnantes, et en réduisant l’IGF-1, qui est l’un des facteurs régulant les voies et les gènes du développement.

L’IGF-1 est un acteur majeur de l’accélération du vieillissement, de la régénération et de la restauration cellulaire/intracellulaire (autophagie et mitophagie des mitochondries).

Autrefois, la profusion d'aliments que la plupart d’entre nous consommons, n’était tout simplement pas accessible tout au long de l’année - encore moins 24h/24, et les données montrent que notre corps n’est pas conçu pour fonctionner de façon optimale lorsqu'il est nourri en permanence.

Malheureusement, une recherche conduite par Satchidananda Panda indique que 90 % des individus se nourrissent sur une plage de 12 heures par jour, et souvent sur une plage bien plus longue encore.

Ceci est la recette même du désastre métabolique, et augmente radicalement, à terme, le risque d'obésité et de maladie chronique dégénérative.

Une partie du problème vient du fait que si vous mangez toute la journée, votre corps s'adapte en utilisant le sucre comme principal carburant, ce qui réduit le nombre d’enzymes qui utilisent et brûlent les stocks de graisses.

Si vous avez du mal à perdre du poids, il pourrait bien s'agir là d'une part importante du problème - votre corps a tout simplement perdu la flexibilité métabolique qui lui permet d’utiliser les graisses comme carburant.

De plus, la recherche a confirmé que de nombreux processus de réparation et de régénération biologique ont lieu en l'absence de nourriture, et c’est une autre raison pour laquelle le fait de grignoter tout au long de la journée provoque des dysfonctionnements biologiques.

En résumé, votre organisme est conçu pour :

a. Fonctionner avec des graisses comme principales sources de carburant, ce qui est le cas lorsque vous suivez un régime cétogène, et

b. Alterner des périodes de ‘faste’ et de ‘famine’, ce que vous faites lorsque vous jeûnez par intermittence

Maintenir une autophagie dynamique est une importante stratégie en matière de santé

Comme nous l’avons mentionné, les cétones ont un impact biologique similaire à celui du jeûne, dont l’un des principaux avantages est l’accélération de l’autophagie et de la mitophagie.

Le terme autophagie signifie littéralement « se manger soi-même » et fait référence au processus par lequel votre organisme élimine les cellules endommagées et défectueuses, qui sont ciblées vers un lysosome, qui les digère.

C’est un processus de nettoyage essentiel qui favorise la prolifération de nouvelles cellules saines, et c’est un aspect fondamental de la régénération des cellules et de la longévité.

Le jeûne partiel activant également les cellules souches, cet effet de régénération est encore amplifié lorsque vous recommencez à manger.

Cependant, l’autophagie a tendance à ralentir avec l’âge, et les défauts d'autophagie sont connus pour contribuer à de nombreux types de maladies, notamment les maladies métaboliques, les maladies neurodégénératives telles que les maladies d’Alzheimer et de Parkinson, les maladies infectieuses et le cancer.

Logiquement, les chercheurs étudient aujourd'hui la régulation de l’autophagie comme méthode de traitement possible pour ces maladies, et d'autres.

D'après les recherches qui ont été effectuées ces dernières années, je suis convaincu que le jeûne intermittent est l’un des traitements métaboliques les plus efficaces qui soient pour améliorer radicalement votre santé.

La raison pour cela est qu’il permet à votre organisme d'accélérer naturellement l'autophagie et la mitophagie, afin d’éliminer les cellules endommagées et sénescentes de votre corps, y compris les cellules pré-cancéreuses.

C’est également une méthode efficace pour perdre du poids et prolonger votre espérance de vie. La clé est d'arrêter de manger pendant au moins 14 heures d'affilée, ce qui est le temps nécessaire pour activer l'autophagie.

Un jeûne de 16 à 18 heures semble être la fenêtre métabolique la plus efficace à long terme, et c’est ce que je fais pratiquement tous les jours.

Le jeûne, l’exercice et certaines hormones combattent les maladies en éliminant les protéines mal repliées ou toxiques

En plus du jeûne, de récentes recherches ont révélé que l’exercice physique intensif peut également déclencher l’autophagie et l’élimination de protéines défectueuses qui contribuent aux maladies neurodégénératives et à d'autres maladies, tout comme l’épinéphrine (adrénaline), l’hormone de la réponse « combat ou fuite », et la vasopressine, l’hormone antidiurétique.

L’étude en question a été publiée en ligne avant son impression dans les Comptes-rendus de l'Académie nationale des sciences des États-Unis (PNAS).

D'après cette étude, les chercheurs suggèrent que l’exercice et le jeûne pourraient réduire les risques de développer des maladies dues à l’accumulation de protéines toxiques ou mal repliées, les maladies d’Alzheimer et de Parkinson n’étant que deux des exemples courants.

Une alimentation riche en graisse est-elle mauvaise pour le cœur ?

Si le régime cétogène est riche en matières grasses, il est essentiel de comprendre lesquelles sont bonnes pour votre santé, et lesquelles ne le sont pas. La plupart des gens consomment des graisses nocives telles que des huiles végétales raffinées, qui détériorent immanquablement votre santé.

Les matières grasses alimentaires ont deux fonctions. Comme l’explique Jeff Volek, Ph.D., diététicien et professeur au département des sciences humaines de l’université d’état de l’Ohio, qui a beaucoup étudié les régimes riches en graisses et pauvres en glucides, les matières grasses alimentaires sont un carburant qui brûle plus « proprement » que les glucides.

Elles le sont car elles génèrent moins de radicaux libres et d’espèces réactives de l’oxygène au cours du processus.

Les matières grasses alimentaires sont également des composants structurels fondamentaux de votre biologie, l’un de leurs principaux rôles étant de fabriquer les membranes cellulaires.

Si vous essayez de perdre du poids, il est essentiel d’entrainer votre organisme à accéder à vos graisses corporelles, à défaut de quoi vous ne pourrez pas vous en débarrasser.

Malheureusement, de nombreuses personnes sont convaincues que toutes les matières grasses sont mauvaises pour le cœur et pour la santé cardiovasculaire.

Les bonnes et les mauvaises graisses

Il est vraiment important de comprendre que les matières grasses n’ont pas toutes le même effet sur votre organisme, et que celles que l’on trouve dans les aliments transformés sont parmi les pires de toutes.

L'une des études les plus récentes sur ce sujet a montré que lorsque les souris sont nourries avec une « alimentation occidentale riche en matières grasses », elles développent rapidement une rigidité artérielle, et que les principales coupables sont les lipoprotéines de basse densité (LDL) oxydées.

Ainsi que l'a souligné Manuela Ayee, co-auteure de l’étude, « À notre grande surprise, nous avons constaté qu’il suffit d'une très petite quantité de LDL oxydées pour altérer la structure des membranes cellulaires ».

La recherche a été présentée lors de la réunion annuelle de la Société biophysique, qui s’est tenue à Baltimore, dans le Maryland, la première semaine de mars 2019.

D'après feu le Dr. Fred Kummerow — qui a étudié les lipides et les maladies cardiaques pendant 80 ans, et est décédé à l’âge de 102 ans — c’est le cholestérol oxydé qui est le principal responsable des maladies cardiaques, et non les graisses saturées présentes dans les aliments tels que l'huile de noix de coco et le beurre.

En provoquant l’inflammation, le cholestérol oxydé favorise l’obstruction des artères et les problèmes cardiovasculaires qui y sont associés, notamment les crises cardiaques.

L'alternance de périodes de faste et de famine est une composante importante de la cétose nutritionnelle

Pour en revenir au régime cétogène, l’un des détails essentiels que la plupart des défenseurs de la cétose nutritionnelle négligent, ou ne comprennent pas encore, c’est l'importance d’entrer et de sortir régulièrement de l’état de cétose une fois que votre organisme est capable de brûler les graisses comme carburant.

Lorsque vous en êtes à ce stade, vous devez commencer à sortir et entrer successivement en état de cétose nutritionnelle en augmentant vos apports de glucides et de protéines une ou deux fois par semaine.

Entrer et sortir régulièrement de l’état de cétose en annulera les effets secondaires, et c’est particulièrement important si vous faites de la musculation.

Après un jour ou deux de « faste », vous retournez en état de cétose nutritionnelle (la phase « famine ») pour le reste de la semaine.

En augmentant périodiquement vos apports de glucides à 100 ou 150 grammes par jour, par rapport aux 20 à 50 grammes habituels, vous augmentez considérablement votre taux de cétones et vous faites chuter votre glycémie.

J’explique cela en détail dans mon livre « La santé par le gras ».

Des suppléments de cétones peuvent booster les résultats

Les cétones fabriquées par le corps sont dites endogènes. Il est cependant possible d'apporter à votre organisme des cétones exogènes en prenant des suppléments.

Les huiles TCM (triglycérides à chaines moyennes), qui sont rapidement converties en cétones, en sont un exemple. L'huile de noix de coco en est un autre. Toutefois, si l'huile de noix de coco contient des TCM, l’huile TCM pure en est une source plus concentrée.

La plupart des marques d’huiles TCM du commerce contiennent un mélange à 50/50 d'acides gras à huit atomes de carbone (C8) et à 10 atomes de carbone (C10).

Je préfère prendre des C8 purs (ou acide caprylique) car ils se convertissent en cétones bien plus rapidement que les acides gras C10, et peuvent être plus faciles à digérer.

Les scientifiques ont également créé des cétones synthétiques. Dans un podcast de 2016, Ben Greenfield a interviewé le Dr. Richard Veech, expert réputé en matière de cétose, chercheur principal et chef de laboratoire au National Institute of Health (Institut National de la Santé aux États-Unis), et inventeur d’esters de cétones exogènes.

Dans cette interview, le Dr. Veech aborde les bienfaits et les utilisations des cétones synthétiques (exogènes), qui imitent ou reproduisent l’action des cétones naturelles (endogènes) de votre corps.

KetoFast, un supplément de cétones exogènes en poudre, est l’une de mes marques préférées.

Voici certains des points essentiels abordés dans l’interview du Dr. Veech :

La cétose nutritionnelle est une adaptation pour la survie, car votre cerveau n’a que deux options s'agissant du carburant : le glucose et les cétones.

Les cétones peuvent également être utilisées par la plupart des autres organes et cellules de votre corps, à l’exception du foie, qui est dépourvu de l’enzyme nécessaire pour les utiliser comme carburant, et des globules rouges qui ne possèdent pas de mitochondries, dans lesquelles les cétones sont métabolisées.

Une alternative plus simple à la cétose nutritionnelle, mais pas nécessairement meilleure, peut être obtenue en ingérant des cétones exogènes.

Il existe deux types de corps cétoniques que votre corps peut utiliser comme carburant : le bêta-hydroxybutyrate (BHB) et l’acétoacétate (AcAc). (Un troisième corps cétonique, l’acétone, est éliminé en tant que déchet, principalement par le biais de la respiration).

Les bases du régime cétogène

Je pense que la plupart des gens peuvent avoir intérêt à adopter un régime cétogène cyclique - qui consiste à manger par intermittence des aliments riches en bonnes graisses, une quantité modérée de protéines et peu de glucides nets (ou glucides non fibreux).

C’est un régime très efficace pour perdre du poids et, comme je l’ai expliqué, il interagit avec votre organisme de sorte qu’il améliore la régénération et le renouvellement.

Maintenir vos apports de glucides nets (glucides totaux moins les fibres) à 50 grammes ou en-deçà vous permet d’entrer en cétose nutritionnelle (l’état métabolique associé à une augmentation de la production de cétones dans votre foie, qui est l’illustration biologique du fait d’être capable de brûler des graisses).

Toutefois, nous réagissons tous différemment aux aliments, cette quantité est donc susceptible de varier d’un individu à l'autre.

Certaines personnes parviennent à brûler uniquement des graisses et à être en état de cétose optimale en consommant plus de 50 grammes de glucides non fibreux, parfois même jusqu'à 70 ou 80 grammes.

Toutefois, si vous êtes insulino-résistant ou souffrez de diabète de type 2, il se peut que vous deviez limiter votre apport de glucides nets à 20 ou 30 grammes par jour.