Boire du jus de tomate peut-il faire baisser votre tension artérielle ?

jus de tomate

En bref -

  • Au cours d'une récente étude, les participants souffrant d’hypertension artérielle, qui consommaient en moyenne à peine une tasse de jus de tomate par jour, ont montré une diminution significative de la pression artérielle systolique et de la pression diastolique
  • Au cours d'une étude, les sujets dont le taux sanguin de lycopène était le plus élevé, avaient 55 % de risques en moins d’être victime d'un AVC, par rapport à ceux dont les taux étaient les plus faibles
  • Les tomates renferment d'autres antioxydants bénéfiques, notamment de l’alpha-tocophérol (vitamine E), de l’alpha-carotène et du bêta-carotène, mais en concentrations moindres que celle du lycopène
  • Les études montrent que les personnes dont le taux de lycopène est le plus faible ont un risque accru d’athérosclérose, c’est-à-dire d'accumulation importante de plaques d'athérome, détectables par ultrasons, notamment au niveau des artères carotides qui irriguent le cerveau
  • Le lycopène capture les espèces réactives de l’oxygène (ERO) afin de prévenir les dommages aux lipides, aux protéines et aux brins d’ADN, qui accélèrent le vieillissement et augmentent le risque de maladies
Taille du texte:

Dr. Mercola

Pour ce qui est de savoir si le jus de tomate influe positivement sur la pression artérielle, la réponse est un « oui » catégorique, basé notamment sur une récente étude clinique conduite sur un an au Japon, auprès de 481 hommes et femmes.

L’étude, publiée dans la revue Food Sciences & Nutrition, a été menée auprès de participants âgés de 21 à 74 ans, qui pouvaient boire autant de jus de tomates non salé qu’ils le souhaitaient (ils en consommaient en moyenne un peu moins d'une tasse par jour), après que leurs facteurs de risques cardiovasculaires, tels que tension artérielle, tolérance au glucose et bilan lipidique, aient été examinés.

À la fin de l’étude, de nouveaux relevés ont révélé que 94 individus qui présentaient une tension artérielle élevée à modérément élevée, et dont certains ne suivaient pas de traitement, présentaient de nettes diminutions de la pression artérielle systolique et diastolique, alors qu’ils n'avaient modifié aucune autre de leurs habitudes de vie.

De plus, le taux sanguin de cholestérol DLD (lipoprotéines de faible densité) de 125 participants qui présentaient une dyslipidémie non traitée (un taux élevé de lipides dans le sang), avait nettement diminué. »

Les chercheurs ont constaté que le lycopène est non seulement le pigment naturel antioxydant qui donne aux tomates leur profonde couleur rouge, mais que c’est également le caroténoïde naturel le plus abondant dans ce fruit. Le fait de cuire les tomates, pour en faire du concentré de tomates, par exemple, renforce leurs effets et leur biodisponibilité, et favorise l’absorption du lycopène par vos intestins.

D'autres aliments d'origine végétale contiennent également du lycopène, mais en concentrations beaucoup plus faibles que les tomates. Les tomates renferment d'autres nutriments, notamment des flavonoïdes tels que la rutine, le kaempférol et la quercétine, de la lutéine (un autre caroténoïde), de la vitamine C, des folates et du potassium.

Tous ces nutriments contribuent à préserver la santé cardiaque, mais augmenter vos apports de potassium est sans doute l’une des mesures les plus importantes que vous puissiez prendre, en termes d'alimentation, pour réduire votre risque de maladie cardiovasculaire.

Par ailleurs, les personnes qui ont un faible taux sanguin de lycopène ont un risque accru d'athérosclérose, c’est-à-dire d'accumulation de plaques d'athérome, ainsi que des artères plus épaisses et plus rigides. Les personnes qui développent une athérosclérose au niveau des artères carotides (qui irriguent le cerveau), qui peut être détectée par ultrasons, ont également un taux de lycopène plus faible que les personnes dont les artères carotides sont normales.

D'autres études ont montré que le lycopène présente de nombreux avantages pour le cœur, en particulier une forte action antioxydante. Le succulent fruit rouge (qui n’est pas un légume, contrairement à ce que l’on pense souvent) contient de nombreux autres antioxydants bénéfiques, notamment de l’alpha-tocophérol (vitamine E), de l’alpha-carotène, du bêta-carotène et du rétinol (vitamine A), mais en concentrations bien moindres que celle du lycopène.

Le lycopène est bon pour la tension artérielle, mais aussi pour le cœur

Une étude israélienne réalisée en 2001 a montré que le lycopène, tel qu’on le trouve dans les tomates, est également présent dans d'autres fruits et légumes. L'une des raisons de l’efficacité de l'action antioxydante du lycopène, c’est qu’il désactive les radicaux libres. Des chercheurs finlandais ont révélé que l’importante teneur en lycopène des tomates, et d'autres légumes, pouvait permettre de réduire de 59 % le risque d'AVC ischémique.

Cette étude a porté sur 1.031 hommes d’âge moyen. Ceux dont le taux sanguin de lycopène était le plus élevé, avaient 55 % de risques en moins d’être victime d'un AVC, tous types confondus, que ceux dont les taux étaient les plus faibles. S'agissant du type d’AVC le plus courant - celui provoqué par un caillot sanguin - il a été déterminé que les hommes avaient 59 % de risques en moins d’en être victime. Selon le site University Health News :

« Cette étude est la première à démontrer la réduction du risque d’AVC par la consommation de lycopène, bien que de précédentes études observationnelles aient montré que la consommation de lycopène est associée à une diminution du taux de maladies cardiovasculaires et d'athérosclérose, ainsi qu'à une diminution du risque de décès, toutes causes confondues.

Des essais cliniques ont également montré que le lycopène permet aussi de réduire le cholestérol, la tension artérielle, l’inflammation et le stress oxydatif, notamment les dommages infligés par les radicaux libres au cholestérol LDL. Tous ces processus nocifs étant impliqués dans la survenue d'un AVC, les conclusions des chercheurs finlandais ne sont pas surprenantes. »

L’incidence pour les maladies cardiovasculaires (MCV) et leurs nombreuses conséquences est énorme. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), elles sont la première cause de mortalité dans le monde, avec 15,2 millions de décès enregistrés rien qu’en 2016.

Même si elle n’est pas fatale, une MCV peut provoquer des dommages irréversibles à certains organes, qui peuvent avoir des effets dévastateurs sur la qualité de vie, et a souvent pour origine une athérosclérose, c’est-à-dire une accumulation de plaques d'athérome qui finissent par rigidifier et rétrécir vos artères.

Les maladies associées, telles que le diabète et l’hypertension artérielle, sont des contributeurs qui ont leurs propres implications ; les troubles liés au cœur influent fortement les uns sur les autres, et réguler votre tension artérielle ainsi que votre métabolisme des lipides et du glucose contribue donc à prévenir le développement de MCV et de leurs importantes complications.

Le lycopène peut également améliorer votre santé à d'autres égards

De nombreuses études montrent qu’augmenter votre taux de lycopène entraine des bienfaits à plusieurs niveaux pour vos cellules, en réduisant notamment l’incidence et en ayant même un effet préventif sur le diabète et les maladies cardiovasculaires, ainsi que sur le cancer et la maladie d’Alzheimer. La revue ‘Molecules’ présente plusieurs découvertes importantes à propos du lycopène et cite les études suivantes :

  • Il a été démontré que le taux de lycopène plasmatique chez l’homme est inversement associé aux dommages oxydatifs de l’ADN.
  • De précédentes études ont rapporté qu’une alimentation riche en lycopène et une supplémentation en lycopène ont un effet protecteur contre les dommages de l’ADN, tant sur les cellules normales que sur les cellules cancéreuses chez l'homme.
  • Il a été démontré que la consommation d'aliments ou de jus riches en lycopène, ou de suppléments, a un effet protecteur contre les dommages de l’ADN dans les lymphocytes.
  • Il a été constaté, chez des sujets humains ayant une consommation importante de jus de tomates riche en lycopène, que les lymphocytes bénéficiaient d'une importante protection contre les dommages oxydatifs dus à l’oxygène singulet et au dioxyde d’azote.
  • Le lycopène peut protéger les cellules lymphoïdes de l’oxygène singulet en se fixant à la surface des cellules.

Le lycopène capture les espèces réactives de l’oxygène (ERO) afin de prévenir les dommages aux lipides, aux protéines et aux brins d’ADN, qui accélèrent le vieillissement et augmentent le risque de maladies. Les ERO attaquent votre organisme en permanence et par de nombreux biais ; pour certaines d’entre elles, il n’y a pas grand-chose que nous puissions faire, mais nous pouvons agir sur celles générées par le tabagisme, la pollution atmosphérique et l’alimentation à base d'aliments transformés. Une étude explique en quoi l’oxydation est un facteur d'hypertension artérielle :

« Les ERO peuvent jouer, et jouent d'ailleurs plusieurs rôles physiologiques (c’est-à-dire de signalisation cellulaire), et ce sont des sous-produits normaux générés par le métabolisme de l’oxygène ; cependant, les stresseurs environnementaux (les UV, les rayonnements ionisants, les polluants et les métaux lourds) ainsi que les xénobiotiques (les médicaments antiblastiques) provoquent une importante augmentation de la production d’ERO, ce qui entraine le déséquilibre à l’origine de dommages aux cellules et aux tissus (le stress oxydatif)...

S'il n’est pas contrôlé de façon stricte, le stress oxydatif peut être responsable du développement de plusieurs maladies, tant chroniques que dégénérescentes, accélérer les processus de vieillissement de l’organisme et provoquer des pathologies aiguës (traumatismes et AVC). »

Les effets extrêmement positifs du lycopène sur votre organisme sont également liés à ses mécanismes, et des études ont déterminé quatre façons particulières dont il agit. Il :

  • Facilite la communication entre les cellules sur des sites baptisés « jonctions lacunaires », qui sont essentiels pour que les cellules cessent de se développer au bon moment, ce qui crucial pour prévenir le développement de cancers.
  • Stimule le système immunitaire pour qu’il détruise les microorganismes envahissants et les cellules cancéreuses aux premiers stades de développement.
  • Régule les voies de communication endocrines (ganglionnaires).
  • Régule le cycle de reproduction cellulaire, prévenant ainsi le développement du cancer.

Le problème que posent les statines

L’AVC ischémique, lié à la formation de caillots, survient lorsque les vaisseaux sanguins du cerveau sont si étroits qu’ils sont facilement obstrués par des dépôts graisseux, c’est-à-dire des plaques d'athérome, qui stoppent l’afflux sanguin vers les cellules du cerveau. Il a été constaté que des patients qui présentaient un taux de cholestérol légèrement élevé et avaient un apport de 25 mg de lycopène, apporté par leur alimentation et une supplémentation, parvenaient à faire baisser leur cholestérol dans les mêmes proportions qu’en prenant des statines.

La vente de statines, le médicament le plus rentable jamais mis sur le marché, a rapporté à ce jour plus d'un billion de dollars. Succès ironique, sachant que des études ont montré que le taux de décès est plus élevé chez les personnes qui en prennent que chez celles qui prennent des placébos. Par ailleurs, il n’existe aucune donnée démontrant que faire baisser le cholestérol ou le LDL puisse améliorer la santé en quoi que ce soit.

En réalité, des taux de cholestérol trop bas sont même mauvais pour la santé. Le cholestérol est présent dans chacune des cellules de votre organisme, il contribue à la fabrication des membranes cellulaires, d'hormones (notamment de la testostérone, de la progestérone et des œstrogènes, des hormones sexuelles) et des acides biliaires qui vous aident à digérer les graisses.

Ce que les tomates peuvent vous apporter

Pour vous montrer ce que le lycopène peut faire pour vous, voici ce qui s’est produit lorsque des chercheurs l’ont éliminé de l’alimentation de femmes ménopausées, pendant un mois : les analyses de sang de ces femmes indiquaient une diminution significative des taux de lutéine, de zéaxanthine, d'alpha et de bêta-carotène, de glutathion peroxydase et de superoxydes dismutases. Voici leur conclusion :

« Il pourrait s'avérer important de consommer du lycopène quotidiennement, car il agit comme antioxydant et réduit la résorption osseuse chez les femmes ménopausées, et pourrait donc réduire le risque d'ostéoporose. »

Une étude de 2001 soulignait que l’un des gros avantages du lycopène provenant des tomates, c’est que vous pouvez profiter de ses bienfaits lorsqu’elles sont cuisinées, par exemple sous forme de concentré de tomates, de sauce, de soupe ou de jus, mais d'autres fruits et légumes en contiennent, notamment la pastèque. Selon Edward Giovannucci, professeur de nutrition et d’épidémiologie à l’école de santé publique d’Harvard :

« Les suppléments peuvent vous apporter une forme purifiée de lycopène, mais ils ne vous apportent pas nécessairement ce que peuvent vous apporter les aliments. Un supplément pourrait ne pas vous apporter la bonne forme de lycopène. Par ailleurs, les aliments contiennent de nombreux composés, autres que le lycopène mais qui en sont proches, et certaines de ces molécules pourraient contribuer aux effets si bénéfiques du lycopène. »

  • Si elles sont parfois plus petites, les tomates bio apportent cependant encore plus de composés phénoliques bénéfiques que les tomates cultivées de façon conventionnelle.
  • Pour ce qui est du ketchup, les produits bio contiennent environ 57 % de lycopène en plus.
  • Qu’elles soient crues ou cuites, consommez une bonne matière grasse avec vos tomates, comme de l’huile de l’olive, car le lycopène est un nutriment lipo-soluble.
  • Cuire les tomates une trentaine de minutes à 88°C, c’est-à-dire à peu près la température à laquelle vous feriez mijoter une soupe sur le feu, booste la quantité de lycopène absorbable.
  • Les tomates font partie de la liste des « Dirty Dozen » du groupe de travail environnemental, qui recense les 10 fruits et légumes les plus contaminés aux résidus de pesticides. Si vous ne pouvez pas acheter de tomates bio, ni les cultiver vous-même, lavez-les donc soigneusement avant de les manger.