L’encens à l’origine du commerce mondial

Les bienfaits de l’encens

En bref -

  • Autrefois l’encens était omniprésent dans les foyers, tout comme le dentifrice et le déodorant le sont de nos jours. Il est commercialisé depuis environ 5.000 ans et responsable du développement des routes commerciales entre l’Asie et l’Arabie ainsi que la première occasion d’utiliser des caravanes de chameaux pour transporter des marchandises
  • L’encens est récolté à partir de la sève du boswellia deux fois par an pendant cinq ans, avant qu’on donne un peu de répit à l’arbre. Il existe 30 espèces d’arbres à encens ; l’encens est récolté du boswellia, mais des résines similaires sont récoltées de deux autres arbres
  • L’encens renforce le système neurologique, soulage les effets de la maladie d’Alzheimer, réduit l'atrophie du cerveau chez les personnes souffrant de sclérose en plaques et exerce un effet positif sur la régénération du système nerveux périphérique. Il réduit aussi les inflammations, lutte contre photovieillissement, renforce le système immunitaire et améliore la santé bucco-dentaire
  • Vous pouvez ajouter l’huile essentielle à une huile de support ou l’utiliser non-diluée après l’avoir testé sur votre peau en vue d’une réaction allergique. Ajoutez quelques gouttes dans l’eau du bain après les avoir mélangées avec du lait entier pour empêcher qu’elle flotte sur la surface de l’eau, ou sinon ajoutez-la à un diffuseur d’huiles essentielles
Taille du texte:

Dr. Mercola

L’encens, aussi connu sous le nom d’oliban, était autrefois omniprésent dans les foyers, tout comme le dentifrice et le déodorant le sont aujourd’hui. L’huile de bonne qualité ou la résine est un produit du boswellia, qui pousse surtout dans la péninsule arabique qui héberge différents pays comme l’Arabie Saoudite, l’Oman, le Koweït et les Émirats Unis d’Arabie.

Il existe 30 espèces d’arbres à encens et l’encens est récolté du boswellia. La gomme résine de l’arbre contient une huile volatile utilisée dans des parfums et de l’encens.

L’encens est encore utilisé dans l’église catholique et l’église orthodoxe et la résine est utilisée dans des produits de soin de la peau et l’aromathérapie. En Afrique de l’Ouest et des pays de la péninsule arabique des fermes entières ont fleuri grâce à l’encens qu’y était régulièrement récolté et expédié à travers le monde.

L’encens a une histoire longue et bien documentée. La bible parle des trois rois mages, qui offraient de l’or, de l’encens et de la myrrhe en cadeau pour l’enfant Jésus. Pline l’Ancien a écrit que c’est un antidote contre l'empoisonnement à la ciguë. Le physicien iranien Avicenne l’utilisait pour traiter un grand nombre de maladies. Au Moyen-Orient il était utilisé depuis toujours pour traiter les ulcères, l’hypertension artérielle, la fièvre, l’indigestion et le rhume.

L’encens renforce le système neurologique

La généralisation de l’usage de l’encens est surtout due à ses utilisateurs, qui ont constaté ses bienfaits sur la santé. Les recherches publiées depuis 2000 ont démontré qu’il est bien plus qu’un parfum. Une étude sur des animaux a montré que la résine du boswellia stimule l’activité anti-inflammatoire, inhibe la neurodégénération et affecte de manière positive la guérison après un traumatisme crânien.

Les auteurs d’une seconde étude ont confirmé ces résultats et suggèrent que l’acétate incensole, un composant de la résine, peut être utilisé dans le traitement de lésions cérébrales ischémiques. Les chercheurs ont découvert que l’encens peut s’avérer utile pour les personnes souffrant de troubles neurologiques comme la maladie d’Alzheimer.

Ils ont conclu qu’une utilisation régulière d’encens améliore les symptômes de démence liée à l’Alzheimer. Dans une autre étude les scientifiques ont évalué les effets de l’encens sur le système nerveux central et ont formulé les déclarations suivantes :

« L’effet de l’encens est remarquable, car il augmente le nombre de segments dendritiques et les ramifications des cellules neuronales de l’hippocampe. Il génère ainsi plus de connections synaptiques dans cette zone, ce qui favorise l’apprentissage et la mémoire.

Des études approfondies de l’encens et ses effets neurologiques pourraient être une bonne approche pour développer de nouveaux médicaments naturels complémentaires ou alternatifs pour contrôler ou prévenir certains types de maladies neurodégenératives comme le Parkinson et l’Alzheimer. »

On a constaté que l’administration d’extrait d’encens réduit l'atrophie du cerveau et exerce un effet bénéfique sur les personnes souffrant d’une forme cyclique de sclérose en plaques. Une étude sur des animaux a aussi abouti à des résultats positifs concernant l’effet de l’encens sur la régénération du système nerveux périphérique.

D’autres bienfaits de l’huile d’encens

L’auteur Connie Strasheim a écrit un livre sur les bienfaits de l’huile essentielle d’encens en se basant sur son expérience personnelle. Selon elle, il éradique des infections liées à la maladie de Lyme, en particulier les moisissures ; il réduit les symptômes de la maladie de Lyme, comme les inflammations dans le cerveau ; il m’aide à me sentir mieux quand je me bats contre la dépression causée par l’inflammation. »

Les douleurs arthritiques sont une autre conséquence de la maladie de Lyme. Les recherches montrent que l’extrait d’une rare espèce de boswellia - la frereana - arrête la production des molécules qui dégradent le cartilage. Les auteurs d’un article, qui comparaient trois études menées par la Fondation pour l’arthrite, ont conclu que l’encens était un moyen sûr et efficace pour tous ceux qui souffrent l’ostéoarthrite, mais que les résultats concernant l’arthrite rhumatoïde étaient mélangés.

Il existe de nombreux preuves anecdotiques et de résultats d’études de cas qui soutiennent les bienfaits de l’huile essentielle d’encens. En plus des études sur l’arthrite, j’ai écrit sur les autres bienfaits dans mon dernier article « Top 11 Reasons to Start Using Frankincense Oil ». Cette substance peut aussi :

Accélérer la guérison de plaies

Combattre le photovieillissement, les lignes fines et les rougeurs

Réduire l’inflammation causée par une bronchite chronique

Réduire le stress grâce à l’effet d’un composant essentiel : l'alpha-pinène

Renforcer le système immunitaire

Améliorer la santé bucco-dentaire en réduisant la plaque et les microbes

Réduire l’accumulation des expectorations et des congestions lors d’une rhinite allergique

Favoriser la digestion et traiter des troubles digestives comme la colite chronique, la colite ulcérative et la maladie de Crohn

Lutter contre le cancer

Selon le Memorial Sloan-Kettering Cancer Center, il existe deux rapports sur les effets secondaires de l’extrait d’encens. Le premier était une dermite de contact allergique et de deuxième était la formation de bézoards gastriques chez une jeune fille de 17 ans, qui souffrait d’une maladie cœliaque et qui en avait ingéré une grande quantité.

L’huile d’encens n’est pas recommandée pour les femmes enceintes ou allaitantes, parce que pour l’instant elle n’est pas assez bien connue. Les informations sont aussi limitées en ce qui concerne les jeunes et les enfants, alors l’huile d’encens n’est pas recommandée pour ces groupes d’âge non plus.

Faire pousser un boswellia à la maison

Le boswellia peut atteindre jusqu’à 8 mètres et il résiste à des températures allant jusqu’à 4 °C. Vous pouvez le faire pousser à partir de graines, qui ont un taux de germination réduit, ou à partir de boutures. Les boutures doivent être prélevées avec leurs racines à partir des pousses à la base de l’arbre ou sous forme d’une découpe en diagonale de 20 cm de la pointe du pied.

Utilisez un pot avec un bon drainage et remplissez-le avec une part de sable et une part de mélange de semence. Trempez les graines pendant 24 heures, puis mettez-les en terre pendant qu’elles sont encore humides. Saupoudrez un peu de terreau et couvrez le pot avec un film en plastique pour garder la terre humide. Une fois que les graines ont germées, placez le pot près d’une fenêtre ou sous des lampes et assurez-vous que la terre reste légèrement humide.

Dès que les feuilles poussent, transplantez chacune des plantes dans un pot individuel et remplissez les pots avec une part de brisures de marbre et une part de terre bonsaï. Arrosez une fois par semaine pendant les mois d’hiver et deux fois par semaine au printemps et l’été. Placez les pots à l’intérieur de la maison à un endroit exposé à la lumière filtrée.

La meilleure température pour la pousse des arbres est de 27 °C et ils apprécient l’ajout d’un fertilisant une fois par semaine pendant la saison de pousse (mais pas pendant l’hiver). Protégez les pots de la chaleur extérieure, ne les posez pas sur du ciment ou du bitume, ceux-ci pourraient cuire les racines.

Comment utiliser l’encens

Vous pouvez utiliser l’huile essentielle d’encens de différentes façons à la maison. Vous pouvez par exemple :

  • L’appliquer sur votre peau, en ajoutant une goutte ou deux dans une cuillère de café de votre huile de support préférée, comme l’huile de moringa ou l’huile de coco par exemple. Gardez à l’esprit que même si l’encens peut être utilisé à l’état pur, d’autres types d’huiles doivent être diluées dans une huile de support avant d’être appliquées sur votre peau.
  • Appliquer une goutte ou deux d’huile d’encens ou une compresse chaude sur les pouls de vos poignées.
  • Ajouter quelques gouttes d’huile essentielle dans l’eau de bain. Votre corps est capable d’absorber une partie de cette huile. Pour empêcher que l’huile se désolidarise et flotte à la surface de l’eau, mélangez-là d’abord à une petite quantité de lait entier.
  • Ajouter l’huile à un diffuseur ou un vaporisateur spécialement conçu pour huiles essentiels (ne l’ajoutez pas à des humidificateurs ordinaires).
+ Sources et Références