Les baies de sureau renforcent le système immunitaire

les baies de sureau comme protection immunitaire

En bref -

  • Les recherches ont découvert que les composés dans les baies de sureau noir (sambucus nigra) empêchent les virus de s’introduire dans les cellules et de s’y multiplier, et ce en partie grâce à l’anthocyanidine, qui donne cette couleur violet vif au fruit
  • La grippe est causée par le virus influenza et provoque de la fièvre, de la toux, un mal de gorge, des muscles douloureux et fatigués. Elle dure de cinq à sept jours, et vous pouvez être contagieux 24 heures avant l’apparition des symptômes
  • Les vaccins contre la grippe sont manufacturés avant la première vague saisonnière, alors les fabricants peuvent seulement faire une estimation sur les virus à inclure dans le vaccin. Selon les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies, le vaccin contre la grippe a été efficace dans moins que 50% des cas et ce dans plus de la moitié du temps au cours des dernières 14 années
  • Les baies de sureau sont riches en phytonutriments, mais elles doivent être bouillies longtemps, parce qu’elles contiennent une substance chimique toxique, qui produit de la cyanure. En plus des baies de sureau vous pouvez utiliser de la quercétine, qui réduit la durée de votre malade virale
Taille du texte:

Dr. Mercola

Les baies de sureau sont utilisées depuis des centaines d’années à cause de leurs bénéfices pour la santé. Beaucoup pensent que c’est le grand nombre d’antioxydants contenus dans les baies, qui contribuent à leur capacité de combattre la grippe, de protéger le système immunitaire et de soulager le rhume. Les baies de sureau sont le fruit de l’arbre sambucus, dont le plus répandu est le sambucus nigra.

Les sources historiques sur les baies de sureau, aussi connues sous le nom de baies de sureau noires, baies de sureau européennes ou grand sureau, datent de 2.000 av.J.C. en Suisse, où on a trouvé la preuve que les anciens Suisses cultivaient le sureau.

D’autres pensent que le sureau pourrait être né en Amérique du Nord, les historiens spéculent sur la possibilité que les graines se soient propagés à l’âge de glace il y a plus de 10.000 années.

Il y a des recettes de l'Égypte ancienne, qui attestent que les baies de sureau ont été utilisées à des fins médicinales dans des lotions pour la peau et pour soulages des brûlures. Il est généralement admis par les historiens qu’Hippocrate était le premier à décrire les baies de sureau comme son « atout médical ».

Les herbes médicinales et les médecines traditionnelles sont utilisées depuis des siècles pour combattre une série d’affections, au grand désarroi des scientifiques modernes. Une équipe de chercheurs en ingénierie biomoléculaire de l’université de Sydney ont initié une nouvelle étude sur les agents phytochimiques et les composés des baies de sureau, qui pourraient être bénéfiques sur la santé.

L’extrait des baies de sureau minimise les symptômes de la grippe

Il y a des nombreux types de sureaux, mais le plus connu est le sambucus nigra. On peut le trouver dans les compléments alimentaires sous forme de sirop, de chewing gums, de pastilles, de pilules et de thé. On pense qu’il est un fournisseur d’antioxydants et qu’il renforce le système immunitaire naturel.

Dans une récente étude des chercheurs ont découvert que les composés des baies de sureau pouvaient empêcher un virus d’entrer dans les cellules et de s’y reproduire. Des études plus anciennes ont déjà observé la capacité à combattre le rhume, mais dans ces nouvelles études on a analysé comment le mécanisme des agents phytochimiques combat l’infection avec l’influenza.

Les chercheurs ont utilisé des baies de sureau disponibles sur le marché, qui sont utilisés pour fabriquer un sérum à boire. Puis ils l’ont appliqué sur les cellules avant, pendant et après l’infection avec le virus de l’influenza. Comme ils l’avaient espéré, le jus était capable d’empêcher le virus d’infecter les cellules.

Mais ils étaient surpris de constater que ce jus a aussi empêché le virus à se répliquer après que les cellules aient été infectées. Les auteurs ont trouvé ceci intéressant, puisque si le virus peut être bloqué à des stades différents, cela signifie qu’une infection peut être empêchée. L’auteur de l’étude, Fariba Dehghani, Ph.D., déclare :

« En plus de ça, nous avons constaté que le jus de baies de sureau stimule les cellules à libérer certaines cytokines, qui sont des messagers chimiques utilisés par le système immunitaire pour communiquer avec des différentes cellules pour prévenir une invasion de pathogènes. »

L’équipe a aussi découvert que l’activité antivirale est en partie due aux composés anthocyanidines, qui sont des phytonutriments responsables pour la couleur violet vif du fruit. L’étude confirme les résultats d’une étude antérieure, au cours de laquelle des adultes souffrants de symptômes grippaux et qui ont ingéré du sirop de baies de sureau ont retrouvé la forme en moyenne quatre jours plus tôt que ceux qui ont reçu un placebo.

Une autre étude a testé l’efficacité d’un produit à base de baies de sureau sur 312 voyageurs outre-mer. Les chercheurs ont découvert qu’il n’y avait pas de différence significative dans les statistiques sur ceux qui ont attrapé un rhume, mais que ceux qui avaient pris le sirop, ont guéri plus vite et avaient des symptômes moins sévères que le groupe de contrôle.

Facteurs clés sur la grippe

L’influenza, appelée communément grippe, est une maladie respiratoire contagieuse, qui peut causer des symptômes plus ou moins graves. La plupart des symptômes sont similaires au rhume, mais la grippe est causée par une sorte de virus particulière. Selon le Centre pour le contrôle et la prévention des maladies (CCPM) les symptômes de la grippe apparaissent rapidement et sont les suivants :

Fièvre ou une sensation fiévreuse et frissons

Douleurs dans les muscles ou le corps

Maux de tête

Maux de gorge

Toux

Nez qui coule ou nez bouché

Fatigue

Certains peuvent vomir et souffrir de diarrhée, mais ceci est plus commun chez les enfants que chez les adultes. La plupart des personnes pensent que la saison de la grippe se situe entre octobre et mai, quand des millions de personnes à travers les États-Unis contractent le virus. Il est vrai que c’est le moment où le virus est le plus actif, mais on peut l’attraper tout au long de l’année.

La grippe hivernale est plus habituelle, puisque le virus survit plus longtemps à l’intérieur pendant les mois d’hiver, où l’air est moins humide qu’à l’extérieur. Durant l’hiver nous passons plus de temps à l’intérieur et ont plus de contact avec les autres et nous facilitons ainsi la propagation du virus.

Le virus se propage par l’air après qu’une personne malade éternue, tousse ou parle. Parfois il peut être transmis par un objet qui a été touché ou sur lequel on a toussé. Un individu peut toucher l’objet contaminé, puis toucher son nez ou sa bouche et c’est là où le virus entre dans son système.

Les porteurs du virus peuvent être contagieux 24 heures avant l’apparition des premiers symptômes et jusqu’à 7 jours après qu’ils aient remarqué leurs premiers symptômes. Cela signifie qu’il est possible de transmettre la grippe même avant d’être malade. Les symptômes de la grippe durent d’habitude entre cinq à sept jours.

Il y a plus de 100 virus différents pour provoquer un rhume, mais il y a seulement quatre virus de l’influenza. Les scientifiques les ont nommés types A, B, C et D.

Les virus de la grippe du type A se trouvent dans des différents animaux, par exemple canards, poules, chevaux, cochons et phoques ainsi que les humains. Les virus du type B affectent seulement les hommes.

Les virus du type C provoquent des légers symptômes respiratoires, tandis que le type A et B sont responsables des épidémies saisonnières. Le type D est associé au bétail et ne peut apparemment pas affecter l’homme.

La raison pour laquelle le vaccin contre la grippe aura toujours du mal à fonctionner

Chaque année le virus de l’influenza se transforme un peu, ce que le CCPM appelle une modification ou une dérivation. Si avec les années vous constatez que les symptômes deviennent plus légers, cela signifie que votre corps a déjà été exposé à un virus similaire et a produit des anticorps pour combattre l’infection.

Environ tous les 10 à 40 ans le virus subit des changements importants, ainsi plus de personnes souffrent de symptômes plus sévères et une pandémie peut survenir.

Les vaccins sont fabriqués avant que la saison de la grippe commence, alors les scientifiques doivent deviner de quelle façon le virus aurait changé depuis l’année dernière pour ajuster leur vaccin pour l’année en cours.

Selon le CCPM l’Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux des États-Unis (FDA) a autorisé trois technologies de production : les vaccins à base d'œuf, les vaccins à base ce cellules et les vaccins recombinants.

Chacun est manufacturé par des fabricants du secteur privé. Au cours des 14 dernières saisons, les données du CCPM montrent que le vaccin est efficace dans moins que 50% des cas et ce dans plus de la moitié du temps. Comme exemple, le CCPM a estimé l’efficacité du vaccin contre la grippe de 2017 au modeste taux de 38%.

Méfiez-vous des médicaments pour traiter la grippe

Si vous ou votre enfant sont infectés par le virus de l’influenza, votre docteur ou pédiatre peut vous recommander du Tamiflu. Il est important de savoir que ce médicament antiviral réduit les symptômes grippaux en moins de 17 heurs, mais il ne réduit pas la propagation et ne réduit pas non plus les risques de complications telles que la pneumonie.

Un examen de la documentation par le groupe Cochrane met aussi en garde contre les risques pour la santé associés au Tamiflu, qui pourraient prendre le pas sur ses effets bénéfiques. De nombreux médicaments pharmaceutiques provoquent des effets secondaires et le Tamiflu ne fait pas exception.

Ces risques peuvent être des absences, des infections cérébrales, des psychoses et autres troubles neuropsychiatriques.

Une étude de 2015 a démontré qu’un homme âgé de 22 ans avait souffert de hallucinations auditives, d’une détérioration de la mémoire, de sauts d’humeur, de tendances suicidaires et d’insomnie après avoir pris ce médicament.

Un article dans ABC News mentionne une jeune fille de 6 ans, qui a commencé à souffrir d’hallucinations et a essayé de sauter par la fenêtre du deuxième étage après avoir pris du Tamiflu.

Selon une autre étude plus que la moitié des enfants qui prennent du Tamiflu souffrent d’effets secondaires. Un journaliste de l’Atlantic a écrit : « Les seules personnes à qui profite ce médicament soi-disant inefficace sont ses fabricants. » Un article du Forbes de 2013 a mis le doigt sur plusieurs défauts dans la théorie scientifique sur le Tamiflu, dans laquelle les effets bénéfiques sont exagérés.

Malgré ces preuves accablantes, le CCPM continue à recommander les vaccins contre la grippe et les médicaments antiviraux comme le Tamiflu, il continue aussi à proclamer que ces médicaments peuvent éviter des sérieuses complications, même si les preuves montrent le contraire. Le message à retenir est de faire vos devoirs et de ne pas avaler tout ce qui est recommandé par les autorités de la santé.

D’autres propriétés bénéfiques des baies de sureau

Nous avons vu que les chercheurs ont découvert que les produits à base de baies de sureau réduisent les symptômes du rhume et de la grippe, et ceci sans les effets secondaires, comme c’est le cas pour les vaccins et les médicaments antiviraux, mais ces baies ont aussi d’autres bénéfices pour la santé.

Si vous voulez cueillir vos propres baies de sureau, vous pouvez en faire du jus, du vin, de l’extrait, du sirop et de la confiture.

Lors de la cueillette cherchez les baies bleues, violettes ou noires, car seulement ces variétés sont comestibles. Il est fondamental qu’elles soient complètement mûres et bien cuites avant d’être ingérées, parce que les baies crues sont toxiques, elles contiennent un agent chimique qui produit du cyanure. En plus de leur capacité de combattre la grippe, les baies de sureau peuvent aussi :

Favoriser la détoxification

Réduire les maladies cardiovasculaires

Favoriser la guérison de plaies

Adoucir la peau et traître l’acné

Soulager les coups de soleil

Favoriser la guérison d’entorses et d’hématomes

Protégez votre système immunitaire de façon naturelle

Votre système immunitaire est votre première ligne de défense contre les infections, alors la façon la plus efficace de prévenir des maladies est de renforcer votre système immunitaire. Votre alimentation et votre hygiène de vie sont fondamentales pour la fonction immunitaire.

L’alimentation peut être le facteur principal pour maintenir - ou récupérer - un système immunitaire en bonne santé.

En plus des baies de sureau vous pouvez utiliser de la quercétine, qui réduit la durée de votre malade virale. Une étude de l’université de l’état des Appalaches en Caroline du Nord a découvert que la quercétine peut réduire les maladies et stimuler la performance mentale après un grand stress physique.

Pour plus d’information sur l’utilisation de la quercétine, lisez mon article « La quercétine - un remède contre la grippe bien meilleur que le Tamiflu. »

Il se peut que l’exposition à la saison de la grippe est simplement un moyen de garder votre système immunitaire en alerte en adoptant des nouvelles stratégies clés pour garder la santé. Pas seulement l’école et le travail peuvent affaiblir votre système immunitaire, mais aussi les voyages, quand vous ne dormez pas assez ou quand vous êtes surstressé.

+ Sources et Références